Viggianello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vighjaneddu
Viggianello
Vue de Viggianello sur le golfe du Valinco
Image illustrative de l’article Viggianello
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Circonscription départementale Corse-du-Sud
Arrondissement Sartène
Intercommunalité Communauté de communes du Sartenais-Valinco
Maire
Mandat
Joseph Pucci
2020-2026
Code postal 20110
Code commune 2A349
Démographie
Gentilé Viggianellais
Population
municipale
846 hab. (2019 en augmentation de 23,5 % par rapport à 2013)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 40′ 54″ nord, 8° 57′ 09″ est
Altitude 312 m
Min. 5 m
Max. 668 m
Superficie 17,03 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Propriano
(banlieue)
Aire d'attraction Propriano
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Sartenais-Valinco
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Corse
Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Vighjaneddu
Géolocalisation sur la carte : Corse
Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Vighjaneddu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vighjaneddu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vighjaneddu

Viggianello est une commune française située dans la circonscription départementale de la Corse-du-Sud et le territoire de la collectivité de Corse. Le village appartient à la piève de Viggiano

Géographie[modifier | modifier le code]

Viggianello appartient avec Arbellara, Fozzano, Sainte-Marie de Figaniella et Olmeto à la micro région de la Rocca, très liée à l‘Alta Rocca.

Il est situé sur les hauteurs de Propriano, entre mer et montagne, et jouit d'une vue panoramique sur le golfe du Valinco et Propriano.

Il se compose de trois quartiers :

  • l'église où se trouve le café du village, Chez Charlot, poumon du Vighjaeddu toute l'année, très fréquenté par les touristes en été du fait que sa terrasse bénéficie d'une vue spectaculaire sur le golfe du Valinco, attraction touristique du village, trois maisons "historiques" en granit jouissent de la même vue, ce quartier comprend une dizaine de maisons.
  • la mairie, ce quartier se situe au milieu du village, c'est la partie que l'on voit en premier en arrivant par la route depuis Propriano. Il se déploie autour d'une tour fortifiée, rénovée en habitation et de quelques anciennes maisons en granit.
  • le Vetaro ou quartier d'en haut, avec une forte densité de maisons.
  • A ces trois quartiers historiques se rajoute une grande zone résidentielle qui s’étend du carrefour de Santa Julia à la sortie de Propriano jusqu'au village de part et d'autre des cinq kilomètres de la route départementale qui dessert les villages de la Rocca.

Accès[modifier | modifier le code]

Le village est distant, par route, de :

Transports[modifier | modifier le code]

L'aéroport le plus proche (7 km) est l'aérodrome de Propriano Tavaria en service pour l'aviation privée.

Viggianello est plus ou moins équidistant de l'aéroport d'Ajaccio-Napoléon-Bonaparte à 68 km et de l'aéroport de Figari Sud Corse à 58 km.

Le port de commerce de Propriano qui relie le continent et la Sardaigne par ferry est à 5 km.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Viggianello est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].Elle appartient à l'unité urbaine de Propriano, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[4] et 4 561 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Propriano, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 13 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (67,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (69,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (38,1 %), forêts (29,1 %), zones agricoles hétérogènes (22,8 %), zones urbanisées (4,3 %), mines, décharges et chantiers (2,1 %), prairies (1,9 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,9 %), terres arables (0,8 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Saint-Sauveur de Viggianello, fleuri, avant la procession traditionnelle du 9 novembre

Le saint patron du village de Viggianello est Saint Sauveur, traditionnellement fêté chaque 9 novembre pour honorer ce prophète qui, selon les écrits, chassait les démons et guérissait les malades[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1948 1976 Jean Lanfranchi sans étiquette Propriétaire
1976 1989 Jean- Paul Nicolai sans étiquette  
1989 2014 Paul François Perla Apparenté Parti communiste  
2014 En cours Joseph Pucci Nationaliste Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[13].

En 2019, la commune comptait 846 habitants[Note 3], en augmentation de 23,5 % par rapport à 2013 (Corse-du-Sud : +6,21 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
308237325341252320309329345
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
367403410454468440419428334
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
364510514512514515268215190
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
190239274365417547565685814
2019 - - - - - - - -
846--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien église pievane de San Ghuva.
  • Ancienne église abbatiale de Santa Ghjulia dans la plaine du Rizzanese.
  • Deux menhirs : u frate e a sora dans la plaine du Rizzanese.
  • Eglise Saint-Sauveur
    Eglise Saint-Sauveur

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Lanfranchi, propriétaire, croix de guerre, médaille militaire, maire de Viggianello de 1948 à 1976[16].
  • Joseph Pucci, commerçant, fils d'Aurèle Pucci et d'Angèle Bruschini, maire de Viggianello depuis 2014, conseiller territorial PNC à l'Assemblée de Corse de 2017 à 2021, Président du Syndicat de l’énergie de la Corse-du-Sud de 2018 à 2021[17].
  • Mireille Lanfranchi, professeur des écoles, militante nationaliste, conseillère municipale de Viggianello, conseillère territoriale (Corsica Nazione) de 1998 à 2004 à l'Assemblée de Corse[16].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Propriano », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Pleyben - Châteaulin », sur insee.fr (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Cathy Terrazzoni, « La Saint-Sauveur dans la ferveur de Viggianello », Corse Matin,‎ (lire en ligne)
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  16. a et b Orsu Ghjuvanni Caporossi, « Cronica di A Corsica, répertoires des personnages corses : Who's Who Corse »
  17. Julia Sereni, « Joseph Pucci reconduit a la tête du syndicat de l'énergie de la Corse-du-Sud_ », Corse Net Infos,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]