Viviers-sur-Artaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Viviers-sur-Artaut
Viviers-sur-Artaut
Blason de Viviers-sur-Artaut
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Bar-sur-Seine
Intercommunalité Barséquanais en Champagne
Maire
Mandat
Michel Cornet
2014-2020
Code postal 10110
Code commune 10439
Démographie
Population
municipale
128 hab. (2017 en augmentation de 11,3 % par rapport à 2012)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 46″ nord, 4° 29′ 52″ est
Superficie 6,04 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Viviers-sur-Artaut
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Viviers-sur-Artaut
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Viviers-sur-Artaut
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Viviers-sur-Artaut

Viviers-sur-Artaut est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Viviers-sur-Artaut est une commune viticole de l'Aube située dans la zone d’appellation Champagne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Viviers : du latin vivarium (« vivier »). L'ajout de /Artaut, affluent de l'Ource, date de 1479[1] et a été enregistré par décret du 4 février 1919.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier seigneur certain est Erard II de Chacenay en 1205, il y avait fours et pressoirs banaux.

Au XVIIe siècle, le village est le seul du comté de Bar qui eut encore des familles de protestants, en 1698, trois familles émigraient et il restait six familles au village, les dernières durent abjurer[2].

En 1789, le village dépendait de l'intendance et de la généralité de Dijon, de l'élection et du bailliage de Bar-sur-Seine.

Prieuré st-Gengoul[modifier | modifier le code]

Il se trouvait un prieuré à trois-quarts de lieue qui dépendait de l'abbaye de Montiéramey, le prieur en était le seigneur de Viviers[3]. Il aurait été formé à partir d'une cella appartenant à Molesme en 1085 et était mentionné comme prieuré en 1178[4].

L'abbaye de Montiéramey possédait aussi une chapelle Saint-Victor en 1177.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Armandina Teixeira[5]    
mars 2014 En cours Michel Cornet DVD Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2017, la commune comptait 128 habitants[Note 1], en augmentation de 11,3 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
310378365327360343343349353
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
308333305280271279284270272
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2672221931701431321168383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6698112116126125117116115
2017 - - - - - - - -
128--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (23,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (54,3 % contre 48,7 % au niveau national et 48,7 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 54,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 11,1 %, 15 à 29 ans = 23,8 %, 30 à 44 ans = 22,2 %, 45 à 59 ans = 30,2 %, plus de 60 ans = 12,7 %) ;
  • 45,7 % de femmes (0 à 14 ans = 17 %, 15 à 29 ans = 5,7 %, 30 à 44 ans = 32,1 %, 45 à 59 ans = 22,6 %, plus de 60 ans = 22,6 %).
Pyramide des âges à Viviers-sur-Artaut en 2008 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
3,2 
75 à 89 ans
11,3 
9,5 
60 à 74 ans
11,3 
30,2 
45 à 59 ans
22,6 
22,2 
30 à 44 ans
32,1 
23,8 
15 à 29 ans
5,7 
11,1 
0 à 14 ans
17,0 
Pyramide des âges du département de l'Aube en 2008 en pourcentage[11].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
6,5 
75 à 89 ans
10,3 
13,7 
60 à 74 ans
14,3 
21,2 
45 à 59 ans
20,6 
20,2 
30 à 44 ans
19,1 
19,0 
15 à 29 ans
17,1 
19,1 
0 à 14 ans
17,3 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Viviers-sur-Artaut Blason Parti : au 1er d'argent au cep de vigne au naturel sur un échalas de sable, au 2e d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux cotices potencées contre-potencées d'or.
Détails
Adopté par la municipalité.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arch. dép. Côte-d'Or, B 3042 bis, 1er compte, f° 9 V°.
  2. Intendant Ferrand, Mémoire sur la province de Bourgogne, 1698.
  3. Arch. Bon de l'Horme, Pouillé diocésain de Langres, ~1770.
  4. Lalore, Cartulaires, VII, 101.
  5. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  10. « Évolution et structure de la population à Viviers-sur-Artaut en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 février 2012).
  11. « Résultats du recensement de la population de l'Aube en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 12 février 2012)