Œnochoé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Œnochoé à bec tréflé du style des chèvres sauvages, Camiros (Rhodes), v. 625-600 av. J.-C., musée du Louvre

Dans la Grèce antique, une œnochoé[1] (prononciation correcte : /enɔkɔe/ ; courante et peu recommandée : /ø-/ ; du grec ancien οἰνοχόη / oinokhóê, d'οἶνος / oĩnos, le « vin », et χέω / khéô, « verser ») est un pichet à vin qui sert à puiser le vin dans le cratère — où il a été coupé à l'eau — avant de le servir.

Caractères, évolution[modifier | modifier le code]

Tétrobole représentant une Oenochoé

Ce type de vase se caractérise par une anse unique et une taille allant de 20 à 40 cm. On distingue classiquement plusieurs types suivant la forme de l'embouchure et de la panse. Le plus courant (type 1) possède un bec tréflé. Le type 8 ressemble aux chopes modernes, avec un corps cylindrique et une embouchure à lèvre. L'apogée de l'œnochoé se situe à la période géométrique. Elle se fait plus rare pendant la figure noire. C'est cependant sur l'œnochoé à figures rouges archaïque que se fonde cette classification, élaborée par John Beazley.

L'autre type de vase à verser est l'olpè.

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Maxwell G. Kanowski, Containers of Classical Greece, University of Queensland Press, Saint Lucia, 1984 ;
  • (en) Gisela M. A. Richter, Marjorie J. Milne, Shapes and Names of Athenian Vases, Metropolitan Museum of art, New York, 1935.

Liens externes[modifier | modifier le code]