Kéraït

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Mongolie
Cet article est une ébauche concernant la Mongolie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Asie vers 1200, montrant la tribu des Kereit et ses voisins
Christianisme syriaque en Asie, incluant les Kéraït.

Les Kéraït, Kereit ou Kereyit (mongol : Хэрэйд, Khereid, possiblement "les corbeaux" ; kazakh : Керей) sont les membres d'une tribu turco-mongole présente en Mongolie centrale avant la formation de l'empire Mongol. Ils nomadisaient entre les rivières Orkhon et la Kerulen, à l'est des Naïmans.

Ils se convertissent au nestorianisme au début du XIe siècle. Leur chef, Toghril (Ong Khan), joua un rôle important dans l'ascension fulgurante de Gengis Khan qui unifia par la suite les tribus mongoles. Il était anda (frère de sang) de Yesügei, père de Temüjin (Gengis Khan).

C'est par mariage avec des princesses kéraïtes que le christianisme pénétra dans la famille de Gengis Khan. Ainsi, Sorgaqtani, nièce de Toghril[1] devint l'épouse principale de Tolui, quatrième fils de Gengis Khan et de son épouse principale, Börte. De ce mariage naquirent Möngke, Kubilaï, tous deux grands khans des Mongols, et Houlagu, fondateur de la dynastie des khans Houlagides d'Iran.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grousset 2001, p. 339.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]