M7 SNCB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Voiture M7)
M7 (SNCB)
Description de cette image, également commentée ci-après
Motrice associée aux voitures M7.
Identification
Exploitant(s) SNCB
Type voiture régionale
Construction 2018-2021
Mise en service 2020
Période de service 2020-
Aménagement deux niveaux, sièges individuels
Types
Nombre Type
UIC
places
assises
numéros
SNCB
145
145
65
90
B
AB
BDx
Bmx (motrice)
140
56 + 74
105
720XX
730XX
750XX
760XX
445 (total)
Caractéristiques techniques
Masse en service 53 t
Longueur 26,80 m
Largeur 2,83 m
Hauteur 4,632 m
Masse totale 65 t
Voie 1.435 m
Bogies 2 bogies par voiture
Portes 4 par voiture
Climatisation Oui
Vitesse maximale 200 km/h

Les M7, de la famille Bombardier Twindexx (de) sont la nouvelle génération de voitures à deux niveaux de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). Elles sont construites depuis 2016 par Bombardier et Alstom. Alstom est responsable de la construction des voitures pilotes motorisées sur le site de Valenciennes et le site de Charleroi s'occupera de l'ETCS ainsi que de l'installation du système électrique. Bombardier à Bruges s'occupera de l'assemblage des voitures non motorisées.

Les premières voitures sont entrées en service en  ; les motrices assurent des parcours commerciaux depuis .

Les voitures M7 sont compatibles avec les M6 et I11, peuvent être couplées (sans réversibilité) avec les voitures M4 et I10 et circuler aux Pays-Bas et au Grand-Duché de Luxembourg, ainsi que sur les lignes à grande vitesse belges.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construction[modifier | modifier le code]

La SNCB a commandé 445 voitures, représentant 105 000 places, à un prix total de 1,3 milliard de dollars canadiens[1], pour une livraison entre 2018 et 2021. Il y a une option pour un total de 1362 voitures[2].

Les 445 premières voitures sont divisées en 90 voitures-pilotes motorisées, 65 voitures-pilotes non motorisées et 290 voitures. La part de Bombardier de cet ordre initial est estimé à 787 millions d'euros, la part d'Alstom étant de 471 millions d'euros.

Fin 2020, la SNCB passe commande d'une deuxième tranche comportant 68 voitures-pilotes non motorisées et 130 voitures d'un type nouveau, accessibles de manière autonomes avec des équipements pour les personnes à mobilité réduite[3].

Mise en service[modifier | modifier le code]

Rame de six M7 tractée par une motrice Bmx.

Alors que la livraison était prévue à l'automne 2018[4], elle fut repoussée d'abord pour , puis pour l'été 2019, la date de mise en service a encore été repoussée à fin 2020[5].

Les premières voitures M7 sont sorties d'usine fin 2018[6]. Elles sont soumises à une série de tests sur le locodrome de Velim (en République tchèque)[7],[8] puis sur le réseau SNCB[6].

En , une voiture-pilote M7 démarre une phase d'essais[9] tandis qu'une première motrice quitte l'usine de Valenciennes pour la République tchèque[10] afin d'être testée sur le circuit de Velim[11].

Les premières voitures M7 circulent en service commercial depuis [12].

Les 3 premières voitures ont commencé leur service avec des voitures M4 sur des trains P entre Liège-Guillemins et Bruxelles-Midi[13], puis avec des voitures I11 sur des trains P entre Visé, Liège et Bruxelles-Midi via la ligne à grande vitesse LGV 2.

À partir de l'été 2020, la SNCB met en circulation une rame comportant 5 M7 couplées à 3 M4 circulant sur un IC-18 (Bruxelles-Midi - Namur - Liège-Saint-Lambert).[réf. souhaitée]

Après les vacances scolaires, c'est au tour des IC-01 (Ostende-Eupen) de recevoir les M7. Elles y ont été incorporées petit à petit sur plusieurs rames allant jusqu'à 5 M7 par rame en remplacement d'une partie des voitures I11[14].Cependant La Sncb met a disposition une i11 avec 3 à 4 voitures accompagnés des M7 double étage et d'une locomotive série 18.

Depuis fin , les M7 ne peuvent circuler qu'à deux maximum par train à cause de problèmes d'interférences sous 25 kV[réf. souhaitée]. Depuis avril 2021, le nombre de M7 maximum sous 25 kV est passé à 4. Au-delà, les problèmes d'interférences (au niveau des convertisseurs de traction) sont toujours présents.

À partir du [15], un premier train encadré par une motrice et une voiture-pilote entre en service commercial sur les trains P 7012 et 8014 (Gand-Alost-Schaerbeek) puis sur les P 7306 et 8305 (Tongres-Bruxelles) ainsi que deux IC-20 en soirée[16]. Elles doivent ensuite être affectées massivement aux trains IC.

Une nouvelle mise en service est attendue fin 2022[17]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

La motrice dispose de deux salles des machines.
Voiture-pilote.
Voiture M7 mixte de première et seconde classe.

Les voitures M7 sont principalement destinées au trafic InterCity. Elles disposent de la climatisation, d'un système de toilettes en circuit fermé et d’écrans d'information. ; certaines voitures (incluant la lettre D pour Disabled) seront équipées d'un espace pour les vélos ainsi que pour les personnes en fauteuil roulant. La SNCB s'est expliquée au sujet de leur accessibilité critiquée : la hauteur des portes accessibles aux personnes à mobilité réduite, plus basses que la hauteur standard des quais (76 cm)[18],[19].

Elles devraient comporter les types suivants :

  • voiture-pilote de seconde classe avec espaces pour les fauteuils roulants et les vélos à l'étage inférieur (BDx)
  • voiture mixte première et seconde classe avec la première classe à l'étage supérieur (AB)
  • voiture de seconde classe (B)
  • motrice à deux étages comportant deux petites salles d'une trentaine de places ainsi que les équipements électriques (Bmx)

L'aspect extérieur des voitures intermédiaires est quasi identique à celui des voitures M6, dont elles sont issues mais se distinguent par des marquages surdimensionnés[9] ; l'intérieur fait appel à de nouveaux sièges et de nouveaux matériaux.

Les voitures-pilotes et les motrices se distinguent des voitures M6 par leurs faces frontales inspirées de celles des Twindexx allemandes[9].

Les 130 voitures sans cabine de conduite, dont la commande a été passée en , appartiennent à un type nouveau avec des portes d'accès à hauteur de quai (76 cm) et une toilette adaptée aux fauteuils roulants (comme les voitures-pilotes)[3].

Aménagement[modifier | modifier le code]

La première classe dispose de sièges en cuir gaufré avec plusieurs cloisons de séparation au revêtement en bois et tapis au sol. La disposition des sièges est néanmoins en 2+2, comme les M6, et toutes les places de première classe se trouve au second étage.

La seconde classe reprend l'agencement des voitures M6 mais avec des sièges aux montants plus fins, facilitant le stockage de valises, dotés d'un revêtement en tissu quadrillé de noir. Le sol est en imitation bois. Chaque groupe de sièges dispose d'une prise de courant (une sous chaque fauteuil en première classe) et plusieurs écrans informatifs se trouvent à chaque étage au niveau des porte-bagages. Les voitures AB et B disposent d'une toilette à une extrémité et d'une petite salle de 16 places dont 4 strapontins à l'autre où est possible l'accueil des poussettes et vélos.

La voiture-pilote dispose d'une salle de sièges transversaux avec place assise et toilette adaptée aux fauteuils roulants et deux portes d'accès proches de la hauteur du quai. Côté cabine, un escalier avec palier donne accès à l'étage supérieur, proche de celui des M7B mais avec un espace à bagages et 6 sièges transversaux.

La motrice ne dispose pas de toilette, un couloir traverse la salle des machines arrière pour accéder à la voiture suivante. Deux portes, plus étroites, et des escaliers décalés donnent accès à deux salles de 26 places, celle du deuxième étage comportant deux rangées de trois sièges face au sas de l'escalier. Comme toutes les M7 et M6, des portes automatiques antibruit se trouvent en haut de chaque escalier d'accès.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) SNCB signs €3·3bn framework for 1362 M7 cars, Raillway Gazette, 18 décembre 2015.
  2. Le consortium Bombardier - Alstom fournira jusqu'à 1362 voitures à double niveau à la Société nationale des Chemins de fer belges (SNCB-NMBS), GlobeNewsWire, 18 décembre 2015.
  3. a et b « La SNCB commande 200 voitures M7 à double étage supplémentaires », sur press.sncb.be, (consulté le ).
  4. (en) « [BE / Expert] The new M7 rolling stock for NMBS/SNCB; project update », sur Railcolor, (consulté le ).
  5. La livraison des trains flambant neufs à double étage de la SNCB (encore) retardée!, DH.be, 6 février 2019, consulté le 16 février 2019.
  6. a et b Gwenaël Piérart, HLE 1828 (SNCB) + 4 HV M6 B (SNCB) + HV M7 96.001 (SNCB) + 2 HV I10 B11 (SNCB) + HV I10 WR 16.005 (SNCB) + HV I10 WR 16.008 (SNCB) + HLE 1890 (SNCB), 14620 FSRR (09H38) - FL (10H28), Nossegem, le mercredi 31 octobre 2018. © Gwenaël PIÉRART (6), (lire en ligne).
  7. (en) « Testing of SNCB M7 coaches begins at Velim », sur International Railway Journal, (consulté le ).
  8. (cs) Studio Animato (www.animato.cz), « Vůz Bombardier M7 ve Velimi », sur VLADANFOTO (consulté le ).
  9. a b et c (en) « [BE] This the M7 driving trailer for the Belgian railways », sur Railcolor, (consulté le ).
  10. (cs) « Chargement de la motrice M7 par la firme Universal-Transport », sur www.facebook.com (consulté le ).
  11. (en-GB) « [CZ] Testing the SNCB M7 power car at VUZ Velim », sur Railcolor, (consulté le ).
  12. « SNCB: Les premières voitures à double étage M7 sur le rail dès janvier », sur Site-LeVif-FR, Le Vif, (consulté le ).
  13. (en-GB) « [BE] First M7 stock in commercial service », sur Railcolor News, (consulté le ).
  14. « BeLuxTrains en français », sur www.beluxtrains.net (consulté le ).
  15. « Belgique : les voitures M7 entrent en service - transportrail - Le webmagazine des idées ferroviaires », sur transportrail.canalblog.com, (consulté le ).
  16. « Recherche par matériel roulant [M7 Bmx] », sur Beluxtrains (consulté le ).
  17. « Internet dans les trains: la SNCB continue de miser sur la 4G », sur Metrotime, (consulté le )
  18. Voitures à double étage : la SNCB l'affirme, elle privilégie la mobilité , Belga repris par RTBF-be, 20 décembre 2015.
  19. La SNCB insiste sur le fait que les nouveaux trains M7 satisfont aux toutes dernières normes européennes pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, communiqué de la SNCB, 23 décembre 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liste du matériel roulant de la SNCB.

Liens externes[modifier | modifier le code]