Subötaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Subötai)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Subötaï
Subudei.jpg

Subötai vu par un artiste chinois du XVIe siècle.

Biographie
Naissance
Décès
Activité
Chef militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfant
Ulanqatai (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Subötai (v. 1176 - 1248) était le chef du « peuple des rennes », tribu de Mongolie centrale. Il participa aux conquêtes de l'Asie avec Gengis Khan dont il fut l'un des quatre chiens féroces, avec Qubilai, Djebé la Flèche et Djelmé. Il fut l'un de ses meilleurs généraux[1] et est considéré comme l'un des plus grands stratèges de tous les temps.

Lors du conflit entre Djamuqa et le futur Gengis Khan, il prit le parti de ce dernier[2]. Il élabora notamment le plan d'invasion du Khwarezm lors de la campagne de 1220-1223. Lors de cette campagne, il effectua en compagnie de Djebé avec une armée de 20 000 hommes un raid de reconnaissance de plus de 20 000 km les amenant notamment jusqu'en Russie où ils défirent les princes russes venus à leur rencontre avec 80 000 hommes, Subötai et Djebé firent alors demi-tour après avoir pillé Kiev. Il fut également à la tête de l'armée de 200 000 hommes lors de la campagne de 1237 qui envahit les steppes russes pour fonder la Horde d'or.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger de Varadin, Carmen Miserabile super Destructione Regni Hungariæ per Tartaros, L. Juhasz (éd.), dans Szentpetery, Scriptores Rerum Hungaricarum, 2 vols. (Budapest, 1937-1938), 11, p. 543-88.
  • Jean-Paul Roux, Histoire de l'Empire mongol, Fayard, , 597 p. (ISBN 978-2213031644).

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Le personnage historique de Subötai a très certainement inspiré celui de Subotai, du film Conan le Barbare, réalisé par John Milius et sorti en 1982.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roux 1993, p. 24.
  2. Roux 1993, p. 98.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]