Cité Véron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

18e arrt
Cité Véron
Image illustrative de l’article Cité Véron
Entrée de la cité.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Grandes-Carrières
Début 94, boulevard de Clichy
Fin En impasse
Morphologie
Longueur 80 m
Largeur 2,5 m
Historique
Dénomination
Ancien nom Rue Pierre-Dac
Géocodification
Ville de Paris 9723
DGI 9699

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Cité Véron
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La cité Véron est une voie située dans le quartier des Grandes-Carrières du 18e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de Jean-Louis Véron ( -1861), qui fut maire de Montmartre, en raison de sa proximité avec la rue éponyme.

Historique[modifier | modifier le code]

Classée dans la voirie parisienne par un arrêté préfectoral du 9 avril 1984 sous le nom « cité Véron » elle est ensuite dénommée « rue Pierre-Dac [1] » avant qu'un arrêté municipal du 14 janvier 1994 rétablisse la dénomination « cité Véron ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 4 bis : Théâtre Ouvert dans le jardin d'hiver de la cité.
  • No 6 bis : l'atelier du 3e étage est investi en 1953 et réaménagé par Boris Vian et sa seconde épouse, Ursula Vian-Kübler ; il y vivra jusqu'à sa mort en 1959. Peu après, Jacques Prévert devient leur voisin de palier et ils partageront dès lors la jouissance d'une terrasse commune (terrasse dite des « trois Satrapes »), surplombant les toits du Moulin Rouge, sur laquelle étaient organisées des fêtes du collège de 'Pataphysique[2]. Ursula Vian-Kübler conservera intact l'atelier qui devient un lieu à la mémoire de l'œuvre de son mari. Aujourd'hui, il est le siège de l'association Fond'action Boris-Vian qui, de concert avec la Cohérie Boris Vian, est chargée de promouvoir l'œuvre de Boris Vian depuis 1992 à la suite de la fondation Boris-Vian créée en 1981.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 621.
  2. Carole Aurouet, Prévert. Portrait d'une vie, Ramsay, , p. 137.