Super Bowl 50

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Super Bowl L)
Aller à : navigation, rechercher
Super Bowl L
Description de l'image Logo du Super Bowl 50.svg.
Score de la rencontre
1 2 3 4 Total
Panthers 0 7 0 3 10
Broncos 10 3 3 8 24
Informations générales
Date 7 février 2016
Stade Levi's Stadium
Ville Santa Clara, Californie
MVP Von Miller, Linebacker, Broncos
Spectacle de la mi-temps Beyoncé, Coldplay, Bruno Mars
Affluence 71 088 personnes

Le Super Bowl 50, soit le 50e Super Bowl, est un match de football américain constituant la finale de la saison 2015 de la NFL.

Il oppose les Panthers de la Caroline, champions de la conférence nationale (NFC) aux Broncos de Denver, champions de la conférence américaine (AFC).

Le match se déroule le 7 février 2016 au Levi's Stadium de Santa Clara, en Californie.

La rencontre se termine par une victoire des Broncos de Denver sur le score de 24-10.

Le groupe britannique Coldplay ainsi que Beyoncé et Bruno Mars assurent le spectacle pendant la mi-temps[1] tandis que la chanteuse Lady Gaga chante l'hymne national américain pour l'ouverture[2].

CBS retransmet le match et demande 5 M. $ pour 30 secondes de publicité[3]. À l'occasion du 50e du Super Bowl, l'émission présente les meilleures performances de tous les spectacles de la mi-temps de certaines éditions du Super Bowl.

Équipes[modifier | modifier le code]

Article principal : Saison 2015 de la NFL.

Les deux équipes, les Broncos de Denver et les Panthers de la Caroline, ont respectivement remporté les finales de l'American Football Conference (AFC) et de la National Football Conference (NFC).

Broncos de Denver[4][modifier | modifier le code]

Article principal : Broncos de Denver.

Les Broncos terminent la saison régulière sur un bilan de 12 victoires pour 4 défaites.

Ils remportent la conférence AFC et bénéficient donc du terrain en playoffs.

Lors du Divisional Round, ils battent 23 à 16 les Steelers de Pittsburgh et en finale de conférence AFC, ils battent 20 à 18 les Patriots de la Nouvelle Angleterre empêchant ces derniers de défendre leur titre acquis lors du Super Bowl XLIX.

Il s'agit de leur 8e participation à un Super Bowl égalant les performances des Patriots, des Cowboys et des Steelers. Ils ont gagné 2 éditions :

Panthers de la Caroline[5][modifier | modifier le code]

Article principal : Panthers de la Caroline.

Les Panthers terminent la saison régulière avec un bilan de 15 victoires pour 1 seule défaite (20 à 13 contre les Falcons d'Atlanta en semaine 16).

Ils remportent la conférence NFC et bénéficient donc du terrain en playoffs.

Lors du Divisional Round, ils battent les Seahawks de Seattle 31 à 24.

En finale de conférence, ils atomisent les Cardinals de l'Arizona 49 à 15.

La franchise, apparue en 1995, joue son 2e Super Bowl :

Résumé du match[modifier | modifier le code]

Super Bowl 50 : Broncos de Denver - Panthers de la Caroline
Score Q1 Q2 Q3 Q4 Total
Denver Broncos 10 3 3 8 24
Caroline Panthers 0 7 0 3 10
Évolution du score
QT Temps Drive Équipe Description de l'action Score
Jeux Yards TDP DEN CAR
1 10 min 43 s 10 64 min 17 s DEN FG de 34 yards par kicker Brandon McManus 3 0
1 min 27 s - - - DEN Fumble recouvert retourné pour 0 yard en touchdown par DE Malik Jackson + 1 point de conversion par kicker McManus 10 0
2 11 min 25 s 9 73 min 50 s CAR TD à la suite d'une course d'1 yard par RB Jonathan Stewart + 1 point de conversion par kicker Graham Gano 10 7
2 min 58 s 4 1 min 13 s DEN FG de 33 yards par kicker McManus 13 7
3 min 18 s 7 54 min 30 s DEN FG de 30 yards par kicker McManus 16 7
4 10 min 21 s 6 29 min 56 s CAR FG de 39 yards par kicker Gano 16 10
4 min 8 s 3 4 min 56 s DEN TD à la suite d'une course de 2 yards par RB C. J. Anderson + 2 points de conversion à la suite d'une réception de passe de QB Peyton Manning par WR Bernie Fowler 24 10
Score final 24 10

Une équipe a joué dans son élément, en répétant la même performance qu’en saison régulière, alors qu’une autre a totalement perdu le fil de son jeu. Voilà l’histoire de ce Super Bowl 50 où la défense des Broncos a dominé outrageusement; La défense des Panthers a répondu superbement mais ne pouvait pas rattraper les nombreuses erreurs des deux autres escouades.

Après un premier drive de Peyton Manning (13/23, 141 yards, 1 Int.) terminé par un Field Goal, les deux équipes échangent un punt. Puis le MVP du Super Bowl LB Von Miller (2.5 sacks, 2 Fumble Forcés) vient arracher la balle des mains de Cam Newton (18/41, 265 yards, 1 Int.) et force un fumble récupéré par Malik Jackson dans l’en-but. Cela porte la marque à 10-0 pour Denver. Après un nouvel échange de punts, les Panthers parviennent à monter un drive qui se termine avec un TD de RB Jonathan Stewart, bien aidé par les pénalités stupides d’Aqib Talib (qui se reprendra par la suite).

Un peu plus tard, Jordan Norwood profite d’une première erreur sur équipes spéciales des Panthers pour battre un record du Super Bowl avec un retour de punt de 61 yards ; Denver score un Field Goal. Sur le drive suivant RB Mike Tolbert fumble mais Peyton Manning est intercepté par un monstrueux Kony Ealy (3 sacks, 1 Fumble Forcé, 1 Fumble Recouvert, 1 Int.). Cet échange de pertes de balle laisse la marque à 13-7 pour Denver à la mi-temps.

Les erreurs sur équipes spéciales continuent pour Carolina dès la reprise avec un Field Goal raté de 44 yards par K Graham Gano. Denver rajoute un Field Goal, puis une interception de T. J. Ward dans la redzone avorte un nouveau bon drive des Panthers. La défense de Carolina continue de tenir et l’attaque parvient à inscrire un Field Goal pour revenir à 16-10.

Néanmoins, c’est le moment que choisit Von Miller pour ressortir de sa boîte et causer un nouveau sack/fumble de Newton qui mène quelques actions plus tard au TD de RB C.J. Anderson (23 courses/90 yards) et au score final de 24 à 10.

Quelques chiffres pour bien mesurer la domination des défenses :

  • les Broncos remportent le Super Bowl avec le plus petit nombre de yards gagnés en attaque : 194.
  • les deux défenses ont réussi 12 sacks (7 pour Denver, 5 pour Carolina)
  • les deux défenses ont autorisé 4 conversions de 3e tentative sur 29 (1/14 pour Denver, 3/15 pour Carolina)
  • les deux défenses ont forcé 6 pertes de balle (2 de Denver, 4 de Carolina)
  • les deux défenses ont 15 punts (8 de Denver, 7 de Carolina).

Les pass-rushs ont constamment pris l’avantage sur des lignes offensives aux abois. Sans surprise, les deux Right Tackles Michael Schofield et Mike Remmers auront été les vrais points faibles contre Ealy et Miller, entre pénalités et sacks concédés.

Les deux défenses ont su bloquer les deux attaques : même si Carolina a encore couru pour plus de 100 yards avec 118 en 27 courses et si les receveurs ont réussi quelques réceptions spectaculaires (Funchess, Brown ou Ginn), ils ont également fait quelques drops (notamment Cotchery). Finalement, la production n’a pas été assez constante et les erreurs auront coûté beaucoup trop cher, surtout avec ce TD défensif de Denver.

L’attaque des Broncos, elle, a fait juste ce qu’il fallait pour compléter sans aucun génie, même si encore une fois Emmanuel Sanders aura été le plus solide des receveurs (6 réceptions pour 83 yards).

Les Broncos ont suivi la même formule toute la saison, et la qualité extraordinaire de leur défense leur a permis de jouer à leur main pendant tout le match.

Les Panthers se sont heurtés à ce raz-de-marée qui les aura forcés à faire tout le match derrière, ce qui ne leur est jamais arrivé en 2015.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques par Équipes[7]
Statistiques DEN CAR
1er downs 11 21
Conversion de 3e Down 1/14 3/15
Conversion de 4e Down 0/0 0/0
Jeux–yards 56 jeux pour 194 yards 75 jeux pour 315 yards
Yards à la courses 90 118
Yards à la passe 104 197
Passes: Réussies-Tentées-Interceptées 13/23 18/41
Réussite en zone rouge/chances 1/4 (25%) 1/2 (50%)
TD 2 1
Field Goals 3/3 1/2
Sacks (Nombre-Yards perdus) 5 sacks subis pour 37 yards perdus 7 sacks subis pour 68 yards perdus
Fumbles (Nombre/Perdus) 3/1 4/3
Penalités (Nombre/Yards perdus) 6 pour 51 yards 12 pour 102 yards
Temps de possession 27:13 32:47
Meilleur Joueur (MVP)[7]
Nom Équipe Poste
 Von Miller  Broncos  OLB
Statistiques Individuelles[7]
Quaterbacks
DEN Peyton Manning 13/23, 141 yards, 0 TD, 1 Int.
CAR Cam Newton 18/41, 265 yards, 0 TD, 1 TD
Meilleurs Coureurs
DEN Cortrelle Javon Anderson 23 courses pour 90 yards, 1 TD
CAR Cam Newton 6 courses pour 45 yards, 0 TD
Meilleurs Receveurs
DEN Emmanuel Sanders 8/9 réceptions pour 83 yards
CAR Corey Brown 4/7 courses pour 80 yards
Meilleurs Tacleurs
DEN Danny Trevathan 4 tackles en solo et 4 assistes
CAR Luke Kuechly 7 tackles en solo, 3 assistes et 1 sack

Arbitres[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl 50 sera composé de neuf arbitres. Les numéros entre parenthèses sont les numéros de leur maillot.

  • Referee: Clete Blakeman (34)
  • Umpire: Jeff Rice (44)
  • Head linesman: Wayne Mackie (106)
  • Line judge: Rusty Baynes (59)
  • Field judge: Boris Cheek (41)
  • Side judge: Scott Edwards (3)
  • Back judge: Keith Ferguson (61)
  • Replay official: Charles Stewart
  • Replay assistant: Jimmy Oldham

Référence[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]