Shaunae Miller-Uibo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miller.

Shaunae Miller-Uibo
Image illustrative de l’article Shaunae Miller-Uibo
Shaunae Miller-Uibo lors des championnats du monde 2017.
Informations
Disciplines 200 m, 400 m
Période d'activité 2010 —
Nationalité Drapeau : Bahamas Bahaméenne
Naissance (24 ans)
Lieu Nassau
Taille 1,85 m
Poids 69 kg
Surnom « Too Kaute »
Club Pure Athletics Club
Entraîneur Lance Brauman
Records
100 m : 11 s 19 (2016)
200 m : 21 s 88 (2017, NR)
400 m : 48 s 97 (2018)
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde - 1 1
Champ. du monde en salle - - 1
Relais mondiaux de l'IAAF 1 - -
Jeux du Commonwealth 1 - -

Shaunae Miller-Uibo (née le à Nassau) est une athlète bahaméenne spécialiste du 400 mètres, championne olympique en 2016 à Rio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Elle se révèle lors de la saison 2010 en remportant le titre du 400 m des Jeux de la Carifta de moins de dix-sept ans, puis les Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes juniors. Le 20 juillet à Moncton, au Canada, Shaunae Miller devient à seulement seize ans championne du monde junior en battant le record national junior en 52 s 45[1]. Elle est nommée athlète de l'année 2010 aux Bahamas, devançant notamment au classement le sauteur en hauteur Donald Thomas et le sprinteur Chris Brown[2]. Elle remporte aisément le titre des Championnats du monde jeunesse 2011 à Lille avec son meilleur temps de 51 s 84.

En juin 2013, elle établit de nouveaux records d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes juniors du 200 m (22 s 45) et du 400 m (50 s 70). En août suivant, Miller échoue au pied du podium du 200 m (22 s 74) lors des Championnats du monde de Moscou, loin derrière la médaillée de bronze Blessing Okagbare (22 s 32).

Championne olympique (2016)[modifier | modifier le code]

En 2014, à encore 19 ans, la Bahaméenne remporte sa première médaille internationale senior lors des Championnats du monde en salle de Sopot où elle décroche le bronze du 400 m en 52 s 06[3].

Début 2015, elle porte son record personnel et national du 200 m à 22 s 14. Puis, parmi les favorites pour le podium aux championnats du monde de Pékin du fait de ses 49 s 95 sur 400 m, Miller devient vice-championne du monde de la discipline avec un nouveau record personnel (49 s 67) derrière l'Américaine Allyson Felix (49 s 26) à seulement 21 ans[4].

Le 16 avril 2016 lors du Chris Brown Invitational, Shaune Miller établit la meilleure performance mondiale de l'année sur 400 m en 49 s 69, à seulement 2 centièmes de son record personnel[5]. Le 11 juin à Kingston, la Bahaméenne améliore son propre record des Bahamas du 200 m (22 s 14 en 2015) en réalisant 22 s 05 (+ 0,8 m/s), la 3e meilleure performance mondiale de l'année[6],[7].

Lors des Jeux olympiques de 2016, elle devient championne olympique du 400 m, après avoir effectué un plongeon sur la ligne d'arrivée devant l'Américaine Allyson Felix[8].

Saison 2017[modifier | modifier le code]

Elle entreprend de réaliser le doublé 200 m / 400 m aux Championnats du monde de Londres en août 2017, exploit que, chez les femmes, seule la Française Marie-José Pérec a réalisé lors des Jeux olympiques d'Atlanta en 1996[9].

Marie-Josée Ta Lou, Dafne Schippers et Shaunae Miller-Uibo sur le podium du 200 m des Championnats du monde de Londres.

Elle ouvre sa saison 2017 à Clermont en Floride sur le 200 m où elle réalise le très bon temps de 21 s 90, mais non-homologuable à cause d'un vent trop élevé (+ 3,1 m/s)[10]. Le 13 mai, à Shanghai, elle établit la meilleure performance mondiale de l'année sur le 400 m avec l'excellent chrono de 49 s 77[11].

Le 27 mai à Eugene sur 200 m, dans une course où Tori Bowie établit 21 s 77 (WL,MR), Shaunae Miller-Uibo établit un nouveau record des Bahamas en 21 s 91[12]. La semaine suivante, dans les rues de Boston, elle réalise le temps de 21 s 76 en ligne droite, ce qui est une meilleure performance mondiale de tous les temps, anciennement détenu par Allyson Felix depuis 2013 (22 s 55)[13]. Cette performance promet beaucoup quant à la suite de la saison pour Miller-Uibo et les Championnats du monde de Londres[13]. Le 4 juillet, à Székesfehérvár, elle court en 49 s 86, record du meeting[14].

Le 9 août, en finale du 400 m des Championnats du monde de Londres, Shaunae Miller-Uibo mène la course pour remporter son premier titre mondial mais, à 20 mètres de l'arrivée, elle subit une crampe et passe la ligne d'arrivée en 4e position en 50 s 49. Phyllis Francis s'empare à la surprise générale le titre en 49 s 92 devant la Bahreïnie Salwa Aid Naser (50 s 06) et Allyson Felix, décevante 3e en 50 s 08[15]. Le lendemain, elle se rattrape en remportant sa demi-finale du 200 m en 22 s 50, se qualifiant pour la finale[16]. Elle remporte la médaille de bronze en 22 s 15, derrière Dafne Schippers (22 s 05) et Marie-Josée Ta Lou (22 s 08, NR)[17]. Elle entreprend de retenter le doublé aux mondiaux de Doha 2019[17].

Le 24 août, Shaunae Miller-Uibo remporte la finale de la Ligue de diamant sur 200 m lors du Weltklasse Zurich : elle s'impose en établissant un énorme chrono de 21 s 88, record des Bahamas[18]. Elle bat Elaine Thompson (22 s 00) et Marie-Josée Ta Lou (22 s 09)[18].

Saison 2018[modifier | modifier le code]

Le 3 février 2018, pour sa rentrée hivernale à New York, Shaunae Miller-Uibo s'aligne sur 300 m et égale la meilleure performance mondiale de tous les temps de la Russe Irina Privalova, en 35 s 45[19]. Quelques semaines plus tard, un quotidien bahaméen rapporte que la championne olympique avait contacté l'IAAF afin de s'aligner sur l'épreuve de l'heptathlon aux championnats du monde en salle de Birmingham[20]. L'IAAF décline la demande, argumentant le fait que le nombre d'athlètes engagées est au maximum. Elle propose cependant à Miller-Uibo de s'aligner sur 60 m, ce qu'elle refuse. Elle n'ira finalement pas aux mondiaux, ayant déjà fait l'impasse sur le 400 m à cause de sa grande taille (1,85 m)[20].

Son début de saison estivale débute par une série de victoires sur 200 m, ainsi qu'une victoire sur son seul 400 m. Le 12 avril, aux Jeux du Commonwealth de Gold Coast, Shaunae Miller-Uibo remporte la médaille d'or du 200 m en 22 s 09, meilleure performance mondiale de l'année et record des Jeux, devant la Jamaïcaine Shericka Jackson (22 s 18) et l'Anglaise Dina Asher-Smith (22 s 29)[21]. Elle devient à cette occasion la première bahaméenne titrée sur la distance depuis Debbie Ferguson-McKenzie en 2002[21]. Elle remporte ensuite sur cette même distance le Shanghai Golden Grand Prix 2018, étape de la ligue de diamant, en 22 s 06 (+ 0,4 m/s), devant Dafne Schippers (22 s 34) et Shericka Jackson (22 s 36)[22]. Le 26 mai, elle établit au Prefontaine Classic la MPMA sur le 400 m en 49 s 52[23].

Le 2 juillet, elle remporte le meeting de Székesfehérvár en 49 s 53, record du meeting[24]. Le 20 juillet, lors du Meeting Herculis de Monaco, Shaunae Miller-Uibo remporte son duel face à Salwa Eid Naser et s'impose en 48 s 97. Avec ce temps extraordinaire, la Bahaméenne signe la meilleure performance mondiale de l'année, le meilleur temps depuis 2009 et les 48 s 83 de Sanya Richards-Ross, le record de la ligue de diamant, le record du meeting et le record des Bahamas, et devient la 10e meilleure performeuse mondiale de l'histoire[25],[26].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En couple de longue date avec le décathlonien estonien Maicel Uibo, elle annonce le 9 avril 2016 sur son compte instagram qu'elle a accepté la demande en mariage de celui-ci[27]. Ils se sont mariés le 5 février 2017[28].

Shaunae Miller-Uibo a un frère cadet, Shaun, qui a terminé 5e aux championnats du monde cadets de Nairobi en 2017 dans l'épreuve du saut en hauteur[29].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Discipline Temps
2010 Jeux de la CARIFTA cadets George Town 1re 400 m 53 s 36
Championnats du monde juniors Moncton 1re 400 m 52 s 52
2011 Championnats du monde cadets Villeneuve-d'Ascq 1re 400 m 51 s 84
2012 Jeux de la CARIFTA juniors Hamilton 2e 200 m 23 s 18
Championnats du monde juniors Barcelone 4e 400 m 51 s 78
2013 Jeux de la CARIFTA juniors Nassau 1re 200 m 22 s 77
1re 400 m 51 s 63
1re 4 x 100 m 44 s 77
Championnats du monde Moscou 4e 200 m 22 s 74
2014 Championnats du monde en salle Sopot 3e 400 m 52 s 06
Jeux du Commonwealth Glasgow 6e 400 m 53 s 08
7e 4 x 400 m 3 min 34 s 86
2015 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau finale 4 × 200 m DQ
Championnats du monde Pékin 2e 400 m 49 s 67
Ligue de diamant 2e 400 m détails
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 1re 400 m 49 s 44
2017 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 1re 4 x 400 m mixte 3 min 14 s 42
Championnats du monde Londres 3e 200 m 22 s 15
4e 400 m 50 s 49
Ligue de diamant 1re 200 m 21 s 88
1re 400 m 49 s 46
2018 Jeux du Commonwealth Gold Coast 1re 200 m 22 s 09
Ligue de diamant 1re 200 m 22 s 12
Coupe continentale Ostrava 1re 200 m 22 s 16
1re 4 x 100 m 42 s 11
1re 4 x 400 m mixte 3 min 13 s 01

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Temps Lieu Date
100 m 11 s 19 Drapeau : États-Unis Clermont
Drapeau : Royaume-Uni Birmingham
30 avril 2016
20 août 2017
200 m Plein air 21 s 88 (NR) Drapeau : Suisse Zurich 24 août 2017
En salle 23 s 26 Drapeau : États-Unis Blacksburg 9 février 2013
400 m Plein air 48 s 97 (NR) Drapeau : Monaco Monaco 20 juillet 2018
En salle 50 s 88 Drapeau : États-Unis Fayetteville 9 mars 2013

• Le 4 juin 2017 à Boston, elle court le 200 m en ligne droite en 21 s 76.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « IAAF World Junior championships - Women's 400m Final », IAAF, 23 juillet 2010
  2. (en) « Shaunae Miller Named Bahamas Athlete of 2010 » Track and Field News, 3 janvier 2011
  3. « IAAF: Report: women's 400m final – Sopot 2014| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 décembre 2016)
  4. « IAAF: Report: women's 400m final – IAAF World Championships, Beijing 2015| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 17 décembre 2016)
  5. « IAAF: World leads tumble in Nassau| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 30 avril 2016)
  6. « Meet Results », sur racersgrandprix.com (consulté le 12 juin 2016)
  7. « IAAF: Bolt gets back on track with 9.88 100m win in Kingston| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2016)
  8. Nadège El Ghomari, « Jeux olympiques 2016: l'incroyable plongeon de Shaunae Miller pour obtenir la médaille d'or au 400m » sur Le Huffington Post, 16 août 2016
  9. « Spikes: Shaunae Miller 400m Olympic champion | Spikes powered by IAAF », sur spikes.iaaf.org (consulté le 17 décembre 2016)
  10. « IAAF: Miller-Uibo marks 23rd birthday with windy 21.90 in Clermont| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 avril 2017)
  11. « IAAF: Thompson, Miller-Uibo, Lyles, Kipyegon and Obiri blast to world leads in Shanghai - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 14 mai 2017)
  12. « IAAF: Bowie blasts to 200m win in Eugene – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 28 mai 2017)
  13. a et b Rédaction, « Wayde van Niekerk survole un 200m dans les rues de Boston », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  14. (hu) NeoSoft Kft. - www.neosoft.hu, « Magyar győzelmek, csúcsok, remek eredmények a Gyulai Memorialon », Székesfehérvár Városportál,‎ (lire en ligne)
  15. « Miller-Uibo tenait l'or sur 400m, avant de se blesser juste avant l'arrivée », (consulté le 10 août 2017)
  16. « Schippers file en finale du 200m, Miller-Uibo se rassure », RTBF Sport,‎ (lire en ligne)
  17. a et b « IAAF: World Champs London 2017 women 200m final », sur iaaf.org (consulté le 12 août 2017)
  18. a et b « IAAF: Jebet threatens world steeplechase record in Zurich - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 25 août 2017)
  19. (de) « Shaunae Miller-Uibo stellt Weltbestzeit ein », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  20. a et b (en) « Five get set for the IAAF World Indoors », tribune242,‎ (lire en ligne)
  21. a et b « IAAF: Three pulsating track races close day five at Commonwealth Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juin 2018)
  22. (en) « RECORD BREAKERS: Steven and Shaunae win in Shanghai », tribune242,‎ (lire en ligne)
  23. « IAAF: Miller-Uibo and Lyles dominate in Eugene - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juin 2018)
  24. S. K., « Sergueï Choubenkov, huitième performeur de l'histoire sur 110 m haies », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  25. Rédaction, « Shaunae Miller signe le 400m le plus rapide de la saison à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  26. « IAAF: Chepkoech breaks steeplechase world record in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 22 juillet 2018)
  27. « Photo Instagram de Shaunae Miller • 9 Avril 2016 à 19h11 UTC », sur Instagram (consulté le 17 décembre 2016)
  28. (de) « Flash-News des Tages », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  29. « IAAF: Report: boys' high jump – IAAF World U18 Championships Nairobi 2017| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 16 juillet 2017)