Sport en Estonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sport en Estonie

Comité olympique comité olympique estonien
Autres sports importants football, basket-ball
Palmarès olympique
Médaille d'or olympiqueMédaille d'argent olympiqueMédaille de bronze olympique
Médailles131116

Le sport en Estonie joue un rôle important dans la culture estonienne. La première participation de l'Estonie en tant que nation a lieu aux Jeux olympiques d'été de 1920, bien que son Comité national olympique ne soit créé qu'en 1923. Les athlètes estoniens ont participé à tous les Jeux olympiques jusqu'à ce que le pays soit été annexé par l'Union soviétique en 1940. L'Estonie a remporté la plupart de ses médailles olympiques en haltérophilie, lutte, et ski de fond[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Disciplines[modifier | modifier le code]

Athlétisme[modifier | modifier le code]

L'athlétisme gagne en popularité en Estonie, à la suite de certains succès dans ce sport[2].

Jüri Lossmann est arrivé deuxième en marathon aux Jeux Olympiques de 1920[3]. Aleksander Klumberg-Kolmpere a remporté la médaille de bronze en 1924 dans la compétition de décathlon masculin.

De 2000 à 2009, l'Estonie a gagné au moins une médaille en compétition internationale majeure chaque année. Avant cela, Erki Nool a remporté la médaille d'or en 1998.

Quelques athlètes estoniens remarquables : Erki Nool, Gerd Kanter, Andrus Värnik, Rasmus Magi, Aleksander Tammert, Pavel Loskutov, Jüri Lossmann, Aleksander Klumberg-Kolmpere.

Aviron[modifier | modifier le code]

L'aviron est un sport très populaire en Estonie. L'une des raisons est Jüri Jaanson, mais il y a aussi d'autres rameurs bien connus en Estonie[4],[5]. De 2004 à 2009, l'Estonie a gagné au moins une médaille en compétition internationale majeure chaque année. Après six années d'échec, l'Estonie a remporté la médaille de bronze en 2015[6].

Bandy[modifier | modifier le code]

L’équipe nationale d'Estonie de bandy[7] joue en division B aux championnat du monde de Bandy.

Basket-ball[modifier | modifier le code]

L'équipe d'Estonie de basket-ball est la sélection des meilleurs joueurs estoniens de basket-ball. Elle est placée sous l'égide de la Fédération d'Estonie de basket-ball.

L'équipe nationale de basket-ball a fini deux fois en 5e place au championnat d’Europe.

Martin Müürsepp et Tiit Sokk sont deux joueurs emblématiques estonien[8].

Beach volley-ball[modifier | modifier le code]

Kristjan Kais et Rivo Vesik jouaient au FIVB World Tour. En 2007, ils ont gagné l'Open de Zagreb[9] et ont participé aux Jeux olympiques d'été de 2008.

Criquet[modifier | modifier le code]

L'Estonie abrite une variante unique du jeu de cricket sur glace. Le Championnat du monde de cricket sur glace a lieu chaque année dans la ville estonienne de Tallinn et est joué sur la surface d'un lac gelé. Ces tournois sont maintenant parrainés par Bulmers Cider origine, Scottish & Newcastle, et ils se déroulent de janvier à fin mars. En 2007, l'Association de cricket Estonie fut formé. La ligue se compose de quatre équipes basées à Tallinn qui se font concurrence dans un format de tournoi à la ronde. Les joueurs qui sont membres de l'Association de cricket estonienne sont admissibles à être sélectionnés pour l'équipe nationale de cricket[10].

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Aavo Pikkuus a remporté une médaille d'or olympique avec l'Union soviétique en 1976[11].

Erika Salumäe est un coureur estonien piste cyclable qui a remporté la première médaille d'or olympique pour l'Estonie après que le pays ait retrouvé son indépendance en 1991.

Jaan Kirsipuu a été le meilleur coureur cycliste de route estonien. Il a remporté 4 étapes du Tour de France et une étape du Tour d'Espagne. Jaan Kirsipuu a également porté le maillot jaune pendant six jours dans le Tour de France 1999.

Rein Taaramäe a terminé le Tour de France 2011 à la 11e place et a remporté la 14e étape du Tour d'Espagne 2011. Il a également occupé le maillot blanc pour les étapes 8 et 9 dans le Tour de France 2012.

Escrime[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Escrime en Estonie.

L'escrime estonienne a remporté plusieurs victoires au cours des dernières décennies.

Oksana Iermakova est devenue la première championne du monde d'escrime pour l'Estonie en gagnant l'épreuve individuelle d'épée en 1993.

Irina Embrich a remporté des médailles ces dernières années.

Nikolai Novosjolov est devenu champion du monde en 2010 et 2013.

Lors des championnats de 2013 Julia Beljajeva a également remporté la médaille d'or. Les deux équipes à l'épée, des femmes et des hommes, ont remporté plusieurs médailles.

L'Estonie a remporté 14 médailles aux championnats du monde d'escrime et plusieurs médailles aux championnats d'Europe d'escrime.

Les escrimeurs notables en Estonie sont : Nikolai Novosjolov, Julia Beljajeva, Irina Embrich, Erika Kirpu, Sven Järve, Kaido Kaaberma, Maarika Võsu et Oksana Iermakova.

Floorball[modifier | modifier le code]

Le floorball gagne en popularité grâce aux bons résultats de l’équipe nationale[12].

Football[modifier | modifier le code]

voir aussi: Football en Estonie

Le football est l'un des sports les plus populaires avec plus de 9 000 licenciés[13], à ce jour le meilleur résultat de l'équipe nationale est une place en barrages d'accès à l'Euro 2012. Où les estoniens s'étaient inclinés face l'équipe de la République d'Irlande (0-4, 1-1).

Le championnat d'Estonie de football (estonien : Meistriliiga) a été créé en 1921. Arrêté par la Seconde Guerre mondiale en 1940, le championnat d'Estonie reprit en 1945 en tant que partie de l'URSS. Le championnat d'Estonie, en tant que nation indépendante, reprit en 1992, lors de l'indépendance recouvrée.

En 2015, le championnat estonien était classée 48° au classement UEFA. De ce fait le champion d'Estonie est qualifié pour le premier tour qualificatif de la ligue des champions. 3 autres places sont qualificatives pour le premier tour de la ligue europa[14].

Haltérophilie[modifier | modifier le code]

Par le passé l'Haltérophilie était un pourvoyeur de médailles pour l'Estonie.

Haltérophiles notables estoniens : Jaan Kikkas, Arnold Luhaäär, Alfred Neuland, Alfred Schmidt, Jaan Talts, et Harald Tammer.

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Le hockey sur glace est un autre sport populaire en Estonie avec près de 900 licenciés[15]. L’équipe nationale masculine est en division mondiale 1B depuis 2015, elle s'est classée 27e au Championnat du monde de hockey sur glace 2015.

Le championnat d’Estonie de hockey sur glace se nomme Eesti Meistrivõistlused et comprend 6 équipes.

Le HC Big Diamonds Tartu, concourt dans le Championnat de Lettonie de hockey sur glace.

Formule 1[modifier | modifier le code]

Marko Asmer est un pilote de course automobile estonienne. Asmer est aussi le premier Estonien à tester une voiture de Formule 1.

Kevin Korjus est un pilote de course estonien. Il a remporté le championnat Eurocup Formula Renault 2.0 2010.

Judo[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, l'Estonie a remporté plusieurs médailles dans les grandes compétitions internationales :   

  • 3 médailles olympiques   ( 3 médailles de bronze: 2000 et 2004).
  • 4 Championnats du Monde de Judo médailles     
  • 3 médailles d'argent: 1999, 2001, 2003 et médaille de bronze en 2003.
  • 15 Championnats d'Europe de judo médailles.

Indrek Pertelson, Aleksei Budõlin et Martin Padar sont les judokas les plus célèbres de ces dernières années.

Lutte[modifier | modifier le code]

La lutte était un sport populaire avec de nombreux succès pour l'Estonie entre 1920 au 1936.

En 2006, Heiki Nabi est devenu le premier champion du monde de lutte amateur pour l'Estonie. Aux Jeux Olympiques d'été de 2012, Nabi a remporté la médaille d'argent en 120 kg gréco-romaine masculine. Nabi a continué sa grande carrière remportant la deuxième médaille d'or aux Championnats du monde 2013 et médaille de bronze aux Championnats du monde de 2014.

Lutteurs notables estoniens : Aleksander Aberg, Georg Hackenschmidt, Georg Lurich, Osvald Kapp, Martin Klein, Anton Koolmann, Johannes Kotkas, Albert Kusnets, Août Neo, Eduard Pütsep et Voldemar Vali. Kristjan Palusalu reste l'un des athlètes les plus connus en Estonie.

Motocross[modifier | modifier le code]

Tanel Leok est un coureur de motocross estonien qui participe au Championnat du Monde de Motocross en catégorie MX1.

Natation[modifier | modifier le code]

La natation est un sport populaire parmi les Estoniens. Dans la dernière décennie, les athlètes estoniens ont trouvé un certain succès, remportant plusieurs médailles aux championnats de natation en petit bassin européennes. Jane Trepp, Triin Aljand et Martti Aljand ont remporté des médailles au cours des dernières années.

Rallye[modifier | modifier le code]

Markko Märtin a été le premier estonien qui a réussi à gagner le rallye WRC. Markko a marqué 5 victoires en WRC, un total de 18 podiums, 207 points et 101 victoires d'étape. En 2004, il a terminé la saison avec la 3e place. Markko était l'un des meilleurs pilotes de rallye.

Après que Märtin ait pris sa retraite, Urmo Aava et Ott Tanak ont marqué plusieurs points en WRC.

Rugby[modifier | modifier le code]

Le rugby est un sport mineur mais en croissance.

Ski[modifier | modifier le code]

Le ski est très populaire en Estonie. Otepää est une station de ski populaire[6]. Otepää est également connu comme la « capitale d'hiver » de l'Estonie (par opposition à la «capitale d'été » Pärnu). Une étape de la coupe du monde de fond a lieu à Otepää. Les Championnats de ski nordique du monde juniors 2011 ont eu lieu à Otepää également.

En 2000, Raul Olle remporte le Vasaloppet, qui est considéré comme l'une des plus anciennes, une des plus longues et populaires courses de cross-country de ski dans le monde.

L'Estonie a remporté 4 médailles d'or, 2 d'argent et 1 médaille de bronze aux Jeux olympiques d'hiver.

Andrus Veerpalu, Kristina Šmigun-Vähi et Jaak Mae sont quelques-uns des athlètes les plus populaires en Estonie.

Tennis[modifier | modifier le code]

Kaia Kanepi à l'open de France.

Kaia Kanepi est une joueuse de tennis professionnelle. Kanepi a remporté son premier titre WTA à Palerme en 2010, devenant la première joueuse estonienne à remporter un titre WTA. Elle a également atteint cinq Quarts de finale de Grand Chelem , devenant le premier athlète estonien à atteindre cet objectif et le premier Estonien à être classé dans le top vingt.

Jürgen Zopp est l'actuel numéro un estonien.

Anett Kontaveit est actuellement le numéro un mondial 7 junior dans le monde pour les filles classement combiné. Elle est le plus jeune joueur actuellement de tennis à remporter les Championnats de tennis estoniens derrière et le plus jeune estonien à remporter un titre professionnel et d'avoir un classement WTA.

Volley-ball[modifier | modifier le code]

L'équipe nationale de volleyball masculin a terminé le Championnat d'Europe 2009 à la 14e place, le Championnat d'Europe 2011 à la 12e place et le Championnat d'Europe 2015 à la 11e place.

Autres sports[modifier | modifier le code]

Le sumo n'était pas très populaire en Estonie dans le passé, mais depuis que Baruto a percé dans ce sport, le sumo a gagné en popularité[16].    

Margus Hunt est un ailier défensif estonien de football américain pour les Bengals de Cincinnati de la Ligue nationale de football (NFL)[17].

Andrus Murumets est un homme fort estonien. Il a remporté la Ligue des Champions en 2009[18].    

Kiiking, un sport relativement nouveau, a été inventé en 1996 par Ado Kosk en Estonie. Le Kiiking implique une balançoire modifiée dans laquelle le coureur de la balançoire essaie d'effectuer un tour de 360 degrés[19].    

L'Estonie a également gagné de nombreuses médailles dans les compétitions de voile sur glace.

Le sportif estonien du XXe siècle est le joueur d'échecs, Paul Kérès (1916-1975), qui figurait sur les billets de banque de la monnaie estonienne et dont l'effigie se trouve aussi sur les pièces de monnaie frappées en Euro. Vainqueur du tournoi AVRO en 1938, multiple fois candidat au titre mondial, Kérès est considéré comme un des plus forts joueurs d'échecs qui n'a pas été champion du monde.

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Estonie aux Jeux olympiques.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Estonia | Estonian Olympic Committee | National Olympic Committee », sur www.olympic.org (consulté le 29 octobre 2015)
  2. « Estonie aux Championnats du monde d'athlétisme (fin) - Estonie - Ilus on Maa », sur Estonie - Ilus on Maa (consulté le 30 octobre 2015)
  3. « Jüri Lossman Bio, Stats, and Results », sur Olympics at Sports-Reference.com (consulté le 8 janvier 2016)
  4. « Aviron - Jueri Jaanson (Estonie) », sur www.les-sports.info (consulté le 8 janvier 2016)
  5. « Aviron - Kaspar Taimsoo (Estonie) », sur www.les-sports.info (consulté le 8 janvier 2016)
  6. a et b « Sport en Estonie », sur le site de l'ambassade d'Estonie en France, à Paris (consulté le 30 octobre 2015)
  7. http://s019.radikal.ru/i615/1402/39/38940d0ad725.jpg
  8. « Martin Muursepp », sur Basketball-Reference.com (consulté le 10 janvier 2016)
  9. « FIVB - Beach Volleyball », sur www.fivb.org (consulté le 8 janvier 2016)
  10. « Ice Cricket in Estonia - Ice Cricket World Cup », sur www.icecricket.co.uk (consulté le 8 janvier 2016)
  11. « Aavo Pikkuus », sur www.siteducyclisme.net (consulté le 8 janvier 2016)
  12. « IFF », sur www.floorball.org (consulté le 8 janvier 2016)
  13. « Big count », sur FIFA.com (consulté le 20 janvier 2016)
  14. « Règlement de l’UEFA Champions League Cycle 2015-18 Saison 2015/16 », sur fr.uefa.org (consulté le 12 juillet 2016)
  15. « Estonia », sur www.iihf.com (consulté le 21 janvier 2016)
  16. (en-US) « Sumo champion Baruto retires », sur Estonian World (consulté le 8 janvier 2016)
  17. « IAAF: Athlete profile for Margus Hunt », sur iaaf.org (consulté le 8 janvier 2016)
  18. « Andrus Murumets », sur www.delfi.ee (consulté le 8 janvier 2016)
  19. « Sport estonien: kiiking - Estonie - Ilus on Maa », sur Estonie - Ilus on Maa (consulté le 30 octobre 2015)