Blessing Okagbare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blessing Okagbare-Ighoteguonor Portail athlétisme
Meeting Areva au stade de France à Paris 2015 (43).jpg
Blessing Okagbare (les deux mains ensemblent) lors du Meeting Areva de Paris en 2015
Informations
Disciplines 100 m, saut en longueur, triple saut
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigériane
Naissance (27 ans)
Lieu Sapele
Taille 1,80 m
Poids 68 kg
Entraîneur Kebba Tolbert
Records
Détentrice du record d'Afrique du 100 m : 10 s 79 (2013)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Championnats du monde - 1 1
Ligue de diamant - 3 -
Championnats d'Afrique 6 1 -
Jeux africains 2 2 -
Relais mondiaux 1 - -

Blessing Okagbare-Ighoteguonor (née le à Sapele) est une athlète nigériane, spécialiste du sprint, du saut en longueur et du triple saut.

Vice-championne du monde de saut en longueur en 2013, elle est l'actuelle détentrice du record d'Afrique du 100 m en 10 s 79, établi en 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir amélioré le record national du triple saut en 2007 avec 14,13 m, elle remporte la médaille d'argent du saut en longueur lors des Jeux africains d'Alger où elle s'incline face à la Sudafricaine Janice Josephs. Dépossédée de son record du Nigeria du triple saut par sa compatriote Chinonye Ohadugha, Okagbare s'illustre dès l'année suivante à l'occasion des Jeux olympiques de 2008. Elle se classe troisième du concours du saut en longueur, derrière la Brésilienne Maurren Maggi et la Russe Tatyana Lebedeva, en atteignant la marque de 6,91 m dès son premier essai, nouveau record personnel[1].

Étudiante à l'Université du Texas à El Paso, elle réalise le doublé 100 m-saut en longueur lors des Championnats NCAA 2010, terminant la saison invaincue dans ces deux disciplines[2]. Titrée sur 100 m lors des Championnats du Nigeria 2010, elle s'adjuge trois médailles d'or durant les Championnats d'Afrique disputés début août à Nairobi. Elle s'impose tout d'abord sur 100 mètres en 11 s 03 devant la Gabonaise Ruddy Zang-Milama[3], puis décroche un deuxième titre continental au saut en longueur (6,62 m) en dominant sa compatriote Comfort Onyali. Elle remporte par ailleurs une nouvelle médaille d'or en fin de compétition dans l'épreuve du relais 4 × 100 mètres aux côtés de Lawreta Ozoh, Agnes Osazuwa et Oludamola Osayomi[4]. Sélectionnée dans l'équipe d'Afrique lors de la première édition de la Coupe continentale, à Split, Okagbare se classe troisième du 100 mètres en 11 s 14, s'inclinant face à la Trinidadienne Kelly-Ann Baptiste et l'Américaine Shalonda Solomon[5].

Lors des Championnats du monde 2011, à Daegu, la Nigériane se classe cinquième de la finale du 100 m en 11 s 12, et s'incline par ailleurs dès les qualifications du saut en longueur. Elle conclut sa saison 2011 en remportant deux médailles lors des Jeux africains, à Maputo, au Mozambique : l'argent sur 100 m en 11 s 09, derrière sa compatriote Oludamola Osayomi, et l'or au saut en longueur en établissant la marque de 6,50 m.

Sixième de l'Adidas Grand Prix 2012 de New York, en 11 s 10 (-0,1 m/s)[6], elle bat son record personnel au saut en longueur le 21 juin 2012 en établissant la marque de 6,97 m à Calabar lors des Championnats du Nigeria[7]. Elle participe peu après aux Championnats d'Afrique 2012 de Porto-Novo, et remporte deux nouvelles médailles continentales : l'argent sur 100 m en 11 s 18, battue par la Gabonaise Ruddy Zang Milama[8], et l'or à la longueur en réalisant un saut à 6,96 m. Elle participe aux Jeux olympiques de Londres, en août 2012. Éliminée dès les qualifications du saut en longueur (6,34 m) elle établit un nouveau record personnel sur 100 m lors des demi-finales avec 10 s 92 (+1,0 m/s). Elle termine huitième et dernière de la finale dans le temps de 11 s 01.

En avril 2013, à Walnut, en Californie, Blessing Okagbare porte son record personnel du 200 mètres à 22 s 31 (+ 1,3 m/s). Puis, en juillet, elle améliore à deux reprises son record personnel au saut en longueur en réalisant successivement 6,98 m (+ 1,1 m/s) au meeting Athletissima de Lausanne, et 7,00 m (vent nul) lors du meeting Herculis de Monaco. Le 27 juillet, lors du meeting du London Grand Prix, elle remporte sa série du 100 mètres en 10 s 86 (+ 0,1 m/s) et améliore à cette occasion de 4/100e de seconde le record d'Afrique de la discipline détenue depuis 1999 par sa compatriote Glory Alozie. Quelques minutes plus tard, elle améliore de 5/100e ce record en remportant la finale en 10 s 79 (+ 1,1 m/s), réalisant la deuxième meilleure performance mondiale de l'année, à 2/100e du temps de la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce établi lors des séries.

Le 11 août 2013 à Moscou, Blessing Okagbare devient vice-championne du monde de saut en longueur. Elle réalise sa meilleure marque à son cinquième essai avec 6,99 m (+ 0,2 m/s), à 2 centimètres de Brittney Reese (7,01 m) et devant Ivana Španović (6,82 m). Elle termine troisième également du 200 mètres en 22 s 32, derrière la jamaicaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (22 s 17) et l'Ivoiriemnne Murielle Ahouré (22 s 32 également). Elle se classe par ailleurs deuxième du classement général de la ligue de diamant au saut en longueur.

En 2014, Okagbare et ses coéquipières se classent quatrième de la première édition des Relais mondiaux de l'IAAF en 42 s 67. Lors des Jeux du Commonwealth, la Nigérianne réalise le doublé 100 m / 200 m, s'imposant sur la distance reine en 10 s 85 (record des Jeux) et en 22 s 25 sur le demi-tour de piste. Elle glane également la médaille d'argent du relais (42 s 92), derrière l'équipe de Jamaïque. Elle participe également aux Championnats d'Afrique où elle remporte l'or du 100 m (11 s 00) et du 4 x 100 m (43 s 56). En fin de saison, elle se place quatrième du classement général du 100 m et deuxième du 200 m de la ligue de diamant.

En 2015, Blessing est sacrée championne du monde du 4 x 200 m lors des Relais mondiaux de l'IAAF où l'équipe nationale s'impose en 1 min 30 s 52. Elle se classe également septième de la finale du 4 x 100 m (42 s 99). Lors des championnats du monde de Pékin, alors qu'elle arrivait avec une performance de 10 s 80, Okagbare termine dernière de la finale du 100 m en 11 s 02. Elle ne prend pas par à la suite des épreuves du 200 m, prétexant une blessure. À la surprise générale, elle refuse de participer aux Jeux africains alors qu'elle a participé au Weltklasse Zurich le jeudi précédant. Elle accepte tout de même de participer au relais 4 x 100 m où son équipe s'impose (43 s 10). Prenant ça comme une indignation et une indiscipline, la Nigérianne est interdite de participer aux Jeux olympiques de Rio en 2016[9],[10],[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve performance
2007 Jeux africains Alger 2e Longueur 6,46 m
2008 Jeux olympiques Pékin 3e Longueur 6,91 m
2010 Championnats d'Afrique Nairobi 1re 100 m 11 s 03
1re 4 × 100 m 43 s 45
1re Longueur 6,62 m
Coupe continentale Split 3e 100 m 11 s 14
6e Longueur 6,36 m
2011 Championnats du monde Daegu 5e 100 m 11 s 05
Jeux africains Maputo 2e 100 m 11 s 09
1re Longueur 6,50 m
2012 Championnats d'Afrique Porto-Novo 2e 100 m 11 s 18
1re Longueur 6,96 m
Jeux olympiques Londres 8e 100 m 11 s 01
4e 4 x 100 m 42 s 64
Ligue de diamant 4e 100 m détails
2013 Championnats du monde Moscou 6e 100 m 11 s 04
3e 200 m 22 s 32
2e Longueur 6,99 m
Ligue de diamant 2e Longueur détails
2014 Relais mondiaux Nassau 4e 4 × 100 m 42 s 67
Jeux du Commonwealth Glasgow 1re 100 m 10 s 85
1re 200 m 22 s 25
2e 4 × 100 m 42 s 92
Championnats d'Afrique Marrakech 1re 100 m 11 s 00
1re 4 × 100 m 43 s 56
Ligue de diamant 4e 100 m détails
2e 200 m
2015 Relais mondiaux Nassau 7e 4 × 100 m 42 s 99
1re 4 × 200 m 1 min 30 s 52
Championnats du monde Pékin 8e 100 m 11 s 02
Jeux africains Brazzaville 1re 4 × 100 m 43 s 10
Ligue de diamant 2e 100 m détails

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
100 m 10 s 79 (+ 1,1 m/s) AR Drapeau : Royaume-Uni Londres 27 juillet 2013
200 m 22 s 23 (+ 1,5 m/s) Drapeau : États-Unis Eugene 31 mai 2014
Saut en longueur 7,00 m (+ 0,0 m/s) Drapeau : Monaco Monaco 19 juillet 2013
Triple saut 14,13 m (+ 2,0 m/s) Drapeau : Nigeria Lagos 19 mai 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Résultats du saut en longueur des Jeux olympiques de 2008 », sur todor66.com,‎ (consulté le 16 mai 2011)
  2. (en) James Dunaway, « Impressive doubles highlight NCAA championships », sur iaaf.org,‎ (consulté le 16 mai 2011)
  3. (en) Elshadai Negash, « Meite, Okagbare take 100m titles, Cheruiyot over Defar again in the 5000m - African champs Day 2 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 16 mai 2011)
  4. (en) « Focus on athlete - Blessing Okagbare », sur iaaf.org (consulté le 16 mai 2011)
  5. (en) « Résultats de la Coupe continentale 2010 », sur iaaf.org (consulté le 16 mai 2011)
  6. (en) Women's 100 m, diamondleague-oslo.com, consulté le 9 juin 2012
  7. (en) Yomi Omogbeja, « Okagbare adds Long Jump Gold, Chukwuemeka & Gbagbeke impress in Calabar - Nigeria Champs Day 3 wrap », sur athletics-africa.com,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  8. (en) Evelyn Watta, « Milama wins first-ever sprint title for Gabon – African champs, Day 2 », sur iaaf.org,‎ (consulté le 11 juillet 2012)
  9. LA NIGÉRIANE BLESSING OKAGBARE INTERDITE DE JO 2016
  10. Nigerian star Blessing Okagbare banned from Rio 2016 after injury row
  11. Nigeria bans Blessing Okagbare from Rio 2016 Olympics

Liens externes[modifier | modifier le code]