Élis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte de l'Élide antique

Élis (grec ancien : Ήλις / Ễlis, en dorien Άλις / Ãlis, en Grec moderne : Ήλιδα/ Ilida) était une cité grecque située au nord-ouest du Péloponnèse, à l'ouest de l'Arcadie.

Elle était la capitale de l'Élide. La ville d'Olympie dépendant de son territoire, Élis avait la charge d'organiser les Jeux olympiques antiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Membre de la confédération péloponnésienne, elle participa à la Guerre du Péloponnèse, comme alliée de Sparte. Puis, les Éléens firent alliance avec Athènes en 420 ; il en résulta une lutte âpre contre Sparte. Finalement le roi Agis II envahit l'Élide et soumit la ville d'Élis en 399-397 av. J.-C. Puis il ravagea et brûla la région, et tout particulièrement la ville d'Olympie. Enfin il laissa une garnison aux ordres de l'harmoste Lysippe qui finit de ravager le pays[1].

Elle fut le siège d'une école de philosophie, fondée par Pyrrhon d'Élis et connue sous le nom de secte élienne. Elle est décrite par Pausanias aux chapitres 23 à 26 du livre VI de sa Description de la Grèce

Archéologie[modifier | modifier le code]

Vue de ruines et de l'acropole

Le site, situé près des localités de Kalyvia et d'Archéa Ilida (Ancienne-Élis), comprend notamment une acropole, un théâtre et une agora.


Mythologie[modifier | modifier le code]

Élis est le fils d'Eurycidé ou (Eurypylé), elle-même fille d'Endymion et de Poséidon. Il succéda à Endymion, son grand-père, sur le trône d'Élide et fonda la ville d'Élis

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Adjectifs[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs adjectifs qualifiant ce qui se rapporte à Élis : l'adjectif élien, l'adjectif éléen et l'adjectif éliaque.

Quant à ce qui se rapporte à l'Élide, l'adjectif correspondant est élidien.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]