Poitiers Football Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poitiers FC
Logo du Poitiers FC
Généralités
Nom complet Poitiers Football Club
Noms précédents Sporting Club Poitevin
(1921-1952)
Stade Poitevin PEPP
(1952-????)
Stade Poitevin Football Club
(????-2006)
Poitiers Foot 86
(2006-2007)
Fondation 2007
Statut professionnel 1995-1998 pour le Stade PEPP ou Stade Poitevin FC.
Couleurs Marine et blanc
Stade Stade Michel-Amand[1]
(12 000 places)
Siège Rue de la Fraternité
86180 Buxerolles
Championnat actuel Division d'Honneur
Entraîneur Drapeau : France Sébastien Desmazeau
Site web www.poitiersfc.org

Le Poitiers Football Club est issu des sections football des clubs omnisports français du Stade Poitevin (Stade PEPP) et du Patronage Saint-Joseph-Cercle d'Éducation Physique de Poitiers (CEP).

Le club évolue en Division d'Honneur pour la saison 2015-2016.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Le Sporting Club Poitevin est fondé en 1921 et rejoint le DH de la Ligue du Centre-Ouest en 1936. Le club perd sa place en DH en 1952 et fusionne alors avec le « Patronage des Écoles Publiques de Poitiers », donnant naissance au Stade Poitevin PEPP. Champion de DH en 1963, les Poitevins accèdent au CFA sans vraiment y briller. Ils accrochent tout de même une belle 3e place dans le groupe Centre-Ouest au printemps 1968.

Poitiers figure parmi les clubs "invités" sur dossier à disputer le championnat de France de Division 2 "open" en 1970. Le club s'y maintient jusqu'en 1974 puis plonge au niveau inférieur, la Division 3, puis la Division 4 à partir de 1988.

Signant deux montées consécutives sous la direction technique de Denis Devaux, les Poitevins se retrouvent en Division 2 professionnelle en 1995, avec le futur international sénégalais Ferdinand Coly en défense centrale. Il crée la sensation lors de la saison 1994-1995, en éliminant l'AS Monaco de Lilian Thuram, Eric Di Meco et Mickael Madar en seizièmes de finale de la Coupe de France (2-1), devant 9 000 spectateurs.

L'aventure en D2, qui ne dure que le temps de la saison 1995-1996, se termine cruellement : le club finit 18e et n'est relégué qu'à la différence de buts lors de la dernière journée (et une défaite 2-0 sur le terrain du SAS Epinal, qui le devance ainsi au classement). À noter durant cette saison que la rencontre entre Poitiers et l'Olympique de Marseille (0-0), a attiré à la Pépinière quelque 12 000 spectateurs. Dans les rangs marseillais, on trouvait notamment Jérôme Alonzo, Tony Cascarino, Christophe Galtier ou encore Bernard Casoni.

Le retour en D2 est raté d'un rien en 1997 lors de la création du championnat de National. Le club, qui enchaîne les victoires à domicile, compte alors dans ses rangs des joueurs comme le Polonais, ex-Strasbourg, Tomasz Frankowski (22 buts), Carl Tourenne, Fritz Emeran ou encore Xavier Collin.

L'année suivante est plus morose en championnat National (7e). Mais c'est en Coupe de la ligue que le club va faire parler de lui. Il élimine successivement Nice (D2), Nîmes (D2), puis Le Havre (D1) de Cyril Pouget et Vikash Dhorassoo. La même équipe qui, en championnat une semaine plus tôt, avait gagné 2-0 face au PSG, au Parc des Princes. Le Stade Poitevin tombe en 1/4 de finale, à Bordeaux, face aux Girondins (D1), n'échouant qu'en prolongations (4 buts à 3) contre JPP et consorts.

Malheureusement, à la fin de cette saison 1998, c'est le dépôt de bilan et la rétrogradation en CFA mais pour une saison seulement. Le club évolue alors de 1999 à 2003 en CFA 2, où il croise son voisin dans la même poule, le CEP Poitiers. Le Stade Poitevin PEPP Football est entre-temps dissout.

Lors de la saison 2003-2004, sous la houlette de Lionel Charbonnier, le club (appelé désormais Stade Poitevin FC), remonte en CFA. Mais des problèmes financiers replongent le club en DH. Désormais appelé Poitiers Foot 86 (2006-2007), le club fusionne avec son grand rival poitevin, le CEP (Cercle Éducation Physique Poitiers) qui évolue alors au même niveau, en Division d'Honneur (DH), à l'aube de la saison 2007-2008, espérant ainsi retrouver son lustre d'antan. La fusion des clubs est ainsi nommée le Poitiers FC (Poitiers Football Club) aux couleurs marine et blanc.

Le Poitiers Fc engage en 2008-2009 : Une Équipe en DH, Une en DHR, Une 14 ans fédéraux, Une 18 ans Honneur, Une 18 ans PL, Une 15 ans Honneur, Une 15 ans PH, Une 13 ans Honneur, Une 13 ans PH, Trois équipes Benjamins, 4 équipes Poussins 4 équipes débutants.

Le 9 mai 2009, sous la houlette de David Laubertie, ancien entraîneur de l'US Chauvigny, le Poitiers FC décroche sa montée en CFA 2 grâce à sa victoire 3-0 contre Chauray. Le PFC termine 8e en CFA2 (2009-2010) puis 5e en 2010-2011 après avoir été premier à plusieurs reprises au cours de cette saison. En coupe de France ils échouent contre Agen en 32e après un beau parcours. Les Benjamins du club après avoir obtenu en 2009-2010 la 4e place de la finale nationale (1er club amateur) décroche la 10e place en 2010.

Le Poitiers FC est relégué en Division d'honneur (ligue du Centre-Ouest) au terme de la saison 2013-2014. Il manque la remontée directe la saison suivante, dans une élite régionale largement dominée par la réserve des Chamois Niortais.

Lors de la saison 2015-2016 du championnat de Division d'Honneur de la Ligue du Centre-Ouest, le club joue ces premiers matchs à domicile au stade Paul-Rébeilleau, qui n'avait plus accueilli le football poitevin pendant 25 ans pour des rencontres officielles, lors des travaux de réfection du stade Michel-Amand, ex-stade de la Pépinière.

Début 2016, le club annonce qu'il retourne, à compter de la saison 2016-2017, dans le giron du Stade Poitevin Omnisports.

Palmarès du club[modifier | modifier le code]

  • 1/4 de finaliste de la Coupe de la Ligue 1997-1998, battu par Bordeaux (4-3)
  • Champion DH Centre-Ouest : 1963, 1985, 2009
  • Vainqueur de la Coupe du Centre-Ouest : 1967, 1968, 1978, 1980, 1981, 2000

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le meilleur résultat du Stade Poitevin football est un 8e de finale en 1994-1995, battu par Châteauroux (4-1).

Joueurs emblématiques du passé[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le stade de la Pépinière

Liens externes[modifier | modifier le code]