Agora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agora (homonymie).

Dans la Grèce antique, l'agora (du grec ἀγορά) désigne le lieu de rassemblement politique et mercantile de la cité. Les capéloï en sont les commerçants. C'est une composante essentielle du concept de polis, à tel point qu'Aristote traita les barbares de non-civilisés, car ils n'avaient pas d'agora. C'est également un terme utilisé dans l'architecture et l'urbanisme dans les villes modernes.

Dans les villes modernes[modifier | modifier le code]

Dans une ville nouvelle ou un ensemble urbain moderne, espace piétonnier autour duquel on retrouve des établissements administratifs, commerciaux et parfois religieux. Dans la ville nouvelle d'Évry, par exemple, l'Agora est la place publique qui se trouve au croisement des chemins piétonniers et des voies de bus, où l'on trouve le théâtre, le centre commercial ainsi que les différents équipements.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Science et Vie Junior Hors-série n°58, "Les Grecs : Surdoués de l'Antiquité", octobre 2004, p.10-11 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • L'ouvrage de référence francophone : Roland Martin, Recherches sur l'agora grecque, études d'histoire et d'architectures urbaines, 1951
  • Roland Étienne, Christel Müller, Francis Prost, Archéologie historique de la Grèce Antique, Ellipses, 2000

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.