Louis Girard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Girard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Élève

Louis Girard (1911-) est un historien français[1].

Ancien élève de l’École normale supérieure, auteur d'une thèse de doctorat soutenue le 13 mai 1950 sous la direction de Charles-Henri Pouthas, sur la politique des travaux publics sous le Second Empire, il fut professeur à la faculté des lettres de Lille et enfin à la Sorbonne de 1956 à 1979.

Il fut un spécialiste de l’histoire politique et de celle des idées sur la période s’étendant de 1814 à la fin du XIXe siècle.

L'historiographie française lui doit notamment une Étude comparée des mouvements révolutionnaires en France en 1830, 1848, 1870-1871 parue en 1956, un livre sur La Garde nationale 1814-1871 paru en 1964 et des ouvrages portant sur le personnel politique de l'époque, notamment sur Les maires en France du Consulat à nos jours, une enquête menée sous la direction de Maurice Agulhon. Il est également l'auteur d'un ouvrage sur la Deuxième République (1968) et surtout de Napoléon III (1986) ouvrage considéré comme fondamental sur cette personnalité historique par plusieurs historiens comme Pierre Milza et Eric Anceau.

Il fut également membre de la Société d’Histoire de la Révolution de 1848, président de la Société d’Histoire Moderne (1964-1965) et membre du jury de l’agrégation d’Histoire sous la présidence de Fernand Braudel.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La politique des travaux publics du Second Empire, Paris, librairie Armand Colin, 1952, 415 p. (thèse de doctorat 1951).
  • La Garde nationale, 1814-1871, Paris, Librairie Plon, 1964, 388 p.
  • La IIe République, Paris, Calmann-Lévy, 1968, 318 p.
  • Caractères du bonapartisme dans la seconde moitié du XIXe siècle, dans Karl Hammer et Peter Claus Hartmann [dir.], Le bonapartisme. Phénomène historique et mythe politique, Actes du 13e colloque historique franco-allemand, Augsbourg, 26-30 septembre 1975, Munich, Artemis Verlag Zürich und München, 1977.
  • La Deuxième République et le Second Empire (1848-1870), Nouvelle histoire de Paris, Paris, A.P.H.P./Hachette, 1981, 471 p.
  • Les élections législatives de 1852 à Paris, dans Revue historique, no 545, janvier-mars 1983, pp. 69-97.
  • La troupe face aux insurrections parisiennes (1830-1848), dans Philippe Vigier et Alain Faure [dir.], Maintien de l'ordre et polices en France et en Europe au XIXe siècle, Paris, Créaphis, 1987, pp. 53-60.
  • Napoléon III, Paris, Librairie Arthème Fayard, 1986, 550 p

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]