Jakov Fak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jakov Fak
Image illustrative de l’article Jakov Fak
Jakov Fak en 2017.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2002-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Croatie Croate (jusqu'en 2010)
Drapeau : Slovénie Slovène (depuis 2010)
Nationalité Slovénie
Naissance (32 ans)
Lieu de naissance Rijeka (Yougoslavie)
Taille 1,85 m
Poids de forme 75 kg
Club Bjelolasica
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 1 1
Championnats du monde 2 1 2
Coupe du monde (globes ind.) 0 2 2
Coupe du monde (épreuves ind.) 8 6 11

Jakov Fak, né le à Rijeka, est un biathlète croate à l'origine, naturalisé slovène. Il décide en effet de changer de nationalité sportive à l'aube de la saison 2010-2011, après avoir apporté à la Croatie sa première médaille olympique en biathlon en 2010 et sa première médaille mondiale en 2009. Il devient champion du monde du 20 km en 2012 et du départ en masse en 2015. En 2018, après une saison blanche, il gagne sa deuxième médaille olympique, cette fois pour la Slovénie, en argent sur l'individuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sous les couleurs croates[modifier | modifier le code]

Il apparaît au niveau international pour la première fois en 2002 pour les Championnats du monde junior. En , il fait ses débuts en Coupe du monde à Hochfilzen et en 2007 aux Championnats du monde. Après une victoire au championnat du monde de biathlon d'été chez les juniors, il émerge au plus haut niveau lors de la saison 2008-2009 où il marque ses premiers points en Coupe du monde (37e) à Östersund, puis est quinzième à Hochfilzen et remporte une médaille de bronze aux mondiaux de Pyeongchang sur l'individuel, remporté par Ole Einar Bjørndalen (19/20 au tir)[1]. En 2009-2010, il obtient des résultats similaires, sans aucun top dix jusqu'au sprint des Jeux olympiques de Vancouver, où il arrache la médaille de bronze à l'issue d'une course caractérisée par le vent et la neige qui favorise les premiers dossards[2]. Il s'agit de de la première médaille de la Croatie aux Jeux d'hiver en dehors du ski alpin[3]. Il est aussi neuvième de la mass start.

Depuis 2010 : dans l'équipe de Slovénie[modifier | modifier le code]

Croate, Jakov Fak s'est pourtant longtemps entraîné avec l'équipe de Slovénie en raison d'absence d'infrastructures en Croatie. Après les médailles aux Championnats du monde et aux Jeux olympiques de Vancouver, l'entraîneur de la Slovénie a alors exigé que Fak devienne slovène. Jakov Fak est alors naturalisé en slovène à la suite de cette exigence[4]. Dès sa première étape de Coupe du monde sous les couleurs slovènes il est performant avec son podium sur la poursuite à Östersund.

En 2012, il devient le premier Slovène à obtenir un titre aux Championnats du monde, avec sa victoire sur l'individuel[5]. Il remporte aussi la médaille d'argent au relais mixte, la première de la Slovénie dans la discipline.

2013-2015 : deuxième titre mondial[modifier | modifier le code]

Pour commencer la saison 2012-2013, il est loin des meilleurs à Östersund, ne pénétrant pas le top trente. Il réagit rapidement, puisqu'il sort vainqueur de la poursuite d'Hochfilzen, puis du sprint de Pokljuka, en Slovénie. Après deux autres podiums à Antholz, il signe son cinquième podium en grande compétition, grâce à sa médaille de bronze au sprint des Mondiaux de Nové Město. Il est quatrième du classement général de la Coupe du monde cet hiver, faisant son entrée dans le top dix.

En Jeux olympiques de Sotchi en 2014, Jakov Fak échoue à remporter une médaille, finissant notamment quatrième de la mass start. Il se consolera néanmoins en fin de saison avec un succès prestigieux sur le sprint d'Holmenkollen.

Au mois de , comptant déjà trois podiums cet hiver, il réalise son premier doublé s'imposant sur le sprint et la poursuite à Nové Město. En 2015, aux Championnats du monde 2015, il devient champion du monde pour la deuxième fois en s'imposant cette fois-ci dans la mass start au sprint devant Ondřej Moravec[6]. De retour à la Coupe du monde, il est gagnant d'une deuxième mass start consécutive, à Khanty-Mansiïsk, sa huitième victoire en général. En fin de saison, il sécurise sa place sur le podium du classement général de la Coupe du monde avec le troisième rang.

2016-2017[modifier | modifier le code]

Durant l'hiver 2015-2016, Jakov Fak ne réédite pas ses performances de l'an passé, n'arrivant en forme que pour les Championnats du monde d'Oslo, où il est notamment cinquième de la poursuite. Il se trouve que Jakov Fak est malade de la grippe et doit arrêter de concourir cette saison. Il devient aussi père d'une petite fille plus tard dans l'année[7].

2018 : médaillé olympique avec la Slovénie[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2018, il est 23e du sprint, puis 47e de la poursuite, avant qu'il prend la médaille d'argent sur l'individuel derrière Johannes Thingnes Bø, huit ans après sa première médaille olympique qu'il a gagné avec la Croatie.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques de Vancouver, Jakov Fak court encore sous les couleurs de son pays d'origine, la Croatie, dont il est le porte-drapeau à la cérémonie d'ouverture[8].

Jeux olympiques d'hiver
Nat. Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Drapeau : Croatie

Croatie

Jeux olympiques 2010
Drapeau : Canada Vancouver
51e Médaille de bronze, Jeux olympiques 25e 9e Épreuve inexistante à cette date
Drapeau : Slovénie

Slovénie

Jeux olympiques 2014
Drapeau : Russie Sotchi
32e 10e 31e 4e 6e
Jeux olympiques 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille d'argent, Jeux olympiques 23e 47e 10e 14e


Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Nat. Mondiaux \ Épreuve Individuel Sprint Poursuite Départ en masse Relais Relais mixte
Drapeau : Croatie

Croatie

2007
Drapeau : Italie Antholz
93e 78e
2008
Drapeau : Suède Östersund
Non partant 69e
2009
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille de bronze, monde 14e 25e 19e
Drapeau : Slovénie

Slovénie

2012
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
Médaille d'or, monde 11e 8e Médaille d'argent, monde
2013
Drapeau : République tchèque Nové Město
20e Médaille de bronze, monde 6e 19e 13e 5e
2015
Drapeau : Finlande Kontiolahti
10e 14e 8e Médaille d'or, monde 8e 15e
2016
Drapeau : Norvège Holmenkollen
6e 39e 5e 7e 13e
2019
Drapeau : Suède Östersund
42e 17e 26e 14e 5e
2020
Drapeau : Italie Antholz-Anterselva
4e 45e 21e 15e 5e

Légende :
Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
Épreuve inexistante à cette date : épreuve inexistante
— : n'a pas participé à cette épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 3e en 2015.
  • 25 podiums individuels : 8 victoires, 6 deuxièmes places et 11 troisièmes places.
  • 1 podium en relais mixte : 1 deuxième place.

Dernière mise à jour le

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
2011-2012 Drapeau : Allemagne Ruhpolding (Ch. du monde) 1
2012-2013 Drapeau : Slovénie Pokljuka Drapeau : Autriche Hochfilzen 2
2013-2014 Drapeau : Norvège Holmenkollen 1
2014-2015 Drapeau : République tchèque Nové Město Drapeau : République tchèque Nové Město Drapeau : Finlande Kontiolahti (Ch. du monde)
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
4
Total 1 3 2 2 8

Classements détaillés[modifier | modifier le code]

Saison Classement général final Classement de l'individuel Classement du sprint Classement de la poursuite Classement de la mass start
2006-2007 nc nc nc
2007-2008 nc nc nc
2008-2009 44e 12e 50e 62e 41e
2009-2010 38e nc 34e 27e 35e
2010-2011 24e 36e 18e 23e 29e
2011-2012 17e 2e 21e 18e 16e
2012-2013 4e 27e 4e 9e 8e
2013-2014 12e 15e 17e 10e 17e
2014-2015 3e 8e 4e 3e 2e
2015-2016 34e 25e 50e 29e 34e
2017-2018 6e 8e 8e 7e 8e
2018-2019 26e 24e 30e 27e 22e
2019-2020 14e 12e 15e 15e 11e

IBU Cup[modifier | modifier le code]

  • 1 podium : 1 victoire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bjorndalen becomes triple biathlon world champion, sur nytimes.com, le 17 février 2009
  2. (en) Biathlon at the 2010 Vancouver Winter Games:Men's 10 kilometres Sprint, sur sports-reference.com
  3. (hr) Jakov Fak - najveći talent u svijetu biatlona, sur index.hr, le 14 février 2010
  4. (en) Biathlon Olympic bronze medallist Jakov Fak of Croatia to compete for Slovenia, guelphmercury.com, le 19 novembre 2010.
  5. (sl) Foto/video: Jakov Fak svetovni prvak na 20 km!, sur rtvslo.si, le 6 mars 2012
  6. (hr) Hrvatski Slovenac svjetski prvak: Drugo svjetsko zlato za Jakova Faka, sur index.hr
  7. (en) Jakov Fak Smiling About New Daughtrr New Season, sur biathlonworld.com, le 17 novembre 2016
  8. (en) Jakov Fak to carry Croatian flag at the Vancouver 2010 Olympics, sur croatiantimes.com, le 4 février 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :