Thomas Morgenstern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morgenstern.

Thomas Morgenstern
Thomas Morgenstern aux Championnats du monde 2011.
Thomas Morgenstern aux Championnats du monde 2011.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 2002-2014
Présentation
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Naissance (33 ans)
à Spittal an der Drau
Taille 184 cm
Poids 66 kg
Surnom Morgi
Club SV Villach
Palmarès
Jeux olympiques 3 1 0
Championnats du monde 8 2 1
Championnats du M. de vol à ski 3 0 2
Coupe du monde (globes) 2 0 2
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
23 30 23
* Dernière mise à jour : 6 janvier 2014

Thomas Morgenstern, né le à Spittal an der Drau (Carinthie), est un sauteur à ski autrichien. Il a été trois fois champion olympique dont une fois en individuel sur le grand tremplin en 2006.

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Débuts internationaux[modifier | modifier le code]

Après quatre podiums dont trois victoires en Coupe continentale en décembre 2002, Morgenstern fait ses premiers pas à 16 ans en Coupe du monde le 29 décembre 2002 sur le tremplin d'Oberstdorf en prenant la neuvième place, il s'agit de la première épreuve de la Tournée des quatre tremplins. Il s'aligne ensuite sur les trois autres tremplins de la Tournée (25e à Garmisch, 12e à Innsbruck et 6e à Bischofshofen). Lors de sa cinquième participation à une épreuve de Coupe du monde à Liberec, il remporte son premier succès sur le circuit devant Andreas Widhölzl et Jakub Janda, devenant le deuxième plus jeune à obtenir un succès dans l'élite du saut à ski[1]. Il participe après aux Championnats du monde de saut à ski junior et s'adjuge les deux titres, l'individuel devant Rok Benkovic et Jan Mazoch et l'épreuve par nation avec l'Autriche en compagnie de Manuel Fettner, Christoph Strickner et Roland Müller. Il termine avec la vingtième place au classement général de la Coupe du monde 2003.

Saisons 2004 et 2005[modifier | modifier le code]

Il commence la saison 2003-2004 par une chute en vol spectaculaire à Kuusamo, et parvient malgré ça quelques semaines plus tard à prendre la quatrième place de la Tournée des quatre tremplins. Il ne remportera finalement pas de succès durant cette saison (deux podiums au total) et terminera à la sixième place du classement général de la Coupe du monde, après avoir décroché avec l'Autriche la médaille de bronze au championnat du monde de vol à ski de 2004 à Planica dans l'épreuve par équipe. L'année suivante en 2005, s'il ne renoue toujours pas avec la victoire en Coupe du monde (mais monte sur huit podiums), il participe en revanche avec l'équipe d'Autriche aux deux titres décrochés par nations sur petit et grand tremplin aux Championnats du monde de saut à ski.

Saisons 2006[modifier | modifier le code]

En 2006, il reste régulier dans le haut du classement (en plus d'une médaille de bronze individuelle au championnat du monde de vol à ski de 2006 à Kulm) sans toutefois remporter d'épreuve de Coupe du monde jusqu'aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 de Turin où il s'impose sur le grand tremplin devant son compatriote Andreas Kofler pour un dixième de point (écart minimal en saut à ski !) et le Norvégien Lars Bystøl, il empoche une seconde médaille d'or avec l'équipe d'Autriche en compagnie d'Andreas Widhölzl, Martin Koch et d'Andreas Kofler devant la Finlande et la Norvège. En fin de saison, il parvient à remporter sa deuxième épreuve de coupe du monde à Lillehammer le devant Bjørn Einar Romøren et Andreas Kofler, et s'adjugera la Tournée nordique. Il terminera aussi à la cinquième place au général de la Coupe du monde.

Saisons 2007[modifier | modifier le code]

En 2007, il finit sixième au classement général de la coupe du monde malgré aucune victoire, mais parvient aux championnats du monde de saut à ski 2007 à récolter deux médailles, l'une d'or au concours par nation en compagnie de Wolfgang Loitzl, Kofler et Gregor Schlierenzauer, puis une de bronze sur le petit tremplin derrière le Polonais Adam Malysz et le Suisse Simon Ammann. Il remporte quelques mois après le Grand Prix d'été en gagnant trois concours.

Saisons 2008[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2008, il égale le record des Finlandais Janne Ahonen et de Matti Hautamaeki en s'imposant six fois d'affilée en Coupe du monde (Kuusamo (Finlande), Trondheim x2 (Norvège), Villach x2 (Autriche), Engelberg (Suisse)) et ceci lors des six premières épreuves[2]. Mais il est stoppé lors du septième concours à Engelberg. Cependant il reste le grandissime favori pour la Tournée des quatre tremplins qui s'ouvre quelques jours après, et malgré une victoire dans la première des quatre étapes, il ne pourra rien faire ensuite contre la montée en puissance du Finlandais Janne Ahonen qui remportera finalement l'épreuve. Néanmoins il ne baisse pas le pied et après des places très régulières toujours dans les six premiers des concours suivants, il signe un doublé à Sapporo, puis à la suite du concours de Willingen, il s'assure son premier globe de cristal, synonyme de victoire au classement final de la Coupe du monde. Après cet objectif atteint, il est moins performant individuellement durant la fin de la saison, mais il remporte avec ses coéquipiers une médaille d'or par équipe lors des Championnats du monde de vol à ski à Oberstdorf (Allemagne).

Saisons 2009 et 2010[modifier | modifier le code]

Les deux saisons suivantes sont plus dures pour lui. Il gagne à Bischofshofen en 2010, et tombe à la réception lors des Championnats du monde de Liberec, qui le prive d'une médaille individuelle sur petit tremplin. Néanmoins, il est toujours un leader de l'équipe autrichienne championne du monde, puis championne olympique à Vancouver.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Thomas Morgenstern lors de la Coupe du monde à Vikersund en 2011.

Thomas Morgenstern revient véritablement au sommet du saut à ski mondial lors de la saison 2010-2011, durant laquelle il remporte sept concours et un second globe de cristal. Il s'impose aussi pour la première fois dans la Tournée des quatre tremplins, et décroche un premier titre de champion du monde individuel sur le petit tremplin à Oslo, auquel s'ajoute une médaille d'argent individuelle sur le grand et deux médailles d'or par équipe.

2013-2014[modifier | modifier le code]

Le 10 janvier 2014, Morgenstern est victime d'une lourde chute lors d'un entraînement au tremplin de vol à ski de Kulm, il est alors transporté à l’hôpital après avoir perdu connaissance momentanément[3]. Malgré cela, il reprend la compétition et est présent aux Jeux olympiques de Sotchi où il obtient une médaille d'argent dans l'épreuve par équipes. Le 26 septembre 2014, encore marqué par la peur, conséquence de sa chute, il annonce la fin de sa carrière sportive[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Turin 2006 Drapeau : Canada Vancouver 2010 Drapeau : Russie Sochi 2014
Petit tremplin 9e 8e 14e
Grand tremplin Médaille d'or, Jeux olympiques Or 5e 40e
Par équipes Médaille d'or, Jeux olympiques 'Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Italie Val di Fiemme 2003 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 2005 Drapeau : Japon Sapporo 2007 Drapeau : République tchèque Liberec 2009 Drapeau : Norvège Oslo 2011 Drapeau : Italie Val di Fiemme 2013
Petit tremplin 16e 18e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 8e Médaille d'or, Coupe du Monde Or 5e
Grand tremplin 15e 5e 10e Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent 16e
Par équipes PT Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or
GT Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or
Concours mixte Médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

GT : grand tremplin / PT : petit tremplin.

Championnats du monde de vol à ski[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Slovénie Planica 2004 Drapeau : Autriche Kulm 2006 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 2008 Drapeau : Slovénie Planica 2010 Drapeau : Norvège Vikersund 2012
Individuel 13e Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 7e 7e 8e
Par équipes Médaille de bronze, Coupe du Monde Bronze 4e Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or Médaille d'or, Coupe du Monde Or

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Dernière mise à jour le 6 janvier 2014

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2002-2003 20e
2003-2004 6e
2004-2005 7e
2005-2006 5e
2006-2007 6e
2007-2008 1er
2008-2009 7e
2009-2010 3e
2010-2011 1er
2011-2012 7e
2012-2013 25e
2013-2014 15e

Victoires saison par saison[modifier | modifier le code]

Année Lieu
2003 Liberec (République tchèque)
2006 Lillehammer (Norvège)
2008 Kuusamo (Finlande), Trondheim x2 (Norvège), Engelberg (Suisse), Oberstdorf (Allemagne), Sapporo x2 (Japon), Liberec (République tchèque), Villach x2 (Autriche)
2010 Bischofshofen (Autriche), Sapporo (Japon)
2011 Lillehammer x2 (Norvège), Engelberg x2 (Suisse), Oberstdorf (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Harrachov (République tchèque)
2012 Bischofshofen (Autriche)
2014 Titisee-Neustadt (Allemagne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :