USS Hornet (CV-12)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir USS Hornet et USS Kearsarge.
USS Hornet
Image illustrative de l'article USS Hornet (CV-12)
Le Hornet le .
Type Porte-avions
Classe Essex
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire US Navy
Quille posée
Lancement
Armé Novembre 1943
Statut Navire musée
Équipage
Équipage 2 600 à l'origine, jusqu'à 4 000 pendant la 2e Guerre mondiale
Caractéristiques techniques
Longueur 266 m
Maître-bau 45 m
À pleine charge 34 881 tonnes
Propulsion 4 arbres d'hélices
4 turbines à réduction par engrenages Westinghouse
8 chaudières
Puissance 150 000 ch
Vitesse 33 nœuds (61 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture : 102 mm
horizontal : 64 mm
Armement 18 × 4 canons de 40 mm Bofors
61 × 1 canons de 20 mm Oerlikon
Aéronefs 90-100 à l'origine, 86 après la Guerre, 44 dans les années 1960
Carrière
Indicatif CV-12

L’USS Hornet (CV-12/CVA-12/CVS-12) est un porte-avions de la classe Essex de la marine des États-Unis. Huitième navire américain à porter ce nom, il a été mis à l'eau en 1943 après une construction éclair (16 mois entre la pose de la quille et le baptême).

Il aurait dû s'appeler USS Kearsage, mais après la perte du CV-8 en octobre 1942, il fut rebaptisé Hornet.

Déploiements[modifier | modifier le code]

L'USS Hornet au large du Vietnam en 1967.
Le 24 juillet 1969, sur le pont du Hornet, le président Richard Nixon félicite l'équipage d'Apollo 11 (de gauche à droite : Neil Armstrong, Michael Collins et Buzz Aldrin).

Le CV-12 Hornet a eu la période d’essai la plus courte de tous les porte-avions de l’US Navy (15 jours). Pendant plus de 18 mois, il ne touche jamais terre, constamment déployé en première ligne[1].

Le porte-avions essuie 59 attaques aériennes sans dommages, tandis que ses avions détruisent ou endommagent 1 269 710 tonnes de navires ennemis (dont le super cuirasséYamato, une victoire décisive) ainsi que 1 410 avions japonais (un record seulement dépassé par l’USS Essex)

Présent dans tous les débarquements américains dans le Pacifique après mars 1944, il lance la première attaque sur Tokyo le 16 janvier 1945, trois ans après le raid de Doolittle de 1942.

En 1955, il subit plusieurs modifications, dont la pose d'un pont oblique.

Dans les années 1960, il est mobilisé dans la guerre du Viêt Nam.

Les 24 juillet et 24 novembre 1969, dans le Pacifique, il sert à récupérer les capsules spatiales Apollo 11 et Apollo 12 et leurs équipages, qui viennent d'effectuer les tout premiers débarquements de l'Homme sur la Lune.

Le , il est retiré du service.

En 1991, il est élevé au rang de National Historic Landmark puis, en 1999, de State Historic Landmark.

Depuis 1998, il est ouvert au public à Alameda, en Californie.

Engagements[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) USS HORNET (CV-12), Historic Naval Ships Association, 14 mai 2014 (consulté le 13 décembre 2015).