Teófilo Braga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Teófilo Braga
Teófilo Braga.
Teófilo Braga.
Fonctions
Président de la République portugaise

(4 mois et 6 jours)
Chef du gouvernement José de Castro
Prédécesseur Manuel de Arriaga
Successeur Bernardino Machado
Chef du gouvernement provisoire de la République portugaise

(10 mois et 29 jours)
Chef de l'État Lui-même
Manuel de Arriaga
Prédécesseur António Teixeira de Sousa
Successeur João Pinheiro Chagas
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ponta Delgada
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Lisbonne
Nationalité portugaise
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Maria do Carmo Xavier
Enfants Joaquim, Maria da Graça et Teófilo Braga
Diplômé de Université de Coimbra
Profession Lecteur,
écrivain
Religion Catholicisme

Teófilo Braga
Liste des présidents du Portugal

Joaquim Teófilo Fernandes Braga, plus connu sous le nom de Teófilo ou Teophilo Braga, né le à Ponta Delgada et mort le à Lisbonne, est un poète, historien de la littérature, essayiste et homme politique portugais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né à Ponta Delgada aux Açores, Braga se fixe sur le continent au cours des années 1860. Il obtient une licence en droit à l'université de Coimbra en 1868 puis, à partir de 1872, il occupe une chaire de littérature moderne à l'université de Lisbonne.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il fait son entrée dans la politique active en 1878, en se portant candidat à la députation sous les couleurs des républicains fédéralistes. Puis il exerce diverses responsabilités au sein du Parti républicain.

Lors des élections législatives du , il est élu député à Lisbonne, en même temps qu'une majorité de députés républicains. Le 4 octobre suivant, un soulèvement républicain, appuyé par les militaires, contraint le roi Manuel II à s'enfuir en Grande-Bretagne. La République est proclamée le lendemain et Teófilo Braga assume la présidence du gouvernement provisoire et les pouvoirs de chef de l'État jusqu'au , date à laquelle Manuel de Arriaga est élu premier président de la République. Braga demeure encore à la tête du gouvernement provisoire jusqu'à l'entrée en fonction de João Pinheiro Chagas comme président du Ministère le 3 septembre suivant.

Dans l'instabilité des premières années de la République portugaise, il est rappelé au pouvoir, après le coup d'État du 14 mai 1915 pour succéder à Arriaga comme président de la République à titre provisoire, avant d'être remplacé par Bernardino Machado, qui entre en fonction le 5 octobre de la même année.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1859 : Folhas verdes : versos dos quinze annos
  • 1864 : la Vision des Temps (Visão dos Tempos)
  • 1864 : les Tempêtes sonores (Tempestades Sonoras)
  • 1869 : les Torrents (Torrentes)
  • 1869 : Folhas verdes : versos dos quinze annos. Porto : A. de Moraes (2e édition). 290 p.
  • 1884 : Mirages séculaires (Miragens Seculares)
  • 1898 : O baptismo das náos, Lisbonne : Libanio & Cunha

Fiction[modifier | modifier le code]

  • 1865 : Contes fantastiques (Contos Fantásticos)
  • 1904 : Viriato

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1865 : As Teorias Literárias -­ Relance sobre o Estado Actual da Literatura Portugues)
  • 1869 : História da Poesia Moderna em Portugal
  • 1870 : História da Literatura Portuguesa (Introdução)
  • 1870-1871 : História do Teatro Português, en 4 volumes
  • 1871 : Epopêas da raca mosárabe. Porto, Imprensa portugueza. vii + 378 p.
  • 1872 : Bernardim Ribeiro e os bucolistas, Porto : Imprensa Portugueza. viii + 316 p.
  • 1872 : Teoria da História da Literatura Portuguesa
  • 1873 : Historia das novellas portuguezas de cavalleria. Porto, Imprensa portugueza.
  • 1875 : Manual da História da Literatura Portuguesa
  • 1877 : Bocage, sua Vida e Época
  • 1877 : Parnaso Português Moderno
  • 1877 : Traços gerais da Filosofia Positiva
  • 1880 : História do Romantismo em Portugal. Lisboa : Nova Livraria Internacional. 515 p.
Teófilo Braga (1882)
  • 1884 : Sistema de Sociologia
  • 1891 : Camões (Camões e o Sentimento Nacional) – Le Grand Larousse encyclopédique date cet ouvrage de 1873-1875
  • 1891-1902 : História da Universidade de Coimbra, en 4 volumes
  • 1897 : Bernardim Ribeiro e o bucolismo. Porto, Livraria Chardron, successores Lello & irmão. vii + 435 p.
  • 1898 : Eschola de Gil Vicente e desenvolvimento do theatro nacional. Porto, Livraria Chardron, successores Lello & irmão. 586 p.
  • 1901 : Filinto Elysio e os dissidentes da Arcadia. Porto, Livraria Chardron, successores Lello & irmão. 735 p.
  • 1905 : Garrett e a sua obra. Lisboa, Empreza da historia de Portugal. 171 p.
  • 1905 : Garrett e os dramas romanticos. Porto, Livraria Chardron, successores Lello & irmão. 800 p.
  • 1909-1918 : História da Literatura Portuguesa, en 4 volumes :
    • Tome 1 : Idade Média
    • Tome 2 : Renascença
    • Tome 3 : Os Seiscentistas
    • Tome 4 : Os Árcades

Sur les autres projets Wikimedia :

Anthologies et recueils[modifier | modifier le code]

  • 1867 : Antologias: Cancioneiro Popular
  • 1883 : Contos Tradicionais do Povo Portugês

Hommage[modifier | modifier le code]

En 1983, il est représenté sur les billets de banques portugais de 1 000 escudos[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Image du billet sur worldbanknotescoins.com