Salvador Cabañas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabañas.
Salvador Cabañas
image illustrative de l’article Salvador Cabañas
Biographie
Nom Salvador Cabañas Ortega
Nationalité Drapeau : Paraguay Paraguayen
Naissance (37 ans)
Lieu Asuncion (Paraguay)
Taille 1,73 m
Poste Attaquant, ailier
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-2001 Drapeau : Paraguay 12 de Octubre FC 028 (14)
1999 Drapeau : Paraguay Club Guaraní 020 0(6)
2001-2003 Drapeau : Chili Audax Italiano 053 (29)
2003-2006 Drapeau : Mexique Jaguares de Chiapas 103 (59)
2006-2010 Drapeau : Mexique Club América 115 (66)
2012 Drapeau : Paraguay 12 de Octubre FC 00? 0(?)
2013 Drapeau : Paraguay General Caballero 00? 0(?)
2014 Drapeau : Paraguay 12 de Octubre FC 00? 0(?)
2014 Drapeau : Brésil Tanabi (en)
2014 Drapeau : Paraguay Independiente PJC
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
2004-2010 Drapeau : Paraguay Paraguay 044 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Salvador Cabañas Ortega, né le à Asuncion, est un footballeur paraguayen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il joue au poste d'attaquant (numéro 10) avec l'équipe du Paraguay et le club mexicain de Club América.

Timbre paraguayen à son effigie

Le 25 janvier 2010, il est gravement blessé d'une balle dans la tête, alors qu'il se trouve dans un bar de Mexico, à la suite d'une bagarre avec un trafiquant de drogue.

L'international paraguayen a rejoué pour la première fois depuis sa blessure mercredi 11 août 2011, lors d'un match amical entre son club et sa sélection. L'America de Mexico et le Paraguay ont fait match nul (0-0) au Stade Aztèque[1]. Mais le résultat n'avait aucune importance. L'objectif était de rendre hommage à Salvador Cabanas, de retour sur les terrains. Après des mois de soins et de rééducation, Cabanas, international depuis 2004, voit enfin le bout du tunnel et a donc rechaussé les crampons. En douceur, puisqu'il n'a joué que dix minutes pour chaque équipe. À l'entrée sur le terrain, tous les joueurs portaient son no 10, et l'inscription « je vais bien », la première phrase que Cabanas a prononcé lorsqu'il est sorti du coma artificiel. Le Paraguayen espère reprendre le football de haut niveau. Mais il a toujours la balle logée dans son cou, les médecins n'ayant pas voulu prendre le risque de la retirer…

En janvier 2012, il revient dans son club de 12 de Octubre FC en Tercera División (D3) (en)[2]. Il a repris le competition officielle en avril 2012 lors de la victoire 2-0 contre le Club Martín Ledesma (en)[3]. Il aide même son club à être champion de Tercera División.

En février 2013, il signe pour le club de General Caballero[4]

En janvier 2014, il annonce qu'il pense prendre sa retraite de joueur car il ne joue plus. Il a eu des contacts avec un club mexicain (Murciélagos FC (en)[5]) mais pense s'occuper de son école de football[6].

Le 1er février, il reprend le football avec son ancien club du 12 de Octubre FC[7], il travaille avec ses parents en faisant et vendant du pain autour de Parati, Ypacaraí et San Bernardino. Sa femme s'occupe seule de ses enfants (James et Mia Ivonne) dans un manoir luxueux à Asuncion[8]. Alors qu'il devait faire son premier match le 16 février, il est annoncé qu'il est hors de forme et doit continuer à travailler physiquement[9].

Le 19 mars 2014, il est annoncé qu'il sera présenté le 1er avril comme recrue du club de Série D (D4) de Tanabi (en). Le président du club ayant appris ses déboirs financiers, il décide de l'aider[10]. Il y signera un contrat de 3 mois avec un salaire important pour cette division [11]

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts internationaux en juin 2004 contre l'équipe de Bolivie.

Cabañas participe à la coupe du monde 2006 avec l'équipe du Paraguay.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Individuel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]