L'Épouvanteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis The Wardstone Chronicles)
Aller à : navigation, rechercher
L'Épouvanteur
Auteur Joseph Delaney
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Fantasy
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre The Wardstone Chronicles
Éditeur Bodley Head
Lieu de parution Londres
Date de parution 20042013
Version française
Traducteur Marie-Hélène Delval
Éditeur Bayard jeunesse
Lieu de parution Paris
Date de parution 20052017
Illustrateur David Wyatt

L'Épouvanteur (titre original : The Wardstone Chronicles, littéralement « Les Chroniques de la Pierre des Ward ») est une série littéraire écrite par le Britannique Joseph Delaney et publiée initialement chez Random House. Elle est connue sous le titre de The Last Apprentice (« Le Dernier Apprenti ») aux États-Unis.

La série se compose de treize tomes en 2017, publiés en France chez Bayard jeunesse. Il existe plusieurs autres livres hors-série, dont deux sont sortis en France.

Elle était complétée depuis 2013 en anglais. La traduction française des treize tomes principaux s'est achevée en 2017. L'auteur a ensuite lancé une trilogie dans le même univers continuant le combat de Tom Ward contre l'Obscur. Elle est intitulée The Starblade Chronicles (« Les Chroniques de la Lame Étoile »). La traduction de cette suite commencera à paraître le 15 novembre 2017 en France.

Sommaire

Résumé[modifier | modifier le code]

L’histoire se déroule à Chipenden, comté d’une Angleterre habitée par diverses créatures de folklore comme les sorcières ou les gobelins. L’Épouvanteur est chargé de contrôler les manifestations du surnaturel. Au début de la série, L’Épouvanteur du comté prend un nouvel apprenti, Thomas J. Ward, le narrateur, qui devra apprendre à lutter contre les diverses manifestations de l’Obscur et du Malin.

Univers L'Épouvanteur[modifier | modifier le code]

Les ouvrages sont illustrés par David Wyatt et David Frankland[réf. souhaitée], et traduits en français par Marie-Hélène Delval.

Série L'Épouvanteur[modifier | modifier le code]

  1. L'Apprenti épouvanteur, Bayard jeunesse, 2005 ((en) The Spook's Apprentice, 2004), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-298-00509-7)
  2. La Malédiction de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2006 ((en) The Spook's Curse, 2005), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-298-00510-3)jj
  3. Le Secret de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2007 ((en) The Spook's Secret, 2006), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-298-00965-1)
  4. Le Combat de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2008 ((en) The Spook's Battle, 2007), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-2573-7)
  5. L'Erreur de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2009 ((en) The Spook's Mistake, 2008), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-2797-7)
  6. Le Sacrifice de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2011 ((en) The Spook's Sacrifice, 2009), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-2798-4)
  7. Le Cauchemar de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2011 ((en) The Spook's Nightmare, 2010), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-3457-9)
  8. Le Destin de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2012 ((en) The Spook's Destiny, 2011), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-3701-3)
  9. Grimalkin et l'Épouvanteur, Bayard jeunesse, 2013 ((en) Spook's: I Am Grimalkin, 2011), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-4501-8)
  10. Le Sang de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2014 ((en) The Spook's Blood, 2012), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-3857-7)
  11. Le Pacte de Sliter, Bayard jeunesse, 2015 ((en) Spook's: Slither's Tale, 2012), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-3858-4)
  12. Alice et l'Épouvanteur, Bayard jeunesse, 2016 ((en) Spook's: Alice, 2013), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-5358-7)
  13. La Revanche de l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2017 ((en) The Spook's Revenge, 2013), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-5735-6)
  14. Thomas Ward L'épouvanteur ,Bayard jeunesse,2017((en) ,2017,trad.Marie-Hélène Delval (à paraître le 15 novembre 2017) ( il est prévu qu'il y ait une trilogie qui sorte, dont Thomas Ward L'épouvanteur (voir plus haut pour plus d'informations).

Série The Starblade Chronicles[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Ward, l'épouvanteur, Bayard jeunesse, 2017 ((en) A New Darkness, 2014), trad. Marie-Hélène Delval (ISBN 978-2-7470-5736-3)
    À paraître le
  2. (en) The Dark Army, 2016
  3. (en) The Dark Assassin, 2017

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

Hors-séries[modifier | modifier le code]

Les personnages principaux[modifier | modifier le code]

Le héros de la série est un garçon proche de ses treize ans (au début de l'histoire), nommé Thomas J. Ward, souvent simplement appelé Tom. Il devient l'apprenti de John Gregory, qui exerce l'ingrat et terrifiant métier « d'Épouvanteur ». Tom est le narrateur de leurs aventures.

On compte huit personnages principaux :

  • Thomas J. Ward (l'apprenti de l'Épouvanteur)
  • John Gregory (l'Épouvanteur)
  • Alice Deane (une sorcière amie de Tom, fille du Diable et de Lizzie l'Osseuse, et arrière-petite-fille de Mère Malkin)
  • Zenobia (la mère de Tom, qui est la première des Lamia)
  • Le Malin (aussi appelé le Diable, Satan, et le Père du Mensonge)
  • Bill Arkwright (Épouvanteur du nord du Comté qui prit Tom pour apprenti pendant 6 mois, expert des créatures de l'eau, et possesseur de trois chien (la mère «Griffe», et ses deux petits, «Sang» et «Os» dont Tom héritera à sa mort)
  • Grimalkin (une sorcière, tueuse du clan Malkin, et une future alliée de Tom et de son maître)
  • Kratch (le gobelin qui travaille pour l'Épouvanteur, cuisine chez lui, fait le ménage, garde la maison et les jardin ,son nom n'es révélé que dans le tome 10 lorsque Tom conclu un nouveau pacte avec lui)

Autres personnages principaux

  • Mab Mouhldeel (chef du clan de sorcières Mouhldeel qui trahi Tom à plusieurs reprises et est jalouse de l'amitié entre Tom e Alice)
  • Agnès Sowerbuts (sorcière bénévolante qui aide Tom et ses allié(e)s à maintes reprises grâce à ses sorts de guérison et finie malheureusement d'une mort violente dans le tome 9 ( Grimalkin et l'épouvanteur )

Thomas Jason Ward[modifier | modifier le code]

L'apprenti de John Gregory est le héros de l'histoire. Tous les livres, à l'exception de Grimalkin et L'Épouvanteur, Le Pacte de Sliter et Alice et l'Épouvanteur, sont racontés de son point de vue, et il y joue toujours le rôle majeur.

Tom est le septième fils d'un septième fils, ce qui lui donne certaines capacités contre «l'obscur». On apprend dans le sixième livre de la série que sa mère est Lamia, la première sorcière lamia, originaire de Grèce et que son père l'a sauvée lorsqu'il était marin. Tom a accompli beaucoup de choses, malgré son manque d'expérience. Il a vaincu la sorcière Mère Malkin, a entravé un gobelin éventreur, a détruit le Fléau, une créature demeurant dans les catacombes de la cathédrale de Priestown, et s'est dressé contre le puissant Golgoth, le Seigneur de l'Hiver. Mais son plus grand combat, qui commença à partir du tome 5 (L'Erreur de l'Épouvanteur) et qui ne s'est toujours pas terminé, c'est celui contre le Diable en personne, qui a été invoqué par les clans de sorcières de Pendle.

Il entretient une grande amitié, bien que fortement désapprouvée par son maître, avec Alice, une jeune sorcière. Il semble également avoir des sentiments plus intenses pour elle. Dans le tome 4, Mab, une sorcière du clan des Mouldheels, tombe amoureuse de lui et est très jalouse d'Alice. Et après que Mab l'ait trahi et révélé sa cruauté, il lui promet de revenir un jour à Pendle pour l'enfermer dans une fosse. Quand Alice est enlevée par Le Malin dans le tome 8, on découvre aussi que sa perte le rend encore plus malheureux que celle de ses parents.

C'est un apprenti dévoué, respectueux et doué, bien que plutôt désobéissant. Il se montre intelligent, mais il entre parfois en conflit avec son maître, qui lui reproche notamment de trop écouter son cœur plutôt que sa tête.

On ne sait pas grand-chose à propos de son apparence, mais on apprend dans L'Apprenti épouvanteur, le tome 1, puis dans Le Combat de l'épouvanteur, le tome 4, qu'il a les yeux verts. Il est gaucher, tout comme M. Gregory. Il est aussi possible de deviner son apparence avec les images où il apparaît au début de certains chapitres. D'après ces illustrations, Tom est mince et a des cheveux courts, jusqu'au tome 4, à partir duquel il a de longs cheveux attachés.

John Gregory[modifier | modifier le code]

C'est l'Épouvanteur du Comté, et le maître de Tom. John Gregory a un mystérieux passé que l'on va progressivement découvrir. À l'origine, il était prêtre mais après s'être disputé avec son frère, il doute de l'existence de Dieu et devient un Épouvanteur. Depuis, son opinion sur la religion n'est pas claire : il croit en Dieu, mais pas de la façon dont on le vénère dans les églises.

C'est un maître exigeant, sérieux et avare en compliments, mais néanmoins bon, généreux et courageux : bien qu'il puisse se montrer sévère, il ne bat jamais Tom. Comme tous les septièmes fils d'un septième fils, John Gregory est gaucher.

Dans son passé, il a eu des relations avec plusieurs femmes. D'abord Emily Burns, une femme originaire du même village que lui et promise à l'un de ses frères. Ils sont tombés amoureux et sont partis vivre ensemble. Son frère ne lui a jamais pardonné. Par la suite, Emily s'est lassée de lui mais ils sont restés bons amis. On apprend son décès dans le tome 3.

Quand il venait de devenir Épouvanteur, Gregory a rencontré Meg Skelton, une sorcière lamia redoutée dans tout le Comté. Malgré son devoir d'Épouvanteur, il n'a pu se résoudre à l'enfermer dans une fosse car ils s'aimaient passionnément. Il l'a finalement épousée. Tom rencontre Meg dans le tome 3.

Gregory lui fait prendre à son insu une potion qui lui fait perdre la mémoire et lui fait oublier qu'elle est une sorcière. Il s'évite ainsi de l'emprisonner dans une fosse. Mais Meg va retrouver peu à peu la mémoire et se rappeler qui elle est. Quand elle prend conscience de ce que Gregory a fait pour la maintenir à ses côtés, ses sentiments pour lui deviennent plus mitigés. À la fin de ce tome, Gregory, malgré son amour pour Meg, la laisse retourner dans son pays, la Grèce, avec sa sœur Marcia.

Il ne lui reste qu'un seul frère en vie nommé Andrew, un habile serrurier. Tom le rencontre pour la première fois dans le deuxième livre. Il avait aussi un frère qui était prêtre. Tom le sauve d'un gobelin à Horshaw dans le tome 2 également, mais il décède des suites de ses blessures. Gregory et son frère ne se parlaient plus, car Emily Burns lui a préféré l'Épouvanteur. Cependant, il a quand même assisté à ses funérailles.

Gregory est décrit par Tom comme ressemblant à un loup. Il a les yeux verts, une barbe grise et des cheveux grisonnants. Il est mince et très fort pour son âge, capable de lancer à grande distance un bâton ou de soulever une sorcière sans difficulté.

Tom respecte particulièrement son maître. Malgré son âge, il est encore fort, mais avec l'âge, sa force décroît…

Il n'apprécie pas trop Alice et son amitié avec Tom : il redoute toujours qu'elle rejoigne l'obscur et entraîne Tom avec elle. Sa politique en ce qui concerne l'Obscur est très claire : il ne veut faire aucune concession au Mal de peur de se laisser entraîner. Mais cette position va être remise en question au fur et à mesure : contraint d'accueillir Alice, de faire alliance avec des sorcières dans le tome 6, puis avec Grimalkin, cette position semble de plus en plus dépassée par la nécessité de vaincre le Mal.

Son déclin est de plus en plus prononcé au fil des tomes de la saga et à la fin du Tome 13 il finit par mourir lors de la bataille pour empêcher le corps du Malin d être assemblé à nouveau . Son corps se trouve enterré par-dessus l'épée-étoile dans le jardin ouest a côté du banc de la maison de Chippenden.

Alice Deane[modifier | modifier le code]

C'est la seule véritable amie de Tom, en dehors peut-être de Gregory. Alice est la nièce d'une sorcière très maléfique, Lizzie l'Osseuse, et vit avec elle dans le premier tome (on apprend à la fin du tome 5 qu'elle est en réalité la fille de celle-ci et du Diable en personne). Elle lui a donc logiquement enseigné plusieurs secrets en médecine et surtout en sorcellerie, qu'elle commencera à user sérieusement dans le tome 5.

Dans le premier livre, elle manipule Tom en lui faisant libérer la sorcière Mère Malkin, la mère de Lizzie l'Osseuse, mais, prise de remords, elle l'aide ensuite à s'échapper.

Elle vient de Pendle. Sa mère adoptive était de la famille Malkin et son père adoptif était un Deane, bien qu'ils ne pratiquaient pas la sorcellerie. Ils sont morts très tôt, c'est pourquoi Alice a été placée sous la garde de sa véritable mère.

Ayant été élevée par une sorcière, elle connaît des pratiques de magie, la préparation d'antidotes, et semble avoir un don pour la botanique. Elle connait aussi le latin. Comme toutes les sorcières, elle est également très douée pour «renifler» l'approche des gens, ou sentir des choses qui sont à distance, ou qui se sont produites dans un passé proche. Elle utilise aussi la «scrutation» (la magie des miroirs, voir plus bas), par exemple pour espionner à distance les gens. Enfin, bien qu'elle nie être elle-même une sorcière, elle en possède certains pouvoirs et faiblesses : par exemple, elle supporte mal le contact avec le bâton de Tom, fait en bois de Sorbier particulièrement efficace contre les sorcières, et utilise en certaines occasions des capacités propres aux sorcières, comme « l'horrification».

À Chipenden, l'Épouvanteur lui fait recopier ses livres et elle participe à la formation de Tom en lui transmettant ce que lui a appris Lizzie l'Osseuse. Dans le tome 4, on voit aussi qu'elle l'entraîne, jouant le rôle de la sorcière que Tom doit neutraliser à l'aide de sa chaîne d'argent.

Elle est assez féministe, on le voit notamment lorsqu'elle propose à Tom de cuisiner à sa place.

Elle n'aime pas le fait que M. Gregory n'ait pas confiance en elle, qu'il la mette parfois à l'écart, et elle est souvent source de conflits entre Tom et son maître. C'est à coup sûr grâce à Tom que Gregory n'a pas entravé Alice.

Elle reste un personnage contradictoire, à la frontière entre le bien et le mal. Néanmoins, elle et Tom sont très attachés. Dans le tome 1, elle lui a imposé sa «marque» de sorcière, qui ne s'effacera jamais et qui prouve que Tom lui «appartient». Grâce à cette marque, Tom a pu échapper à Mab, qui essayait de le posséder dans le tome 4. Mab est par ailleurs une des pires ennemies d'Alice. Jalouse de l'amitié d'Alice avec Tom, elle a juré de la tuer un jour.

Alice est dite assez grande, avec de beaux yeux bruns et de long cheveux noirs. Tom la décrit comme très jolie. Elle porte des souliers pointus, comme la plupart des sorcières. Elle a aidé Tom à éliminer la Mère Malkin. L'Épouvanteur suppose dans le tome 2 qu'elle s'est entichée de Tom, ce qui semble se confirmer dans le tome 4, où elle s'emporte en apprenant que Mab a embrassé Tom (bien que de force), puis dans le tome 5, où elle embrasse rapidement Tom avant de partir.

La question est : peut-on lui faire confiance ?

Et malheureusement, John Gregory n'est pas de cet avis. Vers la fin du tome 5, il menace de la mettre dans une fosse, apprenant que, depuis quelque temps, elle utilisait souvent des miroirs pour contacter Tom (elle aurait même conclu un accord avec Grimalkin, une sorcière pernicieuse). Mais sous l'influence de l'indulgent Bill Arkwright, un autre Épouvanteur, il la laisse partir, non sans lui interdire de revenir à Chipenden. C'est après cet événement que Satan révéla à Tom qu'Alice est sa fille et celle de Lizzie l'Osseuse. Elle est plus tard entraînée dans l'Obscur par son père et en reviendra changée : se servant de magie noire plus que jamais

Kratch[modifier | modifier le code]

Kratch est un gobelin velu (voir ci-dessous). Il vit chez l'Épouvanteur, à Chipenden. Il fait le ménage dans la maison, il cuisine, et surtout, il protège la maison et les jardins. Lorsqu'une créature de l'obscur tente d'entrer dans la maison, le gobelin la met en pièces, et boit son sang, mais si l'intrus est humain, il l'avertit avec 3 hurlements avant d'attaquer. Kratch est invisible le plus souvent, mais il lui arrive de prendre l'apparence d'un gros chat roux. Kratch, comme tous les gobelins, peut être très susceptible. Il a par exemple frappé Tom une fois où il était descendu trop tôt pour manger. Mais il est également sensible à la flatterie (encore comme tous les gobelins). Il est apparemment très puissant, car dans le tome 2, il a repoussé le Fléau, bien qu'il ait subi plusieurs blessures durant le combat.

Il travaille pour l'Épouvanteur à cause d'un pacte qu'ils ont fait quand l'Épouvanteur était jeune : le gobelin saccageait la maison, alors l'Épouvanteur lui a proposé un accord, le gobelin nettoiera la maison et préparera les repas, en échange, les jardins seront son domaine, et il pourra boire le sang des êtres vivants qui seront entrés sans la permission de l'Épouvanteur, mais devra avertir l'intrus avec 3 hurlements si c'est un humain. Le pacte devait durer tant que la maison aurait un toit.

Kratch est apparu à de nombreuses reprises dans plusieurs tomes, souvent invisible, mais les personnages savaient qu'il était là. Il se manifestait souvent avec son aspect de chat, ou avec des hurlements ou des ronronnements. Il a sauvé plusieurs fois les personnages : par exemple en empêchant Tusk de kidnapper Tom dans le tome 1, ou en combattant le Fléau. La seule fois où il a failli à ses devoirs de protecteur est dans le tome 6 : une ménade l'avait drogué, il ne l'avait donc pas remarquer quand elle est entrée dans la maison. Il l'a tué plus tard, quand il a repris conscience, alors qu'elle était entravée. Dans le tome 7, la maison a brûlé, y compris le toit, ce qui a libéré Kratch. Tom l'a retrouvé dans le tome 10, et lui a proposé le même pacte que celui de l'Épouvanteur, avec quelques changements : ce pacte durait jusqu'à 3 jours après la mort de Tom, et cette fois, si Tom l'appelait 3 fois par son nom, alors qu'il était en danger, il devait venir l'aider, et aurait le droit, encore une fois, de boire le sang des ennemis de Tom (c'est d'ailleurs à cette occasion que le nom du gobelin est révélé).

Zenobia[modifier | modifier le code]

La mère de Tom est décrite par ce dernier durant son enfance, comme quelqu'un de mystérieux et de bienveillant. Elle dispose d'étranges pouvoirs de guérisseuse, qu'elle met à disposition du comté notamment lors des accouchements compliqués. Nous découvrons dans le tome 6 qu'elle est en réalité Lamia, la première, et la mère de toutes les autres sorcières lamias.

Elle rencontre le père de Tom lorsqu'il lui sauve la vie en Grèce, son pays d'origine. Elle était alors liée à un rocher par une chaîne d'argent, condamnée à mourir, car elle est exposée au soleil qu'elle ne supporte pas. Alors que le soleil commence à lui brûler la peau, le père de Tom, alors marin dont le bateau a fait escale ici, alerté par ses pleurs, la protège de son corps et à l'aide de sa chemise. Lorsque le soleil se couche, le père de Tom la délivre et elle l'embrasse pour le remercier.

Ils vivent un moment dans la maison de la mère de Tom en Grèce, puis il l'emmène au Comté et ils se marient. Elle lui donne 7 fils, mais nous n'en connaissons que 3 (Jack, James et Thomas).

Maman possède une petite pièce de sa maison, juste sous le grenier, qu'elle garde verrouillée. Après la mort du père de Tom et le départ de sa mère pour la Grèce, bien que la ferme revienne à Jack, son frère aîné, Tom hérite de cette pièce, au grand déplaisir de Jack, jaloux. Cela lui causera d'ailleurs beaucoup d'ennuis dans le tome 4.

La pièce de Maman est une forteresse infaillible contre l'obscur, qui sera très utile à Tom dans le tome 4. On découvre dans ce même tome ce que contiennent les caisses qui sont dans cette pièce : il y a des souvenirs de la mère de Tom, tels que sa robe de mariée ainsi que la chemise de son mari qui l'a protégée du soleil, de l'argent, des journaux intimes, des herbes et potions. Deux des caisses contiennent les sœurs de la mère de Tom, qui se révéleront en réalité être ses descendantes dans le tome 6. Elles ne peuvent être réveillées qu'au clair de lune, ce que Tom fait pour échapper à Mab. Elles se révèlent être des lamias sauvages, qui feront office de « garde du corps » à Tom.

Elle se révèle être aussi la toute première Lamia, et par conséquent la mère de toutes ses congénères (Le Sacrifice de l'Épouvanteur)

Grimalkin[modifier | modifier le code]

Tueuse du clan Malkin, très dangereuse, armée de ciseaux, ainsi que de plusieurs autres lames telles que des couteaux de jet et une grande épée et avait eu comme apprenti une jeune fille nommée Thorne. Grimalkin tentera de tuer Tom (tome 4" Le combat de L'épouvanteur" ) sur les ordres de son clan pour finalement l'aider à survivre dans les marécages contre Morwène (L'Erreur de l'Épouvanteur). En effet, celle-ci est l'ennemie jurée du Diable depuis que celui-ci a fracassé le crâne de son fils nouveau-né (qu'elle avait eu de lui d'ailleurs). Or, Morwene doit tuer Tom pour que le règne du Malin soit éternel, donc Grimalkin aidera Tom à tuer « l'escorte » de Morwene quand il ira la défier dans les marais (le Diable l'y avait forcée, sinon il tuait Alice, l'Épouvanteur et Arkwright). À la fin du combat, Tom se fait accrocher par une sorcière qui le tire dans l'eau, et, sans l'intervention de Grimalkin, il serait mort. Puis elle lui dira avant de le quitter de revenir la voir à Pendle quand il aura 15 ans (dans quelques mois à ce moment-là) pour qu'elle lui fasse un « cadeau ». On en sait plus, dans le tome 6, elle lui offre un sort appelé le « noir désir » ainsi qu'une dague puissante contre les créatures de l'obscur. C'est la narratrice du tome 9. Dans ce tome, elle se charge de garder la tête du Malin, entravé, hors de portée de ses serviteurs afin d'éviter qu'ils ne le libèrent. Elle est de nouveau présente dans le tome 10 où elle aidera Tom a vaincre Siscoï et son " armée " de strigoï de strigoïca de sorcières ...

Les personnages secondaires[modifier | modifier le code]

La famille Ward[modifier | modifier le code]

  • John Ward : Père de Tom et septième fils. Il meurt dans le tome 3.
  • Jack Ward : Premier fils de John et frère de Tom. Il n'aime pas que son frère Tom lui rende visite parce qu'il craint pour sa petite fille : Tom attire les forces de l'Obscur en étant un apprenti Épouvanteur. Sa relation s'est donc plutôt envenimée avec lui.
  • James Ward : Deuxième fils de John et frère de Tom. Il est forgeron et apparaît dans le tome 4 pour aider Tom et l'Épouvanteur. Le Malin dit à Tom qu'il a fait égorger son frère et jeter au fond d'une fosse dans le tome 10, mais dans le tome 13, James parvient à s'echapper de ses ravisseurs que Tom soupçonne d'être des créatures de l'obscur.
  • Andrew Ward : Autre fils de John et frère de Tom. On se sait pas quel statu il a au niveau de la naissance. Il est Serrurier et il est mentionner pour la première fois dans le Tome XIII, Chapitre 25.
  • Ellie Ward : Femme de Jack et mère de Mary.
  • Mary Ward : Fille de Jack et d'Ellie.

Les sorcières et leur entourage[modifier | modifier le code]

  • Lizzie l'Osseuse : sorcière utilisant la magie des ossements et tante d'Alice. Enfermée dans une fosse à l'issue du tome 1. Mais on apprend dans le tome 5 qu'elle est en vérité la mère d'Alice qu'elle a eue du diable. Elle meurt dans le tome 7. Dans l'obscur (comme on le voit dans le tome 12), elle est entrée, avec Tusk et Mère Malkin, au service du démon Belzébuth. On apprend aussi dans ce tome que son vrai nom est Elizabeth des Ossements.
  • Alice Deane : fille de Lizzie l'Osseuse et du Malin. Précieuse alliée de Tom à qui elle sauve la vie à plusieurs reprises et le met aussi dans de facheuses postures . L'Épouvanteur n'a pas confiance en elle.
  • Tusk : fils de mère Malkin. Tué à l'issue du tome 1 par l'Épouvanteur grâce à son Bâton de Sorbier avec une lame d'argent au bout, qu'il a lancé au front de Tusk, le tuant sur le coup. C'était un semi-homme. Dans l'obscur (comme on le voit dans le tome 12), elle est entrée, avec Lizzie l'Osseuse et Mère Malkin, au service du démon Belzébuth. Plus tard, il est tué une nouvelle fois, par Thorne Malkin, ce qui signifie que son âme a disparu.
  • Horn : semi-homme, détectant les ténèbres dans l’âme des gens au service de Lord Barrule.
  • Lord Barrule : chaman puisant dans la cache de Grimm et qui a un goût du jeu qui va le mener à sa perte, le fantôme de Bill Arkwrith ordonne a ses chiens de lâcher Tom et de le tuer. Précédant Lizzie l'osseuse dans le contrôle du buggane. L'Épouvanteur tue le buggane alors que celui-ci a pris la forme d'une hydre. Lizzie utilise son pouvoir sur les animaux avec ses pouces.
  • Mère Malkin : C'est la pernicieuse la plus dangereuse, elle n’apparaît que dans les tomes 1 et 12. Elle est enfermée dans une fosse dans le jardin de l'Épouvanteur. Tom libère accidentellement Mère Malkin. Elle meurt une première fois, noyée, par Tom. Elle revit un peu plus tard en prenant possession d'un boucher avant de se faire manger par des cochons, puis brûler. Dans l'obscur (comme on le voit dans le tome 12), elle est entrée, avec Tusk et Lizzie l'Osseuse, au service du démon Belzébuth.
  • Meg Skelton : sauvée autrefois par l'Épouvanteur et devenue compagne de ce dernier.
  • Marcia Skelton : sœur de Meg et Lamia sauvage entravée par l'Épouvanteur dans un passé antérieur à l'histoire.
  • Mab Mouldheel : chef des Mouldheel, éprise de Tom.
  • Beth Mouldheel : sœur de Mab et jumelle de Jennet
  • Jennet Mouldheel : sœur de Mab et jumelle de Beth. Tuée dans le tome 13.
  • Madame Wurmalde : sorcière ennemie de la mère de Tom, elle réunit les 3 conventus pour invoquer Satan et le lancer sur Tom.
  • Tibb : Kretch de Wurmalde, voyant.
  • Spig : créature mangeuse de cerveaux, compagnon de Lizzie l'osseuse et tué par Alice.
  • Anne Malkin : chef des Malkin.
  • Maggie Malkin : parente d'Alice.
  • Agnès Sowerbutts : tante d'Alice. Elle est bénévolente et guérisseuse.
  • Morwène : fille du Malin et sorcière d'eau, elle paralyse ses victimes avec son œil de sang pour ensuite les crocheter et les vider de leur sang, elle aura pour mission de tuer Tom.
  • Florence Deane : chef des Deanes.
  • Dora la Cracheuse : sorcière quelconque paraissant dans un hors-série (Les Sorcières de l'Épouvanteur)
  • Thorne Malkin : apprentie de Grimalkin, celle-ci lui enseigne le nécessaire pour devenir une sorcière tueuse et reprendre le flambeau quand elle mourra. (Grimalkin et l'Épouvanteur)Elle lui confie aussi la garde de la tête du Malin si elle venait à mourir. Mais elle se fait tuer par Browke le mage noir allié au kretch qui lui coupe également les pouces.
  • Slake : l'une des deux "sœurs" de la mère de Tom. Elle vit dans la tour Malkin où elle lit les livres de la malle de Tom, que sa mère lui avait légué. Elle est la plus domestiqué des sœurs. Elle n'a plus ses ailes de vangire et ressemble presque à une femme normale (Grimalkin et l'Épouvanteur), mais est plus tard revenue à un stade entre les phases domestique et sauvage (Le sang de l'Épouvanteur). Elle a aidé Tom dans la bataille de la Pierre des Ward, y a survécu, et, d'après Grimalkin, est retournée en Grèce.
  • Wynde : l'autre sœur de la mère de Tom, nommé d'après leur mère (d'après les dires de Slake). Elle vit avec Slake dans la tour Malkin et est en phase de métamorphose. Elle est entre la phase sauvage et la phase domestique des sorcières lamias. Elle est dotée d'ailes (vangire) et de la parole. Le kretch l'a tué et lui a mangé le coeur (Grimalkin et l'Épouvanteur), l'envoyant dans l'obscur. Elle survit bien dans l'obscur, et a aidé Alice et Thorne (Alice et l'Épouvanteur).

Les autres créatures maléfiques[modifier | modifier le code]

  • Le Fléau : créature des catacombes de la cathédrale de Priestown et ancien dieu déchu du « Petit Peuple ». Tué par Tom au terme du tome 2.
  • Golgoth : Ancien Dieu, seigneur de l'hiver. Il reste enfermé sous 'le quignon de pain', une butte de terre artificielle élevée en son honneur, où les gens pratiquaient des sacrifices humains afin qu'il laisse le printemps revenir. Il ne parvient pas à tuer Tom Ward car Morgan invoque Golgoth dans le pentacle de protection au lieu de dehors, trompé par Gregory qui remplace le mot « dehors » par « dedans ». Golgoth met un terme à la vie de Morgan mais ne pouvait pas rester bien longtemps dans le pentacle. Il quitte la Terre et Tom est retrouvé par Meg Skelton ainsi que sa sœur, Marcia, des lamias. Meg est une lamia domestique et Marcia est une lamia sauvage.
  • Le Malin ou Satan : il devient un thème récurrent au fur et à mesure de la saga au point de devenir un des personnages principaux, dans le tome 5 où il fera prisonnier Tom, en prenant l'apparence de quelqu'un d'autre. Il a pris forme dans le tome 4 dans notre monde après un rituel des sorcières de Pendle. La quête de Tom consiste à le tuer véritablement. Pour l'instant le Malin est décapité : son corps est bloqué en Irlande par des piques d'argent et sa tête est dans un sac en cuir dont Grimalkin ne se sépare jamais en attendant de trouver le moyen de le tuer.
  • L'Ordinn : Ancien Dieu, créature vivante en Grèce, dans le tome 6, Tom part en Grèce la combattre car si elle réussissait à s'allier avec le Malin, le monde toucherait à sa fin. C'est une vieille ennemie de Lamia qui finira par la tuer en mourant avec.
  • Siscoï : Ancien dieu vampire et l'un des plus féroces serviteur du Malin. Il est envoyé par ce dernier afin de récupérer sa tête, mais Tom parvient à le vaincre avant qu'il n'atteigne sa forme la plus parfaite, à la fin du Tome 10.
  • Les Kobalos : Peuple vivant dans des régions éloignées du Comté, dans l'immense ville de Valkarky, ce sont des créatures qui ressemblent à des renards ou des loups marchant sur deux pattes. Leurs croyances sont très différentes de celles du Comté et ils pensent que leur ville finira par recouvrir la planète entière quand leur Dieu naîtra.[ Cette ville se trouve à la lisière du cercle article . Son nom signifie "la ville des arbres pétrifiés". On y trouve quantité d'abominations , créées par la magie noire .Les êtres qui y vivent ne sont pas humains](extrait de la définition des Kobalos dans le Bestiaire de L'épouvanteur) . Ils se nourrissent de sang, leur population est exclusivement constituée de mâles, et une petite partie d'entre eux sont des mages vivant loin de la ville de Valkarky (dont Sliter) capables de modifier leur taille et qui considèrent que les humains vivant dans leur domaine leur appartiennent.
  • Sliter : Puissant mage Kobalos qui pour augmenter son énergie bois le sang de ses victimes pendant la nuit . Le plus souvant , il prend l'apparence d'un rat et peut aller jusqu'à tués des innocent ( dans le tome 11 L'épouvanteur et le pacte de Sliter ) . A la mort du fermier Rowler , Sliter doit respecter le pacte qu'il avait conclu avec lui 7 ans plus tôt qui est d'épargner les deux cadettes en échange de Nessa , la fille âiné qu'il compte vendre comme esclave. Il vit dans sa haizda (lieu oû tout ce qui est à l'intérieur appartient au propriétaire ).

Les épouvateurs[modifier | modifier le code]

  • William "Billy" Bradley : ancien apprenti Épouvanteur de John Gregory, tué par un gobelin éventreur : le gobelin lui arraché les doigts et sucé le sang pendant que Billy tentait de l'entraver
  • William "Bill" Arkwright : Épouvanteur du Nord du Comté qui prendra Tom sous son aile. Il est spécialiste des créatures de l'eau. Il meurt dans la disparition de l'Ordinn à la fin du tome 6. Son esprit fait une apparition dans le tome 7.
  • Henry Horrocks : Épouvanteur, ancien propriétaire de la maison de Chipenden et d'Anglezarke. C'est lui qui forma, jusqu'à sa mort John Gregory.
  • Le père Stocks : ancien Apprenti de John Gregory, il réussit sa formation mais choisit la prêtrise qui lui vaut de protéger le village de Downham, sa paroisse, des sorcières. Il meurt poignardé par Mme Wurmalde (Le Combat de l'épouvanteur).
  • Judd Brinscall : Ancien apprenti de John Gregory, il apparait dans le tome 10 (Le sang de l'épouvanteur). Il est un allié dans la lutte contre le mal, néanmoins, il trahit l'épouvanteur sous la menace d'entités sanguinaires, les Moroïs et les Strigoïs qui souhaitent voir venir l'avènement de leur dieu vampire Siscoï sur terre. Lorsque Tom Ward et son maitre reprennent le contrôle de la situation et contrecarrent les plans de leurs ennemis, John Gregory propose à Judd de s'installer au nord du comté, et de remplacer le défunt Bill Arkwrigh. Dans le tome 13, il a participé à la bataille de la Pierre des Ward, avec ses chiens. D'après Grimalkin, il a survécu, mais a perdu des doigts, et sa chienne, Griffe, est morte.
  • Jacob Stone : Un vieil épouvanteur apparaissant dans le tome 12. Il n'a pas de famille, car celle-ci est morte dans un incendie quand il était enfant. Il a causé de nombreux ennuies aux sorcières de Pendle, et a 2 sorcières morts enterrés dan son jardin. Lizzie l'Osseuse avait été envoyée par le conventus des Malkin pour le tuer, ce qu'elle a fait avec l'aide des 2 sorcières, qu'elle a libéré. Plus tard, grâce à sa magie, elle a capturé son fantôme pour l'interroger sur un objet en cuir en forme d’œuf qu'elle a trouvé chez lui. Il a résisté aux tortures de Lizzie et s'est libéré peu de temps après (à la grande surprise de Lizzie).
  • Epouvanteur Johnson : Ancien apprenti de John Gregory, son histoire est décrite dans la nouvelle The Seventh Apprentice et il fera également quelques apparition dans la trilogie The Starblade Chronicles. Il est un épouvanteur particulier, puisqu'il se spécialise dans la traque des sorcières. Il dispose de pratiques bien particulières, notamment dans sa propre façon de catégoriser les sorcières. Pratiques que Tom Ward et son maitre n'approuveraient probablement pas. Il n'est pas un épouvanteur très populaire, mais cela est peut être dû au fait qu'il se trompe occasionnellement dans ses jugements sur les sorcières, et condamne de parfaites innocentes.

Les habitants du Comté[modifier | modifier le code]

  • Morgan Hurst : fils de Emily Burns et d'Edwin Furner (tanneur, pourtant 7e fils d'un 7e fils) et pense être le fils de Gregory. Antagoniste majeur du tome 3, utilise la Nécromancie pour se faire de l'argent en escroquant les gens. Désire obtenir le pouvoir de Golgoth, ancien dieu de l'Hiver. Tué par Golgoth à la suite d'une modification dans le rituel qu'il devait accomplir.
  • Emily Burns : mère de Morgan et première compagne de Gregory.
  • Famille Hurst : famille adoptive de Morgan.
  • Juge Nowell : juge manipulé par Wurmalde.
  • Barnes : Prévôt.
  • Père Cairns : Prêtre de Priestown et cousin de l'Épouvanteur.
  • Matt Finley : Forgeron.
  • Groin-Groin : Il a été possédé par Mère Malkin, dans le tome 1. (voir détails dans la fiche du personnage d'Alice).
  • Nana Nuckle : Habitante de Pendle, était au service de Lizzie L'osseuse, jusqu'à ce que Spig lui découpe la tête afin d'y loger.
  • L'Inquisiteur : Il brûle tous les gens qu'il déclare sorciers ou proches de l'Obscur pour récupérer leurs biens ; l'Épouvanteur en faisait partie. Finalement il meurt, tué par le Fléau, sur ordre d'Alice, dans le tome 2.
  • Andrew Gregory : Frère de l'Épouvanteur, et sa seule famille encore en vie. Ils sont proches, et Andrew a aidé son frère à plusieurs reprises.
  • Famille Ward : Là où Tom a été élevé. Ils ont été enlevés par les Malkin pour les malles de la mère de Tom.

Le Comté[modifier | modifier le code]

Le comté est le lieu où se déroule l'histoire de l'Épouvanteur et correspond au comté du Lancashire, dans l'ouest de l'Angleterre. Bien que la situation politique décrite puisse sembler fantaisiste, elle correspond à peu près à celle qui régnait en Angleterre entre le XIIIe siècle, époque où l'Église acquiert la capacité de juger les hérésies comme l'Inquisiteur (voir tome 2), et les années 1690 pendant lesquelles on assiste à l'acceptation de la nouvelle religion anglicane dans le Lancashire, et donc à la plus grande ouverture concernant le mariage des prêtres (voir la comparaison entre Épouvanteurs et prêtres au sujet des conditions de vies et sur le chapitre du célibat). L'Âge de Glace prophétisé en première page du livre correspond même à une période de froid, le petit âge glaciaire (situé entre 1250 et 1850 selon les définitions larges, et atteignant son apogée vers 1650). Les conflits dans le Comté décrits dans les tomes 4 à 6 pourraient correspondre à la Guerre de Cent Ans (quoique les incursions des troupes françaises aient été rares) et à quelques guerres civiles (ce qui n'expliquerait pas les batailles navales). Étrangement, le seul détail qui rend hasardeuse la thèse d'une histoire située dans le temps est justement l'une des caractéristiques principales de l'œuvre : la présence d'Épouvanteurs, qui donnent au Comté sa dimension originale. Cependant, malgré les nombreuses inventions, Joseph Delaney fait de nombreuses références à sa région pour construire la terre « semi-légendaire » où se déroule (principalement) son récit. On y retrouve des lieux réels mais dont l'auteur en a changé ou rajouté. Les villes et autres infrastructures où se déroule l'histoire sont par ordre chronologique :

  • La ferme de la famille de Tom (autrefois appelé « La Brasserie »)
  • La maison de l'Épouvanteur à Chipenden
  • La ville de Priestown (T.2: ville où nos héros combattent le Fléau)
  • La maison d'Hiver de l'Épouvanteur, à Anglezarke (T3: ville où Tom va rencontrer Meg)
  • Le District de Pendle (T.4: Région où a lieu la fête de Lammas visant à invoquer Satan) comprenant :
    • la Combe aux Sorcières (cimetière des sorcières, T4)
    • La Tour Malkin (le repaire du clan)
    • Le Gore Roc (« Roc sanglant »)
  • Les villages de : Downham, Roughlee, Bareleigh et Goldshaw Booth (appartenant respectivement aux clans Mouldheel, Deane et Malkin)

Certaines villes correspondent également à des villes réelles dont l'auteur a légèrement changé le nom :

L'auteur a également repris le véritable nom de certaines villes :

Certains lieux sont également réels mais adaptés aux nécessités romanesques pour le livre :

  • Le tumulus en dessous duquel se trouve la salle où Golgoth apparaît (T3)
  • La Tour Malkin (T4)
  • Le manoir de Read Hall (T4)
  • La maison hantée où l'Épouvanteur fait passer son test à Tom. Joseph Delaney, l'auteur, a créé cette maison en s'inspirant de la maison dans laquelle il vivait, enfant. Il y faisait un rêve étrange où une créature venait de sa cave (cave où Tom doit se rendre lors de son test) pour l'y emporter, et il se réveillait toujours à cet endroit du rêve. De plus, son frère faisait le même rêve. (T1)
  • La faille où se trouve la maison d'hiver de l'Épouvanteur à Anglezarke (T3)
  • La colline de Pendle (Pendle Hill) (Le Combat de l'Épouvanteur)
  • La rue de Babylone, rue proche d'un collège où Joseph Delaney s'était rendu un jour et où il avait promis de s'inspirer du nom de la ville (Anderton) pour créer Adlington. Dans le livre, cette rue est celle où se trouve la boutique de serrurier du frère de l'Épouvanteur, Andrew Gregory. (T2)

Le thème du septième fils[modifier | modifier le code]

Dans le Cycle des Chroniques d'Alvin le Faiseur (d'Orson Scott Card), on retrouve aussi le thème du septième fils d'un septième fils doué de pouvoirs magiques. Ces enfants perçoivent les ombres de ceux qui ont peuplé la Terre et ressentent la présence des êtres maléfiques.

Les septièmes fils d'un septième fils sont aussi considérés comme des monstres sans cœur

On retrouve aussi ce thème dans L'Île des Sorciers (anciens Ile du Crâne et Maudit Graal) de Anthony Horowitz. Les septièmes fils d'un septième fils sont des sorciers. Voir aussi Les Chroniques de Spiderwick, Magyk, Les Portes du temps et Les Chroniques de la Magick Academy.

Voir également Les Secrets de l'immortel Nicolas Flamel où Pernelle, étant septième fille d'une septième fille, distingue les fantômes.

Dans le registre parodique, Terry Pratchett aborde le thème du huitième fils d'un huitième fils, dans La Huitième Fille.

Ce thème est également utilisé comme le titre d'un album Seventh Son of a Seventh Son et d'une chanson du groupe de hard-rock metal Iron Maiden.

Créatures et autres personnalités de l'Obscur[modifier | modifier le code]

Sorcières[modifier | modifier le code]

Bénévolentes[modifier | modifier le code]

Ces sorcières sont exclusivement des guérisseuses, qui utilisent leurs connaissances sur les plantes pour guérir de nombreuses maladies, en échange de peu d'argent, ou même gratuitement si leurs "patients" sont très pauvres. Ils leur arrivent parfois d'utiliser la magie, mais rarement, et jamais pour faire du mal à autrui (par exemple allumer une bougie avec une incantation ou utiliser un miroir).

Pernicieuses[modifier | modifier le code]

Ce sont des sorcières sans pitié qui utilisent exclusivement la magie noire (bien qu'elles aient elles aussi des connaissances en médecine. Bon nombre d'entre elles vénèrent certains Anciens Dieux. Cependant, alors que certaines, comme Lizzie l’Osseuse, n'ont véritablement aucune pitié et aucune affection pour personne, d'autres, comme Grimalkin, ont encore des sentiments et sont capables d'aimer, ou d'épargner. On apprend dans Alice et l'Épouvanteur que les sorcières naissent avec une sorte de tâche de naissance en forme de croissant de lune, qui devient petit à petit une pleine lune chaque fois que la sorcière utilise la magie, et cette sorcière devient une pernicieuse lorsque cette tâche est devenue une pleine lune noire.

Faussement accusées[modifier | modifier le code]

Ce sont des femmes accusées de sorcellerie mais innocentes. Presque toutes les femmes accusées de sorcellerie sont des faussement accusées.

Inconscientes[modifier | modifier le code]

Ce sont des sorcières qui n'ont pas conscience de l'être. Elles utilisent parfois accidentellement leurs pouvoirs, avec des conséquences parfois bénéfiques, parfois néfastes. Cet état d'inconscience peut durer des années, toute une vie, et même plusieurs générations.

Sorcières lamias[modifier | modifier le code]

Ces sorcières sont originaires de Grèce. Elles ne sont pas humaines et ont 2 apparences : domestique et sauvage.

  • Les lamias sauvages (la "vraie" forme des lamias) sont des êtres ressemblant vaguement à des humains, mais avec des griffes, des écailles, et incapables de parler. Elles se nourrissent en buvant du sang. Elles sont beaucoup plus fortes, rapides et agiles que les humains. Elles peuvent survivre plusieurs mois sans nourriture, et vivent plusieurs siècles. Une sorte de sous-espèce de lamia, les vangires, ont des ailes, volent sur de courtes distances, et sont plus grandes. Il est révélé dans Le Bestiaire de l'Epouvanteur que les lamias se reproduisent par parthénogenèse (sans s'accoupler).
  • Lorsqu'une lamia vit auprès d'humains, elle se transforme lentement en lamia domestique. Les lamias domestiques ressemblent à de très belles femmes humaines, sauf qu'elles ont une mince ligne d'écailles vertes et jaunes sur le dos. Elles peuvent se reproduire avec des humains et donner naissance à des enfants humains (bien que d'après Le Bestiaire de l'Epouvanteur, elles puissent aussi donner naissance à des hybrides). Contrairement aux lamias sauvages, les lamias domestiques ne sont pas toutes des servantes de l'obscur, et peuvent être des bénévolentes. Si une lamia domestique n'a plus de contact avec des humains, elle redeviendra une lamia sauvage.

Sorcières d'eau[modifier | modifier le code]

Les sorcières d'eau, comme les lamias, ne sont pas humaines, bien qu'elles en aient vaguement l'apparence. Contrairement aux autres sorcières, elles sont insensibles à l'eau courante (mais sont encore vulnérables au sel). Elles peuvent rester sous l'eau sans respirer plusieurs heures, et sont d'une très grande rapidité à la nage, malgré leur maladresse hors de l'eau. La plupart des sorcières d'eau ne savent pas parler. Elles ont une force surhumaine, et on l'habitude d'entraîner leurs victimes au fond de l'eau et de les vider de leur sang. La victime meure souvent de la perte de son sang avec de se noyer. Elles utilisent aussi des skelts : elles les laissent vider certaines de leurs victimes, puis les dévorent vivants. Ce rituel triple leur puissance. La plus connue des sorcières d'eau est Morwène, la fille du Malin et d'une sorcière. Morwène aurait 1000 ans, et, contrairement aux autres sorcières d'eau, a un œil sanglant qu'elle garde fermé avec une épingle, mais qui paralyse celui qui le regarde (mais ce pouvoir ne peut être utilisé que sur une personne à la fois).

Sorcières celtes[modifier | modifier le code]

On sait très peu de choses sur les sorcières celtes, à part qu'elles viennent d'Irlande, qu'elles vénèrent la Morrigan, un Ancien Dieu, qu'elles sont solitaires, qu'elles vivent dans des tumulus, et qu'elles prennent parfois l'apparence de banshees (d'où leur surnom de "sorcières-banshees"). Étrangement, les sorcières celtes pernicieuses semblent avoir encore des émotions : Scarabek prenait soins de son fils, voulait venger sa sœur, et semblait aimer (ou du moins apprécier) son époux, Shaun le Mince, le gardien de son tumulus.

Sorcières roumaines[modifier | modifier le code]

Les sorcières roumaines pratiquent la magie animiste : elles ont la capacité de projeter leurs âmes hors de leur corps. Sous cette forme, elles peuvent aspirer les forces vitales d'autres êtres vivant (cela prend plusieurs heures si elles sont seules, mais quelques minutes, voire quelques secondes, lorsqu'elles le font à plusieurs). Contrairement aux sorcières de Pendle, qui se réunissent souvent et vivent dans des taudis, les sorcières roumaines aime le luxe et la propreté, et se réunissent uniquement lors de cérémonies religieuses (elles vénèrent Siscoi). Alors que les autres sorcières reviennent à la vie lorsqu'elles sont touchées par la lumières de la lune, sauf si leur corps est brûlé ou leur cœur mangé, les sorcières roumaines reviennent à la vie un mois après leur mort, et brûler leur corps les en empêche, mais pas manger leur cœur.

Sortes de magie[modifier | modifier le code]

  • La magie des ossements : C'est une forme de magie où sont utilisés les os, surtout ceux des pouces. Les sorcières qui la pratiquent coupe les pouces de leurs victimes, les font bouillir, et en tire de la puissance. Elles peuvent aussi invoquer le fantôme de cette victime (bien qu'elle puisse échapper à l'emprise de la sorcière si elle a suffisamment de volonté. Les os des pouces des septièmes fils de septième fils sont les plus prisés. Lizzie l'Osseuse et Grimalkin pratiquent la magie des ossements.
  • La magie du sang : La plus basique des magies (et la plus ignoble d'après John Gregory). Toutes les sorcières la pratiquent dans leurs débuts. Les sorcières la pratiquant boivent le sang de leurs victimes ou d'animaux pour gagner en puissance. Mère Malkin pratique cette magie.
  • La magie familière : La plus puissante des 3 magies pratiquées par les sorcières de Pendle (les 2 autres étant la magie du sang et la magie des ossements), elle consiste à "faire un pacte" avec un animal en lui donnant son sang, ce qui permet ensuite à la sorcière de contrôler cet animal, d'entendre et de voir à travers lui. La plupart des sorcières ayant un compagnon familier choisissent un chat ou un oiseau (bien que les sorcières d'eau ou les sorcières âgées prennent souvent des crapauds). Le plus grand danger avec cette magie, du point de vue de ses pratiquantes, est que si elles choisissent comme compagnon un être plus puissant, alors c'est elles qui tomberont sous son contrôle.
  • La magie animiste : Elle est majoritairement pratiquée par les chamans mais également par les sorcières roumaines. Celles qui pratiquent cette magie tirent leur pouvoir de l'anima, l'essence vitale résidant dans tous les êtres. Cette magie est basée sur des incantations, et les victimes peuvent mettre des jours, voir des mois pour mourir. Néanmoins, des sorcières s'y mettant à plusieurs peut venir à bout d'une victime en quelques minutes.
  • La scrutation : Cette magie consiste à utiliser un miroir pour communiquer avec quelqu'un ou pour espionner. Il est également possible d'utiliser un miroir pour prédire l'avenir. Les sorcières très talentueuses pour la scrutation peuvent utiliser n'importe quelle surface réfléchissante.
  • Le nez long : Le nez long est la capacité de sentir le danger de loin. Il permet aussi d'identifier certaines choses. Les septièmes fils de septièmes fils sont immunisés contre le nez long.
  • Le nez court : Le nez court est la capacité de sentir le danger à proximité. Les septièmes fils de septièmes fils n'y sont pas immunisés.
  • La fascination : La fascination est la capacité "d'hypnotiser". Les sorcières l'associent souvent à la séduction pour manipuler leurs victimes.
  • La séduction : La séduction est la capacité de paraître particulièrement séduisant. Les sorcières l'associent souvent à la fascination pour manipuler leurs victimes.
  • L'horrification : L'horrification est la capacité de paraître particulièrement effrayant.
  • La magie lunaire : Grâce à la lumière de la lune, une sorcière, en dansant nue sur le bord de l'eau, peut donner plus d'efficacité à ses herbes médicinales. Cette magie est souvent utilisée par les bénévolentes.
  • La magie empathique : Grâce à une figurine de cire ou de glaise représentant une personne en particulier, à laquelle on a ajouté un peu de sang ou d'urine de cette personne, une sorcière peut tuer ou estropier quelqu'un en infligeant ce qu'elle veut faire subir à cette personne à la figurine.
  • Certaines sorcières possèdent quant à elles des pouvoirs totalement indépendants de ceux décrits ci-dessus. Leur magie vient d'elles-mêmes, et ne nécessite aucune incantation ou rituel (mais cela ne les empêchent pas de s'en servir pour accomplir certaines actions précises). Il leur suffit de désiré quelque chose, et cette chose se produit. Ce genre de sorcière est heureusement très rare, et possède toutes les faiblesses des autres sorcières. Elles ne peuvent résister à quelque Ancien Dieux que ce soit, même un de faible puissance. La seule sorcière connue usant de ce type de magie est Alice.

Lutter contre les sorcières[modifier | modifier le code]

  • Sel et limaille de fer : Comme pour les gobelins, mais dans une moindre mesure, le sel brûle les sorcières et la limaille de fer les prive de leur force. L'eau de mer, à cause de sa teneur en sel, est donc mortelle pour les sorcières.
  • Sorbier : Le bois de sorbier est très efficace contre les sorcières. Son effet précis n'est pas connu, mais il semble qu'il leur cause une grande douleur et peut-être les prive de leur force.
  • Chaîne d'argent : L'argent cause une grande douleur aux sorcières, une chaîne d'argent est donc très efficace pour les entraver.
  • Eau courante : Les pernicieuses sont incapables de franchir une eau courante. Y rester un certain temps est apparemment mortelle pour elle (ce qui est montré avec Mère Malkin).

Une sorcière reviendra à la vie, sous une forme ressemblant à un zombie et où elle se nourrira de sang (animal ou humain), ou même se réincarnera si elle est une pernicieuse particulièrement puissante, sauf si :

  • Elle est brûlée (morte ou vivante).
  • Son cœur est mangé.

(D'après Judd Brinscall, manger le cœur d'une sorcière roumaine ne l'empêche pas de revenir, mais la brûler fonctionne.)

entraver une sorcière pour entraver une sorcière faut se servir d'une chaîne d'argent et enprisoner la sorciere dans une fosse fermer

Les semi-hommes[modifier | modifier le code]

Les semi-hommes sont des êtres nés de l'union d'une sorcière et du Malin. En effet, le seul moyen pour une sorcière de garder le Malin à distance est de porter son enfant. Les enfants nés de ces unions, peuvent être des sorcières, des mages, des semi-hommes, ou, très rarement, des êtres humains normaux.

Les semi-hommes sont plus grands que les humains. Ils ont tous une apparence monstrueuse : l'un des semi-homme rencontrés par Tom avait des défenses, un autre avait des cornes. La plupart semblent être de faible intelligence : Tusk ne savait rien faire d'autre qu'obéir aux ordres de Lizzie l'Osseuse et de Mère Malkin, et un semi-homme tué par John Gregory se comportait comme un animal, mangeait de la chair humaine et portait des peaux de bêtes comme vêtements. Cependant, Horn, l'un d'entre eux, était parfaitement capable d'avoir une conversation avec un être humain.

Les semi-homme ont une force incroyable, étant par exemple capable de facilement broyer des os. La plupart ne semblent pas avoir d'autres capacités. Mais Horn était capable de sentir l'obscur chez les autres, mais était aveugle. Grimalkin en a rencontré un qui ressemblait à un poisson, et qui pouvait vivre sous l'eau (peut-être le fils d'une sorcière d'eau).

Comme les sorcières, les semi-hommes sont vulnérables au sel, au fer et à l'argent.

Les kretchs[modifier | modifier le code]

Peu est connu sur les kretchs en général. Ils sont des créatures créées par des sorcières en utilisant la magie noire. Il semble exister différents rituels pour créer des kretchs.

Chaque kretch est créé pour une tâche précise, et a donc les capacités nécessaires pour accomplir une mission assigné par ses créatrices.

Ils ont une espérance de vie très courte. Tibb était mourant au bout de 9 semaines, et le kretch créé pour prendre la tête du Malin à Grimalkin avait des poils blancs au bout de peu de temps.

On ne sait pas si c'est le cas de tous les kretchs, mais ceux qui sont apparus se nourrissaient de sang.

Tibb[modifier | modifier le code]

Tibb a été créé par les conventus des clans Deane et Malkin. Les membres des conventus ont décapité un sanglier, l'ont mise dans une marmite, attendu qu'elle se transforme en bouillie, puis chaque membre des conventus a craché 13 fois dans la marmite, puis ils ont donné la bouillie, en tant que nourriture, à une truie, ont ouvert le ventre de cette truie, 7 mois plus tard, et Tibb en est sorti.

Tibb ressemblait à un bébé, mais savait parler, avait des dents pointus, un dos très poilu, et savait grimper aux murs et aux plafonds. Mais son principal pouvoir est de prédire l'avenir. En effet, les Deane et les Malkin avait besoin d'un voyant plus puissant que Mab Mouldheel, qui dirige le clan Mouldheel. Lorsqu'il s'est nourri de sang, Tibb était capable de prédire des choses qui se passait parfois des années plus tard. Il pouvait aussi connaître le passé des gens, assez pour connaître, du moins dans une certaine mesure, l'identité de la mère de Tom.

Malheureusement pour lui, Tibb avait une espérance de vie de 9 semaines. Il était mourant lors de sa dernière rencontre avec Tom et l’Épouvanteur. Mais l’Épouvanteur, qui pensait que Tibb mentait, l'a tué avec la lame de son bâton,

Le kretch envoyé pour voler la tête du Malin[modifier | modifier le code]

Ce kretch a été créé par des sorcières, des servantes du Malin, pour prendre la tête de ce dernier à Grimalkin. Le rituel pour le créer n'a jamais été révélé, on sait seulement qu'il est le fils d'une louve et de Tanaki, un démon particulièrement puissant, très rarement invoqué et possédant un grand pouvoir de régénération.

Ce kretch ressemble à un énorme loup (de la taille d'un cheval d'après Grimalkin). Mais ses pattes avant ressemblent à des bras humains musclés. Malgré sa ressemblance avec un loup, il sait parler. Il avait de nombreux plis de peau, qu'il utilise comme des fourreaux. Ses griffes sont empoisonnés : le venin est mortel sans traitement, et en cas de traitement, la victime souffrira de fréquents accès de faiblesse (bien qu'une magie très puissante puisse soigner totalement et faire disparaître le poison).

Mais son vrai pouvoir est une grande capacité de régénération et d'adaptation : au bout de peu de temps, toutes ses blessures non mortelles se soignent toutes seules, et les parties de son corps ayant été blessées deviennent plus résistantes. Par exemple, après que Grimalkin lui ait crevé ses yeux, ils se sont régénérés, et une protection osseuse se déployait dessus quand essayait de le refaire. Ses os, qui était déjà très résistants à sa première rencontre avec Grimalkin s'était solidifiés.

Au bout de beaucoup de temps, Grimalkin a fini par le tuer (au prix de blessures, d'efforts, de beaucoup de temps, de plusieurs vies, et d'un risque de perdre la tête du Malin), et a ajouté ses pouces à son collier.

Il est révélé dans le tome 12 que l'âme du kretch s'est retrouvée dans l'obscur après sa mort. Il a tenté de tuer Alice, mais cette dernière l'a tué avant en le poussant dans le vide. Comme ils étaient dans l'obscur, l'âme du kretch a donc été détruite, le tuant pour de bon (à la grande fureur de son père).

Les morts sans repos[modifier | modifier le code]

Spectres/ombres[modifier | modifier le code]

Les spectres, aussi appelés ombres, sont des fragments d’esprits ayant évolué. Ils sont la "mauvaise partie" d'une esprit ayant atteint la lumière (ces esprits y sont arrivés justement parce qu'ils ont abandonné une partie d'eux). Ils sont monotones et compulsifs, répétant le même acte encore et encore inlassablement – généralement quelque chose qui a été fait sur la scène d'un crime violent - acte qu'ils faisaient lorsqu'ils ils étaient encore vivants. Les spectres ne peuvent vous nuire que si vous avez peur. Ils sont classés de un à dix, parmi les êtres les plus mauvais. Ceux du rang le plus élevé peuvent commander les gens rendus fou de peur.

Fantômes[modifier | modifier le code]

Les fantômes sont des esprits intacts toujours pris au piège sur Terre et incapables de disparaître, parfois à cause d'un crime qu'ils ont commis. D'autres, parce qu'ils ont un message à transmettre aux gens encore en vie, peuvent demeurer sur Terre pendant des années jusqu'à ce que leur tâche soit accomplie. Parfois ils ne savent pas qu’ils sont morts. Ils sont aussi classés de un à dix. Ceux qui sont classés dans le rang un, peuvent être vraiment dangereux et peuvent choisir de se rendre visibles ou non. La plupart sont neutres, et ne demandent qu'à quitter définitivement ce monde, même si certains (les plus puissants) sont franchement mauvais.

Subhumains[modifier | modifier le code]

Les subhumains sont des âmes vivant dans l'obscur, et y ayant été tellement torturé qu'ils ont perdu toute humanité. Leur aspect, comme leur personnalité, se rapprochent plus de ceux d'animaux, bien que certains soient véritablement difformes (de nombreux bras par exemple). Contrairement aux fantômes, les subhumains ne peuvent plus atteindre la lumière.

Les Gobelins[modifier | modifier le code]

Gobelins velus[modifier | modifier le code]

Les Gobelins sont particulièrement retors. Ils peuvent être débonnaires ou hostiles ou même un mélange des deux. Il semble qu'il soit plus facile de négocier avec eux qu'avec les autres gobelins. Leur nom vient du fait qu'ils prennent la forme d'animaux poilus. La plupart prennent l'apparence d'un chat, d'un chien noir, d'une chèvre, ou d'un cheval. Il est plus facile de négocier avec ceux qui se transforment en chat ou en cheval. Bien que le chien, le chat, la chèvre, et le cheval soient les animaux dont ils prennent le plus souvent l'apparence, John Gregory en a rencontré un qui pouvait prendre l'apparence du Malin, et un autre qui travaillait pour les sorcières de Pendle se transformait en araignée. Comme tous les gobelins, ils restent invisibles la plupart du temps. En plus de leur apparence bestiale, ils peuvent adopter une forme monstrueuse. Scratch devient ainsi une sorte de félin colossal, plus haut au garrot qu'un homme adulte, et au faciès démoniaque. Il est également capable de se transformer en vortex d'énergie orange, réduisant littéralement en miette des dizaines d'ennemis.

Il est possible pour un être humain de conclure un accord avec ce type de gobelin. Par exemple, la maison de Chippenden est protégée par un gobelin nommé Scratch (son nom n'est connu que dans le tome 12), qui prend l'apparence d'un chat. Il veille sur la propriété et ses habitants, et fait la cuisine et le ménage. En échange, il peut boire le sang de toute créature s'introduisant dans le jardin, à l'exception de l'épouvanteur, de ses apprentis et de ceux qu'ils accompagnent (les sorcières enfermées dans les fosses ne sont en danger que si elles en sortent). Il a malgré tout l'obligation d'avertir les intrus n'appartenant pas à l'obscur par 3 hurlements (un seul suffisant généralement pour faire fuire les curieux). Ce pacte étant valable tant que la maison possédait un toit, Thomas Ward dû en conclure un nouveau. Il reproduisit intégralement l'ancien, la seule différence étant la possibilité d'appeler à lui le gobelin en répétant 3 fois son nom.

Esprits frappeurs/frappeurs[modifier | modifier le code]

Ils sont des poltergeists qui cognent contre les portes et qui flanquent des coups de pieds dans les murs. Ils sont la cause de tapages nocturnes. Ils soulèvent souvent des choses, peuvent jeter des casseroles et des poêles autour d’eux, fracasser des tasses et leurs soucoupes et réveiller les ménages. Il y en a même qui tirent les couvertures du lit. Ils sont dangereux parce qu'ils sont imprévisibles et peuvent se changer, sans avertissement, en lance-cailloux.

Lance-cailloux[modifier | modifier le code]

Ils sont évolués depuis des esprits frappeurs, sont des gobelins capables de jeter des cailloux et même des rochers. Parfois ils font pleuvoir des avalanches de pierres sur un village ou une maison pendant des semaines d’affilée. Pour les arrêter ils ont besoin d’être hermétiquement entravés.

Éventreurs de bétail[modifier | modifier le code]

Les gobelins les plus dangereux, ils boivent le sang du bétail. Ils peuvent causer des soucis aux fermiers et se changent parfois, sans avertissement, en de véritables éventreurs, qui sont des gobelins qui boivent le sang d’humains. Ils tuent toujours leur victime, mais toujours très lentement. Les éventreurs célèbres comprennent : l’Éventreur de Riverton qui tua cinq bergers et un connétable de paroisse avant d’être entravé avec succès ; l’Éventreur de Layton qui tua uniquement une personne, le dernier Apprenti de l'Épouvanteur : Billy Bradley ; l’Éventreur de Coniston qui tua trente pêcheurs sur une période de trois ans. Enfin, élevé à la dignité de démon par les sortilèges de ses maîtresses, l'Éventreur de Pendle - le plus célèbre de tous, contrôlé par des sorcières – a tué au moins 100 personnes en l'espace de quarante ans. Après être devenu un démon appelé Raknid, il a commencé à vivre dans l'Obscur, et prend la forme d'une araignée dont le corps est de la taille d'un taureau. Le Conventus des Malkins l'invoque afin de déterminer dans quel type de magie pratiquée à Pendle (sang, ossements ou familliés) une sorcière est naturellement douée. (Il n'est pas certain que ce gobelin soit vraiment un éventreur car Alice prétend que c'est un gobelin velu. Il est probable qu'il soit plutôt un velu, car Alice, qui a vécu à Pendle, en sait probablement plus à son sujet.)

Briseurs d'os[modifier | modifier le code]

Les briseurs d'os se nourrissent de la moelle des os d'animaux morts. Il arrive parfois qu'ils se nourrissent de celle de squelettes récemment enterrés. Il arrive aussi, mais le cas est rare, qu'ils s'attaquent à des personnes vivantes pour leur prendre leurs os. Ces gobelins peuvent être manipulés par une sorcière pour voler des os de pouces. (Ce type de gobelin a uniquement été vu dans Le Bestiaire de épouvanteur.)

Déplaceurs d'églises[modifier | modifier le code]

Ils déplacent les fondations d'églises pour éloigner les fidèles de leur territoire. Ils font cela car, comme toutes les créatures de l'obscur, ils ne supportent pas les lieux de culte. Il arrive parfois, mais très rarement, qu'ils déplacent les fondations de tavernes, de maisons ou de fermes. (Ce type de gobelin a uniquement été vu dans Le Bestiaire de épouvanteur.)

Pilleurs de tombes[modifier | modifier le code]

Ils renversent les pierres tombales, détruisent les cercueils et déterrent les os. Ils cachent ces os dans des grottes profondes, où il devient impossible de les retrouver. Contrairement aux briseurs d'os, les pilleurs de tombes de se nourrissent pas de moelle. En fait, personne ne sait d'où vient leur comportement. (Ce type de gobelin a uniquement été vu dans Le Bestiaire de épouvanteur.)

Les créatures aquatiques[modifier | modifier le code]

De nombreuses créatures aquatiques existent, la plupart peuvent être trouvées au nord du Comté.

Antriges[modifier | modifier le code]

Un antrige est créé par des sorcières, en enfermant l'âme d'un marin à l'intérieur de son corps. Ils sont plus imposants que les humains, ayant gonflés à cause de l'eau, mais ils n'ont pas d'yeux, ceux-ci ayant été mangés par des poissons. Les sorcières qui créent des antriges les utilisent comme gardiens.

Les antriges, bien qu'ils soient plus forts que les humains, sont vulnérables au sel, à la limaille de fer et au bois de sorbier.

Scyllas[modifier | modifier le code]

Ces créatures ne peuvent être trouvées qu'en Grèce. Les scyllas ont un aspect similaire à celui de serpents, mais ont 7 têtes, 5 pieds et 2 queues. Elles se cachent souvent dans les lacs ou les rivières, attendant qu'une proie approche, et quittent l'eau à grande vitesse pour attraper la proie. D'après l'Epouvanteur, la première scylla est le fils de Lamia, l'ancêtre des sorcières lamias.

Skelts[modifier | modifier le code]

Les skelts sont des sortes d'énormes insectes. Ils se nourrissent de sang. Ils aspirent le sang à même leur victime grâce à un tube osseux qui sort de leur bouche. Malgré leur taille, les skelts sont capables de se glisser dans de petits espaces en "pliant" leur corps. Ils sont aussi d'une grande rapidité. Les sorcières d'eau utilisent souvent un skelt dans leurs rituels : le skelt aspire le sang d'un humain, puis les sorcières le démembrent et le mangent vivant, ce qui triple la puissance qu'elles acquièrent grâce au sang. D'après Bill Arkwright, les skelts sont normalement très rares (il en avait rencontré 2 dans sa vie, ce qui lui semblait énorme).

Spoilers : Pourtant, dès le tome 5, où ils sont apparus, ils ont commencé à apparaître à plusieurs reprises, souvent avec un rôle important. Un skelt a tenté de tuer Tom dans le tome 5. Les pommeaux des épées du héros, que Tom a commencé à avoir à partir du tome 8, ont tous la forme d'une tête de skelt. Une tête de skelt était aussi sur la couverture du Codex du Destin, un très puissant grimoire, dans le tome 10. Sliter prétend dans le tome 11 que le dieu le plus puissant des Kobalos n'est pas encore né, mais aura l'aspect d'un skelt. Dans le tome 12, Alice se retrouve dans un domaine de l'obscur apparemment récent, où elle a rencontré un grand nombre de skelts, elle a ensuite raconté dans ce tome que Lizzie l'Osseuse avait trouvé un œuf en cuir, avec d'étranges inscriptions dessus, dans la maison d'un épouvanteur, et un sourcier lui avait dit qu'il contenait un grand pouvoir, mais il a plus tard été volé par un skelt (à la grande surprise d'Alice). Plus tard, dans ce même tome, un skelt s'est sacrifié pour qu'Alice trouve la dague Douloureuse. Enfin, après la mort du Malin dans le tome 13, la Pierre des Ward a entraîné son corps, dans le domaine où a été Alice, et des skelts mettent le corps en morceaux, qu'ils apportent au fond de l'eau. Il est ensuite révélé qu'ils étaient en train de nourrir Talkus, le dieu kobalos ressemblant à un skelt, dont Sliter avait parlé.

Vers[modifier | modifier le code]

Les vers sont semblables à d'énormes serpents, bien que certains aient des pattes, ou même des ailes. Ils peuvent avoir la taille d'un chien, comme ils peuvent avoir celle d'une maison. Leurs écailles sont glissantes, mais très résistantes. Ils ont des crocs, avec lesquels ils peuvent arracher une tête ou un membre d'une seule bouchée. Ils sont aussi capables de cracher un poison que la peau absorbe immédiatement, ce qui entraîne toujours la mort. Les vers, surtout ceux avec des ailes, sont souvent confondus avec des dragons, à cause de la vapeur qui sort de leur bouche et de leurs narines.

Les vers sont invulnérable au sel, à la limaille de fer et au bois de sorbier, mais sont vulnérable à une lame d'argent.

Les vers s'attaquent aux humains, et les mangent entièrement, même les os. Certains vers mangent aussi les vêtements et les chaussures. Ils leurs arrivent aussi de s'attaquer au bétail.

Les élémentaux[modifier | modifier le code]

Élémentaux de feu[modifier | modifier le code]

Ces créatures de l'Obscur servent l'Ordinn. Ils ne peuvent exister dans le Comté, trop humide et venteux. C'est ainsi que la Grèce - connue pour ses chaleurs quasi-caniculaires - s'est révélée être un excellent endroit pour eux. Il existe bien des types d'Élémentaux de Feu. Les trois décrits dans Le Sacrifice de l'Épouvanteur sont :

  • Bien que représentant déjà un danger loin d'être négligeable, les Élémentaux Ardents peuvent prendre diverses formes et de nombreuses tailles, néanmoins, ils prennent généralement la forme de sphères. On peut voir à travers certains, mais d'autres ont un aspect plus solide. Ces derniers sont les plus dangereux. À l'intérieur d'une pièce, ils flottent à proximité du plafond, mais ils peuvent se déplacer très vite et brusquement. Ils causent de sévères brûlures qui peuvent conduire à une douloureuse mort. Ils peuvent réduire une personne en cendres presque d'un coup. Certains peuvent être plus gros que la tête d'un humain, tandis que d'autres sont plus petit qu'un ongle de main. Ces derniers peuvent alors tenter de s'introduire par une narine pour aller griller le cerveau ou alors entrer par la bouche pour descendre jusqu'à l'estomac. Aux alentours de midi, on peut généralement les trouver proche des rochers où ils puisent leur pouvoir. Ils semblent s'affaiblir en présence d'eau, qui les fait alors entrer dans un état d'hibernation. Ils peuvent être tués par la lame rétractable contenue dans le Bâton de l'Épouvanteur. Combattre ce genre de créature nécessite plus une bonne dextérité et de la ruse que de la force.
  • Les Asters prennent la forme d'une astérie (étoile de mer) aux bras incandescents. Ils longent les murs et les plafonds et se laissent tomber sur de pauvres victimes qui ne se doutent de rien pour les brûler jusqu'à ce que mort s'ensuive. Très similaire aux élémentaux basiques, ces créatures sont plus rusées, et s'en révèlent un peu plus dangereuse. Pour quelque connaisseurs, elle se révéleraient bien moins dangereuses, car prévisibles, mais elles surprendront mortellement tous les autres.
  • Les salamandres sont le type le plus dangereux. Ils prennent la forme d'énormes lézards et demeurent dans des brasiers. Ils peuvent cracher du feu et de la vapeur brûlante. Regorgeant intérieurement d'une énergie incroyable liée au feu, on pourrait croire que leur sang est du feu. Ce sont des créatures reptiliennes, dotées d'une carapace sur le haut du corps et d'une peau molle autre part, particulièrement sur le cou (faiblesse que Tom voulu exploiter dans son combat contre l'Ordinn), elles possèdent aussi une grande queue et des mâchoires terrifiantes. Dotées d'une intelligence conséquente, elles choisissent souvent d'apparaitre sous la forme d'une magnifique jeune femme, apparence qui demeure trahie par de longues mains dotées de griffes. Dans leur forme originelle, elles sont véritablement mortelle pour quiconque, et un simple humain fuirait devant la peur que propage une telle créature.

Élémentaux de l'air[modifier | modifier le code]

  • Les dragons Créatures invisibles et presque toujours indétectable sauf quelques-uns qui procurent un sentiment d'effroi à leur proximité. Ils vivent plusieurs millénaires, et la vie d'un humain leur paraît durer moins d'un battement de cils. Ils ne sont pas agressifs, et passent leur temps à hiberner, enroulés autour d'une colline.

Élémentaux d'eau[modifier | modifier le code]

  • Les banshies Esprit ressemblant à des femmes, dont les cris sont annonciateurs de mort (de mort violente si elles nettoient un linge couvert de sang). Même si elles appartiennent à l'Obscur, les banshees ne sont ni mauvaises, ni dangereuses. En effet, elles se contentent d'annoncer la mort, sans la provoquer. Les sorcières celtes prennent parfois leur apparence (d'où leur surnom "sorcières-banshies").

Élémentaux de la terre[modifier | modifier le code]

  • Les barghests Ce sont des esprits liés à la terre. Ils ressemblent à de gros chiens noirs. Ils restent souvent à un même endroit. Ils sont parfois contrôlés par des sorcières pour protéger leur demeure. Ils peuvent rendre fous ou provoquer un arrêt cardiaque. Ils sont vulnérable au sel et à la limaille de fer.

Moroï[modifier | modifier le code]

Ce sont des élémentaux vampires, originaires de Roumanie. Ils servent parfois souvent des strigoï, et protègent leur maison. Comme eux, ils prennent possession de corps (des ours le plus souvent). Ils ont un caractère particulièrement obsessionnel : si l'on jette, par exemple, du sel devant eux, ils vont compter les grains, puis les recompter pour être sûrs. Contrairement aux strigoï, il semble (mais ça reste à confirmer) que tuer l'hôte du moroï soit suffisant pour tuer le moroï lui-même.

Les démons[modifier | modifier le code]

Les démons sont des esprits, comme les gobelins, mais ils sont plus puissants et plus intelligents. D'après Le Bestiaire de l'épouvanteur, les démons sont des élémentaux ayant évolué, et les démons ayant suffisamment évolué deviennent des dieux.

Bugganes[modifier | modifier le code]

Les bugganes sont nombreux sur l'île de Mona, au large du Comté. Ils hantent surtout les ruines. Leur territoire va aussi loin que s'étendent les tunnels qu'ils creusent (ils peuvent creuser à des vitesses incroyables). Ils peuvent prendre n'importe qu'elle apparence, mais ils ont le plus souvent l'apparence d'un taureau ou d'un humanoïde velu. Ils émettent 2 sons : un mugissement ou une voix semblable à celle d'un humain. Avec cette voix, ils parlent à leurs victimes, leurs disent qu'ils sont en train de les tuer, les rendent de plus en plus folles, pendant qu'ils les vident de leur "anima" (énergie vitale), qu'ils stockent dans une caverne. Quand la victime d'un buggane est "vidée", ce buggane la mange. Même les sourds entendent cette voix, car elle résonne dans la tête de la victime. Il arrive souvent qu'un buggane forme une alliance avec un chaman. Les bugganes sont très durs à tuer, car ils sont insensibles au sel et à la limaille de fer. La seule chose qui peut tuer un buggane est de lui transpercer le cœur avec une lame d'argent lorsqu'il est complètement matérialisé.

Harpies[modifier | modifier le code]

Les harpies sont des démons originaires de Grèce. Elles sont capables de voler. Elles seraient des servantes de Zeus, qui était autrefois le roi des Anciens Dieux. Elles sont très rapides, et rien n'indique leur arrivée, sauf une odeur pestilentielle.

L'Épouvanteur doute de leur existence. Il pense que les épouvanteurs grecs ayant pris des notes sur les harpies ont vu des lamias ailée et les avaient prisent pour des harpies.

Mangeurs de cerveaux[modifier | modifier le code]

Les mangeurs de cerveaux sont des démons parfois utilisés par les sorcières comme compagnons familiers.

Ils font à peu près la taille d'un lapereau, mais la tête représente la plus grande partie de leur taille. Ils ont des dents fines et pointus, des oreilles pointues, un nez crochu, un corps couvert d'écailles, et 5 pattes à 3 articulations, dont une ressemble à une scie.

Comme le dit leur nom, les mangeurs de cerveaux se nourrissent de cerveaux, avec une préférence pour les cerveaux humains mais se contentant parfois de cerveaux d'animaux. Lizzie l'Osseuse a cependant laissé entendre qu'ils se nourrissent aussi de sang. Ils peuvent aussi manger de la nourriture d'humains.

Ils peuvent s'introduire dans la tête de leur victime par une narine ou une oreille. Un mangeur de cerveaux peut aussi, avec sa patte ressemblant à une scie, ouvrir le crâne de sa victime, et lorsque le cerveaux est aspiré, il s'installe dans le crâne, et prend le contrôle du corps.

En plus de pouvoir s'introduire dans la tête d'un être vivant, et contrôler un corps mort, ils peuvent aussi supporter des chaleurs extrêmes, étant par exemple capable de se baigner dans de l'eau bouillante. Leurs pattes peuvent également repoussé lorsqu'elles sont coupées.

Ils sont vulnérables au sel, qui a un effet corrosif sur eux, et qui, en une certaine quantité, peut les tuer en peu de temps.

(Il n'a jamais été vraiment dit que les mangeurs de cerveaux sont des démons, mais ils correspondent à la définition des démons de l'Épouvanteur, sont trop intelligents pour être des élémentaux, semblent avoir véritablement une forme physique, donc ne sont probablement pas des gobelins, sont loin d'être aussi puissants que les Anciens Dieux, et il n'a jamais été dit qu'ils sont des créatures aquatiques. Le plus probable est donc qu'ils soient des démons.)

Selkies[modifier | modifier le code]

Les selkies sont des démons bénévolents pour la plupart. Elles ont l'apparence d'un phoque, mais peuvent tomber amoureuse d'un humain, et se transforment alors en une belle jeune femme. Bien qu'elles ne puissent pas avoir d'enfants avec leurs maris, ces couples vivent heureux, et il est impossible de deviner qu'il ne s'agit pas d'une humaine. C'est du moins le cas au début, mais les selkies vieillissent beaucoup plus lentement que les humains, ce qui provoque des soupçons au bout de plusieurs années. Le meilleur moyen de se débarrasser d'une selkie est de lancer des chiens à ses trousses, elle regagnera alors la mer, reprendra son apparence de phoque, et ne reviendra pas. D'après Tom Ward, les selkies sont des sortes de sorcières lamias aquatiques. Il n'a cependant jamais été rapporté qu'une selkie ai servie l'obscur, de quelque façon que ce soit.

Strigoï[modifier | modifier le code]

Les strigoï (strigoïca pour les femelles) sont des démons vampiress, originaires de Roumanie. Ils prennent possession de corps, les femelles ayant une préférence pour les corps vivants (ce qui a l'effet de tuer la personne) et les mâles une préférence pour les corps morts depuis peu de temps.

Les strigoï vivent en couple. Les mâles dorment pendant le jour, pendant que les femelles montent la garde. Ils utilisent souvent des moroï (voir ci-dessus) comme gardien de leurs maison. Comme les sorcières roumaines, les strigoï vénèrent l'Ancien Dieu Siscoï.

Il n'y a que 2 moyen connu de tuer "véritablement" un strigoï : les exposer aux rayons du soleil (bien que cela ne fonctionne qu'avec ceux qui ont pris possession d'un corps mort, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle les mâles dorment pendant le jour), ou les brûler vifs. Il est cependant possible, en les décapitant ou en leur enfonçant un pieu dans l’œil gauche, de les forcer à quitter le corps qu'ils occupent. D'après Judd Brinscal, lorsqu'un strigoï est "expulsé", il oublie sa vie d'avant. L'eau salée peut également repousser les strigoï.

Les Anciens Dieux[modifier | modifier le code]

Les Anciens Dieux sont de puissantes entités de l'Obscur, dotées de pouvoir terrifiants. Ils sont dépendants des cultes qu'on leur voue, et peuvent régresser en démons s'ils sont oubliés ou emprisonnés, comme ce fut le cas du Fléau. À l'inverse, un démon peut accéder au statut de dieu. Ils résident dans l'Obscur (aussi appelé Abysses ou Enfer), et doivent en général être invoqués pour se rendre sur terre.

Voici les principaux Dieux présentés dans la saga:

Le Fléau[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une créature adorée par le "Petit Peuple", qui vécut dans le Comté avant l'arrivée des humains, et dont on ignore tout. On sait juste que leur langue, l'Ancien Language, sert dans de nombreux sortilèges. Le Fléau exigea du roi le sacrifice de ses 7 fils. Le dernier parvint à enfermer la créature dans un labyrinthe souterrain, par-dessus lequel fut plus tard construite la cathédrale de Princetown. Le dieu périclita durant des siècles, mais parvint à reprendre du pouvoir, provoquant par ses murmures le suicide de plusieurs prêtres, puis tenta de s'échapper. Il fut finalement tué par Tom Ward.

En échange du sang d'un être humain ou d'une sorcière, il doit accomplir un vœu du "donneur". Au deuxième "don", il peut voir à travers ses yeux, et au troisième en prend possession. Ce sang augmente sa puissance. Après deux "dons", il est assez puissant pour blesser gravement le gobelin gardant la maison de Chipenden. Il peut aussi prendre l'apparence et la voie de n'importe qui, mais aussi se présenter sous une forme invisible, comme un gobelin. Il peut aussi augmenter son poids, pour écraser ses victimes. Au moment de sa mort, ce n'était plus un Ancien Dieu : le fait que plus personne ne lui fasse un culte, il a régressé et est devenu un démon, donc moins puissant que les Anciens Dieux.

Golgoth[modifier | modifier le code]

Aussi appelé le Seigneur de l'Hiver, ce puissant dieu contrôle la saison qui lui donne son nom. Il peut déchaîner un froid terrible qui gèle instantanément tout être vivant. La dernière fois qu'il fut invoqué, Golgoth provoqua un hiver de plusieurs années. Il se nourrit d'âmes, que ses adorateurs lui sacrifient. Morgan, un ex-apprenti de John Grégory, tenta par 2 fois de l'invoquer. La deuxième provoqua sa mort, le dieu s'étant matérialisé dans le pentacle censé le protéger. Tom Ward, utilisé comme victime sacrificielle, refusa de le libérer. Incapable de se maintenir plus longtemps sur Terre, Golgoth regagna l'Obscur.

D'après certains échos à propos de la trilogie The Starblade Chronicles, il n'est pas impossible que le dieu kobalos Talkus, qui doit mener les Kobalos lors de leur croisade d'extermination, soit en fait Golgoth. D'après les légendes de ce peuple, Talkus aurait l'apparence d'un skelt, ce qui ne correspond pas à Golgoth. Mais pour les Kobalos, vivant près du cercle Arctique, le blizzard et le froid sont des conditions idéales pour une guerre. Un nouvel ère glaciaire provoqué par Golgoth permettrait aux habitants de Valkarky de s'emparer d'immenses territoires sans difficulté. Une autre possibilité est que Golgoth soit un allié de Talkus.

Le Malin[modifier | modifier le code]

Aussi appelé Satan, le Père du Mensonge ou encore Son Effroyable Majesté, il s'agit du plus puissant de tous les Anciens Dieux. Le Malin est capable de changer de forme à volonté, mais aussi de se rendre invisible et indétectable. Même un épouvanteur n'est pas capable de percevoir sa nature maléfique, et il peut cacher celle de ses serviteurs. Sa forme naturelle est celle d'un être au corps couvert de poils noirs, dressé sur des pattes de bouc, et à la tête du même animal. Il est alors plus grand que n'importe quel arbre de nos régions. Son pouvoir le plus redoutable est qu'il peut contrôler le temps (comme tom ward): il le ralenti, l'accélère ou l'arrête à sa guise, laissant ses ennemis sans défense.

Il peut être invoqué par des sorcières. Si l'invoquatrice est seule, le Malin ne restera que peut de temps, en général pour s'accoupler avec la sorcière. Celle-ci gagne alors un pouvoir important, tandis que l'enfant sera un puissant serviteur de l'Obscur. Si c'est une fille, elle sera une sorcière (comme Alice ou Morwène), un garçon sera un semi-homme. Il semble que l'espèce à laquelle appartient la mère (sorcière humaine ou d'eau) influence l'apparence de l'enfant. Si celui-ci est parfaitement humain, Satan le tue aussitôt. Mais peux importe son apparence, la mère est délivrée de l'influence du père, qui ne peut plus l'approcher contre son gré. C'est pour cela que Grimalkin l'invoqua. S'il est invoqué par 3 fois 13 sorcières, le Malin leur reste soumis durant 24 heures. Passé ce délai, il est libre de faire tout ce qu'il désire, jusqu'à ce que quelqu'un le renvoie dans l'Obscur grâce à un rituel extrêmement risqué. Ce rituel permet également de « l'entraver ». Zénobia le fit de telle manière que s'il tuait son fils Tom en personne, il ne pourrait se maintenir sur Terre que 100 ans.

L'Ordinn[modifier | modifier le code]

Cette puissante déesse grecque est liée au feu. Elle se présente sous l'aspect d'une belle femme aux mains griffues et exhalant une odeur de bête sauvage, ou d'une énorme salamandre, crachant des flammes. Les serviteurs de l'Ordinn sont des élémentaux de feu, des lamias (y compris des lamias ailés) et des ménades (des femmes démentes se nourrissant de chair humaine et douée d'une force incroyable). L'Ordinn est également une des rares divinités (peut-être même la seule) qui peut se matérialiser sur Terre sans être invoquée. Tout les 7 ans, sa citadelle, l'Ord, se matérialise dans la plaine située en contrebas des Météores. Cet événement est annoncé plusieurs jours à l'avance par divers signes, comme un ciel se teintant continuellement de jaune, ainsi que la fuite de tous les animaux, bientôt suivis par les humains, à l'exeption des moines, qui restent dans leurs nids d'aigles, pour prier (il s'agit du seul exemple dans la série où la foi seule suffit à contrer l'Obscur). En effet, les chants des moines permettent de contenir les forces de l'Ordinn dans la plaine, les empêchant de semer la mort dans tout le pays. Après quelques jours, l'Ord repart dans l'Obscur, laissant mort et destruction derrière lui.(c'est en essayant de tuer l'ordin que la mère de tom perdis la vie ).

La Morrigan[modifier | modifier le code]

La Morrigan est une divinité irlandaise, vénérée par les sorcières celtes. Elle peut prendre plusieurs apparences : soit un gigantesque corbeau (ce qui est apparemment sa véritable apparence), soit celle d'une femme avec un visage de corbeau, soit prendre l'apparence d'une de ses servantes. Peu est connu au sujet de cette divinité. Elle semble être plus facile à invoquer que les autres Anciens Dieux : la sœur de Scarabek a eu besoin de quelques secondes pour la faire apparaître, alors que ne semblait pas l'avoir prévu avant d'avoir besoin d'aide. Elle semble également prendre soin de ses serviteurs, voulant venger la mort d'une sorcière celte (ou peut-être qu'elle voulait venger les blessures que Tom lui a infligées). Elle est vulnérable aux armes de héros, forgées par Héphaïstos, ayant été décapitée (mais pas tuée) par l'une d'elle. Une superstition dit que lorsqu'elle se pose sur l'épaule de quelqu'un dans sa forme de corbeau, cette personne mourra au bout de moins d'un an (ce qui est peut-être vrai, car elle l'a fait avec Bill Arkwright, et il est mort quelques mois après, en Grèce).

Pan[modifier | modifier le code]

Pan est une divinité de la nature, vénérée par les mages caprins. Il se manifeste sous 2 apparences : un être monstrueux ressemblant à un bouc (sa forme malveillante), ou un jeune homme aux oreilles pointus et portant des vêtements en feuillage (sa forme bienveillante). Sous sa forme bienveillante, il sait jouer une musique qui attire tous les animaux vers lui. Pour l'invoquer, les mages caprins utilisent un bouc, que le dieu va posséder, et font 3 sacrifices humains. Pan est apparemment un dieu très puissant (bien que beaucoup moins que le Malin), étant donné les pouvoirs qu'il donne aux mages caprins et le fait qu'il ait pu s'introduire dans le domaine du Malin, dans l'Obscur, après que celui-ci ait été entravé.

Pan est, à plusieurs égards, très différents des autres Anciens Dieux. Par exemple, il n'est pas malveillant en-soi, il est simplement une force de la nature. De plus, il semble avoir le sens de l'honneur : il n'a pas tué Tom Ward après qu'il l'ait libéré, ce que les autres Anciens Dieux auraient sûrement fait, et après que le Malin ait été entravé, Pan a sorti Alice de son domaine dans l'Obscur, parce que Tom voulait qu'il le fasse pour le remercier de l'avoir libéré. Enfin, alors que les autres Anciens Dieux sont simplement indifférents (comme l'Ordinn) ou cruels avec leurs serviteurs (comme le Malin), ou au contraire en prennent soin (comme Siscoï), Pan déteste véritablement ses serviteurs, parce qu'ils lui prennent du pouvoir lorsqu'ils l'invoquent, il déteste donc être invoqué, ce qui semble être unique pour un Ancien Dieu.

Siscoï[modifier | modifier le code]

Siscoï est un des plus puissants des Anciens Dieux. C'est un dieu-vampire, et à ce titre il extrêmement rapide et fort. Siscoï peut se déplacer de plusieurs dizaines de kilomètres en quelques heures, plus rapidement que n'importe quel cheval. En combat rapproché, même un adversaire possédant le pouvoir de ralentir le temps n'a aucune chance. Il est par contre vulnérable au soleil. Contrairement aux autres Anciens Dieux, Siscoï adore qu'on lui voue un culte, et ne fera pas de mal à ses fidèles. Les sorcières roumaines l'invoquent parfois. Elles lui créent un corps artificiel à base d'abats d'animaux, dont il prend possession après quelques nuits. Si du sel est répandu sur ce corps avant la possession, il est inutilisable et les invocatrices doivent recommencer. Il meurt après s'être abreuvé du sang de Tom Ward, septième fils d'un septième fils et fils de Zénobia.

Cuchulain

Cuchulain est un ancien dieux et il vit maintenant dans l'Autre Monde avec son compagnon un chien avec qui il s'était battu et l'avait gagner lorsqu'il vivait . Il apparaît dans le tome 8( Le Destin de L'épouvanteur ) et il offre à Tom son poignard (cette lame va lui servir quand il devra décapiter le Malin et fait aussi partie des 3 lames de Héros forgées par Héphaïstos faites pour le détruire . ) et l'aide à combattre la Morrigan pour pouvoir faire revenir Tom en son monde .

Informations supplémentaires sur l'histoire[modifier | modifier le code]

Le Comté : Le Comté [dans lequel les livres de l'Épouvanteur sont situés, est basé sur le réel comté Anglais du Lancashire. Beaucoup de noms de lieux furent adaptés à partir de lieux réels pour créer le mythique Lancashire où vivent l'Épouvanteur et Tom. Entre autres, Preston est devenu Priestown, Lancaster fut renommé Caster, Blackpool changea pour le Black Pool et Chipping est dorénavant Chipenden.

La Maison de Passage Watery : Dans L'Apprenti épouvanteur, la Maison de Passage Watery est basée sur des faits. Enfant, Joseph Delaney a vécu dans une maison similaire à Preston. Il y faisait un cauchemar récurrent. Il y avait un placard sous l’escalier de la cuisine où sa famille conservait du charbon (et non dans la cave). Dans le cauchemar, il était assis sur un tapis dans le salon pendant que sa mère était en train de tricoter. Alors le froid envahissait tout, et cette chose fantôme que ses frères et lui appelée « Sam » (ses frères faisaient le même cauchemar) quittait sa cachette sous l’escalier, prenait Joseph et l’emportait vers l’obscur, tandis qu’il luttait pour se réveiller. La maison était en réalité la no 1, Passage Watery et il y avait un canal en face. Elle a par la suite été démolie.

Territoire Gobelin Réel : Il y a beaucoup d'histoires de gobelins dans le Lancashire. Joseph Delaney vit en fait en territoire gobelin à Lancashire. La ville de Stalmine a (ou avait) un Gobelin connu sous le nom de « frappeur », qui fut enterré sous le perron d'une maison près de l'église. L'ancien nom de Stalmine est Staumin, le village où Tom emmène Alice à la fin du premier livre. Il existe également d'autres gobelins à quelques milles de là : un gobelin velu à Wheeton, un gobelin-cheval associé à la ville de Hackensall près de Knott End-on-Sea et un conte sur le Diable et le Professeur de Cockerham the Devil and the Schoolmaster of Cockerham.

Lien externe[modifier | modifier le code]