Ballets des Champs-Élysées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Ballets des Champs-Élysées sont une compagnie de danse fondée à Paris en 1945 par Roland Petit et Janine Charrat et disparue en 1951.

Historique[modifier | modifier le code]

Inspirée par les Soirées de danse données au théâtre Sarah-Bernhardt, la compagnie est formée de jeunes danseurs n'appartenant pas au Ballet de l'Opéra de Paris, que viennent de quitter Roland Petit et Janine Charrat. Malgré le soutien de Jean Cocteau, Boris Kochno et Christian Bérard, les moyens sont au démarrage restreints et Roland Petit, empruntant l'argent à son père, ne peut réunir que quelques danseurs à savoir, outre Janine Charrat, Nina Vyroubova, Ethéry Pagava, Marina de Berg, Hélène Sadowska et Christian Foye.

Hébergée au théâtre des Champs-Élysées depuis le début de l'année, la nouvelle compagnie en devient officiellement le ballet le . Elle peut alors accueillir Ludmila Tchérina, Jean Babilée, Youly Algaroff, Irène Skorik, Nathalie Philippart, Youra Loboff, Roland Petit en étant le maître de ballet, Boris Kochno le directeur artistique et André Girard le premier chef d'orchestre. Petit et Charrat signent en outre la plupart des chorégraphies. La troupe s'étoffe par la suite entre autres de Renée Jeanmaire (que Petit épousera en 1954), Colette Marchand, Serge Perrault.

Petit, Charrat et Kochno font appel pour leurs productions à des collaborateurs de renom, comme Picasso, Brassaï, Marie Laurencin, Jean Hugo, Christian Dior, Cecil Beaton et Christian Bérard pour les costumes et la scénographie, les arguments des ballets étant souvent écrits par Cocteau.

Après de départ de Roland Petit en 1948 pour créer les Ballets de Paris, plusieurs maîtres de ballet se succèdent, dont David Lichine, Léonide Massine ou Ruth Page. Le directeur du théâtre des Champs-Élysées, Roger Eudes, décide de supprimer son soutien en 1950 et la compagnie ne survit qu'un an.

Elle aura fait découvrir une nouvelle génération de chorégraphes et de danseurs comme Jean Babilée, Ethéry Pagava, Violette Verdy et Leslie Caron.

Répertoire[modifier | modifier le code]

  • Guernica (1945), chorégraphie de Janine Charrat
  • Les Forains (1945), chorégraphie de Roland Petit
  • Jeu de cartes (1945), chorégraphie de Janine Charrat
  • Le Jeune Homme et la Mort (1946), chorégraphie de Roland Petit
  • Ballabile (1950)
  • Till Eulenspiegel avec Jean Babilée

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]