Alpes de Gailtal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 46′ 00″ N 12° 48′ 00″ E / 46.7667, 12.8

Alpes de Gailtal
Carte des Alpes orientales avec les Alpes de Gailtal en 56.
Carte des Alpes orientales avec les Alpes de Gailtal en 56.
Géographie
Altitude 2 772 m, Grosse Sandspitze
Massif Alpes
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Alpes de Gailtal (allemand : Gailtaler Alpen ou Drauzug) sont un massif des Préalpes orientales méridionales. Elles s'élèvent en Autriche (land de Carinthie et Tyrol de l'est), entre les vallées de la Drave au nord et de Gailtal au sud, d'où leur nom.

Elles appartiennent à l'ensemble des Alpes carniques.

Le Grosse Sandspitze est le point culminant du massif.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le massif est entouré du Hohe Tauern au nord-ouest et au nord, des Alpes de Gurktal au nord-est, des Karavanke au sud-est et du massif des Alpes carniques au sud.

Les Dolomites de Lienz forment le chaînon le plus occidental de la longue chaîne de montagnes.

Le Lac Blanc (Weissensee) se trouve en plein cœur du massif.

Sommets principaux[modifier | modifier le code]

Vue sur Lienz et les Alpes de Gailtal
  • Grosse Sandspitze, 2 772 m
  • Spitzkofel, 2 718 m
  • Eggenkofel, 2 590 m
  • Reisskofel, 2 371 m
  • Torkofel, 2 275 m
  • Mitterkofel, 2 247 m
  • Latschur, 2 236 m
  • Jaukenhöhe, 2 234 m
  • Dobratsch, 2 166 m
  • Goldeck, 2 142 m
  • Spitzegel, 2 118 m
  • Vellacher Egel, 2 108 m

Géologie[modifier | modifier le code]

Les Alpes de Gailtal se trouvent au nord de la limite entre la plaque adriatique et la plaque eurasienne. Géologiquement, elles appartiennent donc plutôt aux Alpes orientales centrales. Néanmoins, elles sont constituées de calcaires qui ont été repoussés vers le nord par le plissement des Alpes, c'est pourquoi on les rattache habituellement aux Préalpes orientales méridionales.

Activités[modifier | modifier le code]

Stations de sports d'hiver[modifier | modifier le code]

Tourisme et économie locale[modifier | modifier le code]

À l'intérieur des montagnes, seules trois régions sont notablement peuplées :

  • le Bleiberg, dans l'extrême est du massif, qui vit depuis des siècles de la production de plomb et désormais du thermalisme ;
  • les régions de Gitschtal, au centre, et Stockenboi, à l'est, avec le Weissensee compris entre les deux, ont développé le tourisme tant hivernal qu'estival.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]