Bouc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouc (homonymie).
Cet article court présente un sujet plus développé dans : chèvre.
Le sabbat des sorcières par Francisco Goya

Le bouc est le mâle de la chèvre.

Il se caractérise par des cornes formant plus ou moins la forme d'une lyre. Il a une barbiche de poils sous le menton et une odeur très forte, d'où les expressions : « sentir le bouc », « avoir un bouc / porter le bouc ».

Il a été associé au diable dans les rites de sorcellerie et ses représentations (illustration ci-contre). Selon Nicole Jacques-Chaquin, le bouc, pour le lecteur du XVIe siècle, aurait été surtout associé au désir sexuel[1].

Symbolique[modifier | modifier le code]

Calendrier républicain[modifier | modifier le code]

Dans le calendrier républicain, le Bouc était le nom attribué au 5e jour du mois de ventôse[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nicole Jacques-Chaquin et Maxime Préaud, Le sabbat des sorciers en Europe : XVe-XVIIIe siècle, Grenoble, Jérôme Millon, , 442 p. (ISBN 2-905614-85-4, lire en ligne), p. 411
  2. Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française, p. 24.