Ursula Vian-Kübler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vian (homonymie) et Kübler.
Ursula Vian-Kübler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Régent du Collège de 'Pataphysique
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
EusVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Ursula KüblerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Arnold Kübler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Membre de

Ursula Kübler, née le à Zurich et morte le (à 81 ans) à Eus, est une danseuse et actrice suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ursula Kübler est la fille d'Alva Giertz-Kübler (1887-1965) et d'Arnold Kübler (de) (1890-1983), écrivain, journaliste et dessinateur suisse[1]. Contrairement à ce qui est parfois rapporté[Note 1], elle n'a aucun lien de parenté avec Ferdi Kübler (1919-2016), le vainqueur du Tour de France 1950[2],[3].

Ursula Kübler est danseuse d'abord à l'Opéra de Zurich, puis avec Maurice Béjart et enfin aux Ballets de Paris avec Roland Petit[4]. Elle s'installe en 1951 dans une chambre de bonne au 6e étage du no 8 Boulevard de Clichy avec Boris Vian qu'elle a rencontré en 1950 lors d’un cocktail chez Gallimard, et le 8 février 1954 devient sa seconde épouse.

Ursula aide Boris à se remettre de ses échecs répétés dans le milieu de l’édition et à se lancer dans un nouvel univers de création : la chanson et la scène. C'est elle qui l’incite à reprendre l’écriture et à terminer L'Arrache-cœur. Elle joue dans des opéras et au théâtre, et figure au générique d'une dizaine de films, dont quelques rôles importants, réalisés par des cinéastes comme Louis Malle, Agnès Varda ou Roger Vadim[4].

Régente du Collège de 'Pataphysique, elle fonde en 1963 l'Association Boris Vian, laquelle en 1981 et avec l'aide de M. d'Déé, devient la Fondation Boris Vian, puis en 1992 Fond'action Boris Vian. En 1971, elle signe le manifeste des 343, une pétition française signée par 343 femmes affirmant s'être fait avorter.

Elle organise chaque année jusqu'à sa mort le (à 81 ans) un festival de musique à Eus où elle vit.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir, par exemple: « À l'ombre du Moulin-Rouge », sur dhnet.be, (consulté le 10 avril 2017), « L’inconnu belge Désiré Keteler remporte le Tour », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne) ou « Boris Vian: Sa veuve Ursula Vian-Kübler, est décédée... », sur purepeople.com, (consulté le 10 avril 2017).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nachlass ZB Zürich http://www.zb.uzh.ch/Medien/spezialsammlungen/handschriften/nachlaesse/kueblerarnold.pdf
  2. Généalogie de son père Arnold Kübler (pages 7 et 8)
  3. Claude Degauquier, Ferdi Kubler : l’aigle d’Adliswil, Seraing, Editions Coups de pédales asbl, , p. 16.
  4. a et b Mort de la veuve de Boris Vian, la danseuse et artiste Ursula Vian-Kübler, Agence France-Presse, 18 janvier 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]