Saison 2020-2021 du Paris Saint-Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paris Saint-Germain
Saison 2020-2021
Description de l'image Paris Saint-Germain Logo.svg.
Généralités
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Stade Parc des Princes
47 929 places
Président Drapeau : Qatar Nasser Al-Khelaïfi
Entraîneur Drapeau : Allemagne Thomas Tuchel
(jusqu'au 29 décembre 2020)
puis Drapeau : Argentine Mauricio Pochettino
(à partir du 2 janvier 2021)
Résultats
Championnat 1er
42 points (13V, 3N, 4D)
(44 buts pour, 11 buts contre)
Trophée des champions Vainqueur
contre l'Olympique de Marseille 2-1
Coupe de France 32e de finale
Ligue des champions Phase finale
Meilleur buteur Championnat :
Toutes compétitions :
Meilleur passeur Championnat :
Toutes compétitions :

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2020-2021 du Paris Saint-Germain est la 51e saison de son histoire et la 47e saison d'affilée en première division.

Elle démarre dans un contexte particulier en raison de la pandémie de Covid-19 : les finales de la coupe de France et de la coupe de la Ligue de la saison précédente ont été reportées respectivement aux 24 et , et les trois derniers tours de la Ligue des champions en août 2020 sous la forme d'une finale à huit à Lisbonne.

Cette saison est également la première depuis l'exercice 1994-1995 sans Coupe de la Ligue, la Ligue ayant voté la suppression de cette compétition.

Préparation d'avant-saison[modifier | modifier le code]

La reprise de l'entraînement au Camp des Loges[1] a lieu le lundi . En plus de préparer la nouvelle saison, elle a aussi pour but de préparer l'équipe aux finales de la coupe de la Ligue et de la coupe de France ainsi qu'à la finale à huit de la Ligue des Champions[2] de la saison précédente, décalées en raison de la pandémie de Covid-19.

Matchs amicaux[modifier | modifier le code]

Le , le club de la capitale officialise ses trois rencontres amicales pour le mois[3]. Le , le club se déplace au stade Océane pour affronter Le Havre. Il reçoit ensuite l’équipe belge de Waasland-Beveren et les Écossais du Celtic Glasgow au Parc des Princes, respectivement les 17 et [3]. Les Parisiens devaient à l'origine recevoir les Shamrock Rovers à la place de Waasland-Beveren, mais les Irlandais n'ont pas pu se rendre en France à cause de la pandémie de Covid-19[4].

Le , le Paris Saint-Germain se rend donc au stade Océane pour affronter Le Havre[5]. Les Rouge et Bleu retrouvent donc les pelouses, qu'ils n'avaient pas fouler depuis le , à l'occasion du quart de finale retour de Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund. Dans le cadre du dispositif de lutte contre la propagation du Covid-19, seuls 5 000 spectateurs sont accueillis dans l'enceinte du Havre[6]. Lors de cette rencontre, le PSG s'impose largement sur le score fleuve de 9-0[7].

Le , les Parisiens accueillent l'équipe de Waasland-Beveren au Parc des Princes[8]. Cette rencontre a pour but de conférer un maximum de temps de jeu aux joueurs en vue de la reprise de la saison 2019-2020. Le match se déroule en quatre périodes, appelés quart-temps, de trente minutes pour un total de 120 minutes. Le PSG s'impose une nouvelle fois et batte l'équipe belge par sept buts à zéro[8]. Malgré les restrictions sanitaires, le Collectif Ultra Paris (CUP) n'a pas respecté les consignes de sécurité, ce qui a déclenché une vague d'indignation sur les réseaux sociaux[9]. Le président du CUP indique par la suite qu'il démontrera "qu’on peut avoir un comportement responsable, même si l’ambiance en pâtit" et qu'il n'y avait pas "de volonté de désobéissance"[10].

Le , le PSG affronte les Écossais du Celtic Glasgow, une nouvelle fois à domicile au Parc des Princes. Encore une fois, Thomas Tuchel choisit de faire jouer tous ses joueurs et procède à pas moins de douze changements lors de la rencontre[11]. Malgré cela, les Parisiens s'imposent tout de même sur le score de quatre buts à zéro[12]. Lors de cette rencontre, les membres du CUP ont respecté les mesures sanitaires, après un rappel à l'ordre du club de la capitale[13]. Cette opposition contre le Celtic était la dernière rencontre amicale avant la reprise de la saison 2019-2020, le Paris Saint-Germain affrontant l'AS Saint-Étienne en finale de Coupe de France le 24 juillet, puis l'Olympique lyonnais en finale de Coupe de la Ligue le 31 juillet[14]. Juste après le match contre le Celtic, il est tout de même annoncé que le PSG affrontera le FC Sochaux le , pour parfaire sa préparation avant la reprise de la Ligue des Champions contre l'Atalanta Bergame en quart de finale[15].

Le , l'équipe du PSG accueille le FC Sochaux, pensionnaire de Ligue 2, toujours dans l'enceinte du Parc des Princes. Avant le match, la nouvelle recrue sochalienne Florentin Pogba, arrivé libre d'Atlanta United et frère de l'international français Paul Pogba, déclare que son club jouera avec "des restrictions"[16]. "Des règles vont être posées sur ce match, explique-t-il dans la presse. Le PSG a un duel en Ligue des champions à préparer, ce sera un match un peu particulier. [...] On aura des restrictions et je le comprends. Il faudra s’adapter au plus vite"[17]. L'entraîneur du FCSM Omar Daf confirme ces propos dans l'Est Républicain et affirme avoir posé des restrictions à ses joueurs pour éviter des blessures aux Parisiens à une semaine des échéances européennes en Ligue des Champions face à l'Atalanta Bergame[18].

La rencontre se déroule à huis clos, le PSG souhaitant évoluer dans des conditions similaires à celles de la Ligue des Champions[19], où le public reste interdit de stade en raison de la pandémie[20]. Le ballon utilisé est également celui utilisé en Coupe d'Europe habituellement[21]. Avant le match, les joueurs effectuent une minute de silence dans le stade vide, en hommage aux victimes des explosions au port de Beyrouth, survenues la veille le [22]. Ce match a été le premier où le maillot extérieur de la saison 2020-2021 est porté[23]. Les Rouge et Bleu s'imposent sur la plus petite des marges, grâce à un unique but de l'international camerounais Eric Maxim Choupo-Moting[24]. Thomas Tuchel laisse des cadres importants comme Neymar, Mauro Icardi, Marquinhos ou encore Thiago Silva au repos, pour éviter des blessures avant le match contre l'Atalanta Bergame[25]. Cette exhibition face au FC Sochaux est donc l'occasion pour plusieurs jeunes joueurs parisiens d’étrenner le maillot parisien pour la première fois[26]. Ainsi Kenny Nagera, Xavi Simons, Edouard Michut, Abdoulaye Kamara et El-Chadaille Bitshiabu ont joué pour la première fois avec l'équipe première[27].

Le Paris Saint-Germain termine sa série quatre de matchs amicaux de pré-saison sans encaisser de but et en ayant marqué à vingt et une reprises.

Fin de la saison 2019-2020[modifier | modifier le code]

Si les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue de la saison 2019-2020, ainsi que la fin de campagne en Ligue des Champions, ne font pas partie de la saison 2020-2021, ces deux échéances ont eu lieu pendant la préparation de cette saison et ont tenu un rôle important dans la reprise des joueurs du PSG[28],[29].

Finale de la Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le 24 juillet, le Paris Saint-Germain joue la finale de la Coupe de France 2019-2020 au Stade de France, initialement prévu le 25 avril 2020, contre l'AS Saint-Étienne[30]. Il s'agit du premier match officiel des Rouge et Bleu depuis le 11 mars, date du quart de finale retour de Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund, et également la première rencontre officielle du football français depuis le déconfinement[30]. Cette finale expérimente aussi un changement dans les règles du football. Après la pandémie de Covid-19 en France, l'IFAB (International Football Association Board), l’organisme qui édicte les lois du jeu dans le football a décidé d'inclure la possibilité d'effectuer cinq changements au cours d'un seul match, contre trois auparavant[31]. Ce changement a pour but de prévenir le risque de blessure lié à l’accumulation de match sur un temps réduit[31]. Il sera effectif sur toute la saison 2020-2021[31]. La crise du coronavirus bouleverse également l'organisation du match, seuls 4 100 spectateurs étaient présents alors que le stade de France comprend habituellement 80 000 places[32]. De plus, l’équipe victorieuse n'est pas montée dans la tribune présidentielle pour se voir remettre la Coupe de France et il n'y a pas eu de contact entre les joueurs et le Président de la République Emmanuel Macron, contrairement à ce que veut la tradition[30].

Au terme d'une rencontre très disputée, neuf cartons jaunes et un carton rouge ont été distribués aux deux équipes, le PSG s'impose sur le score de 1-0, grâce à un unique but de Neymar à la 14e minute[33]. L'international brésilien reprend un ballon fuyant juste après une frappe de Kylian Mbappé détourné par le gardien Jessy Moulin[34]. Cette rencontre est marquée par deux blessures côté parisien. Thilo Kehrer est remplacé par Colin Dagba à la 20e après un choc à la jambe[35]. Kylian Mbappé est, lui, remplacé par Pablo Sarabia à la 33e après un tacle appuyé de Loïc Perrin[36], qui est expulsé par l’arbitre[37]. Au terme de la rencontre, les Parisiens s’adjugent la treizième Coupe de France de leur histoire[38].

Finale de la Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet, les Parisiens affrontent l'Olympique lyonnais au Stade de France à l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue 2019-2020, initialement prévu le 4 avril 2020[39]. Cette finale est le dernier match de l'histoire de la Coupe de la Ligue[40]. En effet, le conseil d’administration de la LFP a voté la suppression de la compétition à l'issue de la saison 2019-2020, personne n'ayant répondu à son appel d'offres de diffusion télévisuelle en décembre 2018, couvrant la période 2020-2024[40]. Après un match disputé, ni Lyon ni le PSG n'a réussi à marquer le moindre but et le score est toujours de 0 - 0 à l'issue des prolongations[41]. La finale de la Coupe de la Ligue se dispute donc aux tirs aux buts[41]. C'est finalement le gardien de but parisien Keylor Navas qui débloque la situation du match en stoppant le sixième penalty lyonnais, tiré par Bertrand Traoré, avant que Pablo Sarabia ne réussisse le sien face à Anthony Lopes[42]. Le Paris Saint-Germain s’adjuge ainsi la neuvième Coupe de la Ligue de son histoire.

Comme lors de la finale de la Coupe de France une semaine plus tôt, l'accès au Stade de France était limité en raison de la pandémie de Covid-19 et seuls 3 500 spectateurs ont assisté à la victoire parisienne[43]. Cette rencontre est aussi marquée par les blessures côté parisien[44]. Les deux défenseurs brésiliens Thiago Silva et Marquinhos sortent en cours de match, remplacés par Leandro Paredes et Abdou Diallo, et l'avant-centre Mauro Icardi laisse sa place à Pablo Sarabia[41].Thomas Tuchel, se veut alors rassurant et avance que les deux défenseurs n'ont eu rien d'autres que des crampes[45]. Le coach ne se montre pas non plus inquiet concernant l'attaquant argentin et estime qu'il manque simplement de rythme[46],[47]. Layvin Kurzawa est également blessé et remplacé Thilo Kehrer[41]. L'international français est victime d'une lésion musculaire à la cuisse[48].

Ligue des Champions[modifier | modifier le code]

Contexte et préparation[modifier | modifier le code]

Le , l'UEFA qui avait annoncé la suspension de l'édition 2019-2020 de la Ligue des Champions, affectée par l'évolution croissante de la pandémie de Covid-19 en Europe[49], a décidé de la faire reprendre à Lisbonne au Portugal au mois d'août, sous la forme d'un Final 8[20].

Les quatre derniers matchs de huitième de finale retour sont disputés les 7 et , tandis que les quarts et demi-finales abandonnent le format aller-retour et se dérouleront sur un match unique entre le 12 et le [20]. La finale aura lieu le au stade de Luz[50]. Un protocole sanitaire très strict vient encadrer la fin des compétitions européennes. Chaque rencontre se déroulera à huis clos, pour limiter les risques de contaminations[51]. Un premier test PCR, visant à déterminer si une personne est atteinte du Covid-19, doit avoir lieu entre le quatorzième et le dixième jour précédant la date du match, et doit être effectué sur chaque joueur ou membre du staff. Un second test est exigé deux ou trois jours avant le match et un troisième la veille de la rencontre. Ce protocole s'applique pour chaque match de la Ligue des Champions et pour chaque équipe[52]. De plus, un ultime test doit avoir lieu avant que l'équipe ne quitte le Portugal. Les délégations de chaque club, habituellement composées d'une centaine de personnes, sont limitées à soixante, joueurs, membres du staff et encadrants inclus. Et seules quarante-cinq personnes de ce groupe pourront accéder à ce que l'UEFA nomme la zone 1 du stade, incluant le vestiaire, le banc de touche et les sièges des tribunes réservées aux joueurs et au staff[52]. Une partie de ces règles s'appliqueront lors de l'édition 2020-2021

Quart de finale face à l'Atalanta Bergame[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort visant à déterminer les confrontations des quarts et demi-finales s'est tenu à Nyon, en Suisse, le [53]. L'équipe du Paris Saint-Germain est désignée pour affronter l'Atalanta Bergame le à Estádio da Luz à Lisbonne, pour ce qui sera le premier match de reprise de la compétition[54].

Le , le Paris Saint-Germain affronte donc l'Atalanta Bergame[55]. Pour ce quart de finale, le club est privé de Marco Verratti, blessé, ainsi que d'Ángel Di María, suspendu en raison d'un carton jaune pris lors du huitième de finale retour contre le Borussia Dortmund[56]. Dès la vingt-septième minute de jeu, Mario Pašalić donne l'avantage aux Bergamasques d'une frappe enroulée qui termine dans la lucarne de Keylor Navas. Dominé en première mi-temps, les Parisiens haussent leur niveau de jeu en seconde période. Finalement, Marquinhos égalise à la quatre-vingt-dixième minute en reprenant rapidement un centre de son coéquipier brésilien Neymar. Eric Maxim Choupo-Moting inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel grâce à une passe décisive de Kylian Mbappé, entrée en jeu à la place de Pablo Sarabia à l'heure de jeu[57]. Le match se termine donc sur le score de 2-1, en faveur des Rouge et Bleu[55].

Demi-finale face au RB Leipzig[modifier | modifier le code]

Le a lieu la demi-finale opposant le club parisien au RB Leipzig, vainqueur de sa confrontation face à l'Atlético de Madrid[58]. Après le forfait de Keylor Navas, c'est le gardien de but espagnol Sergio Rico qui débute la rencontre[59]. Les deux milieux de terrain Marco Verratti et Idrissa Gueye sont également blessés, et laissent leur place à Ander Herrera et Leandro Paredes. Mauro Icardi, auteur d'une prestation peu convaincante contre l'Atalanta Bergame d'après son entraîneur Thomas Tuchel, est laissé sur le banc[60]. C'est Kylian Mbappé qui occupe la pointe de l'attaque, aux côtés de Neymar et Ángel Di María, qui réintègre le onze de départ après sa suspension[60]. Lors de ce match, Marquinhos ouvre le score pour le PSG dès la treizième minute de jeu. Servi par son coéquipier argentin Di María sur coup-franc, le Brésilien marque d'une tête au premier poteau. Les Parisiens doublent la mise à la quarante-deuxième minute. Après une relance ratée du gardien de but lipsien Péter Gulácsi, Paredes intercepte le ballon avant de le passer à Neymar, qui dévie la balle en direction de Di María. Le natif de Rosario inscrit le but du 2-0. Di María effectue une nouvelle passe décisive sur un centre pour le latéral gauche Juan Bernat, qui marque d'une tête décroisée à la cinquante-cinquième minute[61]. Pour la première fois de son histoire, le Paris Saint-Germain accède à la finale de la Ligue des Champions en s'imposant sur le score de 3-0[62].

Finale face au Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Prolongations de contrats et transferts[modifier | modifier le code]

Affecté par la pandémie de Covid-19 en France, le mercato a été bouleversé. Se tenant d'ordinaire de mi-juin jusqu'à la fin du mois d'août, le marché des transferts français a modifié ses dates pour s'accorder avec le reste des championnats européens[63]. Le mercato s'est tenu déroulé en deux fois. Après avoir ouvert ses portes une première fois entre le et le , il a rouvert entre le et le [64], date de la fin des tractations en Angleterre, Espagne, Italie et Allemagne[63]. Cette configuration particulière est motivé par le fait que la FIFA limite à douze semaines la durée totale du mercato, d'où l'interruption d'un mois pendant l'été[65].

Prolongations de contrats[modifier | modifier le code]

Au regard des événements inédits engendrés par la crise du Covid-19, le Paris Saint-Germain a décidé de proposer des prolongations de deux mois à ses joueurs en fin de contrat , leur permettant ainsi de jouer pour le club parisien jusqu'à la fin du mois d'août 2020 et de disputer les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue, ainsi que la fin de l'édition 2019-2020 de la Ligue des Champions. Dans cette perspective, Thiago Silva, Eric Maxim Choupo-Moting et Sergio Rico ont signé des prolongations de contrat[66]. Thomas Meunier et Edinson Cavani ont décidé de quitter le club à la fin du mois de juin 2020[67].

Le , le club du Paris Saint-Germain annonce la prolongation de contrat de son défenseur gauche Layvin Kurzawa jusqu'en 2024[68]. Il est imité par son coéquipier Presnel Kimpembe le , le champion du monde est alors lié avec les Rouge et Bleu jusqu'en 2024 également[69].

Transferts estivaux[modifier | modifier le code]

Le , le Paris Saint-Germain annonce sa première recrue estivale. Prêté par l'Inter Milan lors de la saison 2019-2020, le buteur argentin Mauro Icardi est définitivement transféré au PSG, où il signe un contrat le liant jusqu'en 2024 avec le club de la capitale[70]. Alors que sa clause libératoire était fixée à 70 millions d'euros, Icardi arrive à Paris contre 50 millions d'euros.

Six joueurs issus des équipes jeunes du club signent un premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain au cours de l'été. Teddy Alloh, défenseur français, et Kenny Nagera, attaquant de la même nationalité, passe pro le [71],[72] tandis qu'Anfane Ahamada Mze, milieu défensif également français, et Thierno Baldé, défenseur de la même origine, signent aussi un contrat professionnel le lendemain, le [73],[74]. Le , les Rouge et Bleu annoncent les signatures d'Édouard Michut, milieu de terrain, et de Djeidi Gassama, attaquant mauritanien[75],[76]. Tous sont liés avec le PSG jusqu'en 2023, les premiers contrats professionnels étant limités à trois ans seulement en France[77].

Le , Moussa Sissako, prêté avec option d'achat au Standard de Liège en janvier 2020, rejoint définitivement les rangs de l'équipe liégoise. Le défenseur central franco-malien de 19 ans rejoint la Belgique contre la somme de quatre-cent mille euros[78].

Formés au PSG, Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche décident de ne pas poursuivre leur carrière avec la formation parisienne et de signer leur premier contrat professionnel dans un club différent. Ainsi, Tanguy Kouassi rejoint le Bayern Munich, en Bundesliga, le . Il y signe un contrat de quatre ans, l'Allemagne, contrairement à la France, autorisant de plus long contrat pro pour les jeunes joueurs[77]. Adil Aouchiche, lui, décide rester en Ligue 1 et signe un bail de 3 ans avec l'AS Saint-Étienne le [79]. Cette vague de départ de jeunes issu du centre de formation parisien est similaire à celle des années précédentes. En 2019 déjà, Moussa Diaby, Christopher Nkunku, Stanley Nsoki, Timothy Weah ou encore Arthur Zagre, tous titi parisien, décidaient de quitter le club[80].

Cinq autres joueurs professionnels, non formés au Paris Saint-Germain, quittent le club au terme de leur contrat. Meilleur buteur du club, l'attaquant uruguayen Edinson Cavani quitte le PSG sept ans après son arrivée. Son départ est confirmé par Leonardo le [81]. Thomas Meunier rejoint le Borussia Dortmund le , quatre ans après son arrivée dans la capitale française[82]. Le capitaine brésilien Thiago Silva et l'attaquant camerounais Eric Maxim Choupo-Moting, avaient décidé de prolonger leur contrat respectif de deux mois, jusqu'à la fin du mois d'août 2020, afin de disputer la fin de la Ligue des Champions 2019-2020 avec les Rouge et Bleu[66]. Ils ne quittent le club qu'à l'issue de ce mois-ci, tout comme Sergio Rico, prêté par le FC Séville, qui ne rentre en Andalousie qu'au terme des échéances de la saison 2019-2020[66].

Mercato d'été Tableau détaillé des transferts du mercato d'été
Nom Nationalité Poste Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Mauro Icardi Drapeau de l'Argentine Argentine Attaquant Transfert (50 millions d'euros) Inter Milan Drapeau : Italie Serie A
Sergio Rico Drapeau de l'Espagne Espagne Gardien Transfert (6 millions d'euros) FC Séville Drapeau : Espagne La Liga
Rafinha Drapeau du Brésil Brésil Milieu Transfert libre (3M€ de bonus + 35% sur revente) FC Barcelone Drapeau : Espagne La Liga
Alexandre Letellier Drapeau de la France France Gardien Transfert libre US Orléans Drapeau : France National
Danilo Pereira Drapeau du Portugal Portugal Milieu Prêt payant (4 millions d'euros) FC Porto Drapeau : Portugal Liga NOS
Alessandro Florenzi Drapeau de l'Italie Italie Défenseur Prêt payant (1 million d'euros) AS Roma Drapeau : Italie Serie A
Moise Kean Drapeau de l'Italie Italie Attaquant Prêt Everton FC Drapeau : Angleterre Premier League
Alphonse Areola Drapeau de la France France Gardien Retour de prêt Real Madrid Drapeau : Espagne La Liga
Eric Junior Dina-Ebimbe Drapeau de la France France Milieu Retour de prêt Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Isaac Hemans Drapeau de la France France Milieu Retour de prêt SO Cholet Drapeau : France National
Jesé Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Retour de prêt Sporting CP Drapeau : Portugal Primeira Liga
Moussa Sissako Drapeau du Mali Mali Défenseur Retour de prêt Standard de Liège Drapeau : Belgique Pro League
Anfane Ahamada Mze Drapeau de la France France Milieu Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Teddy Alloh Drapeau de la France France Défenseur Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Thierno Baldé Drapeau de la France France Défenseur Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Djeidi Gassama Drapeau de la Mauritanie Mauritanie Attaquant Premier contrat professionnel PSG -17 ans Drapeau : France National U17
Édouard Michut Drapeau de la France France Milieu Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Kenny Nagera Drapeau de la France France Attaquant Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Sekou Yansané Drapeau de la France France Attaquant Premier contrat professionnel Dijon FCO -19 ans Drapeau : France National U19
Symbol oppose vote.svg Départs
Loïc Mbe Soh Drapeau de la France France Défenseur Transfert (5 millions d'euros) Nottingham Forest Drapeau : Angleterre Championship
Moussa Sissako Drapeau du Mali Mali Défenseur Transfert (400 mille euros) Standard de Liège Drapeau : Belgique Pro League
Alphonse Areola Drapeau de la France France Gardien Prêt Fulham FC Drapeau : Angleterre Premier League
Marcin Bułka Drapeau de la Pologne Pologne Gardien Prêt FC Carthagène Drapeau : Espagne LaLiga 2
Eric Junior Dina-Ebimbe Drapeau de la France France Milieu Prêt Dijon FCO Drapeau : France Ligue 1
Garissone Innocent Drapeau de la France France Gardien Prêt SM Caen Drapeau : France Ligue 2
Arnaud Kalimuendo Drapeau de la France France Attaquant Prêt RC Lens Drapeau : France Ligue 1
Mauro Icardi Drapeau de l'Argentine Argentine Attaquant Fin du prêt Inter Milan Drapeau : Italie Serie A
Sergio Rico Drapeau de l'Espagne Espagne Gardien Fin du prêt FC Séville Drapeau : Espagne La Liga
Adil Aouchiche Drapeau de la France France Milieu Fin de contrat AS Saint-Étienne Drapeau : France Ligue 1
Edinson Cavani Drapeau de l'Uruguay Uruguay Attaquant Fin de contrat Manchester United Drapeau de l'Angleterre Premier League
Eric Maxim Choupo-Moting Drapeau du Cameroun Cameroun Attaquant Fin de contrat Bayern Munich Drapeau : Allemagne Bundesliga
Tanguy Kouassi Drapeau de la France France Défenseur Fin de contrat Bayern Munich Drapeau : Allemagne Bundesliga
Thomas Meunier Drapeau de la Belgique Belgique Défenseur Fin de contrat Borussia Dortmund Drapeau : Allemagne Bundesliga
Thiago Silva Drapeau du Brésil Brésil Défenseur Fin de contrat Chelsea FC Drapeau de l'Angleterre Premier League

Transferts hivernaux[modifier | modifier le code]

Mercato d'hiver Tableau détaillé des transferts du mercato d'hiver
Nom Nationalité Poste Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Mauricio Pochettino Drapeau de l'Argentine Argentine Entraîneur Libre
Symbol oppose vote.svg Départs
Thomas Tuchel Drapeau de l'Allemagne Allemagne Entraîneur Renvoi
Jesé Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Résiliation

Compétitions[modifier | modifier le code]

Bilan du Paris SG dans les compétitions officielles (en cours)
Championnat de France Ligue des champions Coupe de France Trophée des champions
1er En cours (phase finale) à venir Vainqueur
face à l'Olympique de Marseille (2-1)
13V 3N 4D 4V 0N 2D 0V 0N 0D 1V 0N 0D
TOTAL : 18V 3N 6D

Trophées des champions[modifier | modifier le code]

Initialement prévu le , l'édition 2020 du Trophée des Champions a été décalé à janvier 2021. En raison de la pandémie du Covid-19 en France, le Paris Saint-Germain a dû rattraper les matchs de Coupe de France, Coupe de la Ligue et Ligue des Champions au mois de juillet et août 2020, rendant impossible la tenue du Trophée des Champions à sa date initiale. Cette édition de la compétition opposera le PSG, tenant en titre des quatre compétitions nationales françaises, à l'Olympique de Marseille, deuxième de l'édition 2019-2020 de la Ligue 1[83].

Trophée des champions Paris Saint-Germain 2 - 1 Olympique de Marseille Stade Bollaert-Delelis, Lens

21 h 00
Icardi But inscrit après 39 minutes 39e
Neymar But inscrit après 85 minutes 85e (pén.)
(1 - 0) But inscrit après 89 minutes 89e Payet (Passe décisive Thauvin) Spectateurs : 0 (huis clos)
Diffuseur : Canal+ et Téléfoot
Arbitrage : Drapeau : France Ruddy Buquet
Arbitre vidéo : Drapeau : France Willy Delajod
Mbappé Averti après 90 minutes 90e Rapport Averti après 17 minutes 17e Radonjić
Averti après 26 minutes 26e Nagatomo
Averti après 72 minutes 72e Lirola
Averti après 77 minutes 77e Álvaro

Championnat[modifier | modifier le code]

La Ligue 1 2020-2021 est la quatre-vingt-troisième édition du championnat de France de football et la dix-neuvième sous l'appellation Ligue 1. Depuis cette saison, la Ligue 1 a pour sponsor principal la plateforme de livraison de repas à domicile Uber Eats[84]. La marque remplace ainsi Conforama au naming de la compétition, qui se nomme maintenant Ligue 1 Uber Eats[85]. La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres, chaque club se rencontrant à deux reprises. Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour les coupes d'Europe. Le premier et le deuxième sont qualifiés pour les phases de groupe de la Ligue des Champions, tandis que le troisième disputera le troisième tour de qualification de cette compétition. Le quatrième, au même titre que le vainqueur de la Coupe de France 2021, sera qualifié pour les phases de groupe de la Ligue Europa. Nouveauté cette saison, le cinquième de Ligue 1 disputera les barrages de la Ligue Europa Conférence, troisième compétition européenne qui verra le jour lors de la saison 2021-2022[86]. Le Paris Saint-Germain participe à cette compétition pour la quarante-huitième fois de son histoire et la quarante-septième fois de suite depuis la saison 1974-1975, ce qui constitue un record au niveau national.

Journées 1 à 5[modifier | modifier le code]

Journées 1 à 5 du championnat
J. Rencontre Place
1 Paris SG 1-0 FC Metz 7e (0)
2 RC Lens 1-0 Paris SG 13e (-3)
3 Paris SG 0-1 O. Marseille 15e (-6)
4 OGC Nice 0-3 Paris SG 8e (-4)
5 Stade de Reims 0-2 Paris SG 7e (-4)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Initialement programmée le dimanche , la rencontre opposant le Paris Saint-Germain au FC Metz, comptant pour la première journée de Ligue 1, se disputera le mercredi [87]. Ce report s'explique par le fait que le PSG dispute la demi-finale de la Ligue des Champions face au RB Leipzig le mardi . La date initiale du match face aux messins tombe, de plus, le jour de la finale de la compétition européenne pour laquelle le PSG s'est qualifié[88]. Suite à la crise du Covid-19, et le report d'un nombre conséquent de match, le calendrier des deux saisons a fini par se chevaucher[89]. À la demande du PSG, et en accord avec le RC Lens et le diffuseur Canal+, il en est de même pour le match de la deuxième journée, qui devait se tenir le samedi , et qui est finalement reporté au . Après avoir disputé le Final 8 de la Ligue des Champions et atteint la finale de la compétition (perdue sur le score de 0-1 face au Bayern Munich), les parisiens ne sont rentrés de Lisbonne que 5 jours avant la programmation initiale de la rencontre et souhaitaient donc un temps de repos et de préparation supplémentaire avant la reprise du championnat[90].

Journées 6 à 10[modifier | modifier le code]

Journées 6 à 10 du championnat
J. Rencontre Place
6 Paris SG 6-1 Angers SCO 4e (-2)
7 Nîmes O. 0-4 Paris SG 2e (-2)
8 Paris SG 4-0 Dijon FCO 1er (0)
9 FC Nantes 0-3 Paris SG 1er (+3)
10 Paris SG 3-0 Stade rennais 1er (+5)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 11 à 15[modifier | modifier le code]

Journées 11 à 15 du championnat
J. Rencontre Place
11 AS Monaco 3-2 Paris SG 1er (+2)
12 Paris SG 2-2 G. Bordeaux 1er (+2)
13 Montpellier HSC 1-3 Paris SG 1er (+2)
14 Paris SG 0-1 O. lyonnais 3e (-1)
15 Paris SG 2-0 FC Lorient 2e (-1)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 16 à 19[modifier | modifier le code]

Journées 16 à 19 du championnat
J. Rencontre Place
16 Lille OSC 0-0 Paris SG 3e (-1)
17 Paris SG 4-0 RC Strasbourg 3e (-1)
18 AS St-Étienne 1-1 Paris SG 2e (-3)
19 Paris SG 3-0 Stade brestois 2e (-1)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 20 à 24[modifier | modifier le code]

Journées 20 à 24 du championnat
J. Rencontre Place
20 Angers SCO 0-1 Paris SG ? (?)
21 Paris SG Montpellier HSC
22 FC Lorient Paris SG
23 Paris SG Nîmes O.
24 O. Marseille Paris SG
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 25 à 29[modifier | modifier le code]

Journées 25 à 29 du championnat
J. Rencontre Place
25 Paris SG OGC Nice
26 Paris SG AS Monaco
27 Dijon FCO Paris SG
28 G. Bordeaux Paris SG
29 Paris SG FC Nantes
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 30 à 34[modifier | modifier le code]

Journées 30 à 34 du championnat
J. Rencontre Place
30 O. lyonnais Paris SG
31 Paris SG Lille OSC
32 RC Strasbourg Paris SG
33 Paris SG AS St-Étienne
34 FC Metz Paris SG
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 35 à 38[modifier | modifier le code]

Journées 35 à 38 du championnat
J. Rencontre Place
35 Paris SG RC Lens
36 Stade rennais Paris SG
37 Paris SG Stade de Reims
38 Stade brestois Paris SG
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Classement[modifier | modifier le code]

Rang Équipe
v · d · m
Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification ou relégation
1 Olympique lyonnais 39 18 11 6 1 37 16 +21 Qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions
2 Paris Saint-Germain T 36 18 11 3 4 40 11 +29
3 LOSC Lille 36 18 10 6 2 32 14 +18 Qualification pour le troisième tour de qualification de la Ligue des champions
4 Stade rennais FC 32 18 9 5 4 26 19 +7 Qualification pour la phase de groupes de la Ligue Europa
5 Olympique de Marseille 31 16 9 4 3 25 16 +9 Qualification pour les barrages de la Ligue Europa Conférence
Mis à jour après les matchs joués, au . Source : Ligue 1
Critères de départage :
1. Différence de buts générale
2. Plus grand nombre de points sur confrontations directes
3. Différence de buts particulière
4. Plus grand nombre de buts dans les confrontations directes
5. Plus grand nombre de buts à l’extérieur dans les confrontations directes
6. Meilleure attaque générale
7. Meilleure attaque à l’extérieur (général)
8. Club ayant marqué le plus grand nombre de buts sur une rencontre de championnat
9. Départage disciplinaire

Ligue des Champions[modifier | modifier le code]

La Ligue des champions 2020-2021 est la 66e édition de la Ligue des champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes inter-clubs. Elle est divisée en deux phases, une phase de groupes, qui consiste en huit mini-championnats de quatre équipes par groupe, les deux premières poursuivant la compétition et la troisième étant repêchée en seizièmes de finale de la Ligue Europa.

Parcours en Ligue des champions[modifier | modifier le code]

Parcours en Ligue des champions
Groupe
Paris SG Drapeau : France 1-2 3-1 Drapeau : Angleterre Man. United
Istanbul BFK Drapeau : Turquie 0-2 5-1 Drapeau : France Paris SG
RB Leipzig Drapeau : Allemagne 2-1 0-1 Drapeau : France Paris SG
Phase Finale
FC Barcelone Drapeau : Espagne - - Drapeau : France Paris SG
Phase de groupes[modifier | modifier le code]
Classement et résultats du groupe H de la Ligue des champions 2020-2021
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : France Drapeau : Allemagne Drapeau : Angleterre Drapeau : Turquie
1 Drapeau : France Paris Saint-Germain 12 6 4 0 2 13 6 +7 Drapeau : France Paris Saint-Germain 1-0 1-2 5-1
2 Drapeau : Allemagne RB Leipzig 12 6 4 0 2 11 12 -1 Drapeau : Allemagne RB Leipzig 2-1 3-2 2-0
3 Drapeau : Angleterre Manchester United 9 6 3 0 3 15 10 +5 Drapeau : Angleterre Manchester United 1-3 5-0 4-1
4 Drapeau : Turquie İstanbul Başakşehir 3 6 1 0 5 7 18 -11 Drapeau : Turquie İstanbul Başakşehir 0-2 3-4 2-1
Phase finale[modifier | modifier le code]

Coefficient UEFA[modifier | modifier le code]

Ce classement permet de déterminer les têtes de séries dans les compétitions européennes, plus les clubs gagnent des matches dans ces compétitions, plus leur coefficient sera élevé[91].

Classement 2020 des clubs selon leur coefficient UEFA
Rang
2020
Rang
2019
Évolution Club 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020 Coefficient
1 3 +2 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 29,000 22,000 29,000 20,000 34,000 134,000
2 1 -1 Drapeau : Espagne Real Madrid 33,000 33,000 32,000 19,000 17,000 134,000
3 2 -1 Drapeau : Espagne FC Barcelone 26,000 23,000 25,000 30,000 24,000 128,000
7 7 Drapeau : France Paris Saint-Germain 24,000 20,000 19,000 19,000 31,000 113,000

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Matchs officiels de la saison[modifier | modifier le code]

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Encadrement technique[modifier | modifier le code]

L'équipe parisienne est entraînée par l'allemand Thomas Tuchel, qui entame sa troisième saison avec le club. Entraîneur de 46 ans en début de saison, Tuchel commence sa carrière à Mayence en 2009[92]. Tout juste promu, il stabilise le club en Bundesliga et le qualifie même en Ligue Europa à deux reprises, avant de partir en 2014[93]. Après être resté une année sans club, il rejoint le Borussia Dortmund et succède de nouveau à Jürgen Klopp, aussi passé par Mayence[93]. Sous la direction du tacticien allemand, le BVB s'affirme comme l'un des meilleurs clubs d'Allemagne, derrière l'intouchable Bayern Munich. Il remporte une coupe d'Allemagne en 2017 face à ces mêmes bavarois. Tuchel est cependant licencié à l'issue de sa deuxième saison, malgré le meilleur pourcentage de victoire de l'histoire du club[94]. Après une nouvelle saison sans club, il intègre le banc de touche du Paris Saint-Germain le , à la place d’Unai Emery. Avec le PSG, Thomas Tuchel remporte deux championnat de France en 2019 et 2020, deux trophées des Champions en 2018 et 2019, ainsi qu'une Coupe de France et une Coupe de la Ligue en 2020. Il a également été nommé meilleur entraîneur de Ligue 1 en 2019[94].

Le Paris Saint-Germain effectue un nombre significatif de changement dans son staff médical dès le mois de juin 2020. Cristoforo Filetti, préparateur physique pour le club de Salernitana en Serie B, arrive à Paris le 8 juillet 2020[95]. Nicola Bisciotti remplace Martin Bucheit au poste de responsable performance[96] et Maxime Coulerot revient au club pour intégrer l'équipe de sport scientist[97]. Le PSG s'appuie sur un nombre de collaborateurs franco-italiens importants, dont la plupart sont issus de la clinique Aspetar de Doha[95]. C'était déjà le cas du docteur Baudot et de Cristiano Eirale, recrutés l'an passé[98]. Pour cette saison, le club s'appuie sur un staff composé de vingt-six personnes, réparties dans trois départements : le staff technique, le staff médical et le staff performance[99].

Thomas Tuchel est renvoyé le 29 décembre 2020. Ses adjoints Arno Michels et Zsolt Lőw, le responsable de la préparation physique Rainer Schrey, ainsi que l'analyste vidéo Benjamin Weber quittent eux aussi le club à cette même date[100]. Il est remplacé le 2 janvier 2021 par l'Argentin Mauricio Pochettino[101]. Ce dernier arrive avec sa propre équipe composée de ses deux fidèles adjoints : son compatriote Miguel D'Agostino et l'espagnol Jesus Perez, de l'ancien international espagnol Toni Jiménez au poste d'entraîneur des gardiens, et enfin de son fils Sebastiano Pochettino comme préparateur physique. Zoumana Camara n'est finalement pas conservé dans le staff technique, tout comme Jean-Luc Aubert, jusque-là entraîneur adjoint des gardiens, alors que Gianluca Spinelli reste finalement au club et travaillera désormais en duo avec Toni Jiménez.

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste l'effectif professionnel du Paris Saint-Germain pour la saison 2020-2021[102].

Effectif de la saison 2020-2021
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 4] Nom Date de naissance Sélection[note 5] Club précédent Contrat
Gardiens
1 G Drapeau du Costa Rica Navas, KeylorKeylor Navas 15/12/1986 (34 ans) Costa Rica Real Madrid 2019-2023
16 G Drapeau de l'Espagne Rico, SergioSergio Rico 01/09/1993 (26 ans) Espagne Séville FC 2020-2024
30 G Drapeau de la France Letellier, AlexandreAlexandre Letellier 11/12/1990 (30 ans) US Orléans 2020-2021
Défenseurs
3 D Drapeau de la France Kimpembe, PresnelPresnel Kimpembe 13/08/1995 (25 ans) France Formé au club 2015-2024
4 D Drapeau de l'Allemagne Kehrer, ThiloThilo Kehrer 21/09/1996 (24 ans) Allemagne Schalke 04 2018-2023
5 D Drapeau du Brésil Marquinhos, Marquinhos Capitaine 14/05/1994 (26 ans) Brésil AS Rome 2013-2024
14 D Drapeau de l'Espagne Bernat, JuanJuan Bernat une croix 01/03/1993 (27 ans) Espagne Bayern Munich 2018-2021
20 D Drapeau de la France Kurzawa, LayvinLayvin Kurzawa 04/09/1992 (28 ans) France AS Monaco 2015-2024
22 D Drapeau de la France Diallo, AbdouAbdou Diallo 04/05/1996 (24 ans) France espoirs Borussia Dortmund 2019-2024
24 D Drapeau de l'Italie flèche vers la droite Florenzi, AlessandroAlessandro Florenzi 11/03/1991 (29 ans) Italie AS Rome 2020-2021
25 D Drapeau des Pays-Bas Bakker, MitchelMitchel Bakker 20/06/2000 (20 ans) Pays-Bas espoirs Ajax Amsterdam 2019-2023
31 D Drapeau de la France Dagba, ColinColin Dagba 06/09/1998 (22 ans) France espoirs Formé au club 2017-2024
Milieux de terrain
6 M Drapeau de l'Italie Verratti, MarcoMarco Verratti 05/11/1992 (28 ans) Italie Delfino Pescara 2012-2024
8 M Drapeau de l'Argentine Paredes, LeandroLeandro Paredes 29/06/1994 (26 ans) Argentine Zénith SP 2019-2023
11 M Drapeau de l'Argentine Di María, ÁngelÁngel Di María 14/02/1988 (32 ans) Argentine Manchester United 2015-2021
12 M Drapeau du Brésil Rafinha, Rafinha 12/02/1993 (27 ans) Brésil FC Barcelone 2020-2023
15 M Drapeau du Portugal flèche vers la droite Pereira, DaniloDanilo Pereira 09/09/1991 (29 ans) Portugal FC Porto 2020-2021
19 M Drapeau de l'Espagne Sarabia, PabloPablo Sarabia 11/05/1992 (28 ans) Espagne Séville FC 2019-2024
21 M Drapeau de l'Espagne Herrera, AnderAnder Herrera 14/08/1989 (31 ans) Espagne Manchester United 2019-2024
23 M Drapeau de l'Allemagne Draxler, JulianJulian Draxler 20/09/1993 (27 ans) Allemagne VfL Wolfsburg 2017-2021
27 M Drapeau du Sénégal Gueye, IdrissaIdrissa Gueye 26/09/1989 (31 ans) Sénégal Everton FC 2019-2023
Attaquants
7 A Drapeau de la France Mbappé, KylianKylian Mbappé 20/12/1998 (22 ans) France AS Monaco 2018-2022
9 A Drapeau de l'Argentine Icardi, MauroMauro Icardi 19/02/1993 (27 ans) Argentine Inter Milan 2020-2024
10 A Drapeau du Brésil Neymar Jr, Neymar Jr 05/02/1992 (28 ans) Brésil FC Barcelone 2017-2022
18 A Drapeau de l'Italie flèche vers la droite Kean, MoiseMoise Kean 28/02/2000 (20 ans) Italie Everton FC 2020-2021
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Allemagne Rainer Schrey (responsable)
  • Drapeau : France Nicolas Mayer
  • Drapeau : Espagne Drapeau : Argentine Sebastiano Pochettino
Entraîneur(s) des gardiens

Analyste(s) vidéo

  • Drapeau : Allemagne Benjamin Weber

Coordinateur performance club

  • Drapeau : Italie Gian Nicola Bisciotti

Sport scientist(s)

  • Drapeau : France Denis Lefebve
  • Drapeau : Brésil Ricardo Rosa
  • Drapeau : Australie Ben Michael Simpson
  • Drapeau : France Maxime Coulerot
  • Drapeau : Italie Cristoforo Filetti

Coordinateur médical et performance club

  • Drapeau : Italie Cristiano Eirale

Responsable médical

  • Drapeau : France Christophe Baudot

Physiothérapeute(s)

  • Drapeau : France Frédéric Mankowski
  • Drapeau : Italie Diego Mantovani
  • Drapeau : France Cyril Praud
  • Drapeau : France Gael Pasquer
  • Drapeau : France Joffrey Martin
  • Drapeau : Brésil Rafael Martini
  • Drapeau : Portugal Angelo Castro

Nutritionniste(s)

  • Drapeau : France Marina Fabre

Podologue(s)

  • Drapeau : France Gaëlle Scalia

Légende

Consultez la documentation du modèle

Joueurs prêtés[modifier | modifier le code]

P. Nat. Nom Club en prêt Compétition Championnat Coupe d'Europe Coupes nationales Total
MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge
- G Drapeau : France Alphonse Areola Fulham FC Drapeau : Angleterre Premier League 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
- G Drapeau : Pologne Marcin Bułka FC Carthagène Drapeau : Espagne Segunda División 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
- G Drapeau : France Garissone Innocent SM Caen Drapeau : France Ligue 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
- A Drapeau : France Arnaud Kalimuendo RC Lens Drapeau : France Ligue 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Capitanat[modifier | modifier le code]

En septembre 2019, Thomas Tuchel déclare qu'il y a cinq capitaines possibles au PSG[103]. Si Thiago Silva est le capitaine désigné du club, le technicien allemand évoque également Marquinhos, Marco Verratti, Edinson Cavani et Kylian Mbappé comme alternative possible[103]. Ces dires sont toutefois faussés, car huit capitaines, n'incluant pas Mbappé, ont porté le brassard au cours de la saison 2019-2020[104]. Quand Thiago Silva n'est pas sur le terrain, c'est son coéquipier brésilien Marquinhos qui est capitaine, ou, moins fréquemment, Presnel Kimpembe, non cité par Tuchel en début de saison[105]. Ce dernier a notamment débuté le match en tant que leader le , lors de la 7e journée de Ligue 1[106]. Edinson Cavani a été capitaine à plusieurs reprises également, souvent lorsque les trois défenseurs ne sont plus sur le terrain[107]. Marco Verratti et Ángel Di María ont porté à tour de rôle le brassard de capitaine lors d'un match de Coupe de la Ligue contre Le Mans le [108]. Lors du Trophée des Champions, c'est Alphonse Areola qui avait ainsi fini la rencontre en tant que capitaine[109]. Enfin, Leandro Paredes a porté le brassard le , alors que le PSG affrontait Pau en Coupe de France[110].

« Normalement, si j'ai une décision à prendre concernant l'équipe, je parle avec les deux Brésiliens Thiago Silva et Marquinhos, avec Marco Verratti, avec Edinson Cavani et avec Kylian Mbappé. Ce sont mes cinq capitaines, ou les cinq qui prennent les décisions avec moi. Nous avons deux capitaines qui sont Thiago Silva et Marquinhos, les trois autres sont après comme possibles capitaines pour nous, c'est clair. Mais c'était comme ça l'année dernière et c'est toujours comme ça. On a besoin comme entraîneur d'un groupe, je ne peux pas discuter de toutes les choses avec tout le monde. Pour quelques choses, je veux avoir une opinion de l'équipe, je veux parler de l'organisation, parfois des sensations des joueurs. C'est nécesaire que les cinq prennent cette responsabilité. C'est un échange très important et très fluide. »

— Thomas Tuchel à propos du capitanat au PSG, en septembre 2019[111].

Au club depuis le , et capitaine depuis le de la même année, Thiago Silva quitte le club en août 2020, après avoir participé aux dernières échéances de la saison 2019-2020[112]. C'est Leonardo, le directeur sportif du club, qui annonce que l'international brésilien ne prolongera pas son contrat avec le club de la capitale[113]. De ce fait, le brassard de capitaine est à pourvoir. Interrogé quant à la succession d'O Monstro, l'entraîneur du club Thomas Tuchel estime que Marquinhos et Presnel Kimpembe sont deux candidats crédibles au poste de capitaine[81]. Durant la pré-saison, Marquinhos est capitaine quand Thiago Silva n'est pas sur le terrain et lors de la finale de Coupe de la Ligue contre l'Olympique lyonnais, c'est Kimpembe qui prend le brassard quand Marquinhos sort sur blessure[114], laissant entendre que c'est bien le jeune brésilien qui prendra la suite de Thiago Silva[105]. Durant la pré-saison, les deux joueurs se sont exprimés à ce sujet. Marquinhos a déclaré "Je veux finir ma carrière au PSG. Être capitaine du PSG c’est une grande responsabilité et serait aussi un grand plaisir[115]" quand son coéquipier français Kimpembe affirme que "le brassard, on ne dit pas non, bien évidemment ! C’est une fierté pour moi de le porter, c’est quelque chose de grand ! Après, on sait que le capitaine, c’est Thiago Silva pour l'instant et après, c’est Marquinhos. Après, si on me donne le brassard, je le prends volontiers. Mais je ne le revendique pas. Porter le brassard de capitaine est un rêve pour tout titi du club[116]".

Onze de départ (toutes compétitions)[modifier | modifier le code]

Joueurs en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Structure juridique et organigramme[modifier | modifier le code]

Cette saison, le club du Paris Saint-Germain est toujours géré par Qatar Sport Investments, filiale de Qatar Investment Authority, le fonds d'investissement souverain de l’émirat du Qatar, propriétaire du club depuis 2011. Nasser al-Khelaïfi est donc toujours président et directeur général du club depuis l'arrivée de QSI dans le capital du club parisien, tout comme Jean-Claude Blanc, qui reste directeur général délégué du PSG[117]. Leonardo entame sa deuxième au poste de directeur sportif, après avoir remplacé Antero Henrique le [118]. L'ancien international brésilien avait déjà occupé ce poste entre 2011 et 2013. Le , le PSG nomme Thibaut Karsenty au poste de manager général de l'Association PSG, la section amateur du club[119].

Éléments économiques et financiers[modifier | modifier le code]

Équipementier et sponsors[modifier | modifier le code]

Aspects socio-économiques[modifier | modifier le code]

Affluence[modifier | modifier le code]

Supporteurs[modifier | modifier le code]

Couverture médiatique[modifier | modifier le code]

Maillots de la saison[modifier | modifier le code]

Comme depuis plusieurs saisons, le Paris Saint-Germain joue avec quatre maillots différents[120]. Pour les cinquante ans du club, Nike et le PSG ont choisi de rééditer des maillots historiques. Le maillot domicile rend hommage à la tenue dessinée par Daniel Hechter en 1973 et le maillot extérieur est un écho à la victoire en Coupe des Coupes de 1996[121]. Si les deux premières tenues sont équipées par Nike, le maillot third et le maillot fourth sont estampillés Jordan, pour la troisième saison consécutive[120]. Cette spécificité s'inscrit une collaboration commencée en 2018 entre le club parisien et Jordan, filiale de la marque Nike. Ce contrat court jusqu'en 2021 et s'étend sur trois saisons[122].

Maillot domicile[modifier | modifier le code]

Le Paris Saint-Germain, qui fête les 50 ans de sa création en 2020, choisit de rééditer le maillot Hechter, la tenue incontournable du club crée par le couturier et ancien président du club Daniel Hechter[123]. Le maillot domicile est donc similaire à celui de la saison 1973-1974. Principalement bleu, la nouvelle tenue comporte une large bande rouge verticale au niveau du torse, encadrée par deux liserés blancs. La bande centrale est cependant coupée, afin de laisser plus de visibilité au sponsor ALL - Accor Live Limitless. La bande n'est toutefois pas présente dans le dos, comme elle pouvait l'être sur les anciens maillots Hechter[124]. Les manches se terminent par deux liserés rouges et un liseré blanc et le col, quant à lui, comporte un liseré blanc. Sur le flanc, la mention "Paris Saint-Germain - 50 ans" est lisible[125]. Le logo du club ainsi que le logo Swoosh de Nike sont légèrement plus rapproché vers l'intérieur que d'ordinaire, centrés sur les deux liserés blancs de la bande Hechter[126]. Un drapeau français est présent sur la face intérieure gauche du maillot[123].

Initialement prévu au mois de mai, l'officialisation du maillot domicile n'a eu lieu que le mardi , en même temps que le nouveau maillot extérieur, en raison de la pandémie du Covid-19 qui paralyse les usines Nike en Asie et retardent les délais de production[127]. Le maillot domicile est porté le soir même, alors que le PSG affronte le Celtic Glasgow au Parc des Princes pour le troisième match amical de la pré-saison[128]. Quelques jours après le lancement du maillot, Daniel Hechter salue l'hommage qui lui ait fait et déclare qu'il est "à peu près fidèle" au design d'origine. Il ajoute que "s’il a été autant réclamé par les supporters, c’est qu’ils ont bien senti que ça manquait. Je suis content qu’il soit présent aujourd’hui"[129].

« Au-delà du maillot, il n’est que le symbole de l’âme du club, pas autre chose. S’il a été autant réclamé par les supporters, c’est qu’ils ont bien senti que ça manquait. Je suis content qu’il soit présent aujourd’hui. Je considérais à l’époque que le stade était un des plus beaux spectacles au monde. Le théâtre, l’opéra ont leur costume, il fallait faire de même pour le football. Il fallait faire une tenue qui correspondait à l’envie que j’avais et qui était celle des Parisiens, car j’ai repris les couleurs de Paris. »

— Daniel Hechter, évoquant le nouveau maillot parisien ainsi que son design d'origine[130].

Comme chaque saison, le maillot parisien est disponible en version Authentic et en version Replica[131]. La version Authentic, celle portée par les joueurs, montre quelques différences avec sa version Replica, celle destinée aux supporters[132]. Sur la version Authentic, on distingue des motifs sur les épaules et le long du corps, absents sur le Replica. Cette différence est due à l'apparition de la technologie VaporKnit de Nike, qui présente des effets ondulés sur ces parties du maillot, destinés à évacuer l’humidité sur des endroits clés du corps grâce à ses fines mailles en trois dimensions qui épouse au mieux les formes du corps du joueur[132]. Sur l'Authentic, le logo du PSG et le Swoosh de Nike sont thermocollés, alors qu'ils sont brodés sur la version Replica[131]. On retrouve ces distinctions également sur le maillot extérieur[133].

Maillot extérieur[modifier | modifier le code]

Le maillot extérieur du Paris Saint-Germain de cette saison puise également son inspiration dans des maillots plus anciens, qui ont marqué l'histoire du club[133]. Celui-là s'inspire du design des années 1980 et des années 1990, mais plus particulièrement du maillot extérieur porté pendant la saison 1996-1997, qui fait suite à la victoire en Coupe des Coupes[134]. Sur cette nouvelle tenue, on retrouve donc le design d'un Hechter "inversé" : sur un maillot majoritairement blanc, on distingue une large bande rouge verticale encadrée par deux liserés bleu foncé. On retrouve ce même bleu sur le col du maillot, conçu de la même manière que le col d'un polo. Comme sur le maillot third de la saison 2019-2020, deux boutons sont présents en bas du col. Contrairement à la tenue portée dans les années 1990, la bande Hechter n'est pas présente dans le dos[133]. Comme sur le maillot domicile, un drapeau français est présent sur la face intérieure gauche du maillot[123]. Cette tenue est disponible en version Authentic et Replica, avec les mêmes particularités que pour le premier jeu de maillot[133].

Ce maillot est officialisé le , en même temps que le nouveau maillot domicile[121]. Il est porté par les joueurs pour la première fois le , au Parc des Princes, pour le quatrième et dernier match amical de pré-saison contre le FC Sochaux[23].

Maillots spéciaux[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Bilan collectif[modifier | modifier le code]

Bilan sportif de l'équipe première du Paris Saint-Germain
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Trophée des champions Finale Vainqueur 1 1 0 0 2 1 +1
Ligue 1 - - 13 9 0 4 30 7 +23
Ligue des champions Phase de groupes - 6 4 0 2 13 6 +7
Coupe de France 1/32 de finale - 0 0 0 0 0 0 0
Total - - 19 13 0 6 43 13 +30

Statistiques des buteurs[modifier | modifier le code]

Buteurs de la saison 2020-2021 pour le Paris Saint-Germain[135]
Buteur Ligue 1 Coupe de
France
Trophée des

Champions

Ligue des

Champions

Total Min MJ
TOTAL1 27 - - 4 31 1350 15
1 Kylian Mbappé 9 - - 0 9 - -
2 Moise Kean 3 - - 2 5 - -
3 Angel Di Maria 2 - - 1 3 - -
4 Neymar 2 - - 1 3 - -
  1. Total des buts dans le jeu, hors c-s-c.

Statistiques des passeurs[modifier | modifier le code]

Passeurs de la saison 2020-2021 pour le Paris Saint-Germain[136]
Buteur Ligue 1 Coupe de
France
Trophée des

Champions

Ligue des

Champions

Total Min MJ
TOTAL - - - - - - -
1 - - - - - -
2 - - - - - - -
3 - - - - - - -
4 - - - - - - -

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

(Mis à jour le )

Numéro Nat. Nom Championnat Ligue des champions Coupe de France Trophée des champions Total
M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge
1 Drapeau : Costa Rica Navas 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
3 Drapeau : France Kimpembe 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
4 Drapeau : Allemagne Kehrer 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
5 Drapeau : Brésil Marquinhos 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
6 Drapeau : Italie Verratti 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
7 Drapeau : France Mbappé 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
8 Drapeau : Argentine Paredes 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
10 Drapeau : Brésil Neymar Jr 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
11 Drapeau : Argentine Di María 3 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14 Drapeau : Espagne Bernat 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
18 Drapeau : Argentine Icardi 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
19 Drapeau : Espagne Sarabia 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20 Drapeau : France Kurzawa 2 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
21 Drapeau : Espagne Herrera 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
22 Drapeau : France Diallo 2 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
23 Drapeau : Allemagne Draxler 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
25 Drapeau : Pays-Bas Bakker 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
27 Drapeau : Sénégal Gueye 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
30 Drapeau : Pologne Bulka 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
31 Drapeau : France Dagba 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
40 Drapeau : France Innocent 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

Autres équipes[modifier | modifier le code]

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

Équipe féminine[modifier | modifier le code]

Équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Exceptionnellement, ce match s'est disputé en quatre périodes de 30 minutes.
  2. Les mi-temps de ce match n'étaient que de quarante minutes chacune, pour un match qui aura duré quatre-vingt minutes.
  3. a et b Le match commencé le 8 décembre est interrompu, les 22 joueurs quittant le terrain suite à des propos jugés racistes du 4e arbitre envers l'entraîneur adjoint d'Istanbul Pierre Webó. Le match reprend le lendemain à la 14e minute, avec un nouveau quatuor d'arbitres.
  4. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  5. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Phillipe Goguet, « Mbappé présent pour la reprise, Leonardo aussi », sur CulturePSG, (consulté le 8 juillet 2018).
  2. « PSG : reprise de l'entraînement jeudi "en petits groupes" », sur Sport24, (consulté le 7 juillet 2020)
  3. a et b « Le Havre, Waasland-Beveren et Celtic Glasgow au programme », sur PSG.FR, (consulté le 9 juillet 2020)
  4. Marius Cassoly, « Les Shamrock Rovers pas encore certains de pouvoir affronter le PSG », sur CulturePSG, (consulté le 9 juillet 2020)
  5. Philippe Goguet, « Le match amical Le Havre/PSG officialisé, sa diffusion aussi », sur CulturePSG, (consulté le 20 juillet 2020)
  6. David Opoczynski, « Le Havre-PSG ouvert au public : "Un vrai phénomène de curiosité et d’incompréhension" », sur leparisien.fr, (consulté le 20 juillet 2020)
  7. « Le Havre V Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 20 juillet 2020)
  8. a et b François Verdenet, « Le PSG déroule en amical face à Waasland-Beveren (7-0) », sur L'Équipe, (consulté le 20 juillet 2020)
  9. Yves Leroy, « PSG-Beveren : au Parc, une si difficile distanciation », sur leparisien.fr, (consulté le 20 juillet 2020)
  10. « PSG-Celtic : le PSG a tranché pour le CUP », sur Paristeam, (consulté le 20 juillet 2020)
  11. « Paris Saint-Germain V Celtic », sur PSG.FR, (consulté le 22 juillet 2020)
  12. Arthur Verdelet, « Une ultime rencontre amicale face au FC Sochaux le 5 août pour le PSG », sur CulturePSG, (consulté le 22 juillet 2020)
  13. Marius Cassoly, « Les ultras du PSG ont soigné leur attitude en tribunes », sur CulturePSG, (consulté le 22 juillet 2020)
  14. Marion Poidevin, « Le PSG s'impose largement face au Celtic (4-0) à trois jours de retrouver l'ASSE », sur Eurosport, (consulté le 22 juillet 2020)
  15. Arthur Verdelet, « Une ultime rencontre amicale face au FC Sochaux le 5 août pour le PSG », sur CulturePSG, (consulté le 22 juillet 2020)
  16. Romain Lantheaume, « PSG : Sochaux jouera avec des restrictions », sur news.maxifoot.fr, (consulté le 3 août 2020)
  17. Marc Alvarez, « Le PSG impose des restrictions à Sochaux pour éviter les blessures », sur PSG Canal Supporters, (consulté le 3 août 2020)
  18. Gilles Santalucia, « Football. FC Sochaux : les Vosges avant la montagne PSG », sur www.estrepublicain.fr, (consulté le 3 août 2020)
  19. Maxime Rabe, « Le PSG face à Sochaux à huis clos, dernier réglage avant la Ligue des champions », sur Ouest France, (consulté le 5 août 2020)
  20. a b et c « Ligue des champions : tout savoir sur le « Final 8 » », sur Le Point, (consulté le 3 août 2020)
  21. « Tweet de @le_Parisien_PSG », sur Twitter, (consulté le 5 août 2020)
  22. « Amical : une minute de silence avant PSG - Sochaux pour les victimes de Beyrouth - Foot - Amical - Beyrouth », sur L'Équipe, (consulté le 5 août 2020)
  23. a et b Marius Cassoly, « Le PSG avec son nouveau maillot extérieur face à Sochaux », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  24. Bruno Hermant, « PSG/Sochaux (1-0), une petite victoire pour les habituels remplaçants », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  25. « Football. Neymar, Di Maria, Thiago Silva… les cadres du PSG au repos pour affronter Sochaux », sur Ouest France, (consulté le 5 août 2020)
  26. Marie Mahé, « Matches amicaux : Le PSG bat Sochaux (1-0) pour sa dernière répétition avant l'Atalanta », sur Eurosport, (consulté le 5 août 2020)
  27. « La victoire face à Sochaux en chiffres », sur PSG.FR, (consulté le 6 août 2020)
  28. Arnaud Hermant, « Paris déjà au top ? », L'Équipe, no 24104,‎
  29. Nicolas B., « La préparation physique du PSG a été différente, les joueurs ont "apprécié" selon L'Équipe », sur ParisFans, (consulté le 26 juillet 2020)
  30. a b et c Vincent Gibert, « PSG - Saint-Étienne: l'enjeu est ailleurs que dans le résultat de cette finale de Coupe de France », sur Le HuffPost, (consulté le 24 juillet 2020)
  31. a b et c Clément Pons, « Football : Pourquoi l'extension de la règle des cinq remplacements la saison prochaine est une vraie révolution », sur Francetvsport, (consulté le 24 juillet 2020)
  32. Clément Commolet, « Finale de la Coupe de France : l’ASSE bloque les 900 places accordées à ses supporters », sur Ouest France, (consulté le 25 juillet 2020)
  33. « Paris Saint-Germain V St Etienne », sur PSG.FR, (consulté le 24 juillet 2020)
  34. Matthieu Hummel, « PSG/Saint-Etienne (1-0), le but de Neymar en vidéo », sur CulturePSG, (consulté le 24 juillet 2020)
  35. « PSG : Thilo Kehrer sort blessé en finale de Coupe de France contre Saint-Étienne », sur L'Équipe, (consulté le 24 juillet 2020)
  36. Philippe Goguet, « Mbappé sort blessé à la cheville », sur CulturePSG, (consulté le 24 juillet 2020)
  37. « Loïc Perrin exclu pour sa dernière, échauffourée entre Parisiens et Stéphanois », sur France Football, (consulté le 24 juillet 2020)
  38. Philippe Goguet, « PSG/Saint-Etienne (1-0), Paris récupère sa coupe mais a peut-être perdu gros », sur CulturePSG, (consulté le 24 juillet 2020)
  39. « Coronavirus : la finale de la Coupe de la Ligue reportée », sur leparisien.fr, (consulté le 31 juillet 2020)
  40. a et b Etienne Moatti, « La LFP entérine la fin de la Coupe de la Ligue », sur L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2020)
  41. a b c et d « Paris Saint-Germain V Lyon », sur PSG.FR, (consulté le 3 août 2020)
  42. Philippe Goguet, « Paris s'offre la dernière Coupe de la Ligue au bout du suspense », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  43. Frédéric Gouaillard, « PSG-OL : au Stade de France, une finale un peu plus animée », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  44. « PSG-OL : Kurzawa blessé, Icardi et Thiago Silva strappés - Foot - C. Ligue - PSG », sur L'Équipe, (consulté le 3 août 2020)
  45. Sébastien Nieto, « PSG-OL : Tuchel pas inquiet pour Thiago Silva et Marquinhos », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  46. Alexis Pereira, « Le spectre des blessures plane encore sur le PSG », sur Foot Mercato, (consulté le 3 août 2020)
  47. Sébastien Nieto, « PSG : l’état physique des joueurs est-il préoccupant ? », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  48. Philippe Goguet, « Kurzawa vers un forfait pour PSG/Atalanta, Bernat espéré », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  49. Emilien Diaz, « Coronavirus : La Ligue des Champions et la Ligue Europa suspendues par l'UEFA », sur Francetvsport, (consulté le 3 août 2020)
  50. Jean-Sébastien Grond, « La fin de la Ligue des champions fixée ! », sur Sports.fr, (consulté le 3 août 2020)
  51. « Huis clos pour le tournoi final de la Ligue des champions », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 août 2020)
  52. a et b Arnaud Hermant et Damien Degorre, « Des tests, encore des tests », L'Équipe,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  53. Christelle Rebière, « Ligue des champions : découvrez le tirage au sort des quarts et demi-finales », sur RTL.fr, (consulté le 3 août 2020)
  54. Philippe Goguet, « A la découverte de l'Atalanta Bergame, une équipe tournée vers l'offensive », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  55. a et b « Atalanta vs Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 16 août 2020)
  56. Matthieu Hummel, « Les compositions d'équipes officielles de PSG/Atalanta », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  57. Philippe Goguet, « PSG/Atalanta (2-1), une fin folle pour revoir les demies », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  58. « RB Leipzig V Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 20 août 2020)
  59. Luca Demange, « Le forfait de Navas pour PSG/Leipzig confirmé », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  60. a et b Philippe Goguet, « Les compositions officielles de PSG/Leipzig dévoilées, Verratti sur le banc », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  61. Matthieu Hummel, « PSG/Leipzig (3-0), le résumé vidéo », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  62. « Ils l'ont fait ! Paris s'envole en finale », sur PSG.FR, (consulté le 20 août 2020)
  63. a et b Babacar BA, « Les dates du mercato d'été en 2020 », sur Les Transferts, (consulté le 17 août 2020)
  64. LFP, « Procès verbal du 9 juillet 2020 », sur lfp.fr, (consulté le 17 août 2020)
  65. Guillaume Faivre, « Covid-19 : le jour d’après redouté en Ligue 1 », sur Ultimo Diez, (consulté le 17 août 2020)
  66. a b et c « PSG : prolongation de deux mois pour Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico - Foot - L1 - PSG », sur L'Équipe, (consulté le 17 août 2020)
  67. Cédric Schollaert, « PSG : Edinson Cavani et Thomas Meunier ont fait leur choix - », sur Les Transferts, (consulté le 17 août 2020)
  68. « Layvin Kurzawa prolonge son contrat avec le Paris Saint-Germain jusqu'en 2024 », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  69. « Presnel Kimpembe prolonge jusqu'en 2024 », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  70. « Mauro Icardi au Paris Saint-Germain jusqu'au 30 juin 2024 », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  71. « Teddy Alloh signe son premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  72. « Kenny Nagera signe son premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  73. « Anfane Ahamada Mze signe son premier contrat professionnel », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  74. « Thierno Baldé signe son premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain », sur PSG.FR (consulté le 17 août 2020)
  75. « Édouard Michut signe son premier contrat professionnel », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  76. « Djeidi Gassama signe son premier contrat professionnel », sur PSG.FR (consulté le 17 août 2020)
  77. a et b Philippe Goguet, « Pourquoi les premiers contrats professionnels sont de 3 ans maximum en France », sur CulturePSG, (consulté le 17 août 2020)
  78. Luca Demange, « Moussa Sissako rejoint définitivement le Standard (officiel) », sur CulturePSG, (consulté le 17 août 2020)
  79. « Le jeune espoir du PSG Adil Aouchiche signe à Saint-Étienne », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  80. Matthieu Margueritte, « Une deuxième vague de départs de Titis déferle sur le PSG », sur Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert, (consulté le 18 août 2020)
  81. a et b Christophe Remise, « PSG : Tuchel confirme Thiago Silva comme capitaine, mais… », sur Sport24, (consulté le 3 août 2020)
  82. « Thomas Meunier quitte le PSG s'engage avec le Borussia Dortmund pour quatre ans », sur Eurosport, (consulté le 18 août 2020)
  83. « Le Trophée des champions entre le PSG et l'OM le 13 janvier ? - Foot - TdC », sur L'Équipe, (consulté le 17 août 2020)
  84. « Accord majeur entre la Ligue 1 et Uber Eats », sur Ligue1, (consulté le 17 août 2020)
  85. « Uber Eats nouveau partenaire-titre de la Ligue 1 - Foot - L1 », sur L'Équipe, (consulté le 17 août 2020)
  86. Rémi Farge, « UEFA Europa Conference League : Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Coupe d’Europe », sur Football 365, (consulté le 17 août 2020)
  87. « Ligue 1 : PSG - Metz décalé au 16 septembre - Foot - L1 », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2020)
  88. « Champions League, elle reprend le 7 août », sur UEFA.com, (consulté le 16 août 2020)
  89. Marius Cassoly, « PSG/Metz reporté au 16 septembre », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  90. « Ligue 1 : Lens-PSG reporté au 10 septembre », sur lequipe.fr, (consulté le 25 août 2020)
  91. « Coefficients Des Clubs UEFA », sur UEFA.com (consulté le 9 juillet 2020)
  92. « PSG : mais qui est Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain ? », sur France 3 Paris Ile-de-France (consulté le 3 août 2020)
  93. a et b « Les moments forts de la carrière de Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur du PSG », sur France Football (consulté le 3 août 2020)
  94. a et b « Thomas Tuchel entre en Seine ! », sur PSG.fr, (consulté le 3 août 2020)
  95. a et b Philippe Goguet, « Un préparateur physique italien est arrivé au PSG », sur CulturePSG, (consulté le 9 juillet 2020)
  96. « Le PSG se sépare de Martin Buchheit, Gian Nicola Bisciotti va le remplacer », sur VIPSG, (consulté le 9 juillet 2020)
  97. « Maxime Coulerot de retour au PSG ! », sur Les Titis du PSG, (consulté le 9 juillet 2020)
  98. Bruno Hermant, « Le PSG va réorganiser son staff médical (L'E) », sur CulturePSG, (consulté le 9 juillet 2020)
  99. Marius Cassoly, « 26 personnes au total dans les différents staffs du PSG après leur réorganisation », sur CulturePSG, (consulté le 8 août 2020)
  100. « Départ de Thomas Tuchel du Paris Saint-Germain », sur psg.fr (consulté le 29 décembre 2020)
  101. « Mauricio Pochettino devient l'entraîneur du Paris Saint-Germain », sur psg.fr (consulté le 2 janvier 2020)
  102. « Effectif », sur PSG.FR (consulté le 9 juillet 2020)
  103. a et b Philippe Goguet, « Tuchel donne ses cinq capitaines du PSG », sur CulturePSG, (consulté le 4 août 2020)
  104. Yves-Alex M'Para, « PSG : Les 8 joueurs qui ont porté le brassard de capitaine cette saison », sur 90min.com, (consulté le 4 août 2020)
  105. a et b « Marquinhos futur capitaine du PSG, c'est presque fait », sur VIPSG, (consulté le 4 août 2020)
  106. Christophe Remise, « Kimpembe, occasions ratées, Neymar... Les enseignements de PSG-Reims », sur Sport24, (consulté le 4 août 2020)
  107. Dominique Séverac, « PSG : Cavani capitaine contre Linas-Montlhéry », sur leparisien.fr, (consulté le 4 août 2020)
  108. Jean Chemarin, « Verratti et Di Maria capitaines, une première au PSG », sur CulturePSG, (consulté le 4 août 2020)
  109. Sébastien Nieto, « PSG-Inter Milan : Alphonse Areola, bien dans son statut », sur leparisien.fr, (consulté le 4 août 2020)
  110. Sébastien Nieto, « Pau-PSG : Mbappé remplaçant, Paredes capitaine », sur leparisien.fr, (consulté le 4 août 2020)
  111. Philippe Goguet, « Tuchel s'explique sur ses cinq capitaines », sur CulturePSG, (consulté le 4 août 2020)
  112. Christophe Remise, « PSG : Thiago Silva, un monument sur le départ - Transferts - Football », sur Sport24, (consulté le 4 août 2020)
  113. Sarah Belien, « Mercato PSG : Leornado confirme le départ de Thiago Silva et Cavani », sur RTL.fr, (consulté le 4 août 2020)
  114. « Résultat et résumé Paris-SG - Lyon, Coupe de la Ligue, Finale, Vendredi 31 Juillet 2020 », sur L'Équipe, (consulté le 4 août 2020)
  115. « PSG : un Brésilien peut en cacher un autre », sur Sport.fr, (consulté le 4 août 2020)
  116. Marius Cassoly, « Kimpembe : « Le brassard de capitaine, on ne dit pas non » », sur CulturePSG, (consulté le 4 août 2020)
  117. « Société PARIS SAINT GERMAIN FOOTBALL à PARIS 16 (Chiffre d'affaires, bilans, résultat) », sur Verif (consulté le 8 août 2020)
  118. Maxime Goldbaum, « Leonardo fait son retour au PSG en tant que directeur sportif », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2020)
  119. Philippe Goguet, « Un nouveau manager général nommé pour l'association PSG », sur CulturePSG, (consulté le 8 août 2020)
  120. a et b « PSG : voici les 4 maillots de la saison 2020/2021 (2 beaux, 2 horribles) », sur GQ France, (consulté le 6 août 2020)
  121. a et b « Nike et le PSG dévoilent les maillots de la saison 2020-2021 », sur Footpack, (consulté le 6 août 2020)
  122. Reynald Porré, « Le PSG devrait prolonger le plaisir avec Jordan », sur Sportune, (consulté le 6 août 2020)
  123. a b et c Philippe Goguet, « [Exclu] Première photo du maillot domicile 2020/2021 du PSG », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  124. Philippe Goguet, « [Exclu] Sept photos du maillot domicile 2020/2021 du PSG », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  125. Philippe Goguet, « Deux nouvelles photos du maillot domicile 2020/2021 du PSG fuitent », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  126. Philippe Goguet, « [Exclu] Première illustration officielle du maillot domicile 2020/2021 du PSG », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  127. Philippe Goguet, « Lancement retardé pour le futur maillot du PSG », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  128. Philippe Goguet, « Le PSG avec son nouveau maillot face au Celtic », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  129. Philippe Goguet, « Le maillot des 50 ans du PSG « à peu près fidèle » pour son créateur original », sur CulturePSG, (consulté le 5 août 2020)
  130. Philippe Goguet, « PSG : Daniel Hechter trouve le maillot du cinquantenaire "à peu près fidèle" », sur Europe 1, (consulté le 5 août 2020)
  131. a et b Philippe Goguet, « La version pro du maillot domicile 2020/2021 du PSG en photos », sur CulturePSG, (consulté le 6 août 2020)
  132. a et b Guillaume Faivre, « Replica, Authentic... : qu'est-ce qu'un maillot de football ? », sur Ultimo Diez, (consulté le 6 août 2020)
  133. a b c et d Philippe Goguet, « [Exclu] Le nouveau maillot extérieur du PSG en photos », sur CulturePSG, (consulté le 6 août 2020)
  134. Rémi, « L'historique des maillots du PSG : Les années 1990 », sur Histoire du #PSG, (consulté le 6 août 2020)
  135. « Ligue 1 Uber Eats- Classement officiel des buteurs », sur lfp.fr.
  136. « Ligue 1 Uber Eats- Classement officiel des passeurs », sur lfp.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]