Fernandão

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fernandão
Image illustrative de l’article Fernandão
Fernandão décoré par le président Lula en 2007.
Biographie
Nom Fernando Lúcio da Costa
Nationalité Drapeau : Brésil Brésilienne
Naissance
Lieu Goiânia (Goiás)
Décès (à 36 ans)
Lieu Aruanã (Brésil)
Taille 1,90 m (6 3)
Période pro. 1996-2011
Poste attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1995-2001 Drapeau : Brésil Goiás EC 073 (17)
2001-2004Drapeau : France Marseille073 0(8)
2004 Drapeau : France Toulouse FC 017 0(3)
2004-2008 Drapeau : Brésil SC Internacional 166 (69)
2008-2009 Drapeau : Qatar Al Gharrafa Doha 023 (10)
2009-2010 Drapeau : Brésil Goiás EC 037 (10)
2010-2011 Drapeau : Brésil São Paulo FC 030 0(8)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2005 Drapeau : Brésil Brésil 001 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2012 Drapeau : Brésil SC Internacional
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Fernando Lúcio da Costa, dit Fernandão, est un footballeur puis entraîneur brésilien, né le à Goiânia et mort le à Aruanã.

Évoluant au poste d'attaquant, il commence sa carrière au Goiás EC puis joue pendant trois ans en France à Marseille et au Toulouse FC. De retour au Brésil, il rejoint le SC Internacional avec qui il remporte, en 2006, la Copa Libertadores et la Coupe du monde des clubs.

Il joue ensuite à l'Al Gharrafa Doha, de nouveau au Goiás EC avant de finir sa carrière au São Paulo FC. Il compte une sélection en équipe du Brésil.

Devenu entraîneur, il dirige en 2012 le SC Internacional puis devient commentateur sportif pour la chaine brésilienne Sport TV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à Goiás EC, le club de sa ville natale, il signe en faveur de l'Olympique de Marseille lors de l'été 2001 quelques jours après l'arrivée avortée de Mário Jardel. Sa première saison est compliquée pour lui comme pour l'équipe qui ne finit qu'à une modeste 9e place en championnat. Il n'inscrit que 3 buts en 26 matches et voit se succéder de nombreux entraîneurs sur le banc marseillais : José Anigo, Tomislav Ivic, Albert Emon ...

Lors de l'été 2002, Christophe Bouchet devient président de l'OM et Alain Perrin est nommé entraîneur. Il s'installe une certaine stabilité au club et Fernandão fait une bien meilleure saison. L'équipe finit troisième et le jeu de Fernandão a légèrement évolué puisqu'il joue plus bas sur le terrain.

Pour sa troisième saison au club, Fernandão perd sa place de titulaire et ne joue plus qu'épisodiquement. L'OM a en effet procédé à un large remaniement d'effectif avec l'argent récolté de la participation à la Ligue des champions. Au mercato d'hiver, Fernandão est prêté à Toulouse qui se bat pour ne pas descendre en Ligue 2. Il participe en tant que titulaire au maintien du club mais n'est pas conservé à la fin de la saison.

Il retourne donc au Brésil à l'été 2004 et plus précisément à l'Internacional. Il y connaît un grand succès en devenant le capitaine de cette équipe qui remporte le championnat du monde des clubs en 2006. Il est même récompensé de ses performances par une sélection en équipe du Brésil (match amical face au Guatemala en 2005).

Après quatre ans à l'Internacional, il joue dans le club qatari d'Al Gharrafa Doha lors de la saison 2008-2009.

Au mois d'août 2009, il revient au Brésil dans son club formateur de Goiás EC.

En juillet 2012, il est nommé entraîneur du SC Internacional[1]. En novembre 2012, suite aux mauvais résultats du club, il est démis de ses fonctions[2].

Il meurt le dans un accident d'hélicoptère à l'âge de 36 ans[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]