Anhydre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
  • En principe, un matériau est anhydre, du grec ἄνυδρος (« sans eau »), s'il ne contient pas du tout d'eau.
  • En pratique, on qualifie une substance (sel, cristal ionique, composé, solvant, gazetc.) d'anhydre quand elle contient très peu d'eau libre[a], comparée aux formes courantes de cette substance[b] :
    • un solvant organique est considéré comme anhydre quand on l'a desséché du mieux possible. Selon le solvant et son caractère hygroscopique, il est difficile d'abaisser sa teneur en eau au-dessous de 0,03 ppm (benzène, peu hygroscopique) à 100 ppm (méthanol, très hygroscopique) ;
    • on qualifie souvent l'ammoniac NH3 et le chlorure d'hydrogène HCl d'anhydres quand ils sont à l'état gazeux, par opposition à leurs solutions aqueuses, d'usage plus courant.
  • En chimie et en minéralogie, on qualifie d'anhydres les cristaux ou les minéraux qui ne contiennent pas d'eau de cristallisation (ceux qui en contiennent sont dits hydratés) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'eau libre est l'eau qui ne fait pas partie intégrante de la formule chimique d'un composé. Le saccharose, par exemple, a pour formule C12H22O11 qu'on peut écrire C12(H2O)11 : ces groupements H2O ne sont pas comptés comme de l'eau libre.
  2. Plus que la teneur en eau ou concentration, c'est l'activité de l'eau qui compte.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nathalie Bolfan-Casanova, « Water in the Earth's mantle », Mineralogical magazine, vol. 69, no 3,‎ , p. 229-257 (DOI 10.1180/0026461056930248).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]