Young Guns 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Young Guns 2

Titre original Young Guns II
Réalisation Geoff Murphy
Scénario John Fusco
Acteurs principaux
Sociétés de production Morgan Creek Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Sortie 1990
Durée 104 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Young Guns 2 (Young Guns II) est un film américain de Geoff Murphy sorti en 1990. C'est la suite de Young Guns de Christopher Cain, sorti en 1989.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1879. Un an après que deux des plus grands éleveurs du Nouveau-Mexique se sont livré bataille, Billy le Kid et ses compères se sont séparés et dispersés aux quatre coins du pays. Mais le gouvernement veut à tout prix rétablir l'ordre : le gouverneur Wallace blanchit Pat Garrett, un ancien compagnon du "Kid", et le charge de le tuer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un certain succès commercial, rapportant environ 44 143 000 $ au box-office en Amérique du Nord pour un budget de 20 000 000 $[1]. En France, il a réalisé 85 116 entrées[2].

Il a reçu un accueil critique défavorable, recueillant 35 % de critiques positives, avec une note moyenne de 4,9/10 et sur la base de 17 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 1991, Young Guns 2 a remporté le Golden Globe de la meilleure chanson originale (Blaze of Glory) et a été nommé pour l'Oscar de la meilleure chanson originale[4].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Seuls Emilio Estevez, Kiefer Sutherland et Lou Diamond Phillips, qui étaient dans Young Guns, sont présents dans cette suite.
  • Le chanteur Jon Bon Jovi fait une courte apparition : il joue un homme qui se fait tuer quand Doc et Chavez sortent de prison.
  • Le film prend des libertés avec les vrais faits : ainsi, le vrai Billy the Kid n'a jamais dit au juge qu'il irait en enfer (« Hell, Hell, Hell ») après que ce dernier l'a jugé et condamné à la pendaison. En réalité, lorsque le juge lui a demandé s'il avait quelque chose à dire, Billy aurait simplement répondu : « No »[5]. De plus, les vrais "Jose" Chavez et "Doc" Scurlock ne sont pas morts durant la guerre du comté de Lincoln (Nouveau-Mexique) : ils sont morts âgés, respectivement en 1923 et 1929. Celui qui meurt comme "Doc" dans le film, était en réalité Charlie Bowdre. Mais ce personnage, incarné par Casey Siemaszko, était mort dans le 1er volet : Young Guns.
  • Le personnage de Henry William French, joué par Alan Ruck, est un personnage créé à partir de Jim French et Henry Newton Brown.
  • Lorsque Billy s'échappe de la prison, il dit « Hello, Bob » puis tire sur Bob Ollinger, et « Goodbye, Bob » après qu'il l'a tué. Le vrai Billy aurait dit exactement la même phrase durant son évasion[5].
  • James Coburn interprète ici un personnage qui tente de convaincre Pat Garrett d'accepter le poste de shérif du comté. Il avait incarné Pat Garrett dans le célèbre Pat Garrett et Billy le Kid (1973) de Sam Peckinpah.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]