Julio Ayllón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Julio Ayllón
Image illustrative de l’article Julio Ayllón
Biographie
Nom Julio Aparicio Ayllón
Nationalité Drapeau : Pérou Péruvien
Naissance Date inconnue
Lieu Pérou
Décès
Lieu Mexique
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
-Drapeau : Pérou Santiago Barranco
-Drapeau : Pérou Telmo Carbajo
-Drapeau : Pérou Sucre FC
1946-1949Drapeau : Mexique Unión Deportiva Moctezuma ?? (42)
1949-1950Drapeau : Mexique CD Veracruz 026 (30)
1950-1951Drapeau : Mexique FC León ?? (10)
1952-1954Drapeau : Mexique CD Tampico ?? (20)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 3 février 2016

Julio Aparicio Ayllón (né à une date inconnue et mort en 1973) est un joueur de football péruvien.

Surnommé El Negro Aparicio, il est connu pour avoir terminé meilleur buteur du championnat du Mexique lors de la saison 1949-50.

Biographie[modifier | modifier le code]

Champion du Pérou en 1944 avec le Sucre FC[1], Ayllón s'exile au Mexique deux ans plus tard afin de jouer à l'Unión Deportiva Moctezuma. Lors de sa première saison il remporte la Coupe du Mexique et la Supercoupe[1].

Avec 30 buts marqués lors des saisons 1947-48 et 1948-49 (15 par saison)[1], il signe pour les Tiburones Rojos de Veracruz et remporte le championnat 1949-50 tout en terminant meilleur buteur dudit championnat avec 30 buts marqués en 26 matchs[2].

En dépit de cette performance, Ayllón est cédé au FC León où il ne reste qu'une seule saison avant de terminer sa carrière au CD Tampico, club où il sera sacré champion du Mexique en 1952-53 (le seul championnat gagné par ce club à ce jour)[1].

Resté vivre au Mexique, Ayllón y décède en 1973[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Pérou Sucre FC
Drapeau : Mexique Unión Deportiva Moctezuma
Drapeau : Mexique CD Veracruz
Drapeau : Mexique CD Tampico
  • Champion du Mexique en 1952-53.
  • Vainqueur de la Supercoupe du Mexique en 1953.

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (es) José Augusto Giuffra, « Julio Aparicio Ayllón: Aparicio que no desapareció », sur www.dechalaca.com, (consulté le 3 février 2016).
  2. (en) Erik Francisco Lugo, Héctor Villa Martínez, Emmanuel Castro Serna and Juan Pablo Andrés, « Mexico - List of Topscorers », sur www.rsssf.com, (consulté le 3 février 2016).