Anthony Horowitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horowitz.
Anthony Horowitz
Description de l'image Defaut_2.svg.
Naissance (61 ans)
Stanmore, Angleterre, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Œuvres principales

Anthony Horowitz, né le [1] dans le nord de Londres, est un écrivain de romans policiers pour la jeunesse, de fantastique et scénariste de feuilletons télévisés anglais, en particulier des adaptations de romans policiers d'Agatha Christie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anthony Horowitz est né le à Stanmore, un quartier du nord de Londres, dans le Middlesex au Royaume-Uni.

Il a écrit de nombreux romans pour la jeunesse, dans le genre policier comme dans celui du fantastique. Il a été récompensé par de nombreux prix : le Prix Polar-Jeunes en 1988, pour Le Faucon malté, le prix européen du roman pour enfants en 1993 pour L'Île du Crâne et le grand prix des lecteurs du magazine Je bouquine en 1994 pour Devine qui vient tuer. Certains de ses livres ont été adaptés au cinéma comme le premier tome de la série Alex Rider. En effet, le 25 octobre 2006, le film Stormbreaker sort au cinéma[2].

Les romans de sa série Alex Rider se sont vendus à plus de 12 millions d'exemplaires[2].

Il est auteur de scripts pour la télévision et le cinéma. Il a adapté l'un de ses romans, Just Ask for Diamond, au cinéma, pour un film réalisé par Stephen Bayly, et The Devil and His Boy en scénario.

Il a également écrit des livres pour adultes. En 2011 et 2014, les ayants-droits de Conan Doyle lui demandent d'écrire un nouveau volume de la série Sherlock Holmes, intitulé La Maison de Soie et Moriarty[3],[4],[5].

En 2014, la maison Ian Fleming Publications le choisit pour écrire la suite des aventures de James Bond, un roman intitulé Trigger Mortis[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série Les Cinq contre les anciens (Pentagramme)[modifier | modifier le code]

  1. Les Portes du diable, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1102, 1990 ((en) The Devil's Door-Bell, 1983), trad. Annick Le Goyat, 220 p. (ISBN 2-01-016542-X)
    Illustré par Jean-Noël Velland
  2. La Nuit du Scorpion, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1103, 1991 ((en) The Night of the Scorpion, 1984), trad. Annick Le Goyat, 190 p. (ISBN 2-01-016541-1)
    Illustré par Jean-Noël Velland
  3. La Citadelle d'argent, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1100, 1991 ((en) The Silver Citadel, 1986), trad. Annick Le Goyat, 222 p. (ISBN 2-01-016546-2)
    Illustré par Jean-Noël Velland
  4. Le Jour du Dragon, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1108, 1992 ((en) Day of the Dragon, 1989), trad. Annick Le Goyat, 283 p. (ISBN 2-01-017313-9)
    Illustré par Jean-Noël Velland

Série Les Frères Diamant (Diamond Brothers)[modifier | modifier le code]

  1. Le Faucon malté, Hachette Livre, coll. « Le Livre de poche. Club » no 8179, 1988 ((en) The Falcon's Malteser, 1986), 191 p. (ISBN 2-01-013690-X)
  2. L'Ennemi public no 2, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 802, 1990 ((en) Public Enemy Number Two, 1987), 253 p. (ISBN 2-01-016347-8)
    Illustré par Marc Daniau
  3. Devine qui vient tuer, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 813, 1993 ((en) South by South East, 1991), 250 p. (ISBN 2-01-018830-6)
    Illustré par Marc Daniau
  4. Pagaille à Paris, Je Bouquine no 169, 1998 ((en) The French Confection, 1998)
    Illustré par Christophe Merlin
  5. À qui le tour ?, Je Bouquine no 225, 2002 ((en) I Know What You Did Last Wednesday, 2003)
  6. Pagaille à Paris : 4 enquêtes des frères Diamant, Hachette Jeunesse, coll. « Le Livre de poche jeunesse » no 1293, 2007, trad. Annick Le Goyat, 316 p. (ISBN 978-2-01-322338-6)
    Recueil de quatre nouvelles écrites entre 2002 et 2007 : Pagaille à Paris (The French Confection, 2003), À qui le tour ? (I Know What You Did Last Wednesday, 2003), L'Homme sans visage (The Blurred Man, 2003) et Noël à la Grecque (The Greek Who Stole Christmas, 2007)

Série Le Pouvoir des Cinq (Power of Five)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Pouvoir des Cinq.
  1. Raven's Gate, Hachette Jeunesse, 2006 ((en) Raven's Gate, 2005), trad. Annick Le Goyat, 331 p. (ISBN 978-2-01-201076-5)
  2. Evil Star, Hachette Jeunesse, 2006 ((en) Evil Star, 2006), trad. Annick Le Goyat, 403 p. (ISBN 978-2-01-201250-9)
  3. Nightrise, Hachette Jeunesse, 2008 ((en) Nightrise, 2007), trad. Annick Le Goyat, 453 p. (ISBN 978-2-01-201503-6)
  4. Necropolis, Hachette Jeunesse, 2009 ((en) Necropolis, 2008), trad. Annick Le Goyat, 453 p. (ISBN 978-2-01-201516-6)
  5. Oblivion, Hachette Jeunesse, 2012 ((en) Oblivion, 2012), trad. Annick Le Goyat, 741 p. (ISBN 978-2-01-201564-7)

Série David Eliot[modifier | modifier le code]

  1. L'Île du Crâne, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1106, 1991 ((en) Groosham Grange, 1988), 155 p. (ISBN 2-01-016808-9)
  2. Maudit Graal, Hachette Jeunesse, coll. « Bibliothèque verte » no 1115, 1995 ((en) The Unholy Grail, 1990), 188 p. (ISBN 2-01-209286-1)

Série Alex Rider, quatorze ans, espion malgré lui[modifier | modifier le code]

  1. Stormbreaker, Hachette Jeunesse, 2001 ((en) Stormbreaker, 2000), 224 p. (ISBN 2-01-200697-3)
  2. Pointe blanche, Hachette Jeunesse, 2001 ((en) Point Blanc, 2001), 224 p. (ISBN 2-01-200730-9)
  3. Skeleton Key, Hachette Jeunesse, 2003 ((en) Skeleton Key, 2002), 304 p. (ISBN 2-01-200797-X)
  4. Jeu de tueur, Hachette Jeunesse, 2003 ((en) Eagle Strike, 2003), 309 p. (ISBN 2-01-200866-6)
  5. Scorpia, Hachette Jeunesse, 2004 ((en) Scorpia, 2004), 379 p. (ISBN 2-01-200901-8)
  6. Arkange, Hachette Jeunesse, 2005 ((en) Ark Angel, 2004), 355 p. (ISBN 2-01-201071-7)
  7. Snakehead, Hachette Jeunesse, 2007 ((en) Snakehead, 2007), 381 p. (ISBN 978-2-01-201496-1)
  8. Les Larmes du crocodile, Hachette Jeunesse, 2010 ((en) Crocodile Tears, 2009), 401 p. (ISBN 978-2-01-202006-1)
  9. Le Réveil de Scorpia, Hachette Jeunesse, 2011 ((en) Scorpia Rising, 2011), 403 p. (ISBN 978-2-01-202289-8)
  10. Roulette russe, Hachette Jeunesse, 2013 ((en) Russian Roulette, 2013), 355 p. (ISBN 978-2-01-203931-5)

Série Sherlock Holmes[modifier | modifier le code]

  1. La Maison de soie, Calmann-Lévy, 2011 ((en) The House of Silk, 2011)
  2. Moriarty, Calmann-Lévy, 2014 ((en) Moriarty, 2014)
    Réédité sous le titre Sherlock Holmes est mort. Vive Moriarty aux éditions Hachette Livre en 2014

Série James Bond[modifier | modifier le code]

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

Série Hercule Poirot[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hercule Poirot.

Série Inspecteur Barnaby (Midsomer Murders)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Inspecteur Barnaby.

Il est également scénariste ou adaptateur :

  • De cinq épisodes de la série Robin of Sherwood, en 1986
  • D'un épisode de la série Boon, en 1987
  • D'un épisode de la série Guillaume Tell Crossbow, en 1987
  • De trois des cinq épisodes de la série Anna Lee, en 1994
  • De deux épisodes de la série Chiller, en 1995 ;
  • D'un épisode de la série Murder Most Horrid, en 1996
  • Des huit épisodes de la série Crime Traveller, en 1997
  • De douze épisodes de la série Murder in Mind, de 2001 à 2003
  • De dix-neuf épisodes de la série Foyle's War, de 2002 à 2008
  • Du film Les Aventures de Tintin : Le Temple du Soleil prévu pour 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Horowitz, Anthony, 1955- - LC Linked Data Service (Library of Congress) », sur id.loc.gov (consulté le 15 décembre 2015)
  2. a et b « Elémentaire, mon cher Horowitz ! », sur Le Figaro (consulté le 15 décembre 2015)
  3. « Sherlock Holmes revit sous la plume d'Anthony Horowitz », sur www.lexpress.fr (consulté le 15 décembre 2015)
  4. « La maison de Soie, d'Anthony Horowitz », sur www.lexpress.fr (consulté le 15 décembre 2015)
  5. « Moriarty : des nouvelles de Sherlock Holmes », sur Le Figaro (consulté le 15 décembre 2015)
  6. (fr) « Livre : Bond à fond la caisse sur le circuit du Nürburgring », sur lesechos.fr (consulté le 15 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]