Typhaine D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duch.
Typhaine Duch
Description de cette image, également commentée ci-après
Typhaine Duch lors d'une semaine en résidence de création au festival théâtral les « Bravos de la Nuit » à Pelussin
Nom de naissance Typhaine Duch
Naissance (32 ans)
Région parisienne, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Comédienne, dramaturge, metteuse en scène, professeure de théâtre
Site internet typhaine-d.com

Typhaine Duch, dite Typhaine D, née le [1] en région parisienne, est une comédienne, autrice[2], dramaturge, metteuse en scène, et professeure de théâtre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat en série littéraire[3], elle suit des cours d’art dramatique de 2002 à 2007 au Cours Florent à Paris[4],[5]. En 2008, elle suit des cours à l’École Florian Sitbon de Vitry-sur-Seine en dernière année de cycle de formation avec diverses options, avec comme professeurs Jean-Louis Jacopin, Jean-Baptiste Puech et Florian Sitbon[3].

En 2012, elle crée Contes à rebours, un spectacle proposant une réinterprétation de contes qui redonnent une valeur forte et positive aux rôles des filles[6],[7]. Elle revisite les contes pour permettre aux personnages féminins de s'exprimer sur la violence sexiste subie :

« On voit toujours des supers héros musclés et violents, et quand c’est une femme, Wonder Woman est en slip, Catwoman est en talons aiguilles et en cuir… Pour moi, les vraies héroïnes ne sont pas celles-là[4]. »

La pièce est jouée au Canada, en Belgique et en France[8].

En novembre 2017 la mairie du 18ème arrondissement de Paris[9] l'invite à jouer ses Contes à rebours dans le cadre de la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. En mars de l'année suivante, c'est au tour de la mairie du 2e arrondissement d'accueillir le spectacle pour la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes[10].

En 2018, Christiane Taubira lui remet le prix Gisèle Halimi, dans le cadre du concours d'éloquence organisé par la Fondation des femmes[11]. Elle gagne ce prix[12] grâce à un discours[13] portant sur l'écart entre l'image idéalisée des « princes charmants » et la réalité des dangers encourus par les femmes dans les couples (violences sexuelles et conjugales, féminicides).

Sur une scène de théâtre, une robe blanche est posée à l'abandon sur une chaise, avec un ruban rouge. Au pied de la chaise, un panier en osier d'où sort les cheveux roux d'une poupée de chiffon.
Costume créé par Michèle Larrouy pour l'épisode des Sept filles de l'ogre dans Contes à rebours, photographié lors du 8 mars 2018 dans la mairie du 2e arrondissement de Paris. Le passage traite de viol, de pédocriminalité et d'inceste.

Engagements[modifier | modifier le code]

Typhaine D est particulièrement engagée dans les domaines des droits et de la protection des femmes, de l’égalité entre hommes et femmes[14], du féminisme[15] et de l'abolition de la prostitution, notamment à travers sa pièce de théâtre Contes à rebours[16],[8],[17]. Elle est aussi active dans l'association Osez le féminisme ![4],[18],[19] et le Collectif féministe contre le viol[20].

Elle est membre de Femmes en Résistance, association qui organise chaque année un festival de films documentaires féministes à Arcueil[réf. souhaitée].

Elle est également membre du collectif Abolition 2012 qui milite pour l'abolition de la prostitution[réf. souhaitée].

Elle est engagée pour l'adoption du langage épicène, notamment dans son sketch Pérille Mortelle des Contes à rebours pour lequel elle remporte un prix d'éloquence en 2017[réf. souhaitée].

Elle est régulièrement sollicitée par la presse pour exprimer son avis sur la discrimination ou les violences faites aux femmes, notamment sur l'Affaire Weinstein[21],[14],[22].

En janvier 2018, le Centre Hubertine Auclert intègre à l'Egalithèque le texte de son seule-en-scène Contes à Rebours[23].

Professorat[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, Typhaine D est professeure de théâtre et anime des ateliers pour enfants et adolescents[24].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Typhaine Duch lors du tournage du court métrage Endroit de Frédérique Pollet Rouyer
  • 2002-2004 :
  • 2005 : Correspondance, mise en scène d’Élise Arpentinier au Cours Florent
  • 2006 : Petits bonheurs en famille, mise en scène de Christian Croset au Cours Florent
  • 2007 : Intendance de Rémi De Vos (rôle de Juliette), mise en scène de Jean-Louis Jacopin à Gare au Théâtre (Vitry-sur-Seine)
  • 2008 :
  • 2009 :
  • 2010 : Toutankhamon et le scarabée d’or de Martin Leloup (rôle d’Ankhesenamon), Théâtre du Bout
  • 2011 :
    • J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce (rôle de la plus jeune), mise en scène de Catherine Decastel à l’Espace Roseau (Festival Avignon Off 2011)
    • Du sang sur le cou du chat de Rainer Werner Fassbinder (rôle de la modèle et de l’amante), mise en scène de Sylvain Martin à la Maison du développement culturel de Gennevilliers
  • 2012 :
    • Prédictions de Peter Handke, rôle d'A, mise en scène de Sylvain Martin au Théâtre de Verre
    • Seule en scène (prestation féministe et humoristique) sur l’abolition de la prostitution (auteur et interprète) lors d’une conférence de presse au Divan du Monde
    • Cyrano de Bergerac (rôle de Roxane), sur la Scène Nationale du Grand R de La Roche-sur-Yon, puis en tournée dans l’Ouest de la France
    • Gouttes dans l’océan de Rainer Werner Fassbinder rôle d'Anna, mise en scène de Sylvain Martin, à l’Art Studio Théâtre et au Théâtre de Verre
    • Elisabeth II de Thomas Bernardt, mise en scène de Sylvain Martin
  • En tournée depuis 2012
    • Contes à rebours (auteure, metteuse en scène et comédienne), pièce de théâtre seule en scène féministe[25] en cours d'édition (créée à l'occasion du festival Elles Résistent à la Parole Errante de Montreuil)
    • Opinion d’une femme sur les femmes de Fanny Raoul (en tant que metteuse en scène) à l’Espace Théâtral d’Arcueil lors du Festival Femmes en résistance
    • ¡ Así cantaba Federico ! — Création musicale et théâtrale sur les chansons populaires espagnoles et l’œuvre de Federico Garcia Lorca

Filmographie[modifier | modifier le code]

Typhaine Duch lors de la convention abolitionniste du 29 novembre 2011 à l'Assemblée nationale française
  • 2004-2009 : Initiation à la douleur (court métrage), de D. Jarzat (rôle principal/monteuse)
  • 2006 : Lune de miel (court métrage), de François Breniaux, primé au Festival Européen de Mamers (catégorie du Public Jeune), adapté du roman de H. Vincenot Le Maître des Abeilles (rôle de Catherine)
  • Depuis 2010 : Vie de meuf (court métrage) avec l'association Osez le féminisme ! (coscénariste, réalisatrice et interprète)
  • 2010 : court métrage pour la campagne contre le viol de Frédérique Pollet et Patric Jean (rôle de l’employée)
  • 2012 (dans le cadre du Festival Elles Résistent) : Endroit (court métrage), de Frédérique Pollet Rouyer (interprète)
  • 2012 (dans le cadre du Festival Elles Résistent) : Auteure dans le film Sorore du Collectif Sorore

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie et information de Typhaine Duch », sur babelio.com (consulté le 15 septembre 2018)
  2. « Pourquoi on n'a aucun mal à dire coiffeuse et beaucoup plus à dire professeuse », Slate.fr,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Curriculum vitæ de Typhaine Duch : autres informations », sur typhaine-d.com (consulté le 15 septembre 2018)
  4. a, b et c Olivier, « Typhaine D., comédienne de combats », Que faire à Paris,‎ (lire en ligne)
  5. « Curriculum vitæ de Thyphaine Duch : formation théâtrale », sur typhaine-d.com (consulté le 15 août 2015)
  6. Julien Helmlinger, « Contes à rebours : histoires de princesses modernes par Typhaine D », AL ActuaLité,‎ (lire en ligne)
  7. « Chevilly : contes à rebours contre les violences faites aux femmes », leparisien.fr,‎ 2017-11-30cet19:06:07+01:00 (lire en ligne)
  8. a et b Esther Degbe, « Et si les contes de fées favorisaient les violences faites aux femmes ? », huffingtonpost.fr,‎ (lire en ligne)
  9. rédaction Le Parisien, « Paris : deux semaines contre les violences faites aux femmes à la mairie du XVIIIe arrondissement », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  10. « PDF Mairie de Paris, "Journée internationale de lutte pour les droits des femmes : La place des femmes dans la culture - 8 mars 2018" », sur https://www.paris.fr/, (consulté le 12 août 2018)
  11. Christine Robert, « "Concours d'éloquence" organisé par la Fondation des Femmes », France Culture,‎ (lire en ligne)
  12. « Le Prix Gisèle Halimi » (consulté le 11 juin 2018)
  13. France Culture, « Typhaine D, lauréate du concours d'éloquence 2018 à la Fondation des Femmes », (consulté le 11 août 2018)
  14. a et b « Les prix "non genrés" aux César, c’est possible ? », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  15. « Muriel Salmona, Sandrine Goldschmidt, Anne Billows, Typhaine Duch, Annie Ferrand: ses articles à lire sur Slate.fr », sur Slate.fr (consulté le 16 août 2018)
  16. Émission de télévision Ce soir (ou jamais !) de Frédéric Taddeï sur la chaîne France 3 le mardi 30 octobre 2012
  17. (en-US) « Typhaine D au Divan du Monde - Partie 2 par typhaine-d - Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le 21 décembre 2017)
  18. « Typhaine D à Caen et à Paris, deux représentations de son spectacle “Contes à rebours”. - Anti-K », Anti-K,‎ (lire en ligne)
  19. « « PARIS je m’engage »: à la rencontre des bénévoles parisiens », Paris.fr,‎ (lire en ligne)
  20. rédaction, « « PARIS je m’engage »: à la rencontre des bénévoles parisiens d », Paris.fr,‎ (lire en ligne)
  21. Marie Vaton, « "Balance ta culture" : "On se pose pas mal de questions depuis le scandale Weinstein" », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  22. Julie Pietri, « Le journal de 19h du 25 novembre 2017 - France Inter », France Inter,‎ (lire en ligne)
  23. « Contes à rebours | Centre Hubertine Auclert », sur www.centre-hubertine-auclert.fr (consulté le 16 août 2018)
  24. « Le Castor Magazine », sur Le Castor Magazine (consulté le 20 décembre 2017)
  25. Julien Helmlinger, « Contes à rebours : histoires de princesses modernes par Typhaine D », ActuaLitté,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :