Tom Daley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tom Daley
Image illustrative de l’article Tom Daley
Tom Daley en 2012.
Contexte général
Sport Plongeon
Période active 2007-
Biographie
Nom de naissance Thomas Robert Daley
Nom dans la langue maternelle Tom Daley
Nationalité sportive britannique
Nationalité Royaume-Uni
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Plymouth (Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni)
Taille 1,77 m (5 10)
Poids de forme 74 kg
Entraîneur Jane Figueiredo
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 - 3
Championnats du monde 3 1 2
Championnats d'Europe 5 3 -

Tom Daley, né le à Plymouth, est un plongeur britannique, spécialiste de la plateforme de 10 mètres, champion olympique, champion du monde et d'Europe.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Thomas Robert Daley est né le à Plymouth en Angleterre, de Robert Daley et de Debbie née Selvester. Il vit à Plymouth avec ses parents et ses deux jeunes frères, William et Ben. Son père est décédé le à l'âge de 40 ans des suites d'une tumeur au cerveau.

Dans sa jeunesse, Tom Daley a une admiration pour Alexandre Despatie, un plongeur canadien ayant gagné la médaille d'or aux Jeux du Commonwealth de 1998 à l'âge de 13 ans[1], et le plongeur britannique Leon Taylor, qui deviendra plus tard son mentor[2].

À l'âge de sept ans, Tom Daley s'inscrit au Plymouth Diving Club un peu par hasard, pour prendre des cours réguliers de plongeon. Il se révèle très vite un talent hors norme et est rapidement repéré par un entraineur du club qui l'oriente vers un programme de développement. Même s'il confesse avec candeur avoir sangloté pendant un quart d'heure, lorsque, à huit ans, il doit se lancer pour la première fois dans un plongeon inversé depuis la plateforme de 10 m. En , il participe à sa première compétition lors du championnat national pour débutants, en remportant une médaille d'argent dans la catégorie garçon 8-9 ans. En , il participe, sur invitation, à un meeting à Southampton, où il remporte l'or, sur 1 m, 3 m et à la plateforme. À partir de 2004, il remporte, pendant trois années de suite, les championnats de Grande-Bretagne de sa catégorie d'âge aux tremplins d'1 m, 3 m et à la plateforme[3].

En , un mois après son dixième anniversaire, il remporte le concours de plateforme au championnat national junior (-18), faisant de lui le plus jeune vainqueur de cette épreuve[3]. À cette occasion, il décroche une bourse de 10 000 livres (15 000 euros) octroyée par le programme de bourses pour les athlètes de talent.

En 2005, Daley participe en tant qu'invité, en guest, aux Championnats nationaux d'élites juniors d'Australie, en se classant premier à la plateforme, second au tremplin 3 m et quatrième au tremplin d'1 m, dans la catégorie garçon 14-15 ans. Il participe ensuite au Meeting International Junior d'Aix-la-Chapelle, où il se classe deuxième à la plateforme et troisième au tremplin 3 m, dans la catégorie garçon 14-15 ans. Respectant pourtant les critères de qualification pour les Jeux du Commonwealth de 2006, Daley n'est pas sélectionné en équipe d'Angleterre en raison de son jeune âge[4].

En 2006, il remporte pour la deuxième année consécutive les championnats de Grande-Bretagne Junior, en plateforme et tremplin 3 m. Il se classe second en plateforme 10 m derrière le vice-champion olympique Peter Waterfield, lors des championnats de Grande-Bretagne Senior 2007, qui ont lieu en . En conséquence, il se qualifie pour les championnats du monde, auxquels il ne peut à nouveau participer en raison de son jeune âge.

Éducation[modifier | modifier le code]

De onze à quatorze ans, Daley fréquente l'Eggbuckland Community College. À treize ans, il devient un partisan de Childline, une ligne d'aide aux enfants dirigée par la National Society for the Prevention of Cruelty to Children (NSPCC), et il est révélé qu'il a été intimidé dix-huit mois plus tôt : en , Daley allègue au principal journal local de Plymouth, The Herald qu'il a été victime d'intimidation à l'école depuis les Jeux olympiques, et son père dit à la BBC qu'il l'a retiré temporairement de cette école parce que sa réponse au problème a été inefficace. Daley a été félicité dans les médias pour avoir parlé de son problème.

Daley se voit offrir une bourse complète pour aller à l'école indépendante du Brighton College, mais son père la refuse en raison de la distance et entame des négociations avec l'école indépendante locale Plymouth College qui lui offre une « bourse très importante ». Quelques semaines plus tard il est confirmé que Daley s'est inscrit au Collège de Plymouth.

Daley passe son diplôme de General Certificate of Secondary Education (GCSE) en plusieurs étapes pour s'adapter à ses engagements de plongée. Il persuade le mannequin Kate Moss de poser pour la reconstitution d'un portrait original de David Hockney, dans le cadre d'un projet de photographie du GCSE recréant de grandes œuvres d'art, après l'avoir rencontrée lors d'une séance photo pour la version italienne de Vogue. Daley obtient huit notes A* et un A pour son GCSE.

En 2012, Daley termine ses études de deux ans en mathématiques, espagnol et photographie. Daley décide de ne pas suivre un cours de baccalauréat international en raison des pressions qu'il subit lors de sa préparation pour les Jeux olympiques d'été de 2012. Il obtient un A* en photographie et un A en espagnol et en mathématiques.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

2007 : premières victoires[modifier | modifier le code]

En , à l'âge de douze ans, Tom Daley obtient une dérogation spéciale (l'âge minimum étant de 15 ans) pour participer au Festival olympique australien de la jeunesse. Il décroche, avec son partenaire Callum Johnstone, la médaille d'argent en plongeon synchronisé 10 m. Le lendemain, il ne parvient qu'à prendre la quatrième place en finale de l'épreuve individuelle de la plateforme.

Quelques mois plus tard, lors du Championnat national senior (ASA), il remporte le doublé individuel et synchronisé à la plateforme 10 m. La même année, il commence également à rivaliser sur le circuit international de plongeon lors du Grand Prix FINA et lors des World Series FINA de plongeon.

À la suite de ses performances sportives, et en vue des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin et de 2012 à Londres, il intègre, en , la Team Visa, un programme de mentorat, de soutien et d'accompagnement à de jeunes athlètes visant à leur procurer des conditions d'entraînement optimales.

2008 : championnat d'Europe[modifier | modifier le code]

Tom Daley en 2008.
Tom Daley en 2008.

En , Tom Daley remporte l'épreuve de haut-vol 10 m aux Championnats de Grande-Bretagne, en devenant ainsi le plus jeune vainqueur de la compétition homme. Il décroche également, avec son nouveau partenaire Blake Aldridge, le titre en plongeon synchronisé 10 m.

Deux semaines plus tard, Daley décroche ses premières médailles sur le circuit de la FINA, en remportant une médaille de bronze à la plateforme 10 m, et ainsi qu'une médaille d'argent en plongeon synchronisé 10 m au Grand Prix de Madrid[5]. Lors de la FINA Diving World Cup (Coupe du monde de plongeon), Daley et Aldridge rééditent leur performance en décrochant la médaille de bronze en plongeon synchronisé 10 m. Ils obtiennent au passage un score historique pour la Grande-Bretagne et Daley devient le plus jeune médaillé de sexe masculin dans une compétition internationale de plongeon. Cette septième place dans l'épreuve individuelle le catapulte sous les feux des projecteurs, en lui assurant une qualification automatique pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin[6].

Le , il se révèle en devenant à 13 ans et 10 mois le plus jeune champion d'Europe de plongeon et de natation de l'histoire à Eindhoven aux Pays-Bas[7]. Le précédent record était détenu par le jeune nageur écossais Ian Black, qui a remporté une médaille d'or européenne en 1958 à l'âge de 17 ans.

En , il est classé sixième mondial par la FINA dans la catégorie homme de la plateforme 10 m, et est rétrogradé à la 17e place en juillet pour non-participation aux Grands Prix FINA[8]. Il est cependant qualifié au sein de l'équipe britannique pour les Jeux olympiques de 2008 organisés à Pékin, où il participe aux épreuves individuelle et synchronisée de 10 m. Plus jeune membre de la délégation britannique[réf. nécessaire], il y termine respectivement septième et huitième. Il devient à cette occasion le plus jeune athlète britannique et le second plus jeune athlète olympique à participer à des Jeux olympiques.

Un mois après sa participation aux Jeux olympiques, Daley participe pour la première fois au Championnat du Monde Juniors de plongeon. Il termine deuxième dans la catégorie B (14-15 ans garçons) de la plateforme, avec un score de 549,60 points, entre les deux Chinois Qiu Bo (551,85 points) et Wu Dongliang (474,00 points) [9]. Il décroche à nouveau une médaille d'argent à l'épreuve du tremplin de 3 mètres dans la même catégorie, avec un score de 485,25 points, entre les deux chinois Wu Dongliang (510,25 points) et Wang Peng (470,40 points).

Tom Daley est désigné Jeune personnalité britannique de l'année à 13 ans.

2009 : Rome, le plus jeune champion du monde[modifier | modifier le code]

En , Tom Daley conserve son titre à la plateforme 10 m aux Championnats de Grande-Bretagne, en obtenant son meilleur score personnel de 517,55 points, il devance ainsi Jack Laugher (384.10pts) avec un écart important de 133,45 points. Il ne peut défendre son titre 10 m synchronisé, à la suite du forfait sur blessure de son partenaire de plongeon Blake Aldridge, survenue lors d'une bagarre dans une discothèque quelques jours avant les championnats[10],[11]. En mars, il améliore son record personnel avec un score de 540,70 points, en terminant troisième à la plateforme 10 m, lors de la 2e étape des World Series FINA de plongeon en Chine. Le mois suivant, lors de la 3e étape des World Series FINA à Sheffield, il termine deuxième à la plateforme 10 m avec un score de 540,85 points, améliorant à nouveau son record personnel ; il est ainsi devancé pour seulement 0,60 points par le Chinois Liang Huo.

En avril, il change de partenaire de plongeon et commence à travailler avec Max Brick, à la suite d'une friction qu'il a eue avec Blake Aldridge durant la finale des Jeux olympiques, lorsqu'il voulait passer un coup de fil à sa mère entre deux tours[12]. Le , le nouveau duo remporte une médaille d'argent dans l'épreuve de haut-vol synchronisé à 10 m au Grand Prix de Fort Lauderdale[13]. Il remporte l'épreuve individuelle avec un score de 554,90 points, obtenant sept notes de 10 lors de son cinquième plongeon et bat par la même occasion son record personnel[14].

En juillet, il remporte de façon inattendue l'épreuve de haut-vol lors des Championnats du monde disputés à Rome en Italie, apportant au Royaume-Uni son premier titre planétaire en plongeon[15]. Devançant les deux plongeurs chinois Qiu Bo (532,20 points) et Zhou Luxin (530,55 points), en dépit d'un total inférieur à son record personnel, avec un score de 539,85 points. Il devient le plus jeune champion du monde de l'histoire du plongeon[15],[16].

2010 : Jeux du Commonwealth, 2 médailles d'or[modifier | modifier le code]

En , lors des Championnats de Grande-Bretagne individuel 10 m, Tom Daley termine à la deuxième place, avec un retard de 40,05 points sur Peter Waterfield. Il présente pour la première fois en compétition un plongeon 5255B (un double saut périlleux arrière avec deux vrilles et demi), assorti d'un coefficient de 3,6 (rectifié à 3,8 par la FINA en ).

En mars, durant la première étape des World Series FINA de plongeon à Qingdao, il présente deux nouvelles figures de plongeon et termine à la quatrième place à la plateforme 10 m, avec un score de 520,35 points (son meilleur score personnel de l'année).

Début avril, il ne réussit pas à se qualifier pour la finale 10 m de la 2e étape des World Series FINA de plongeon à Veracruz au Mexique. Trois jours plus tard, il termine quatrième de la plateforme 10 m, avec un score de 519,70 points (à seulement 0,8 points du bronze), lors de la troisième et dernière étape des World Series FINA qui devaient d'abord être présentés en fin de semaine à Sheffield en Angleterre, mais la FINA décide de reprogrammer la troisième étape de nouveau à Veracruz à cause des problèmes de circulation aérienne dans l'espace européen à la suite de l'éruption du volcan Eyjafjöll[17].

En , Daley participe aux Championnats d'Europe à Budapest en Hongrie, avec l'intention de défendre son titre individuel de 10 m. Cependant, une blessure au triceps durant le concours synchro de 10 m force son retrait des deux compétitions, et compromet sa participation aux premiers Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour[18],[19]. Il prend part uniquement à l'épreuve du tremplin 3 m en obtenant une neuvième place.

Le 12 et , lors des Jeux du Commonwealth à New Delhi en Inde, Daley remporte la médaille d'or en plateforme 10 m individuelle et synchronisée.

Tom Daley est désigné Jeune personnalité britannique de l'année pour la troisième fois consécutive.

2011[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2011, Daley change de partenaire pour les épreuves synchronisées, et commence à travailler avec le médaillé d'or olympique d'Athènes, Peter Waterfield, afin de trouver la meilleure association pour les prochains Jeux olympiques de Londres[20]. Lors des Championnats de Grande-Bretagne, il termine deuxième du tremplin 3 m derrière Jack Laugher. Avec Waterfield, il remporte l'épreuve synchronisée de la plateforme de 10 m. Le lendemain, Waterfield bat Daley dans l'épreuve individuelle de haut vol (10 m) pour la deuxième année consécutive, avec 494,25 points contre 472,35[21], tandis que Max Brick arrive troisième avec 399.80[22].

Lors des Championnats du monde à Shanghai en Chine, il est de nouveau associé à Peter Waterfield lors de l'épreuve synchro 10 m. Dans la semaine qui précède la compétition, Waterfield contracte la grippe et par conséquent, ils terminent à la sixième place[23]. Dans l'épreuve individuelle, le Britannique ne récolte qu'une médiocre cinquième place avec 505,10 points, humilié par son rival Qiu Bo (585,45 points) qui, avec ses compatriotes chinois, remporte l'or dans les dix épreuves inscrites au programme, et est devancé par David Boudia (544,25 points), Sascha Klein (534,50 points) et Victor Minibaev (527,50 points)[24].

Le , Daley effectue le premier plongeon au Centre aquatique de Londres[25].

2012 : nouveau titre européen et médaille de bronze à Londres[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2012, une blessure au pouce force Tom Daley à se retirer de la coupe nationale de Grande-Bretagne quelques jours avant la compétition (le titre de la plateforme 10 m revient à Max Brick).

En , lors de la Coupe du monde de plongeon qui se tient au Centre aquatique de Londres, Daley choisit de ne pas s'aligner au 10 mètres individuel, préférant se concentrer sur sa préparation au synchro avec son partenaire Peter Waterfield, avec qui il finit septième. Son choix a fait sourciller, d'autant qu'il a été annoncé quelques jours après, un rappel à l'ordre brutal par le directeur technique de la British Diving, le Russe Alexei Evangulov, qui a critiqué l'éthique de travail de Daley. Evangulov a conseillé à Daley de consacrer moins de temps à ses engagements médiatiques et commerciaux s'il espérait compétitionner avec ses rivaux chinois, qui s'entraînent « trois fois plus fort », et qu'ils ne nuisent pas à sa préparation pour les Jeux olympiques[26].

À la suite d'une réunion entre Daley, Evangulov et les représentants de Daley, il participe à la première étape des World Series FINA à Dubaï. Daley et Waterfield terminent quatrièmes dans l'épreuve de synchro de 10 m, tandis que Daley remporte l'argent dans l'épreuve individuelle de 10 m[27]. Une semaine plus tard, dans la deuxième étape des World Series FINA qui se déroulent à Pékin, Daley et Waterfield remportent la médaille d'argent au 10 m synchro, tandis que dans l'épreuve individuelle, Daley décroche l'argent et Waterfield le bronze[28]. Trois semaines plus tard, dans l'étape de Moscou, Daley obtient la médaille d'argent dans l'épreuve individuelle de la plateforme, tandis que le duo termine cinquième de la synchro[29]. Lors de la dernière étape DWS de l'année à Tijuana au Mexique, Daley conquiert l'or dans l'épreuve individuelle de plateforme, et le tandem avec Waterfield décroche le bronze dans l'épreuve synchro[30]. Par conséquent, Daley et le duo Daley/Waterfield remportent le classement final des World Series FINA de plongeon 2012 pour les épreuves individuelles et synchronisées de 10 mètres [31].

En , Daley remporte le titre aux Championnats de Grande-Bretagne junior sur l'épreuve individuelle 10m avec une marge de 140 points au Plymouth Life Centre[32].

En , Daley remporte de nouveau le titre européen dans l'épreuve individuelle de la plateforme de 10m en décrochant l'or aux championnats d'Europe à Eindhoven avec un score de 565,05 points, avec 49,65 points d'écart sur le médaillé d'argent russe Victor Minibaev[33].

Lors des Championnats de Grande-Bretagne qui se déroulent à Sheffield en , qui sont également un test préolympique pour le tandem Daley-Waterfield, les deux plongeurs remportent le titre dans l'épreuve synchronisée de 10m avec un nouveau record britannique de 475,77, plus de 140 points d'avance sur les médaillés d'argent Daniel Goodfellow et Ross Haslam[34]. Dans l'épreuve individuelle de la plateforme de 10m, Daley reconquiert le titre pour la première fois depuis 2009 avec un score de 547,60 points, devant Peter Waterfield (452,80) et James Denny (390,20) [35].

Jeux olympiques de Londres[modifier | modifier le code]

En Grande-Bretagne, Daley est longtemps considéré comme l'un des «poster boys» des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres (littéralement - Egérie de l'équipementier Adidas, une affiche de 25m de haut le représentant est installée sur le grand magasin John Lewis à Cardiff, tandis qu'une autre affiche de 13m de haut de son homologue féminin, l'heptathlète Jessica Ennis est installée sur le magasin de Sheffield de la même chaîne [36]).

Le premier lundi des jeux, la Grande Bretagne espérait que l'épreuve synchronisée masculine de la plate-forme de 10 m, donnerait à Daley et à Waterfield l'occasion de fournir la première médaille des Jeux de l'équipe GB.

Cependant, aux derniers instants de la finale du concours, le duo Peter Waterfield et Tom Daley s'apprête à effectuer son quatrième saut de la journée. Jusqu'alors en tête du classement, les deux plongeurs se jettent dans le vide, ratent leur ultime figure et échouent au pied du podium à la quatrième place avec 454,65 points, derrière le duo chinois Cao. Yuan et Zhang Yanquan avec 486,78 points, le duo mexicain Iván García et Germán Sánchez avec 468,90 points, et le duo américain David Boudia et Nicholas McCrory avec 463,47 points [37]. À la suite de cette déconvenue, une controverse naît lorsque Daley fait l’objet d’un tweet malveillant, ce qui conduit la police à arrêter un garçon de 17 ans à Weymouth, dans le Dorset [38].

De retour au Centre aquatique, le dernier vendredi des Jeux pour le concours individuel de la plate-forme masculine de 10 m, Daley inquiète d’abord ses fans en raison d'une mauvaise performance lors des éliminatoires, où il se classe 15e des 18 plongeurs qualifiés pour la demi-finale. Avec 448,45 points (futur médaillé d’or, David Boudia, 18e).

Une bien meilleure performance en demi-finale le lendemain matin le place en quatrième position avec 521,10 points, derrière Qiu Bo (563,55), Lin Yue (541,80) et Boudia (531,15).

Le statut d’icône le conduit presque à sa perte car le plus jeune champion d'Europe de plongeon de l'histoire, est gêné par plusieurs flashs d'appareil photo de spectateurs lors de son premier plongeon en finale à Londres. L'incident lui fait perdre le contrôle de son plongeon et il ne marque que 75 points; une protestation adressée à l’arbitre lui vaut d'obtenir un essai supplémentaire et de marquer finalement 91,80 points. Un épisode intervenu quelques heures après les plaintes très officielles du ministre des Sports russe sur les faveurs arbitrales dont bénéficieraient les Britanniques dans plusieurs disciplines. Avant le dernier saut de ce concours passionnant, le petit prodige est en tête sur Qiu Bo et David Boudia avec 0,15 points d’avance, cependant son plongeon final a un coefficient de difficulté de 3,3 seulement, tandis que ses rivaux ont tous deux un coefficient de difficulté de 3,6. Par conséquent, Daley finit à la troisième place obtenant ainsi la médaille de bronze en totalisant 556,9 points, précédé par Boudia qui remporte l'or contre toute attente avec 568,65 points et le grand favori du jour, Qiu Bo, médaillé d'argent avec 566,85 points [39],[40].

Championnats du monde de plongeon juniors[modifier | modifier le code]

Lors du Championnat du monde de plongeon juniors, qui se tient en à Adélaïde, en Australie, Daley conduit une solide équipe britannique et remporte de façon assez inattendue le concours synchronisé de tremplin garçon "groupe A" 3m avec son partenaire Jack Laugher, qui remporte la compétition individuelle de 3m, le duo n'ayant que peu d’expérience ensemble. Daley et Laugher marquent 338,85 points, avec plus de 30 points d’avance sur le tandem Ilia Kuzmin et Maxim Popkov [41].

Daley remporte l’épreuve de haut-vol individuel à 10 m, en totalisant 663,95 points, devant Yang Jian (611,95) et Chen Aisen (597,20), et reçoit cinq 10 et deux 9,5 lors de son cinquième saut [42],[43].

2013 : post-olympique[modifier | modifier le code]

En , Daley participe à l'émission britannique de téléréalité Splash! qui suit des célébrités qui essayeront de maîtriser l'art du plongeon, en étant l'entraîneur expert des célébrités[44]. Bien que l'émission reçoive des critiques largement négatives, elle obtient néanmoins la plus grande audience sur chacun des cinq samedis soirs où elle est diffusée, et est renouvelée pour une deuxième saison en 2014. Le directeur général de la fédération britannique de la natation David Sparkes avertit Tom Daley que sa participation dans l’émission risquerait de nuire à ses chances de décrocher une médaille d'or olympique à l'avenir[45].

Lors des Championnats de Grande-Bretagne qui se déroulent à domicile dans son bassin à Plymouth du 8 au , Tom Daley ne participe qu'à l'épreuve individuelle de la plate-forme de 10 mètres, qu'il remporte avec 501,00 points, devant James Denny (374,90) et Daniel Goodfellow (340,25). Daley ne participe pas à l'épreuve de haut-vol synchronisé à 10 m, car son partenaire Peter Waterfield perd sa bourse après l'Olympiade de 2012, ainsi son futur partenaire de synchronisation n'était pas encore déterminé.

Sa saison est fortement compromise à la suite d'une blessure au coude survenue en mai lors de son entraînement pour le Grand Prix FINA de Fort Lauderdale en Floride. Par conséquent, il est contraint de se retirer de l'étape et des World Series FINA de plongeon au Mexique[46],[47]. Néanmoins, en avril, il remporte l’épreuve de haut-vol à 10 m lors de l'étape d'Édimbourg.

Durant l'entraînement pour les Championnats du monde de natation, à Barcelone, Daley souffre d’un triceps déchiré pour la troisième fois, et ne participe qu'avec des soins médicaux intensifs et des infiltrations. Il n'obtient que la 6e place dans l'épreuve de haut-vol individuel à 10 m.

2014 : médaille d'or aux Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Pour cette nouvelle saison, Tom Daley transfère son centre d'entraînement du Life Centre de Plymouth au Centre aquatique de Londres sur le site olympique dans l'est de Londres, avec comme nouveau coach, Jane Figueiredo[48].

En , Tom Daley participe à la deuxième saison de Splash!. L'émission est annulée en raison d'audiences en deçà de la première saison.

Lors de la première étape des World Series FINA à Pékin, Tom Daley termine troisième de l'épreuve individuelle de la plate-forme de 10 m, totalisant 525,05 points, derrière le Chinois Cao Yuan (579,45) et Qiu Bo (534,05)[49].

Tom Daley tourne dans un documentaire de six épisodes intitulé Tom Daley Goes Global qui le fait voyager à travers le monde pour les besoins de la chaîne ITV2. Ce documentaire a pour but de lever des fonds pour aider la recherche dans la lutte contre le cancer du cerveau[50].

Aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, Tom Daley décroche la médaille d'argent avec son partenaire de plongée James Denny dans l'épreuve haut-vol synchronisé à 10 m et l'or dans l’épreuve individuelle, en totalisant 516,55 points, conservant son titre[51].

En , aux Championnats d'Europe de natation à Berlin, le duo Daley-Denny termine quatrième de l’épreuve haut-vol synchronisé à 10 m (seulement leur deuxième compétition)[52]. Il décroche la médaille d'argent dans l'épreuve individuelle de la plate-forme de 10 m, en totalisant 535,45 points derrière le Russe Viktor Minibaev (586,10)[53].

2015 : champion du monde dans l'épreuve inaugurale par équipes[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2015, Tom Daley abandonne le « demon dive » (2,5 sauts périlleux arrière avec 2,5 rotations, carpée) avec lequel il a été troublé aux Jeux olympiques de 2012, et qu'il reconnut plus tard le « terrifier », en le remplaçant par 3,5 sauts périlleux avant avec une rotation, qu'il appelle son « firework ». C'est ce nouveau plongeon qu'il présente pour la première fois aux Championnats de Grande-Bretagne à Plymouth en février[54].

Aux Championnats de Grande-Bretagne organisés dans son Plymouth natal, Tom Daley remporte le titre individuel de la plate-forme 10 m pour la cinquième fois, totalisant 493,70 points, devant Matthew Dixon (427,15) 14 ans, et Matty Lee (413,20)[55].

Tom Daley ne réussit pas à se qualifier pour la finale de la plate-forme de 10 m lors de l'événement d'ouverture de la saison des World Series FINA de plongeon à Pékin, il concède par la suite qu'il lui reste encore du « travail à faire » avec ce nouveau plongeon « firework »[56]. Tout au long de la saison, Daley s'aligne sur les World Series FINA dans l’épreuve individuelle de la plate-forme de 10 m, en décrochant la médaille d'argent aux étapes de Dubaï, Windsor en Ontario et Mérida au Mexique, et l'or à Londres, tandis qu’il remporte le bronze avec Alicia Blagg au tremplin à 3 m synchronisé mixte, à Windsor et à Mérida.

Aux Championnats du monde qui se tiennent à Kazan, en Russie, Tom Daley décroche la médaille d'or avec Rebecca Gallantree dans l'épreuve inaugurale par équipes (Daley plonge deux fois depuis la plate-forme de 10 m et une fois depuis le tremplin de 3 m, Gallantree plongeant une fois depuis la plate-forme et deux fois depuis le tremplin)[57]. Dans l'épreuve individuelle de la plate-forme de 10 m, il remporte ensuite la médaille de bronze en totalisant 537,95 points, derrière Qiu Bo (587,00) et David Boudia (560,20), après s'être remis d’une neuvième place en demi-finale. En accédant à la finale, il se qualifie par conséquent pour les Jeux Olympique de Rio[58].

2016 : champion d'Europe dans l’épreuve synchronisée mixte à 3 m[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2016, Tom Daley est associé à Daniel Goodfellow pour l'épreuve de haut-vol synchronisé à 10 m, en vue de leur participation aux Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio.

Lors de la coupe nationale de Grande-Bretagne, qui a eu lieu en janvier, Tom Daley décroche la médaille d'or dans l'épreuve individuelle de la plate-forme de 10 m en obtenant 545,80 points, devant Matty Lee (461,00) et Daniel Goodfellow (419,35)[59]. Ainsi que l'épreuve de haut-vol synchronisé à 10 m avec son partenaire Daniel Goodfellow ; en étant les seuls participants de l'épreuve, après que leurs rivaux Matty Lee et James Denny se soient retirés, à la suite d'une coupure de courant sur le site de Southend [60].

Le duo Daley-Goodfellow ramène le bronze à la Coupe du monde à Rio[61], ce qui leur permet de décrocher une place dans l'épreuve de plongeon haut-vol synchronisé à 10 m aux Jeux olympiques de Rio[62].

Lors des World Series FINA, il s'aligne sur les quatre étapes, dans lesquelles il obtient six médailles. Dans l'épreuve de haut-vol synchronisé à 10 m, lui et Goodfellow remportent des médailles à chacune des quatre étapes, gagnant deux médailles d'argent et deux de bronze. Et dans l'épreuve individuelle, Daley décroche une médaille d'argent et une de bronze[63].

Les Britanniques Tom Daley et Dan Goodfellow doivent se contenter d'une médaille d'argent dans l’épreuve haut-vol synchronisé à 10 mètres aux Championnats d'Europe. Ils menèrent sur Patrick Hausding et Sascha Klein de 4,4 points après cinq sauts, mais une rotation excessive de Goodfellow dans le final leur coûte l’or. En conséquence, les Allemands gagnent avec seulement 0,96 point d’avance[64]. Tom Daley se rattrape avec Grace Reid en remportant l’or dans l’épreuve synchronisée mixte à 3 m[65].

Jeux olympiques de Rio[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques d'été à Rio, le duo Daley-Goodfellow décroche une médaille de bronze sur l'épreuve haut-vol synchronisé à 10 mètres, totalisant 444,45 points, précédés par le duo chinois Chen Aisen et Lin Yue (496,98) avec l'or et le duo américain David Boudia et Steel Johnson (457,11) avec l'argent. Cette médaille est d'autant plus remarquable que le duo ne s'est associé que depuis seulement 10 mois[66].

Il devient le favori de l'épreuve de haut vol (10 m) après avoir dominé les qualifications le jeudi , avec 571,85 points (un record olympique, qui a ensuite été battu par Chen Aisen en finale), nettement devant les Chinois Qiu Bo et Chen Aisen, en obtenant notamment quatre 10 (la note maximale) et en sautant un quadruple et demi en avant de 103,60. À la surprise générale, il est éliminé en terminant seulement 18e de la demi-finale et ne peut défendre ses chances en finale[67].

Depuis 2017[modifier | modifier le code]

En finale de la FINA 2017, Tom Daley remporte une médaille de bronze à Pékin (10 m plateforme), trois médailles de bronze à Kazan (10 m plateforme, 10 m synchro et 3 m mixte) et une médaille d'argent à Guangzhou (10 m plateforme). Le , il remporte la médaille d'or dans l'épreuve de plateforme 10 m aux Championnats du monde de la FINA qui se déroulent à Budapest.

Aux Jeux du Commonwealth de 2018 qui se déroulent à la Gold Coast en Australie, Daley et Daniel Goodfellow remportent l'or sur la plateforme synchronisée masculine de 10 mètres.

Jeux Olympiques de Tokyo (2021)[modifier | modifier le code]

En 2021, il remporte avec Matty Lee le titre olympique en plongeon synchronisé à 10 m à Tokyo[68] puis la médaille de bronze en plongeon individuel à 10 m lors de ces mêmes jeux.

Activités médiatiques[modifier | modifier le code]

Tom Daley est très actif sur les réseaux sociaux, en créant notamment des vidéos pour sa chaîne YouTube depuis plusieurs années. Il a notamment utilisé cette plateforme pour faire son coming-out en 2013 et annoncer sa relation avec le scénariste américain Dustin Lance Black, de vingt ans son aîné. Il a ensuite posté un certain nombre d'autres vidéos avec Black, ainsi que des vlogs réguliers et des vidéos de fitness sur YouTube. Daley est actif sur d'autres plateformes de médias sociaux, sur Facebook, Instagram et Twitter.

En , Daley accueille les Virgin Holidays Attitude Awards pour la première fois.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Tom Daley en 2016.

En , Tom Daley fait partie des 200 personnalités publiques signataires d'une lettre à The Guardian contre l'indépendance écossaise dans la perspective du référendum sur cette question.

Dans une déclaration faite à la veille de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de 2018, Tom Daley appelle les pays du Commonwealth à abroger leurs lois pénalisant l'homosexualité masculine.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Tom Daley révèle sa bisexualité dans une vidéo postée sur YouTube le [69],[note 1]. Alors que les révélations de l'homosexualité ou de la bisexualité des sportifs sont rares, sa déclaration a été favorablement accueillie, certains estimant qu'il constitue un modèle pour la communauté LGBT[70]. L'année suivante, il déclare être homosexuel[71],[72]. En 2015, il indique ne pas mettre d'étiquette sur sa sexualité, déclarant : « je suis actuellement en couple avec un garçon, mais j'ai toujours une attirance sexuelle pour les filles »[73].

Avec son partenaire, le scénariste et réalisateur américain Dustin Lance Black, qu'il a rencontré en à Los Angeles[74], il s'installe en 2016 dans le quartier de Southwark à Londres[75]. Ils se marient le à Plymouth[76],[77]. Leur fils, « Robbie » Robert Ray Black-Daley, naît le , à la suite d'une gestation pour autrui[78],[79].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Jeux du Commonwealth[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certaines réactions à sa déclaration ont été un exemple d'occultation de la bisexualité par les médias, certains journaux l'ayant présenté comme « gay » alors qu'il déclare toujours aimer les femmes. Cf (en) Nichi Hodgson, « We shouldn't rush to define Tom Daley's sexuality », The Guardian, 2 décembre 2013 (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tom Daley should not be in Beijing Olympics », Daily Telegraph, (consulté le )
  2. (en) « Leon Taylor: mentoring the Olympians of the future », Daily Telegraph, (consulté le )
  3. a et b (en) « Thomas Daley - Mens Platform World Champion 2009 » [archive du ], Plymouth Diving (consulté le )
  4. (en) « Tom Daley: Set to make a splash at Beijing », ABC News, abc.net.au, (consulté le )
  5. "Tom Daley wins two diving medals in Madrid" Daily Telegraph.
  6. (en) « Thomas Daley Delivers with Bronze at the World Cup » [archive du ], Web.archive.org, (consulté le )
  7. "Youngster Daley claims Euro gold" - BBC.co.uk
  8. « Fina Diving World Ranking »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  9. « "Platform Boys Final - Youth B" »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le )
  10. (en) « Daley sets new PB as he takes British title », Plymouth Herald,‎ (lire en ligne[archive du ])
  11. (en) « Olympic diver Blake Aldridge injured in nightclub attack », Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) Julian Shea, « Daley's new diving partner named », BBC News Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en) « Daley and Brick land silver in US », BBC News Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. British teen Daley wins gold in men's platform, Associated Press, 9 May 2009
  15. a et b (en) « Diving: Tom Daley wins Britain's first ever World Championships gold », sur telegraph.co.uk, 21 juillet 2009. Consulté le 21 juillet 2009.
  16. La FINA ne confirme toutefois pas ce record de précocité en raison de doutes sur l'âge d'anciens champions et championnes du monde chinois.
  17. (en) « Tom Daley misses out on medals at Fina World Series », The Guardian, London,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en) « BUDAPEST 2010: Injury forces Daley to withdraw - YOG participation in doubt », morethanthegames,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. (en) « Injury forces diver Tom Daley out of European Championships », The Guardian, London,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. (en) « Brick hopeful, but knows three into two will not go », Sportsbeat, London,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  21. (en) « Tom Daley and Peter Waterfield win National Cup gold », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. (en) « Peter Waterfield beats Tom Daley to win British title », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  23. (en) « 14th FINA World Championships, Shanghai, China 16–31 July 2011 Detailed Results – Mens 10m Synchro Platform »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), FINA, (consulté le )
  24. (en) « 14th FINA World Championships, Shanghai, China 16–31 July 2011 Detailed Results – Mens 10m Platform »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), FINA, (consulté le )
  25. "Events mark one year to Olympics", BBC Newsbeat 27 July 2011
  26. Ian Chadband et Simon Hart, « London 2012 Olympics: Tom Daley reminds me of Anna Kournikova says Russian coach Alexei Evangulov », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  27. « DWS 2012, Dubai: Chinese reign supreme taking all 8 golds » [archive du ], sur FINA/Midea Diving World Series, FINA, (consulté le )
  28. British Swimming, « Daley and Waterfield claim 10m Platform medals » [archive du ], sur Swimming.org, British Swimming and the Amateur Swimming Association, (consulté le )
  29. « Moscow silver for tom daley »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Sporting Life, 365 Media Group Ltd, (consulté le ).
  30. Press Association, « Tom Daley caps off World Series with gold in 10-metre platform », The Guardian, London, Guardian News & Media Ltd,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  31. « Daley stars across FINA Diving World Series » [archive du ], sur swimming.org, British Swimming, (consulté le )
  32. « Daley wins British junior championship gold at Life Centre » [archive du ], sur thisisdevon.co.uk, Western Morning News, (consulté le )
  33. « Tom Daley regains European diving title in last event before Olympics », The Guardian, London,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  34. « Record for Daley and Waterfield on opening day of Trials » [archive du ], sur swimming.org, British Swimming and the Amateur Swimming Association, (consulté le )
  35. « Daley takes step towards Games with second gold » [archive du ], sur swimming.org, British Swimming and the Amateur Swimming Association, (consulté le )
  36. Nicola Harrison, « In pictures: John Lewis 'wraps' its stores in giant Olympic banners » [archive du ], sur Retail Week, (consulté le )
  37. Glen Levy, « The Daley Show: Britain’s Diving Pair Daley and Waterfield Fail to Medal », Time,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  38. « Tom Daley tweet: Footballer Daniel Thomas arrested », BBC News – Wales, BBC,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  39. Duncan White, « Tom Daley wins Olympic diving bronze as USA's David Boudia takes 10m platform gold », The Daily Telegraph, London, Telegraph Media Group Limited,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  40. Barry Glendenning, « Olympic diving: Tom Daley wins bronze », The Guardian, London,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  41. Nick Hope, « Tom Daley and Jack Laugher dive to World Junior gold » [archive du ], BBC, (consulté le )
  42. « Daley racks up the tens for world junior gold » [archive du ], sur British Swimming, (consulté le )
  43. « Tom Daley wins second World Junior gold in Australia » [archive du ], BBC, (consulté le )
  44. « Newsbeat – Olympic star Tom Daley launches celebrity diving show » [archive du ], BBC, (consulté le )
  45. « Diving: Tom Daley urged to avoid distractions after taking part in reality show », The Independent,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  46. « Tom Daley wins 10m platform at World Series in Edinburgh » [archive du ], sur BBC Sport, (consulté le )
  47. « Daley withdraws from Mexico » [archive du ], sur swimming.org, British Swimming, (consulté le )
  48. Anna Kessel, « Tom Daley emerges from dark place upbeat and aiming for Olympic gold », sur www.theguardian.com,
  49. « Tonia Couch and Tom Daley win World Series medals in China » [archive du ], sur Plymouth Herald, (consulté le )
  50. « Tom Daley : Le jeune plongeur, très ému, fête un triste anniversaire... », sur nom,
  51. « Commonwealth Games 2014 Profile 'Tom Daley' » [archive du ] (consulté le )
  52. « Tom Daley and James Denny miss out on European diving medal », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  53. « European Championships 2014: Tom Daley wins diving silver », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  54. « Tom Daley replaces 'demon dive' with 'risky firework' routine », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  55. « British Diving gold for Tom Daley, but 'firework' fizzles out », Plymouth Herald,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  56. « Tom Daley fails to qualify in China with new 'firework' diving routine », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  57. « World Aquatics: Tom Daley & Rebecca Gallantree win gold », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  58. « Tom Daley wins second medal at World Championships », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  59. « Tom Daley admits 'I'm in great shape' after winning gold in Southend » [archive du ], BT Sport, (consulté le )
  60. « Tom Daley & Dan Goodfellow: Olympic hopefuls 'can do better' », BBC Sport,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  61. « FINA Diving World Cup 2016 Rio de Janeiro (BRA) – Men Synchronised 10m » [archive du ], FINA (consulté le )
  62. « Qualification System – Games of the XXXI Olympiad – Diving » [archive du ], FINA (consulté le )
  63. « FINA/NVC Diving World Series 2016 » [archive du ], FINA (consulté le )
  64. « Tom Daley & Dan Goodfellow take European silver », sur nom,
  65. « European Aquatics Championships: Tom Daley & Grace Reid win gold for GB », sur nom,
  66. « Tom Daley believes the pressure is off as he hunts individual gold at Rio after lifting bronze in synchronised diving », sur nom,
  67. « JO Plongeon (H) Jeux Olympiques : Benjamin Auffret en finale du plongeon à 10 mètres, Tom Daley out », sur nom,
  68. (en) Barney Ronay, « Tom Daley ‘incredibly proud to say I am gay and an Olympic champion’ », sur the Guardian, (consulté le )
  69. (en) Olympic diving star Tom Daley Daley reveals relationship with man, BBC, 2 décembre 2013
  70. Caroline Davies, Josh Halliday, (en) Tom Daley praised as role model after revealing he is in same-sex relationship, The Guardian, 2 décembre 2013
  71. « Tom Daley is TOTALLY gay - not bi-sexual as he first said (sorry girls) », The Daily Mirror,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  72. (en) Amy Duncan, « Tom Daley gay: Olympic diver confirms he's not bisexual on Celebrity Juice », Metro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  73. « I don't put a particular label on any of it because right now I'm in a relationship with a guy, but I still have sexual feelings towards girls ». (en) Simon Hattenstone, « Tom Daley: 'I always knew I was attracted to guys' », sur The Guardian, (consulté le ).
  74. « Deux ans après son coming out, le plongeur Tom Daley se marie », sur Le Huffington Post (consulté le )
  75. (en) « VLOG: Moving House!! », sur youtube.com, (consulté le ).
  76. « Le plongeur olympique Tom Daley et le scénariste Dustin Lance Black se sont mariés », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  77. [vidéo] Tom Daley and Dustin Lance Black's Wedding Video I Tom Daley sur YouTube
  78. (en-GB) « Tom Daley and husband Dustin Lance Black release FIRST photos of their newborn son Robert Ray as diver labels fatherhood 'most magical moment of my life' », dailymail.co.uk,‎ (lire en ligne, consulté le )
  79. (en) Tom Embury-Dennis, « Tom Daley and husband Dustin Lance Black release first photos of their baby boy », sur www.independent.co.uk, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :