Zone de secours Liège 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La zone de secours Liège 2 est l'une des 34 zones de secours de Belgique[1] et l'une des 6 zones de la province de Liège.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La Zone de Secours Liège 2 a gardé la structure de l'Intercommunale d'Incendie de Liège & Environs (IILE) et a simplement changé de nom pour devenir IILE-SRI Liège Zone 2.

La majorité des pompiers y sont professionnels (environs 500). Seul le poste avancé de Flémalle est constitué (exclusivement) de volontaires.

Une trentaine de secouristes-ambulanciers civils professionnels viennent renforcer le cadre.

4 départs ambulances (PIT Citadelle, Caserne, Ans et Flémalle).

Communes protégées[modifier | modifier le code]

La zone de secours Liège 2 couvre les 21 communes suivantes[2] : Ans, Awans, Bassenge, Beyne-Heusay, Chaudfontaine, Crisnée, Engis, Esneux, Fexhe-Le-Haut-Clocher, Flémalle, Fléron, Grâce-Hollogne, Herstal, Juprelle, Liège, Neupré, Oupeye, Saint-Georges-sur-Meuse, Saint-Nicolas, Seraing et Visé.

Casernes[modifier | modifier le code]

La zone Liège 2 est constituée des casernes suivantes :

- Caserne centrale, rue Ransonnet 5, Liège

1 ou 2 véhicules officiers, 1 ou 2 autopompes, 1 échelle, 1 citerne, 1 véhicule de désincarcération, 1 véhicule plongeurs, 1 véhicule ventilation, 1 PCOps, 1 véhicule chimique léger, 1 GRIMP, divers.

- Postes avancés :

  • Ans, poste "faible" : 1 autopompe, 1 ambulance, 1 autopompe feu de forets, 8 hommes (1 adjudant, 5 sapeurs, 2 ambulanciers)
  • Grace-Hollogne, poste "fort" : 1 autopompe, 1 échelle, 1 citerne, 1 véhicule de désincarcération, 1 container chimique, 9 hommes (1 adjudant, 1 caporal, 6 sapeurs)
  • Flémalle : 1 autopompe, 1 élévateur, 1 citerne, 1 véhicule de désincarcération, 1 véhicule calamités, nombres d'hommes variables (volontaires)
  • Grivegnée, poste "faible" : 1 autopompe, 1 autopompe rail-route, 6 hommes (1 adjudant, 5 sapeurs)
  • Hermalle-sous-Argenteau, poste "fort" : 1 autopompe lourde, 1 échelle, 1 citerne, 1 véhicule de désincarcération, 9 hommes (1 adjudant, 1 caporal, 6 sapeurs)
  • Sart-Tilman, poste "fort" : 1 autopompe, 1 échelle, 1 citerne, 1 véhicule de désincarcération, 1 container sauvetage et déblaiement, 9 hommes (1 adjudant, 1 caporal, 6 sapeurs)

À noter que l'ancien poste avancé de Herstal a été entièrement réaménager pour accueillir le service Prévention. Les véhicules et personnels de Herstal sont maintenant affecté à Hermalle-sous-Argenteau, dans la caserne "Patrick Alexandre" du nom du pompier qui a perdu la vie dans un incendie à Herstal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Textes de loi[modifier | modifier le code]

  • Loi du concernant la réforme de la sécurité civile belge[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté royal du 2 février 2009 (M.B. 17.02.2009) », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge
  2. « Cartes des différentes zones de secours », sur Site internet officiel de la sécurité civile belge
  3. « Loi du 15 mai 2007 », sur Site internet de la Justice Belge