Sport en République tchèque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sport en République tchèque

Comité olympique Comité olympique tchèque
Palmarès olympique
Médaille d'or olympiqueMédaille d'argent olympiqueMédaille de bronze olympique
Médailles212423

Cet article traite du sport en République tchèque.

Le sport joue un rôle important dans la vie de nombreux Tchèques qui sont généralement de fidèles supporters de leurs équipes ou de leurs sportifs préférés.

Les deux principaux sports en République tchèque sont le football et le hockey sur glace. Les nombreux autres sports avec des ligues et structures professionnelles sont le basket-ball, le volley-ball, le handball, le handball tchèque, l'athlétisme et le floorball.

Les événements considérés comme les plus importants par les fans tchèques sont: le Championnat du monde de hockey sur glace, le tournoi de hockey sur glace olympique, le Championnat d'Europe de football, la Coupe du monde de football.

En général, tout match international de hockey sur glace ou de football impliquant l'équipe nationale tchèque attire l'attention, en particulier quand il est joué contre un rival traditionnel: l'Allemagne en football; La Russie, la Finlande, la Suède et le Canada en hockey sur glace; et la Slovaquie pour les deux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Disciplines[modifier | modifier le code]

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

L'équipe tchèque de hockey sur glace est l'une des meilleures équipes du monde, régulièrement elle participe au championnat du monde, aux Jeux Olympiques d'hiver et à l'Euro de Hockey. L'équipe nationale a remporté sa première médaille d'or olympique aux Jeux d'hiver de 1998 à Nagano.

De 1996 à 2001, la République tchèque a remporté six médailles aux Championnats du monde, y compris trois médailles d'or consécutives de 1999 à 2001.

Les joueurs tchèques célèbres sont Jaromír Jágr, Dominik Hašek, Milan Hejduk, Patrik Eliáš, Aleš Hemský, Tomáš Kaberle, Milan Michalek et Robert Lang, capitaine l'équipe olympique 2006 remportant la médaille de bronze.

Football[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Football en République tchèque.

Le football est un sport populaire parmi la population locale. Auparavant, l'ancienne équipe de Tchécoslovaquie était une force avec laquelle il fallait compter, en finissant à la deuxième place à deux reprises en Coupe du Monde et en gagnant l'Euro 1976.

Plus récemment des joueurs tels que Petr Čech, Tomáš Rosický, Karel Poborský et Pavel Nedvěd ont continué à obtenir de grands succès au sein des grands clubs européens et sont devenus des icônes nationales.

Tir[modifier | modifier le code]

Le Tir sportif est le troisième sport le plus répandu en République tchèque. Parmi les tireurs notables se trouve Kateřina Emmons, qui a remporté la médaille d'or aux Jeux Olympiques d'été de 2008.

Baseball[modifier | modifier le code]

Le baseball gagne en popularité, mais est toujours considéré comme un sport mineur. La République tchèque a accueilli la Coupe du monde de baseball en 2009. Quelques tchèque ont signé des contrats et jouent dans la ligue mineure de baseball. La République tchèque a été invité à participer à la ronde de qualification du 2013 World Baseball Classic[1].

Criquet[modifier | modifier le code]

Le cricket est joué en République tchèque depuis 1997.

L'Union Cricket tchèque est l'organe officiel du cricket en République Tchèque. Son siège actuel est à Prague. L'Union Cricket tchèque est le représentant de la République tchèque au Conseil international de cricket et est un membre affilié. Il est également membre du Conseil européen de Cricket.

Rugby[modifier | modifier le code]

Ski[modifier | modifier le code]

La République tchèque a produit un nombre de skieur de haut niveaux dans diverses disciplines de ski au cours des dernières années.

Šárka Zahrobska, spécialisée dans le slalom, a remporté quatre médailles aux Championnats du monde dans la discipline: une médaille d'or en 2007, une médaille d'argent en 2009 et de bronzes en 2005 et 2015. Elle a également remporté une médaille de bronze en slalom aux Jeux olympiques d'hiver de 2010.

En ski de fond, Kateřina Neumannová et Lukáš Bauer ont connu le succès. Neumannová a remporté une médaille d'or dans l'épreuve libre de 30 kilomètres aux Jeux olympiques d'hiver de 2006, ainsi que deux championnats du monde dans la course de 10 kilomètres en 2005 et 2007. Elle a également remporté 18 courses en cross-country de la Coupe du monde FIS.

Bauer a remporté la coupe du monde de distance dans la saison 2007-08, ainsi que l'argent et deux médailles de bronze aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 et 2010, et une médaille d'argent en 15 kilomètres aux championnats du monde 2009. Il est également double vainqueur du Tour de Ski en 2008 et 2010.

En biathlon, des médailles d'or ont été remportées par Kateřina Holubcová (dans l'épreuve individuelle de 15 kilomètres en 2003) et Roman Dostál (dans le 20 km individuel en 2005).

Tennis[modifier | modifier le code]

La République tchèque organise plusieurs tournois de tennis chaque année, y compris l'Open UniCredit de république tchèque à Prostějov et l'Open de Prosperita in Ostrava sur le circuit masculin. Le Sparta Prague Open à Prague sur le circuit féminin, et l'Open de Prague pour les hommes et les femmes.

Les meilleurs joueurs de tennis de la République tchèque comprennent :

Hommes[modifier | modifier le code]

  • Ivan Lendl : 8 titres du Grand Chelem : 3 à Roland Garros (84, 86, 87), 3 à l'US Open (85, 86, 87), 2 à l'Open d'Australie (89 et 90); 5 Masters (81, 82, 85, 86, 87)
  • Jan Kodes : 2 titres du Grand Chelem : 1 à Roland Garros (1970) et 1 à Wimbledon (1973)
  • Petr Korda : 1 titre du Grand Chelem : Open d'Australie 1998
  • Tomáš Berdych
  • Radek Štěpánek

L'Equipe masculine a gagné 3 fois la Coupe Davis, en 1980 (Tchécoslovaquie), 2012 et 2013

Femmes[modifier | modifier le code]

  • Martina Navratilova : 18 titres du Grand Chelem en simple, 31 titres du Grand Chelem en double, 10 titres du Grand Chelem en double mixte; 8 Masters
  • Hana Mandlíková : 4 titres du Grand Chelem : Open d'Australie 1980 et 1987, Roland Garros 1981, US Open 1985; Masters 1983
  • Jana Novotná : 1 titre du Grand Chelem : Wimbledon 1998; Masters 1997
  • Petra Kvitová : 2 titres du Grand Chelem : Wimbledon 2011 et 2014; Masters 2011
  • Lucie Šafářová.

L'Equipe féminine a gagné 10 fois la Fed Cup : 5 fois en tant que Tchécoslovaquie en 75, 83, 84, 85 et 88, et 5 fois depuis en 2011, 2012, 2014, 2015 et 2016

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Installations sportives[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

Eden Arena - Situé dans le quartier Vrsovice de Prague, quia une capacité assise de 20 800 place. Il est le stade de l'équipe de football SK Slavia Prague et a été ouvert en 2008.

Generali Arena - le stade de l'AC Sparta Prague, qui a une capacité assise de 19 416 et a été ouvert en 1917 et reconstruit en 1994.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

O2 Arena - Situé dans le quartier Libeň de Prague, l'O2 Arena est la plus grande salle multi-fonctionnelle tchèque. Sa capacité est de 18.000 places. HC Sparta Praha jouent leurs matchs là.

Tipsport arena - l'ancienne patinoire du Sparta Praha, a une capacité assise de 13150 et a été ouvert en 1962.

Tennis[modifier | modifier le code]

zone Tennis Štvanice - situé sur l'île de Štvanice à Prague dispose de 14 courts extérieurs et 10 terrains intérieurs. Sa cour centrale a une capacité de 8000 et accueille des tournois ATP et WTA sur une base annuelle.

Nombre de licenciés[modifier | modifier le code]

En 2014, un peu moins de 340.000 jeunes ont été enregistrés auprès de l'Union tchèque du Sport, ce qui représente une chute de plus d'un tiers depuis la révolution de velours de 1989[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Israel invited to qualify for World Baseball Classic », sur Jewish Telegraphic Agency, (consulté le 30 avril 2016)
  2. « Radio Prague - Large fall reported in number of young people engaged in organised sports since 1989 », sur www.radio.cz (consulté le 30 avril 2016)