Tyramine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tyramine
Structure de la tyramine
Structure de la tyramine
Identification
Nom UICPA 4-(2-aminoéthyl) phénol
No CAS 51-67-2
No EINECS 200-115-8
FEMA 4215
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C8H11NO  [Isomères]
Masse molaire[1] 137,179 ± 0,0077 g/mol
C 70,04 %, H 8,08 %, N 10,21 %, O 11,66 %,
Propriétés physiques
fusion 164,5 °C
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La tyramine est un composé chimique organique de type monoamine.

Il peut être synthétisé par les organismes à partir d'un acide aminé, la tyrosine, par décarboxylation.

C'est un membre de la famille des phényléthylamines.

Il est largement répandu chez les êtres vivants ; son métabolisme se réalise par la monoamine oxydase.

On la retrouve donc dans la nourriture humaine en quantité parfois considérable dans :

Une assimilation trop importante de tyramine peut causer une crise d'hypertension. Elle peut également provoquer la libération d'histamine stocké dans les mastocytes et donc de l'eczéma atopique, ou dermatite atopique.

Contenu en tyramine de divers aliments[2]
Aliment µg/g
Chocolat 500
Gruyère 510
Roquefort 510
Brie 180
Fromage anglais 400 à 1400
Harengs marinés 3030
Levure de bière 1500

Notes et références[modifier | modifier le code]