Éric VI de Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éric VI Menved (1274-1319), roi du Danemark de 1286 à 1319.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sceau d'Erik Menved, vers 1287-1304.

Éric VI, né en 1274, est le fils aîné de Éric V de Danemark Glipping et d’Agnès de Brandebourg. Il est désigné comme héritier du trône dès 1276.

Il devient roi le 26 novembre 1286 après l’assassinat de son père sous la régence de sa mère et de son cousin Valdemar IV de Schleswig. En mai 1287, Le Danehof de Nyborg bannit les meurtriers de son père qui se réfugient auprès du roi Éric II de Norvège qui réclamait le paiement du versement de la dot de sa mère Ingeborg une fille du roi Éric IV de Danemark Plovpenning.

Éric V est couronné le 25 décembre 1287 à Lund. Les bannis avec l’appui de leur allié norvégien s’établissent dans les forteresses danoises du Kattegat d’où ils narguent l’autorité royale. Une trêve est signée avec la Norvège en 1295, elle est renouvelée en 1305 et un accord est finalement conclu en 1309 qui donne le Halland septentrional en fief au roi de Norvège.

En 1289 après la mort de Jens Dros archevêque de Lund (1280-1289), Jens Grand est élu contre la volonté du roi. Ce dernier le soupçonne d’avoir partie liée avec ses ennemis et les meurtriers de son père dont plusieurs lui sont liés par des liens familiaux. Un violent conflit commence avec l’archevêque.

En 1294, il emprisonne le prélat à Soeborg. Ce dernier s’enfuit et se réfugie après du Pape Boniface VIII qui condamne le roi à une amende de 49 000 marks en 1297. Cette dernière est réduite à 10 000 mars en 1303 après la soumission d’Éric et la nomination du légat Isarnus qui occupera le siège de Lund de 1302 à 1310.

Malgré ses difficultés intérieures, le roi Éric intervient en Suède entre 1306 et 1310 en soutenant son beau-frère Birger de Suède contre ses frères cadets Erik Magnusson et Valdemar.

Il s’efforce également de rétablir la suprématie danoise en Allemagne du nord en s’appuyant sur son autre beau-frère Nicolas II de Werle qui lui livre Rostock en 1300. Finalement en 1304, Albert Ier du Saint-Empire lui abandonne tous les pays situés au nord de l’Elde, Rostock se met officiellement sous sa protection en 1307 et une dizaine de princes du sud de la côte baltique reconnaissent sa suzeraineté en 1314.

Les ressources du royaume étaient incapables de financer les dépenses liées à cette politique expansionniste et le roi fut obligé d’engager à divers préteurs des provinces entières la Scanie, Lolland, Falster et d’autres fiefs encore. Il doit également augmenter les impôts et en 1313 les paysans du Jutland se soulèvent.

Dans cette situation extrêmement dégradée, le roi Éric Menved meurt le 13 novembre 1319. Il est inhumé dans l’église Saint-Bendt à Ringsted.

Union[modifier | modifier le code]

Il avait épousé en 1296 Ingeborg, une fille du roi Magnus III de Suède, dont il eut 15 enfants morts à la naissance ou en bas âge.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Lucien Musset, Les Peuples scandinaves au Moyen Âge, PUF, Paris, 1951
  • Cet article contient tout ou une partie d'un document provenant du site Terres Contées. L'auteur autorise Wikipédia à utiliser tous les documents présents sur son site sous GFDL.