Janvier 1942 (Seconde Guerre mondiale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chronologies
Années :
1939 1940 1941  1942  1943 1944 1945
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologie de la Seconde Guerre mondiale
Jan - Fév - Mar - Avr - Mai - Jun
Jul - Aou - Sep - Oct - Nov - Déc
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Radio Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Chronologie de la Seconde Guerre mondiale

Décembre 1941 - Janvier 1942 - Février 1942

  • 3 janvier
    • Le maréchal Antonescu promet à Hitler des renforts roumains pour la campagne d'été sur le front de l'Est[1].
    • Protestation du conseil clérical d'Amsterdam contre le traitement infligé aux juifs[1].
  • 4 janvier
    • La vente de voitures neuves est interdite aux États-Unis, un décret gouvernemental ordonne la reconversion de l'industrie automobile dans l'armement[1].
  • 5 janvier :
    • À Varsovie, une réunion secrète entre une poignée de survivants du Parti communiste polonais KPP et un petit « groupe d’initiative » clandestinement importé d’URSS fonde le Parti ouvrier polonais PPR.
  • 6 janvier :
    • Le Parti ouvrier polonais PPR fonde les Gardes Populaires GL, un groupe de résistants armés.
  • 8 janvier
    • Les Britanniques condamnent à mort Rachid Ali, ancien chef de l'État irakien et nationaliste, réfugié à Berlin[1].
    • Les Japonais envahissent la partie britannique de l'île de Bornéo[1].
  • 10 janvier
    • Des bombardiers néerlandais attaquent la flotte de débarquement japonaise devant Tarakan à Bornéo[1].
  • 12 janvier
    • Le Generalfeldmarschall von Reichenau, commandant du groupe d'Armée Sud est victime d'une hémorragie cérébrale, il meurt 5 jours plus tard.
  • 30 janvier :
    • Première défaite allemande de grande importance stratégique ; empêchant la prise de Moscou, l’armée soviétique inflige un revers de taille à l’armée allemande, brisant le plan allemand de guerre éclair (Blitzkrieg).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j et k "Chroniques de janvier 1942", Histoire(s) de la dernière guerre n° 16, janvier-février 2012, p. 20-21