Novi Travnik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Novi Travnik
Нови Травник
Blason de Novi Travnik
Héraldique
Drapeau de Novi Travnik
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Bosnie centrale
Municipalité Novi Travnik
Démographie
Population 9 533 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 17″ N 17° 39′ 30″ E / 44.1713, 17.658244° 10′ 17″ Nord 17° 39′ 30″ Est / 44.1713, 17.6582
Altitude 508 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Novi Travnik

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

Voir la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
City locator 14.svg
Novi Travnik
Municipalité de Novi Travnik
Administration
Maire
Mandat
Refik Lendo (SDA)
2012-2016
Démographie
Population 25 107 hab. (2013)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Superficie 24 200 ha = 242 km2
Liens
Site web Site officiel

Novi Travnik (en serbe cyrillique : Нови Травник) est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton de Bosnie centrale et dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 9 533 habitants et la municipalité 25 107[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Novi Travnik est entourée par celles de Travnik au nord, Vitez à l'est, Fojnica et Gornji Vakuf au sud, Bugojno et Donji Vakuf à l'ouest.

Vue générale de Novi Travnik

Climat[modifier | modifier le code]

Novi Travnik jouit d'un tempéré froid, avec une température moyenne annuelle de 10,3 °C ; juillet est le mois le plus chaud de l'année, avec une moyenne de 20,3 °C. Le mois le plus froid est janvier avec une moyenne de -0,7 °C[2]. La moyenne des précipitations annuelles est de 917 mm/m², avec les précipitations mensuelles les plus faibles en mars et les plus élevées en novembre[2].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C)[2] 2,5 5,6 10,6 15,5 20,5 24,1 26,7 26,2 22,0 15,6 9,0 3,9
Températures moyennes (°C)[2] -0,7 1,6 5,8 10,3 14,9 18,3 20,3 19,7 15,8 10,7 5,5 1,1
10,3
Températures minimales moyennes (°C)[2] -3,8 -2,4 1,0 5,1 9,3 12,6 13,9 13,2 9,7 5,8 2,1 -1,7
Précipitations moyennes (mm)[2] 62 64 59 71 85 85 71 70 70 83 106 91
917

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Novi Travnik a été fondée en 1949. En 1980, elle prit le nom de Pucarevo, en l'honneur de Đuro Pucar, un Partisan communiste de la Seconde Guerre mondiale. Elle a repris son nom d'origine en 1992.

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Novi Travnik en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Novi Travnik compte 52 localités :

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
- - 5 824 6 681 8 473 11 522[3] 9 533[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 3 200 27,77
Musulmans 3 176 27,56
Croates 2 751 23,87
Yougoslaves 1 887 16,37
Inconnus/Autres 508 4,43[4]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
18 374 22 847 26 154 30 713 25 107


Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (1991)[modifier | modifier le code]

En 1991, sur un total de 30 713 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[5] :

Nationalité Nombre %
Croates 12 162 39,59
Musulmans 11 625 37,85
Serbes 4 097 13,33
Yougoslaves 2 132 6,94
Inconnus/Autres 697 2,29

Politique[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales de 2012, les 23 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[6] :

Parti Sièges
Parti d'action démocratique (SDA) 7
Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ BiH) 4
Parti social-démocrate (SDP) 3
Parti démocratique bosniaque-Sefer Halilović (BPS) 2
Parti paysan croate-Stjepan Radić (HSS) 2
Parti paysan croate (HSS) - Nouvelle initiative croate (NHI) 1
Alliance pour un meilleur avenir de la Bosnie-Herzégovine (SBB BiH) 1
Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBiH) 1
Union démocratique croate 1990 (HDZ 1990) 1
Parti croate du Droit (HSP BiH) 1

Refik Lendo, membre du Parti d'action démocratique (SDA), a été réélu maire de la municipalité[7],[8].

Culture[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la municipalité se trouvent plusieurs nécropoles abritant notamment des stećci, un type particulier de tombes médiévales. La plus importante d'entre elles est la nécropole de Maculje, située dans le village de Seona ; avec ses 101 stećci, elle est inscrite sur la liste des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine[9] et fait partie des 22 sites avec des stećci proposés par le pays pour une inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO[10]. D'autres nécropoles sont également classées : celle de Kaurlaš avec 45 stećci, 8 tombes cruciformes et 1 nişan (stèle ottomane)[11], celle d'Orašac avec 2 stèles anthropomorphes[12], celle de Bistro avec 23 stećci[13], celle d'Opara avec 48 stećci[14] et celle de Sebešić avec 13 stećci, 5 stèles anthropomorphes et un tumulus préhistorique[15].

La vieille mosquée de Šenkovići, construite à la fin du XVIe siècle ou début du XVIIe siècle[16], et la nécropole des victimes du fascisme à Novi Travnik, créée en 1975[17], figurent elles aussi sur la liste des monuments nationaux.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr+en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine » [PDF], sur http://fzs.ba, Institut de statistiques de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le 2 mai 2015)
  2. a, b, c, d, e et f « Climat : Novi Travnik », sur http://fr.climate-data.org (consulté le 2 mai 2015)
  3. (bs) « Population 1961-1991 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 2 mai 2015)
  4. (bs)(hr)(sr) Livre : Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités 1991, Bulletin statistique n°234, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo.
  5. (bs+hr+sr) « Recensement par communautés locales (1991) » [PDF], sur http://www.fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - Fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le 4 août 2015)
  6. (bs) « Novi Travnik », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 2 mai 2015)
  7. (bs) « Novi Travnik », sur http://www.izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le 2 mai 2015)
  8. (bs) « Načelnik », sur http://www.ont.gov.ba, Site de la municipalité de Novi Travnik (consulté le 2 mai 2015)
  9. (en) « Maculje necropolis with stećak tombstones », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  10. (en) « Stećaks - Mediaeval Tombstones », sur http://whc.unesco.org, Site de l'UNESCO (consulté le 2 mai 2015)
  11. (en) « Kaurlaš necropolis at Zagrlje », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  12. (bs) « Nekropola kod sela Orašac », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  13. (en) « Necropolis with stećak tombstones at Bistro », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  14. (bs) « Nekropola sa stećcima Opara », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  15. (bs) « Nekropola Sebešić sa stećcima, antropomorfnim nadgrobnicima koji podsjećaju na križ i tumulusom », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  16. (en) « Old mosque in the village of Šenkovići », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)
  17. (en) « Necropolis of the victims of fascism », sur http://kons.gov.ba (consulté le 2 mai 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]