Solution finale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Solution finale à la question juive (en allemand : Die Endlösung der Judenfrage) est un euphémisme du Troisième Reich pour le projet d'extermination des Juifs d'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, appelé ultérieurement « Shoah » par les historiens et survivants.

Cette politique de génocide organisée et systématique débutant dans l'Europe sous domination nazie est formulée en termes procéduraux et géopolitiques par les dirigeants nazis en lors de la conférence de Wannsee, tenue près de Berlin. Elle donne notamment lieu à la mise en place d'une infrastructure déployée dans toute l'Europe occupée permettant l'arrestation, le transport et l'extermination en masse de ses victimes, ainsi que la collecte de leurs biens, et aboutit à la mort de 90 % des Juifs polonais et des deux tiers de la population juive de l'Europe occupée par les nazis.

Déjà les nazis recourent en effet à tout un langage codé spécifique qui leur servira à dissimuler leurs crimes dans les années suivantes : jusqu'à la fin, la déportation-extermination des Juifs sera ainsi désignée par l'euphémisme d’« évacuation », le gazage massif comme un « traitement spécial » (Sonderbehandlung), les détenus livrés à l'extermination par le travail comme des « pièces » (Stück).

Bibliographie[modifier | modifier le code]