Skyzoo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Skyzoo
Description de cette image, également commentée ci-après

Skyzoo en 2011.

Informations générales
Nom de naissance Gregory Skyler Taylor
Naissance (34 ans)
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop underground, rap East Coast, neo soul
Instruments Voix
Années actives Depuis 2005
Labels First Generation Rich, Empire Distribution (actuels), Duck Down, Jamla Records (anciens)
Influences The Notorious B.I.G., Jay-Z, Nas, NWA, Big Daddy Kane, Sade, Nirvana, John Coltrane
Site officiel skyzoothewriter.com/

Skyzoo, de son vrai nom Gregory Taylor, né le à Brooklyn, New York, est un rappeur américain. Il compte plusieurs albums solo et collaboratifs notables comme Cloud 9: The 3 Day High avec 9th Wonder en 2006, The Salvation en 2009, A Dream Deferred en 2012, et son album solo Music for My Friends en 2012[1],[2], qui atteint la 15e place des Top Heatseekers en 2015.

Skyzoo a également publié de nombreuses mixtapes gratuites en ligne comme Corner Store Classic et The Great Debater durant sa carrière[3], et a travaillé aux côtés d'artistes tels que Jill Scott, Wale, Lloyd Banks, Tyrese, Dr. Dre, Raheem Devaughn, Black Thought, Jadakiss, Talib Kweli, John Legend ou encore Spike Lee. Skyzoo participe également à plusieurs tournées à travers l'Europe, l'Afrique, l'Australie et l'Asie, et dirige son propre label, First Generation Rich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gregory Skyler Taylor est né le dans le quartier de Crown Heights à Brooklyn, dans la ville de New York[1],[2]. Il est surnommé Skyzoo par ses parents d'après la chanson homonyme du groupe disco Skyy[4] (son deuxième prénom étant Skyler)[2],[5]. Skyzoo emménage dans le quartier de Bedford-Stuyvesant à Brooklyn[1],[2] pendant sa jeunesse[6]. Skyzoo grandit en écoutant des rappeurs et groupes comme Big Daddy Kane, NWA, Kid 'n Play[7], EPMD, Eric B., Rakim et A Tribe Called Quest, mais c'est le clip Age Ain't Nuthin' But a Number de Chi-Ali qui l'inspire à écrire des chansons et à se consacrer à une carrière professionnelle[6]. À cette période, il est âgé de neuf ans[2].

Il habitait à quelques mètres du rappeur The Notorious B.I.G.[8] et a souvent expliqué s'inspirer du succès de de cernier[7]. Il explique également s'être inspiré de Jay-Z[7]. Durant son adolescence, Skyzoo réside avec son père à South Jamaica, dans le Queens, y passant plus de temps qu'à Brooklyn. Il a également deux petits frères[6]. Les parents de Skyzoo l'inscrivent au lycée à Manhattan pour prendre de l'avance sur les autres élèves[8].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

En 2002, Skyzoo se lance dans la publication de mixtapes à New York[9], et fait la rencontre du crew Justus League, puis collabore sur plusieurs projets. Skyzoo remporte deux Underground Music Awards, dans les catégories de « meilleur rappeur » en 2002 et « meilleur parolier » en 2008[10]. La rencontre avec Chaundon de Justus League[4] permet à Skyzoo de rencontrer le producteur 9th Wonder en 2005[8] et de se lancer dans une collaboration à long terme[11]. Les deux enregistrent l'EP collaboratif Cloud 9: The 3 Day High[12],[13] en trois jours[2],[14]. Publié le , l'album est entièrement produit par 9th Wonder[14] et contient les singles Way to Go et The Bodega[4]. Cette publication permet à Skyzoo de se populariser à l'échelle nationale, et de se placer dans la section Show and Prove du magazine XXL en octobre 2006[15]. Le projet mène aussi à la publication des singles Get It Done et Click produits par DJ Premier, avec Torae[16]. L'EP est félicité par la presse spécialisée, notamment par XXL[1], The Source, Vibe, AllHipHop, HipHopDX[17] et HipHopGame[11].

La mixtape de Skyzoo, Corner Store Classic, est publiée gratuitement le [18]. Elle est produite par 9th Wonder et DJ Premier. Skyzoo contribue aux parties vocales aux côtés d'autres rappeurs comme Sean Price, Guilty Simpson et Torae[3]. L'album est généralement bien accueilli[17],[19] ; XXL lui attribue une note positive de XL[20]. En 2007, il annonce la publication de son premier album, The Salvation, mais attend d'être signé sur un label[21]. Au printemps 2009, Skyzoo signe avec le label indépendant Duck Down Records et chez Jamla Records de 9th Wonder[22]. Skyzoo publie ensuite la mixtape The Power of Words. Avec DJ Drama et Statik Selektah, la mixtape fait participer Wale, Maino, Talib Kweli, Reks et Young Chris[23].

The Salvation (2009)[modifier | modifier le code]

Le premier album studio de Skyzoo, The Salvation, est publié le sur le label Duck Down Records[22] et contient les singles The Beautiful Decay, Popularity, Easy to Fly, et My Interpretation. Après sa publication, Skyzoo le décrit comme une œuvre personnelle et autobiographique[24]. Skyzoo prévoit la publication de cet album depuis qu'il a neuf ans[25] ; l'album montre les expériences auxquelles il a fait face dans sa vie[24]. Skyzoo s'occupe de la majeure partie des voix, expliquant : « l'album n'est pas exactement comme je l'avais prévu, mais il raconte mon histoire. Maintenant que c'est dit, personne ne peut raconter mon histoire mieux que moi[26]. » Pour les rappeurs qui participent à l'album, Skyzoo explique : « C'était pas vraiment une histoire de qui est dans le coup, qui ne l'est pas. C'était plus une histoire de faites de votre mieux et que le résultat soit là. J'ai travaillé avec des producteurs de renom, et aussi avec des nouvelles têtes[27]. » Les producteurs incluent Best Kept Secret, 9th Wonder, Nottz, Just Blaze, Illmind, Needlz et Black Milk[28]. Il atteint la 126e place du Billboard 200, la 4e place des Top Heatseekers et la 14e place des Tastemaker Albums[29]. L'album est généralement bien accueilli[28],[30]. AllMusic et XXL lui attribuent une note de 4 sur 5[28],[30].

Pour la promotion de l'album, Skyzoo et le réalisateur Mills Miller[31] tournent une série de webisodes intitulée Saving Our Grace[32]. La série est tournée à New York et fait participer six personnages différents, comme une mère célibataire et son fils dealer, représentant chacun une émotion issue de l'album. La série est lancée sur la page YouTube officielle de Skyzoo en août 2009[33]. En tout, cinq vidéos sont publiées, le premier épisode étant intitulé The Necessary Evils, publié en mai 2008. La vidéo est réalisée par Tee Smif de la société de production KCCC et montre un dealer adolescent essayant de changer sa façon de vivre et faisant face à des difficultés[34]. Le , la vidéo The Beautiful Decay, produite par 9th Wonder et réalisée par Artemus Jenkins, est publiée[24]. Après la sortie de l'album, un clip de la chanson Popularity est tourné et publié le . La vidéo, dirigée par Todd Angkasuwan, est une parodie de la série télévisée Sauvés par le gong[35]. Le réalisateur de Restless Films, Court Dunn, se charge de la vidéo Easy to Fly. Publiée le , la vidéo rend hommage au film Love Jones. Skyzoo joue le rôle de Darius Lovehall au côté du mannequin Ashlee Ray dans le rôle de Nina Mosley[36],[37],[38]. Le , Skyzoo publie une vidéo de la chanson My Interpretation, le dernier single de l'album. La vidéo est réalisée par Artemus Jenkins[39].

Mixtapes et collaborations (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Publié le , l'EP collaboratif de Skyzoo avec Illmind intitulé Live from the Tape Deck[40] révèle d'autres formes de paroles[41]. Contrairement au premier album de Skyzoo, The Salvation, Live from the Tape Deck ne présente aucun thème personnel. Dans cet album, les deux artistes veulent remettre au goût du jour ce que des pionniers du hip-hop comme Eric B. & Rakim, Gang Starr, EPMD, NWA et A Tribe Called Quest faisaient au côté d'un seul producteur et en ne préservant qu'un seul thème[40],[41],[42]. Pour l'album, Skyzoo explique qu'il souhaitait « faire quelque chose qui ressemble à une cassette audio de 2010. Je voulais que le contenu soit agressif et non émotionnel comme l'était The Salvation. Il y a toujours quelques parties de l'album qui sont des histoires et des concepts, mais pas plus que dans mon tout premier album[43]. » Il est accueilli par une note de XL (4/5) par XXL, et d'un XXL (5/5) dans la partie des paroles du magazine[44].

En 2011, Skyzoo se sépare en bons termes avec le label Jamla de 9th Wonder. Le , Skyzoo publie la mixtape gratuite The Great Debater. Le projet est sponsorisé par la Jordan Brand, et contient les singles The Definitive Prayer, Test Drive, Atypical et Written In the Drums[45],[46]. Skyzoo explique l'avoir lancé pour remercier les fans de leur soutien[47]. Le projet, avec 16 chansons au total, est produit presque intégralement[48] par Illmind, 9th Wonder, Swiff D, Best Kept Secret et Oh No[46]. La couverture de l'album attire l'intérêt car elle représente The Cosby Show[46]. Il est bien accueilli par les blogs consacrés au hip-hop[49] et obtient une note de XL (4/5) par le magazine XXL[48].

A Dream Deferred (2012)[modifier | modifier le code]

Le deuxième album de Skyzoo, A Dream Deferred, est publié le [50]. L'album est la suite de The Salvation, et ressemble, comme pour son premier album, à une œuvre autobiographique[51]. L'album fait participer Jill Scott, Freeway, Raheem Devaughn et Talib Kweli, et à la production Illmind, 9th Wonder et Black Milk, entre autres[50]. Le premier single, JanSport Strings, est publié le . Les autres singles incluent Range Rover Rhythm, produit par Jahlil Beats, et Spike Lee Was My Hero en featuring avec Talib Kweli. La vidéo de ce dernier, réalisée par Alex Ghassan, fait participer Spike Lee en personne, qui, après avoir entendu la chanson, contacte Skyzoo sur Twitter pour participer[52]. Elle est diffusée lors de l'émission 106 and Park sur la chaîne américaine BET en janvier 2013[52]. A Dream Deferred est largement bien accueilli par la presse spécialisée[53] et devient le meilleur album classé de Skyzoo, atteignant la 7e place des Top Heatseekers et la 18e place des Top Rap Albums[29]. L'albumest noté XL par le magazine XXL[54] et reçoit une moyenne générale de 86 % sur Metacritic basée sur cinq critiques[53].

Collaborations (2013–2014)[modifier | modifier le code]

Skyzoo collabore sur l'EP An Ode to Reasonable Doubt avec Antman Wonder en 2013[55]. L'album de neuf chansons, dédié à l'album Reasonable Doubt de Jay Z, est publié à la date d'anniversaire de ce dernier, le [56]. Un clip est réalisé pour la chanson Meeting the Presidents[57]. Pour Skyzoo, l'idée de l'EP vient du tweet d'un fan qui lui aurait demandé de reproduire le premier album de Jay Z, d'une manière similaire à celle d'Elzhi qui avait reproduit l'album Illmatic de Nas[58]. Avec la participation de Torae, Sha Stimuli, et Kay Cola[57], l'album est entièrement produit et composé par Antman Wonder sans utilisation de samples. À la place, Antman Wonder recrée la production avec un orchestre[57],[59]. Il est généralement bien accueilli par la presse spécialisée, comme HipHopDX[59].

En 2013, Skyzoo termine ses obligations contractuelles avec Duck Down Records. À la demande des fans[60], Skyzoo et Torae se lancent dans un album collaboratif intitulé Barrel Brothers. Les singles incluent Blue Yankee Fitted produit par Illmind, Memorabilia produit par Antman, et The Aura produit par DJ Premier et coproduit par AntMan Wonder. Le projet, publié le [61] fait participer Guilty Simpson, Sean Price, Blu, Black Milk et Apollo Brown[62].

Music For My Friends (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Music For My Friends est le troisième album solo de Skyzoo[63]. Avec la participation d'artistes comme Jadakiss, Black Thought, Bilal, Elzhi, Westside Gunn et Christon Gray[64], l'album présente l'idée d'une perception du monde à 13 ans[65]. L'album est produit par Illmind, Thelonious Martin, Jahlil Beats, MarcNfinit, Apollo Brown et DJ Prince[64]. Publié par Empire Records et First Generation Rich de Skyzoo, l'album est la suite officielle de A Dream Deferred[65]. Music For My Friends est publié le sur les sites de partage[66]. Les exemplaires physiques sont publiés le [63],[65]. Les singles incluent notamment Luxury, qui fait participer Westside Gunn, et a une vidéo officielle[67].

L'album est généralement bien accueilli. Il atteint la 15e place des Top Heatseekers, la 36e place du Top R&B/Hip-Hop Albums[29], et l'accueil de la presse spécialisée est positive[63],[68]. HipHopDX attribue une note de quatre étoiles sur cinq à l'album[68]. XXL explique que « comme tout ce que nous offre Skyzoo, ses paroles et son image aident l'auditeur à visualiser ses histoires[63] » ; XXL le sélectionne d'ailleurs dans sa liste des « 30 meilleurs albums hip-hop de 2015 (de loin) »[69].

Le , Skyzo publie The Easy Truth, un album entièrement produit par Apollo Brown[70].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Skyzoo explique s'inspirer d'artistes et de groupes de rap tels que The Notorious B.I.G., Jay Z, Nas, NWA, Big Daddy Kane, Kid 'n Play et d'autres artistes et groupes autres que hip-hop comme Sade ou Nirvana[7]. Il dit s'inspirer significativement de J Dilla en matière de production[7]. Également fan de jazz, Skyzoo explique adorer Miles Davis, John Coltrane, Horace Silver, et Wayne Shorter[71]. Il révèle aussi que A Love Supreme de Coltrane est son album préféré, tout genre confondu[72].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2005 : The Greatest Flow on Earth
  • 2005 : Ghetto Celebrity: The Mixtape
  • 2005 : The City's Favorite: The Mixtape
  • 2006 : The Way You Get Down
  • 2007 : Corner Store Classic
  • 2008 : Corner Store Classic (The Remixes)
  • 2009 : The Power of Words (avec DJ Drama & Statik Selektah) (AudioWorx)
  • 2011 : The Great Debater (AudioWorx)
  • 2011 : The Great Debater Revisited (Duck Down Music)
  • 2012 : Theo vs JJ (Dreams vs Reality)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) FEATURE:The Next Next?, XXL, 10 novembre 2008.
  2. a, b, c, d, e et f Cordor, Cyril "Skyzoo Biography", AllMusic, Macrovision Corporation
  3. a et b (en) « Skyzoo - Corner Store Classic Free Download », HipHopDX, (consulté le 21 juillet 2015)
  4. a, b et c (en) Todd E. Jones, « Interview with SKYZOO – by Todd E. Jones », (consulté le 22 juillet 2015)
  5. (en) « Skyzoo - Return of The Real » [archive du ], Tha Corner (consulté le 2 avril 2012)
  6. a, b et c (en) Scott Heins, « Skyzoo Talks Teamwork, Growing Up In New Mini-Doc "Comradery: The Making Of ‘Music For My Friends'" », okayplayer, (consulté le 22 juillet 2015)
  7. a, b, c, d et e "Skyzoo interview", Bhagat Vinyl, 22 mai 2015.
  8. a, b et c (en) « How They Came Up: The Skyzoo Story », Indiehiphop.net, (consulté le 22 juillet 2015)
  9. (en) « Skyzoo Biography », Duck Down Records (consulté le 22 juillet 2015)
  10. (en) « Winners and Nominations », Underground Music Awards (consulté le 22 juillet 2015)
  11. a et b Kayser, Brian (2006) "Skyzoo", Hip Hop Game
  12. (en) « 9TH WONDER presents SKYZOO », YouTube.com, (consulté le 22 mai 2015)
  13. (en) « iTunes - Music - Cloud 9: The 3 Day High by 9th Wonder & Skyzoo », Itunes.apple.com, (consulté le 22 mai 2015)
  14. a et b (en) « MVRemix Interviews - Skyzoo | Online Rap Magazine | US and Canadian Underground Hip Hop and Soul », Mvremix.com (consulté le 22 mai 2015)
  15. (en) Will Lavin, « Interview: Skyzoo talks A Dream Deferred, humility and Bad Boy fanaticism », Soul Culture, (consulté le 22 juillet 2015)
  16. (en) « Skyzoo And Torae – Get It Done / Click », discogs.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  17. a et b "Skyzoo To Drop Corner Store Classic-Remix Mixtape", Hip Hop DX, April 7, 2008, Cheri Media Group
  18. "Off the Radar: Skyzoo", The Source, October 2007
  19. (en) Danielle Stolich, « Skyzoo: Corner Store Classic Mixtape », AllHipHop, (consulté le 21 juillet 2015)
  20. (en) « ‘Corner Store Classic’ », (consulté le 21 juillet 2015)
  21. Rhett, Starrene (2007) "Features: Skyzoo: Going Nowhere But Up", Hip Hop DX, Cheri Media Group.
  22. a et b (en) Ortez, Edwin. "Skyzoo Signs to Duck Down Records, Debut Album in August", hiphopdx, 9 mai 2009.
  23. (en) « Skyzoo – The Power Of Words [Mixtape] », Okayplayer, (consulté le 22 juillet 2015)
  24. a, b et c « Skyzoo "The Salvation" Press Release »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 11 juin 2017)
  25. (en) « Skyzoo Hits Studio To Work On New Debut Album "The Salvation" « Street Hop Magazine », Streethopmagazine.wordpress.com, (consulté le 8 mars 2012)
  26. (en) Justin Stewart, « Skyzoo To Drop "The Salvation" on Duck Down Records », hiphopwired.com, (consulté le 21 juillet 2015)
  27. (en) « DX News Bits: Slim Da Mobster, Sky », HipHopDX, (consulté le 21 juillet 2015)
  28. a, b et c AllMusic review of The Salvation
  29. a, b et c (en) « Skyzoo Chart History » (consulté le 21 juillet 2015)
  30. a et b « XXL review »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 11 juin 2017) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « salxxl » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  31. (en) « Skyzoo Presents – "Saving Our Grace, Episode 5 – The Need" », (consulté le 22 juillet 2015)
  32. (en) « Skyzoo Presents - Saving Our Grace, Episode 5 - "The Need" », Duck Down Records (Mills Miller Media), (consulté le 22 juillet 2015)
  33. (en) « Skyzoo Presents-"Saving Our Grace, episode 1-The Doubt" », Skyzoo: Youtube (consulté le 22 juillet 2015)
  34. (en) « SKYZOO "The Necessary Evils" Directed by Tee Smif, KCCC », YouTube (consulté le 8 mars 2012)
  35. (en) « Skyzoo Popularity Music Video », YouTube, (consulté le 8 mars 2012)
  36. (en) « New Video: "Easy To Fly (Feat. Carlitta Durand)". Dir. By Court Dunn Van Skyzoo Op Myspace », Blogs.myspace.com (consulté le 8 mars 2012)
  37. (en) « Skyzoo – Easy To Fly f. Carlitta Durand (prod. 9th Wonder) (Video) », 2dopeboyz, (consulté le 8 mars 2012)
  38. (en) « Skyzoo feat. Carlitta Durand - Easy to Fly [Directed by Court Dunn », YouTube (consulté le 8 mars 2012)
  39. (en) « Skyzoo – My Interpretation (Video) », 2dopeboyz, (consulté le 8 mars 2012)
  40. a et b (en) « Skyzoo & Illmind to Release Collab Album », 2dopeboyz.com, (consulté le 20 août 2012)
  41. a et b (en) Abstract by Andrew Martin, « Album Review: Illmind, Skyzoo - Live From the Tape Deck | Prefix »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Prefixmag.com (consulté le 28 février 2012) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « livefromprefixmagainze » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  42. (en) « Skyzoo to release new LP "Live From the Tape Deck" »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Hiphopruckus.com (consulté le 20 août 2012)
  43. (en) « Live From The Tape Deck », Duck Down Records (consulté le 22 juillet 2015)
  44. Staff. (en) Adam Fleischer, « Retrospective: XXL Albums », XXL,‎
  45. (en) « Skyzoo - The Great Debater », djbooth.net, (consulté le 22 juillet 2015)
  46. a, b et c (en) « Skyzoo – The Great Debater [Mixtape] », okayplayer.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  47. (en) Adam Flesicher, « The Making of Skyzoo’s The Great Debater », xxlmag.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  48. a et b (en) Adam Flesicher, « Skyzoo, The Great Debater », xxlmag.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  49. (en) « Skyzoo Breaks Down "The Great Debater," Promises An Ode To Jay-Z's "Reasonable Doubt" By Year's End », hiphopdx.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  50. a et b Skyzoo "A Dream Deferred" Tracklist & Cover Art from HipHopDX
  51. (en) Phillip Mlynar, « Skyzoo - A Dream Deferred », HipHopDX,‎ (lire en ligne)
  52. a et b (en) « Skyzoo - Spike Lee Was My Hero (Behind the Scenes) feat. Talib Kweli & Spike Lee », Duck Down Records, (consulté le 22 juillet 2015)
  53. a et b (en) « A Dream Deferred - Skyzoo », Metacritic (consulté le 8 décembre 2012)
  54. (en) Mark Lelinwalla, « Skyzoo, A Dream Deferred », XXL,‎ (lire en ligne)
  55. (en) « Skyzoo & Antman Wonder Pay Homage to Jay Z On "An Ode to Reasonable Doubt" », 2DOPEBOYZ.com (consulté le 22 mai 2015)
  56. (en) Edwin Ortiz, « Skyzoo & Antman Wonder Release "An Ode to Reasonable Doubt" EP on Jay Z's Birthday », (consulté le 21 juillet 2015)
  57. a, b et c (en) « Skyzoo – An Ode To Reasonable Doubt [EP Stream] », Okayplayer, (consulté le 21 juillet 2015)
  58. (en) Yohance Kyles, « EXCLUSIVE: Skyzoo Discusses "An Ode To Reasonable Doubt", Jay Z’s "MCHG", & Future Projects », AllHipHop, (consulté le 22 juillet 2015)
  59. a et b (en) Bruce Smith, « Skyzoo & Antman Wonder - An Ode To Reasonable Doubt (Mixtape Review) », HipHopDX, (consulté le 21 juillet 2015)
  60. (en) « Skyzoo and Torae to release joint LP: Barrel Brothers », Loyalty Digital Corp, (consulté le 22 juillet 2015)
  61. (en) Carsten, « Skyzoo x Torae: Barrel Brothers [Artwork x Tracklist] | The Underground Hip Hop Authority | Hip Hop Music, Videos & Reviews », KevinNottingham.com, (consulté le 27 avril 2014)
  62. (en) Trent Fitzgerald, « Skyzoo & Torae Tip Their Hats to NYC on 'Blue Yankee Fitted' », TheBoombox.com, (consulté le 27 avril 2014)
  63. a, b, c et d (en) Roger Krastz, « Skyzoo Speaks to the Youth on ‘Music For My Friends’ », (consulté le 21 juillet 2015)
  64. a et b (en) « Music For My Friends », AllMusic, (consulté le 21 juillet 2015)
  65. a, b et c (en) Ural Garrett, « Skyzoo "Music For My Friends" Release Date, Cover Art & Tracklist », hiphopdx.com, (consulté le 22 juillet 2015)
  66. (en) « Music For My Friends », djbooth.net (consulté le 22 juillet 2015)
  67. (en) Ryan Maxwell, « Skyzoo ft Westside Gunn – Luxury », hhkmag.com, (consulté le 21 juillet 2015)
  68. a et b (en) Homer Johnsen, « Skyzoo - Music For My Friends », hiphopdx.com, (consulté le 21 juillet 2015)
  69. (en) « The 30 Best Hip-Hop Albums of 2015 (So Far) », (consulté le 22 juillet 2015)
  70. (en) « Apollo Brown & Skyzoo The Easy Truth », Mello Music Group (consulté le 30 septembre 2016)
  71. (en) Yohance Kyles, « Skyzoo Names His Top 5 Brooklyn Rap Albums, Jazz LPs, and Basketball Players », AllHipHop, (consulté le 22 juillet 2015)
  72. (en) Amanda Mester, « Rapper Skyzoo to host album-release party during Blue Note Jazz Fest June 27 », (consulté le 22 juillet 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :