Qurultay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le qurultay, kurultay ou khuriltai (Mongol bichig : ᠻᠦᠷᠦᠯᠳᠠᠶ (trans : Qurultai), Mongol cyrillique : Их Хуралдай, translittération : ikh khuraldai (assemblée supérieure), kazakh : Құрылтай, Qurıltay; tatar : Qorıltay; bachkir : Ҡоролтай, Qoroltay; azéri : Qurultay; turkmène : Gurultaý) est une assemblée politique et militaire de notables Mongols et Turcs.

Monde mongol[modifier | modifier le code]

Elle pouvait être :

  • une réunion des armées, au début d'une conquête ou d'une guerre (qurultay) ;
  • l'assemblée des princes et notables mongols qui participent à l'élection du khan suprême après le décès de son prédécesseur (khuriltai).

Elle pouvait ainsi choisir un nouveau Khan ou décider de lancer une guerre[1],[2]. Tous les grands Khans de l'empire Mongol comme Genghis Khan ou Ögödei Khan ont été élus par une kurultaï.

Les kurultays imposaient la présence des membres les plus âgés des tribus, ces aînés étant aussi responsables militaires. Ainsi les décès de Ögödei Khan en 1241 et de Möngke Khan en 1259, ont obligés les dirigeants mongols et leurs troupes de se retirer des abords de Vienne et de Venise (en 1241) et de Syrie (en 1259), paralysant leurs opérations militaires contre les Autrichiens et les Mamelouks.

De nos jours, l'Assemblée mongole est appelée grand Khoural d’État.

Usages actuels du terme[modifier | modifier le code]

Les populations mongoles et truques l'utilisent dans des sens très divers de parlement, congrès, rencontre, conseil, assemblée délibérante ou encore conférence. Ainsi par exemple le Qoroltai Bachkir, le quatrième Qoroltay des Tatars, le Zhogorku Kengeshd du Kirghizstan, le Grand Khoural d'État de Mongolie, le Khoural de Bouriatie ou le Kurultáj de Hongrie (en) ou le kurul de Turquie.

Depuis la chute de l'Union soviétique, des qurultay sont organisés par les dirigeants du Kazakhstan et du Kirghizstan, afin d'annoncer des décisions de portée nationale.

Ils visent à conférer une onction populaire et traditionnelle aux grands projets étatiques. L'assemblée est composée de représentants des différentes régions et ethnies du pays.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Asian History Glossary », About.com
  2. (fi) Tieteen kuvalehti Historia,‎ 18/2013, p. 14-21

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]