1884 en baseball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1881 1882 1883  1884  1885 1886 1887

Décennies :
1850 1860 1870  1880  1890 1900 1910
Siècles :
XVIIIe siècle  XIXe siècle  XXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


1883 ◄◄ 1884 en sport ►► 1885
Athlétisme - Baseball - Cyclisme - Football - Rugby à XV - Tennis


Chronologies géographiques :
Afrique, Amérique (Canada (, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario et Québec) et États-Unis), Asie et Europe (Belgique, France, Italie et Suisse)


Chronologies thématiques :
Architecture Chemins de fer Droit Football Littérature Musique populaire Musique classique Parcs de loisirs Photographie Science Sociologie Sport Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Chronologie du baseball

Baseball en 1883 - Baseball en 1884 - Baseball en 1885


Les faits marquants de l'année 1884 en Baseball

Champions[modifier | modifier le code]

Ligue nationale[modifier | modifier le code]

Ligue nationale
Rang Club Vic. Déf. % vic.   GB
1er Providence Grays 84 28 .750 --
2e Boston Beaneaters 73 38 .658 10.5
3e Buffalo Bisons 64 47 .577 19.5
4e Chicago White Stockings 62 50 .554 22
5e New York Gothams 62 50 .554 22
6e Philadelphia Phillies/Quakers 39 73 .348 45
7e Cleveland Blues 35 77 .313 49
8e Detroit Wolverines 28 84 .250 56

Association américaine[modifier | modifier le code]

Association américaine
Rang Club Vic. Déf. % vic.   GB
1er New York Metropolitans 75 32 .701 --
2e Columbus Buckeyes 69 39 .639 6.5
3e Louisville Eclipse 68 40 .630 7.5
4e St. Louis Browns 67 40 .626 8
5e Cincinnati Red Stockings 68 41 .624 8
6e Baltimore Orioles 63 43 .594 11.5
7e Philadelphia Athletics 61 46 .570 14
8e Toledo Blue Stockings 46 58 .442 27.5
9e Brooklyn Atlantics 40 64 .385 33.5
10e Richmond Virginians 12 30 .286 32.5
11e Pittsburgh Alleghenys 30 78 .278 45.5
12e Indianapolis Hoosiers 29 78 .271 46
13e Washington Nationals 12 51 .190 41

Union Association[modifier | modifier le code]

Conflit entre les joueurs professionnels américains de baseball et leurs clubs. Les meilleurs joueurs quittent les rangs de la Ligue nationale pour monter l’Union Association qui met en place un championnat de douze clubs géré par les joueurs. Les Saint-Louis Maroons remportent cette unique édition avec 94 victoires et 19 défaites, car cette compétition autogérée par les joueurs n’est pas reconduite la saison suivante.

Union Association
Rang Club Vic. Déf. % vic.   GB
1er St. Louis Maroons 94 19 .832 --
2e Milwaukee Brewers 8 4 .667 35.5
3e Cincinnati Outlaw Reds 69 36 .657 21.0
4e Baltimore Monumentals 58 47 .552 32.0
5e Boston Reds 58 51 .532 34.0
6e Chicago Browns/Pittsburgh Stogies 41 50 .451 42.0
7e Washington Nationals 47 65 .420 46.5
8e Philadelphia Keystones 21 46 .313 50.0
9e St. Paul White Caps 2 6 .250 39.5
10e Altoona Mountain City 6 19 .240 44.0
11e Kansas City Cowboys 16 63 .203 61.0
12e Wilmington Quicksteps 2 16 .111 44.5

World's Championship Series[modifier | modifier le code]

Autres compétitions[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • Première mesure «  officielle  » de caractère raciste en baseball américain. Moses Walker, premier joueur noir à évoluer en Ligues majeures, et son frère, sont virés des Toledo Blue Stockings.

Naissances[modifier | modifier le code]

   

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chronologie du baseball sur baseballlibrary.com
  2. (en) Peter C. Bjarkman, Diamonds Around The Globe: The Encyclopedia Of International Baseball, Greenwood Press, 2004, p. 59