Théâtre royal des Galeries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Théâtre des Galeries
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade actuelle du Théâtre des Galeries
Type Théâtre
Lieu Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Coordonnées 50° 50′ 54″ nord, 4° 21′ 19″ est
Architecte (Jean-Pierre Cluysenaar),(Paul Bonduelle)
Inauguration 1847
Capacité 850
Gestionnaire David Michels, directeur
Site web http://www.trg.be

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Théâtre royal des Galeries

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Théâtre royal des Galeries

Résidence

Galerie du Roi, 32 - 1000 Bruxelles

Le Théâtre royal des Galeries est un théâtre bruxellois subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles, situé Galeries Saint-Hubert. Inauguré en 1847, il a abrité depuis une activité théâtrale continue.

Depuis 1953 on peut y assister aux spectacles de la Compagnie des Galeries fondée par Jean-Pierre Rey et subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le répertoire comprend du théâtre de boulevard et des pièces d'auteurs belges allant du drame à la comédie. En plus, la compagnie donne une Revue satirique de fin d'année.

D'un riche répertoire, ce théâtre a fait connaître au-delà de Bruxelles ses comédiens grâce, notamment, à la pièce Le Mariage de Mademoiselle Beulemans enregistrée et diffusée en 1978 par la RTBF ; cette représentation, diffusée en Belgique et à l'étranger, mettait en scène les acteurs fétiches comme Christiane Lenain, Jacques Lippe et Ania Guedroitz.

La compagnie est actuellement dirigée par David Michels.

En 2013, sa subvention s'élevait à 842.976 €[1].

Quelques personnalités du Théâtre des Galeries[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par les stations de métro : De Brouckère et Gare centrale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]