Saison 1971-1972 du Paris Saint-Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paris SG
Saison 1971-1972
Généralités
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Stade Stade Bauer
10 500 places
Stade Yves-du-Manoir
Président Drapeau : France Guy Crescent
Entraîneur Drapeau : France Pierre Phelipon
Résultats
Division 1 16e
30 pts (10V, 10N, 18D)
51 buts pour, 67 buts contre
Coupe de France 32e de finale
contre Valenciennes-Anzin (1-0)
Meilleur buteur Drapeau : France Jean-Claude Bras (12)
Drapeau : France Michel Prost (12)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 1971-1972 du Paris Saint-Germain est la deuxième saison du club de la capitale. Le club dispute alors la Division 1.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Transferts[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

La saison 1971-1972 de Division 1 est la trente-quatrième édition du championnat de France de football. La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour les coupes d'Europe que sont la Coupe des clubs champions européens (le vainqueur), la Coupe UEFA (les trois suivants) et la Coupe des vainqueurs de coupe (le vainqueur de la Coupe de France). Le Paris Saint-Germain participe à cette compétition pour la première fois de son histoire[1].

Journées 1 à 4[modifier | modifier le code]

Journées 1 à 4 du championnat
J. Rencontre Place
1 Angers SCO 2-0 Paris SG 17e
2 Paris SG 0-0 G. Bordeaux 19e
3 ASNL 2-3 Paris SG 11e
4 Paris SG 4-1 Lille OSC 6e

Le Paris Saint-Germain débute officiellement sa saison le par un déplacement au stade Jean-Bouin pour affronter l'Angers SCO. Les Angevins plient le match en première période par un but d'Yvan Roy sur la première action dangereuse du match, et un coup-franc direct de Jean-Yves Lecoeur[m 1]

Pour la deuxième journée de championnat, les Parisiens accueillent les Girondins de Bordeaux. Malgré un score nul et vierge, le match est intense. Fraîchement recrutés, Claude Arribas et Daniel Horlaville se montrent dangereux. Le gardien du PSG Guy Delhumeau se montre décisif. À la fin du match, l'entraîneur Pierre Phelipon déclare qu'« un score de 4-4 aurait mieux reflété l’esprit de cette rencontre »[m 2].

Le , le Paris Saint-Germain se déplace au stade Marcel-Picot pour affronter l'AS Nancy-Lorraine. Sur une contre-attaque parisienne, un choc entre Michel Prost et José Lopez voit le Nancéien rester au sol. Hallet récupère le ballon et centre vers Bras qui marque de la tête le premier but parisien en première division. Quelques minutes plus tard, Prost double la mise à la limite du hors-jeu. En seconde période, l'attaquant Yougoslave Vojin Lazarević réduit le score et redonne espoir à des supporters furieux du déroulement de la première mi-temps, mais Bras marque son deuxième but sur un coup de pied arrêté. Patrice Vicq réduit le score et relance le match. Un but égalisateur de Lazarević en fin de match est refusé pour une position de hors-jeu. La fin de match est tendue : Lazarević agresse Prost, une partie du public envahit la pelouse forçant les joueurs à être évacués rapidement. Furieux, Henri Patrelle, le président du PSG, déclare : « C’est navrant ! 1 500 excités sur 13 000 spectateurs ont provoqué des incidents qui dépassent tout ce que j’avais pu voir jusqu'à présent. »[m 3].

Pour la quatrième journée, le PSG affronte le Lille OSC, déjà rencontré lors des barrages la saison passée. Sur un centre de Prost, Jean-Claude Bras amortit de la poitrine puis reprend d'un ciseau retourné. Sur un coup-franc aux 25 mètres, Prost trouve Gérard Hallet qui d'une frappe puissante trouve la lucarne, alors qu'il touche la barre transversale plus tôt dans la partie. En seconde période, sur un corner tiré par Hallet le ballon est prolongé de la tête par Djorkaeff, Bras reprend de la tête et inscrit son doublé. Blessé d'une élongation à la cuisse, Claude Arribas est remplacé par Bernard Béreau. Le remplaçant, d'une frappe aux vingt-cinq mètres, marque le quatrième but parisien. Malgré un but d'Alain Copé à la suite d'une erreur de Bras, le Paris Saint-Germain s'impose 4-1 et trouve la sixième place au classement[m 4].

Classement et statistiques[modifier | modifier le code]

Le Paris Saint-Germain termine le championnat à la seizième place avec 10 victoires, 10 matchs nuls et 18 défaites[2]. Une victoire rapportant trois points et un match nul un point, le PSG totalise 30 points, se retrouvant alors à quatre points de la zone de relégation. Les Parisiens possèdent la douzième attaque du championnat[3], la seizième défense[4] et la quinzième différence de buts. Le Paris SG est l'avant-dernière équipe à domicile du championnat (18 points)[5] mais la onzième à l'extérieur (12 points)[6].

En finissant à la première place, l'Olympique de Marseille se qualifie pour la Coupe des clubs champions 1972-1973. Le Nîmes Olympique, le FC Sochaux-Montbéliard et l'Angers SCO se qualifient pour la Coupe UEFA 1972-1973. Le SEC Bastia, vainqueur de la coupe de France, obtient sa qualification pour la Coupe des coupes 1972-1973. Les trois clubs relégués en Division 2 1972-1973 sont le Lille OSC, l'AS Monaco et l'AS Angoulême.

Extrait du classement de Division 1 1971-1972[2]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
15 Stade de Reims 31 38 9 13 16 46 69 -23
16 Paris SG 30 38 10 10 18 51 67 -16
17 Red Star 30 38 10 10 18 34 64 -30
18 Lille OSC 26 38 8 10 20 43 68 -25
19 AS Monaco 26 38 8 10 20 41 68 -27
20 AS Angoulême 23 38 8 7 23 39 85 -46

Coupe de France[modifier | modifier le code]

La coupe de France 1971-1972 est la 55e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises tous les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales.

C'est l'Olympique de Marseille qui remportera cette édition de la coupe de France en battant sur le score de deux buts à un le SEC Bastia.

Matchs officiels de la saison[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous retrace dans l'ordre chronologique les 39 rencontres officielles jouées par le Paris Saint-Germain durant la saison. Le club parisien a participé aux 38 journées du championnat ainsi qu'à un tour de Coupe de France. Les buteurs sont accompagnés d'une indication entre parenthèses sur la minute de jeu où est marqué le but et, pour certaines réalisations, sur sa nature (penalty ou contre son camp).

Le bilan général de la saison est de 10 victoires, 10 matchs nuls et 19 défaites.

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 1971-1972[8],[v 1]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
999 G Drapeau de la France Choquier, CamilleCamille Choquier 25/09/1941 (30 ans)
SC Abbeville
999 G Drapeau de la France Delhumeau, GuyGuy Delhumeau 14/01/1947 (24 ans) France olympique Stade poitevin
999 G Drapeau de la France Py, PatricePatrice Py 26/08/1946 (25 ans)
Olympique d'Alès
999 D Drapeau de la France Djorkaeff, JeanJean Djorkaeff Capitaine 27/10/1939 (32 ans) France Olympique de Marseille
999 D Drapeau de la France Guicci, DanielDaniel Guicci 27/12/1943 (28 ans)
US Valenciennes-Anzin
999 D Drapeau de la France Léandri, SylvainSylvain Léandri 07/02/1948 (23 ans)
OGC Nice
999 D Drapeau de la France Rostagni, Jean-PaulJean-Paul Rostagni 14/01/1948 (23 ans) France Girondins de Bordeaux
999 D Drapeau du Brésil Camargo, JoelJoel Camargo 18/09/1946 (25 ans) Brésil Santos FC
999 D Drapeau de la France Mitoraj, RolandRoland Mitoraj 05/02/1940 (31 ans) France AS Saint-Étienne
999 D Drapeau de la France flèche vers la droite Arribas, ClaudeClaude Arribas 03/08/1952 (19 ans)
FC Nantes
999 D Drapeau de la France Solas, DanielDaniel Solas 17/09/1946 (25 ans) France espoirs AS Angoulême
999 M Drapeau de la France Destrumelle, Jean-PierreJean-Pierre Destrumelle 02/01/1941 (30 ans)
Olympique de Marseille
999 M Drapeau de la France Leonetti, Jean-LouisJean-Louis Leonetti 14/07/1938 (33 ans)
AS Angoulême
999 M Drapeau de la France Guignedoux, BernardBernard Guignedoux 31/01/1947 (24 ans)
RC Paris
999 M Drapeau de la France Horlaville, DanielDaniel Horlaville 22/09/1945 (26 ans) France US Quevilly
999 M Drapeau de la France Béreau, BernardBernard Béreau 04/10/1940 (31 ans)
CA Paris
999 M Drapeau de l'Angleterre Derrick, JantzenJantzen Derrick 10/01/1943 (28 ans)
Bristol City
999 M Drapeau de la France Hallet, GérardGérard Hallet 04/03/1946 (25 ans)
EDS Montluçon
999 A Drapeau de la France Brost, Jean-LouisJean-Louis Brost 30/05/1951 (20 ans)
0 Formé au club
999 A Drapeau de la France Rémond, JacquesJacques Rémond 23/01/1948 (23 ans)
AS Monaco
999 A Drapeau de la France Bras, Jean-ClaudeJean-Claude Bras 15/11/1945 (26 ans) France RFC Liège
999 A Drapeau de la France Prost, MichelMichel Prost 23/02/1946 (25 ans)
Bataillon de Joinville
Entraîneur(s)

Légende

Consultez la documentation du modèle

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Bilan sportif de l'équipe première du Paris Saint-Germain
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Ligue 1 - 16e 38 10 10 18 51 67 -16
Coupe de France 1/64 de finale 1/64 de finale 1 0 0 1 0 1 -1
Total - - 39 10 10 19 51 68 -17

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
Références
  1. « Historique du Paris SG », sur lfp.fr (consulté le 29 janvier 2013)
  2. a et b « Classement officiel de Division 1 1971-1972 », sur lfp.fr (consulté le 25 février 2013)
  3. « Meilleure attaque de Ligue 1 1971-1972 », sur lfp.fr (consulté le 21 mai 2012)
  4. « Meilleure défense de Ligue 1 1971-1972 », sur lfp.fr (consulté le 21 mai 2012)
  5. « Classement à domicile de Ligue 1 1971-1972 », sur lfp.fr (consulté le 21 mai 2012)
  6. « Classement à l'extérieur de Ligue 1 1971-1972 », sur lfp.fr (consulté le 21 mai 2012)
  7. « Calendrier de la saison 1971/1972 », sur footballdatabase.eu
  8. a et b « Statistiques du Paris SG 1971-1972 », sur footballdatabase.eu (consulté le 23 février 2013)
Fiches de match
  1. . « 11/08/1971 Angers – PSG », sur paris-canalhistorique.com (consulté le 22 septembre 2014).
  2. « 18/08/1971 PSG – Bordeaux », sur paris-canalhistorique.com (consulté le 22 septembre 2014).
  3. « 25/08/1971 Nancy – PSG », sur paris-canalhistorique.com (consulté le 22 septembre 2014).
  4. « 28/08/1971 PSG – Lille », sur paris-canalhistorique.com (consulté le 22 septembre 2014).
Vidéos