Typologie de la céramique grecque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'Antiquité, notamment en Grèce et à Rome, il était fait un grand usage de récipients de toutes tailles et de toutes formes, répondant à tous les besoins, faits en céramique.

Formes de céramiques grecques : (1a-b) amphore ; (2a-d) hydrie ; (3) stamnos ; (4) krossos ; (5) amphore panathénaïque ; (6) œnochoé ; (7) pélikè ; (8) lékanis ; (9) kélébé ; (10) cratère ; (11) karceison ; (12) canthare ; (13) kylix ; (14) cotyle ; (15) kyathos ; (16) kilox ; (17) rhyton ; (18) askos (Herman Weis, History of culture. Ancient Greece, Moscou, 1903)

Usages[modifier | modifier le code]

On peut regrouper les différents vases grecs en plusieurs catégories :

  • vases de transport :
  • vases de stockage :
    • pithos, servant au stockage du vin, de l'huile, des céréales...
    • cratère, servant à mélanger eau et vin, où l'on puise le vin grâce à une œnochoé ou une olpè,
    • psykter, servant à rafraichir le vin lors des banquets ;
    • le stamnos servant à conserver le vin
  • vases à boire :
  • vases de toilette :

Il s'agit là d'une typologie moderne, rigidifiée pour la commodité de la description. En réalité, le nom donné aujourd'hui à un vase ne correspond pas nécessairement au nom que lui donnaient les Grecs : un lécythe pouvait très bien être qualifié d'aryballe. De même, un vase n'était pas limité à un usage précis : une amphore pouvait transporter bien autre chose qu'un liquide.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Alabastre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alabastre.

L'alabastre est un type de petit vase, à panse allongée et col étroit, souvent en pierre (albâtre), contenant un baume ou un parfum. L'embouchure en forme de disque plat servait à étaler le produit sur la peau. Il était utilisé par les athlètes pour s'enduire le corps, ou par les femmes pour se parfumer.

Amphore[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Amphore.

Vase le plus connu de l'Antiquité, l'amphore a une forme oblongue, avec une pointe étroite à la base, ou un pied. Les amphores avec pointes étaient destinées au transport sur de longues distances, la pointe facilitant la manutention, et permettant un rangement tête-bêche dans les cales des navires.

Les amphores possèdent un col étroit, une panse ovoïde, et deux anses. Elles sont destinées à la conservation et au transport de liquides (vin, huile) ou de grains.

À Rome comme en Grèce, l'amphore était une unité de mesure, valant 19,65 litres à Athènes et 26,26 litres à Rome, qui en conservait un étalon au Capitole.

Aryballe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aryballe.

L'aryballe est un vase utilisé pour stocker de l'huile parfumée destinée aux soins du corps.

Canthare[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Canthare (vase).

Le canthare est une coupe semi-profonde, à deux anses, servant à boire le vin, et liée au culte dionysiaque. Ils sont généralement très décorés....

Cratère[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cratère (vase).

Le cratère est un vase à large panse, au col ouvert, doté de deux petites anses. Il en existait de multiples sortes. Il servait au mélange de l'eau et du vin, dans les banquets. Le cratère de Vix est le plus grand vase de bronze grec connu. Il a été découvert dans la Tombe de Vix, la sépulture d'une princesse celte en France à Vix.

Le cratère à colonnettes est une variante du cratère élaborée à Corinthe pendant la période orientalisante.

Dolium[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dolium.

Le dolium (pl. dolia) est un vase de très grande taille, pouvant atteindre les 1 200 litres. Il servait de citerne à vin, à huile ou à stocker des céréales, et était parfois enfoui comme grenier enterré (cf. site archéologique d'Ensérune, à proximité de Béziers). Une fois en place, les dolia ne pouvaient être déplacés : il fallait puiser dedans pour les vider.

Hydrie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hydrie.

L'hydrie est un vase à large panse et col étroit, à deux ou quatre anses. Elle servait à puiser l'eau, et à la transporter jusqu'au domicile. On représente souvent les femmes de l'Antiquité avec une hydrie sur l'épaule ou la tête.

Kandélas[modifier | modifier le code]

Kernos[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kernos.

Vase comprenant plusieurs récipients réunis, à fonction rituelle.

Kyathos[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kyathos.

Coupe à haute anse verticale servant à puiser le vin dans le cratère.

Kylix[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kylix (vase).

Coupe à boire munie de deux anses opposées horizontales.

Lagynos[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lagynos.

Lébès[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lébès.

Le lébès est un vase ample à fond rond posé sur un support élevé, utilisé dans le rituel du mariage. Voir aussi Dinos, forme semblable destinée au mélange de l'eau et du vin.

Lécythe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lécythe.

Le lécythe est un vase très élancé à une seule anse, contenant des huiles parfumées.

Loutrophore[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Loutrophore.

La loutrophore est un vase à deux anses très élancé, contenant le plus souvent de l'eau, servant aux rites nuptiaux et funéraires...

Œnochoé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Œnochoé.

L'œnochoé est un vase à une seule anse, à panse large, à bec trilobé. Il servait au service du vin.

L'olpé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Olpé.

L'olpé est une cruche piriforme (en forme de poire) dont le col élancé s'évase en trompette.

Péliké[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pélikè.

Vase pansu à deux anses verticales.

Psykter[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Psykter.

Vase élancé à sommet sphérique qui servait à rafraichir le vin.

Pyxis ou pyxide[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pyxide (vase).

La pyxis ou pyxide est un petit vase rond, à fond plat (parfois pointu à l'époque géométrique, lorsque des trous permettaient de le suspendre), et généralement doté d'un couvercle. Il sert de boitier ou de coffret à bijoux. Le Moyen Âge en a fait un coffret à hosties.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]