Starship Troopers 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Starship Troopers.
Starship Troopers 2
Héros de la Fédération
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film Starship Troopers 2

Titre original Starship Troopers 2: Hero of the Federation
Réalisation Phil Tippett
Scénario Edward Neumeier
Acteurs principaux
Sociétés de production Tippett Studio
Pays d’origine États-Unis
Genre Science-fiction
Durée 88 minutes
Sortie 2004

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Starship Troopers 2 : Héros de la Fédération (Starship Troopers 2: Hero of the Federation) est un vidéofilm de science-fiction militaire américain réalisé par Phil Tippett, sorti en 2004.

Il s'agit de la suite du film Starship Troopers (1997) de Paul Verhoeven. Un troisième opus, Starship Troopers 3 : Marauder, réalisé par Edward Neumeier (scénariste des deux premiers films) est sorti en 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Toile de fond[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Toile de fond de Starship Troopers.

Résumé[modifier | modifier le code]

La compagnie de soldats Bravo 6 trouve refuge dans un avant-poste abandonné dans la région de l'Enclume de Satan après une bataille contre les Arachnides. Des centaines d'ennemies les encerclent, mais un champ de force sépare les insectes des soldats.

Le groupe de soldats est rapidement rejoint par un capitaine incarcéré pour avoir tué son supérieur et par trois soldats miraculeusement rescapés d'autres unités. Un huis clos angoissant commence alors.

L'un des soldats, Lei Sahara, se révèle être enceinte. Cet état lui permet d'avoir des pouvoirs psychiques accrus. Elle sent alors quelque chose d'anormal chez certains soldats.

Conclusion[modifier | modifier le code]

Un an plus tard, la seule survivante, le soldat Lei Sahara est retournée sur la planète Terre. Libérée de ses obligations militaires, elle est devenue mère d’un fils nouveau-né. Elle assiste alors à un séminaire de recrutement qui vante les mérites du capitaine V. J. Dax qui lui a naguère sauvé la vie. La mort de Dax sert désormais de propagande pour recruter des nouveaux éléments.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Starship Troopers 2: Hero of the Federation
  • Titre français : Starship Troopers 2 : Héros de la Fédération
  • Réalisation : Phil Tippett
  • Scénario : Edward Neumeier
  • Directeur artistique : John Zachary
  • Décors : Franco Carbone
  • Costumes : Jennifer Parsons
  • Image : Christian Sebaldt
  • Montage : Louise Rubacky
  • Musique : John Morgan et William T. Stromberg
  • Production : Jon Davison
    • Producteur exécutif : Glenn S. Gainor
    • Coproducteur : Edward Neumeier et Phil Tippet
  • Sociétés de production : Tippett Studio
  • Société de distribution : Columbia Pictures
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue : anglais
  • Format : Couleurs - 35 mm - 1,78:1 - son Dolby Digital
  • Genre : science-fiction
  • Durée : 92 minutes
  • Dates de sortie
Drapeau du Japon Japon : (cinéma)
Drapeau des États-Unis États-Unis : (DVD)
Drapeau de la France France : (DVD)

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En décembre 2002, le producteur Jon Davison annonce officiellement la mise en production d'une suite au film Starship Troopers. Réalisée par Phil Tippett[3] et scénaristé par Edward Neumeier, ce nouveau film ne devait plus être centré sur le personnage de Johnny Rico mais sur celui du sergent Zim[4]. Clancy Brown devait donc revenir dans cet opus pour y interpréter à nouveau Zim. Mais, ses engagements avec la série télévisée La Caravane de l'étrange ont rendu impossible sa présence dans Starship Troopers 2[5]. Le héros du film est finalement le capitaine Dax, un nouveau personnage interprété par Richard Burgi.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Brenda Strong est la seule actrice du premier opus à faire partie de la distribution de ce nouveau volet mais avec un rôle différent (Elle était le capitaine Deladier dans le premier film, elle interprète le sergent Dede Rake dans le second).

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage s'est déroulé du 15 mai au 20 juin 2003 aux Raleigh Studios de Manhattan Beach et à Santa Clarita en Californie pour un budget de sept millions de dollars[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Éditée par Varese Sarabande, composée par John Morgan et William T. Stromberg, la bande originale est sortie le 8 juin 2004[7]:

  1. Fed Net[notes 1]
  2. Battle At Z.A[notes 2].
  3. Retreat To Devil's Anvil[notes 3]
  4. Storm[notes 4]
  5. Fortress[notes 5]
  6. Red River Mercy[notes 6]
  7. Fortress Search[notes 7]
  8. Attack[notes 8]!
  9. Dax Released / Perimeter Burn[notes 9]
  10. DMZ[notes 10]
  11. Bug Zapper[notes 11]
  12. Reunion[notes 12]
  13. Sniff Factor[notes 13]
  14. Psychic Shakedown[notes 14]
  15. Kitchen Scene[notes 15]
  16. Soda Wakes[notes 16]
  17. Door Jam[notes 17]
  18. Reappearing Cream[notes 18]
  19. Soda's Tongue[notes 19]
  20. Joe's Smile[notes 20]
  21. Sahara And Dax / Taps[notes 21]
  22. Finger Food
  23. Vision Dream[notes 22]
  24. Spying On The General[notes 23]
  25. Tail O' The Bug
  26. Transition
  27. Meeting With Dill[notes 24]
  28. Lieutenant Dill's Death[notes 25]
  29. Dax Arrested[notes 26]
  30. Rape Of Rake[notes 27]
  31. Vengeance
  32. Rake's Sacrifice[notes 28]
  33. Soda Fizzles[notes 29]
  34. General Explains[notes 30]
  35. Kill Them All![notes 31]
  36. Dax's Last Stand[notes 32]
  37. Fed Net / Epilogue
  38. End Credits[notes 33]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le site AlloCiné confère au film une note moyenne de 1 sur une échelle de 5[8] et le site Internet Movie Database une note moyenne de 3,5 sur 10[9].

En 2004, le critique de SciFi-Universe trouve que « c’est mal filmé » et que « les personnages ne nous sont pas présentés ». Il trouve que « ce film n’apporte rien à l’univers Starship Troopers » et que « l’histoire tient sur un timbre poste et, en plus, elle est prévisible »[10].

Gérald Giacomini, pour le site Horreur.com note que Starship Troopers 2 plagie « les films de menace extraterrestres » et marche « sur les plates-bandes d'Alien : Le Huitième Passager ». Il signale « qu'il n'y a rien de bien nouveau pour qui a déjà vu des films d'invasion extraterrestre comme The Faculty mais que néanmoins le film ne sombre jamais dans le nanar total »[11].

Geoffrey Claustriaux, le chroniqueur du site Horreur.net constate que « les effets de plateau sont très réussis et crédibles » et que « les maquillages ne sont pas en reste ». Il reproche en revanche à Phil Tippett la qualité de sa réalisation, « jamais il ne parvient à installer le climat d'angoisse et d'oppression qui aurait convenu à la situation. Pourtant ce n'est pas faute d'essayer, mais sans succès. Ce sont surtout les scènes d'extérieur, censées augmenter le huis clos et la sensation de menace, qui sont affreusement ratées ». Il constate que « le scénario pompe sans vergogne The Thing de John Carpenter » et que « les acteurs varient entre le bon et le ridicule. Notons toutefois la superbe Kelly Carlson qui traverse le film sans jamais s'habiller (ou presque) et nous gratifie de quelques plans nichons totalement inutiles, mais jamais désagréables pour l'œil des mâles ». Il conclut en indiquant « cette suite n'est, dans l'ensemble, pas déshonorante mais, comme souvent, elle est à des années-lumière de valoir le premier »[12].

Différence entre les deux opus[modifier | modifier le code]

Bien que le scénariste soit le même que celui du premier Starship Troopers, les deux films sont très différents. Le film donne une vue d'ensemble de la mécanique d'enrôlement patriotique et des batailles contre les Arachnides. Le vidéofilm concentre son action en un seul lieu et dans un très court laps de temps. Le premier film est filmé comme une série télévisée pour adolescent, le vidéofilm est plus sombre et dramatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Musique du Réseau Fédéral » en français.
  2. « Bataille à Z.A. » en français.
  3. « Retraite pour l'Enclume de Satan » en français.
  4. « Tempête » en français.
  5. « Forteresse » en français.
  6. « Rivière rouge de miséricorde » en français.
  7. « A la recherche de la forteresse » en français.
  8. « Attaque ! » en français.
  9. « Dax libéré / Feu dans le périmètre » en français.
  10. « Zone démilitarisée » en français.
  11. « Appareil insecticide » en français.
  12. « Réunion » en français.
  13. « L'éternuement » en français.
  14. « Extorsion psychique » en français.
  15. « Scène de la cuisine » en français.
  16. « Soda se réveille » en français.
  17. « Porte fermée » en français.
  18. « Crème réparatrice » en français.
  19. « La langue de Soda » en français.
  20. « Le sourire de Soda » en français.
  21. « Sahara et Dax » en français.
  22. « Vision de rêve » en français.
  23. « Espionnage du général » en français.
  24. « Discussion avec Dill » en français.
  25. « La mort du lieutenant Dill » en français.
  26. « L'arrestation de Dax » en français.
  27. « Le viol de Rake » en français.
  28. « Le sacrifice de Rake » en français.
  29. « Soda pétille » en français.
  30. « Explication du général » en français.
  31. « Tuez les tous ! » en français.
  32. « Le baroud d'honneur de Dax » en français.
  33. « Générique de fin » en français.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]