Serge Pozzoli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pozzoli.
Serge Pozzoli
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Formation
Activités

Serge Pozzoli, né à Paris 4e le , mort le , était un historien automobile collectionneur, cofondateur et président d'associations, créateur et directeur de revues sur l'automobile et sur l'aviation, fondateur et directeur d'un musée de l'imprimerie, d'un musée de l'automobile, organisateur de rassemblements et compétitions d'anciennes voitures.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1915, Serge Modeste Pozzoli est le fils de François Pozzoli, président d'imprimerie, et de Charlotte Favret[1]. Son père a créé la société Matériel Moderne, spécialisée pour l'imprimerie[2]. Serge fait ses études au lycée Buffon à Paris, puis à l'École Violet[1].

Serge Pozzoli entre dans la société de son père, le Matériel Moderne, et y fait sa carrière[2]. Il en devient directeur en 1942, puis il en est le président-directeur général de 1958 à 1971[1].

Pilote puis collectionneur[modifier | modifier le code]

Mais il se passionne par ailleurs pour le sport automobile. En tant que pilote, il participe à deux épreuves de formule 1, hors championnat, sans grand succès : il abandonne en 1946 à la Coupe de Saint-Cloud, et il termine 10e à Jersey en 1947[3]. Il a plus de succès en stock-car où il court de 1953 à 1955 ; surnommé « Broum-Broum », il prépare spécialement ses voitures et remporte deux compétitions au stade Buffalo à Montrouge[4].

Collectionneur, il réunit d'abord des machines à imprimer et en fait un musée de l'imprimerie, près de Nonancourt dans l'Eure[2],[5]. Il se constitue ensuite une collection d'automobiles, en parcourant la France ; il est jugé « pionnier d'entre les pionniers parmi les collectionneurs » et « maître incontesté des collectionneurs »[4],[6],[7],[8] et crée le musée du Gérier, à côté de son château du Gérier, sur la commune de Buis-sur-Damville[9],[10]. Il ajoute à sa collection des voitures de sport plus récentes, comme la BRM Formule 1 de Pedro Rodríguez, ou la Ford GT 40 qu'il achète après la saison 1970[11]. Sa collection comporte 250 voitures anciennes en 1973[1] ; elle est estimée être « la plus belle collection privée française »[12].

Fondateur de revues, d'associations et des Coupes de l'Âge d'or[modifier | modifier le code]

Pozzoli participe en 1954 à la fondation de l'Association des amis de l’histoire automobile, qu'il préside à partir de 1957. Il est aussi vice-président du musée du Mans[1]. Il réunit 180 voitures anciennes à Montlhéry, puis crée les « Coupes de l'Âge d'or » en 1964, qui ont d'abord lieu sur le circuit de Rouen-les-Essarts[7],[4], puis à partir de 1968 sur le circuit de Montlhéry et prennent alors le nom de « Grand Prix de l'Âge d'or »[13]. Il fonde en 1972 l'Association Automobile des Véhicules Époque (Asavé) avec Philippe Renault[14].

Serge Pozzoli fonde en 1966 la revue spécialisée L'album du fanatique de l'automobile qui devient plus tard Fanauto et y écrit de nombreux articles[4],[7]. S'intéressant aussi à la moto et à l'aviation, il participe à la direction de Moto Revue, dirige Le Fana de l'aviation, et il est directeur général de la revue Aviation Magazine International[15].

Comme historien, directeur de publications et collectionneur, il réunit une importante documentation souvent mise à contribution, réunissant archives et photographies, et jugée comme « une des plus importantes collections du monde de documents sur les voitures de sport et de course »[16],[17].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) 100 of the World's Finest Automobiles (en collab.), Los Angeles, Floyd Clymer, 1960, 109 pages ; adapté en français sous le titre Les Plus belles voitures du Monde, Paris, Bias, 1975.
  • Ah, si j'avais une des plus belles voitures du monde, Paris, Bias, 1975, 92 pages (ISBN 2-7015-2723-6 et 978-2701527239).
  • Auto, moto, cycle français : la recherche, la technique, la performance, Paris, CNAM, 1979, 31 p.
  • 60 ans d'« Autocatalogue » (en collab.), Paris, S.O.S.P., 1982.
  • L'histoire des machines à imprimer, 1982.
  • Les pédalettes Taesch, 1983.
  • Éditoriaux, préfaces, nombreux articles, notamment dans L'album du fanatique de l'automobile, Fanauto, Moto Revue, Le Fana de l'aviation, Aviation Magazine International, Champion Magazine(1970 à 1973)[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Pozzoli (Serge, Modeste) », dans Who's Who in France 1973-1974, Paris, Éditions Jacques Lafitte, 1973, p. 1339.
  2. a b et c Association artegraf, « Qui sommes-nous ? ».
  3. Site chicanef1.com, « Serge Pozzoli ».
  4. a b c et d Site eldorado-stock-car-club.com, « no 5 Serge Pozzoli ».
  5. « La collection Pozzoli », dans Éric Le Ray, Marinoni: le fondateur de la presse moderne, 1823-1904, L'Harmattan, 2009 (ISBN 2296100317 et 9782296100312), p. 498-499 [lire en ligne].
  6. Challenges, site automobile.challenges.fr, « Autodrome Héritage Festival : la renaissance d'un mythe ».
  7. a b et c Universalia: les événements, les hommes, les problèmes..., Encyclopaedia Universalis France, 1996, p. 333-334.
  8. L'Œil, revue d'art, Numéros 458 à 462, 1994, p. 80 [lire en ligne].
  9. L'histoire, Numéros 69 à 73, Société d'éditions scientifiques, 1984, p. 32 [lire en ligne].
  10. « Musée du Gérier », dans Auto moto, Société d'Information et de Publication, François Gentile, 1982 [lire en ligne], avec les conditions de visite.
  11. (en) Ronnie Spain, GT 40: An Individual History and Race Record, MotorBooks International, 2003, p. 281 [Extraits en ligne].
  12. Le Spectacle du Monde, Numéros 382 à 387, 1994, p. 94 [lire en ligne].
  13. Site jmcracing, « Le Grand Prix de l’Âge d’or ».
  14. Site Autonewsinfo.com, « L’Asavé fête ses 40 printemps à Paris », 13 février 2012.
  15. Aviation Magazine International, Numéros 1031 à 1040, Union de Presse International, 1991, p. 3.
  16. Réalités, Numéros 162 à 167, Société d'études et de publications économiques, 1959, p. 117 [lire en ligne].
  17. Art & pub: art and publicité 1890-1990: exposition réalisée par le Centre Georges Pompidou, 31 octobre 1990-25 février 1991, collection Pozzoli.
  18. « Champion », sur http://leroux.andre.free.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]