Saison 1954-1955 des Canadiens de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Informations générales
Ligue Ligue nationale de hockey
Directeur général Frank J. Selke
Entraîneur Dick Irvin
Capitaine Émile Bouchard
Patinoire Forum de Montréal
Saison régulière
Classements 2e place au classement général
1re place buts pour (228)
3e place buts contre (157)
Meilleurs joueurs B. Geoffrion - M. Richard (38 buts)
B. Olmstead (48 aides)
B. Geoffrion (75 points)
Séries éliminatoires
Progression 4-1 Bruins de Boston
3-4 Red Wings de Détroit
Meilleurs joueurs B. Geoffrion - F. Curry (8 buts)
C. MacKay - D. Harvey (8 aides)
B. Geoffrion - J. Béliveau (13 points)
Récompenses
Collectives -
Individuelles Bernard Geoffrion (trophée Art Ross)
Doug Harvey (trophée James Norris)

Autres saisons

La saison 1954-1955 de hockey sur glace est la quarante-sixième saison que jouent les Canadiens de Montréal. Ils évoluent alors dans la Ligue nationale de hockey et finissent à la deuxième place au classement de la saison régulière avec une fiche de 41 victoires, 18 défaites et 11 matchs nuls pour un total de 93 points. Au premier tour des séries, ils éliminent les Bruins de Boston avant de perdre en finale contre les Red Wings de Détroit, meilleure formation de la saison régulière[1].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Contexte et grandes dates de la saison[modifier | modifier le code]

Les Red Wings de Détroit trônent au premier rang du classement général pour une septième fois d'affilée, deux points devant les Canadiens à la suite de la suspension de Maurice "Rocket" Richard et de l'émeute au Forum qui s'ensuivit le 17 mars[2]. Cette suspension coûte le championnat de la ligue au Canadien, la dernière partie de la saison régulière étant remportée par les Red Wings au score de 6-0, de même que le championnat des marqueurs à Richard, qui malgré tout, dira plus tard qu'il a joué sa plus grande saison cette année-là. C'est Bernard Geoffrion qui remporte le championnat des marqueurs un point devant Richard qui menait pourtant avant sa suspension[1]. Lorsque Geoffrion le devança au Forum, la foule le hua au lieu de l'applaudir car il venait de battre le Rocket au sommet des marqueurs. Notons que le 20 janvier Richard réussit un tour du chapeau contre Toronto et Harry Lumley leur gardien[3], tandis qu'un mois plus tard, le 19 février, Geoffrion enfila 5 buts et ajouta une passe contre les Rangers et son cerbère Lorne Worsley[4].

Le Rocket marque son 400e but le 18 décembre contre Al Rollins des Black Hawks de Chicago. Le jour suivant il est reçu à l'hôtel de ville de Montréal par le maire Jean Drapeau[5]. Trois joueurs des Canadiens finissent au sommet de la LNH pour les points; Geoffrion, Richard et Jean Béliveau. Ce sont tous des marqueurs de 30 buts et plus. En ce qui concerne les assistances, c'est Bert Olmstead qui domine le circuit avec 48. Plusieurs objectifs sont atteints dont le 500e match de Kenny Mosdell pour les Canadiens le 6 novembre et suivi le 23 par le 700e du capitaine Émile Bouchard, imité par Richard deux mois plus tard, puis c'est ensuite au tour de Doug Harvey d'atteindre les 500 matchs disputés en carrière au cours du mois de mars[6]. Jacques Plante devient le gardien numéro un de l'équipe à la suite de la retraite de Gerry McNeil à 28 ans. Lors d'une séance de réchauffement avant le match du 11 novembre, Plante est atteint par un tir de Bert Olmstead qui lui fracture un os de la joue. Il sera absent pendant un mois. Ce sera Charlie Hodge qui gardera les buts pendant ce temps[5]. Le 26 février, Émile Bouchard éclipse le record de 40 passes que détenait Babe Pratt parmi les défenseurs en réussissant sa quarante-et-unième[7].

L'émeute du Forum[modifier | modifier le code]

Pendant un match contre les Bruins de Boston, le 13 mars, Richard et Hal Laycoe en viennent aux coups. Pendant la bagarre un juge de lignes, Cliff Thompson, empoigne Richard par derrière et le retient tandis que Laycoe continue de lui asséner des coups. Richard ne parvenant pas à se défaire du juge de lignes qui le retient et inondé de sang au visage se retourne et lui décoche un coup de poing au visage. Clarence Campbell, le président de la ligue nationale de hockey, qui n'a jamais aimé Richard, en profite pour saisir l'occasion et le suspend pour les 3 derniers matchs de la saison ainsi que pour les séries éliminatoires[6].

Lorsque Campbell ose se présenter au Forum pour le prochain match le 17 mars contre Détroit, malgré les recommandations du maire Drapeau de ne pas venir, il est pris à partie par la foule qui lui lance des projectiles[2]. Puis il y a quelqu'un qui fait exploser une bombe lacrymogène. Coïncidence, Campbell et Richard se rencontrent à l'infirmerie mais rien ne se dit entre les deux hommes. La foule qui sort du Forum appuie les manifestants à l'extérieur et saccage la rue Sainte-Catherine. Les Canadiens perdent le match par défaut qui était 4-1 pour les Wings lorsque l'émeute éclata[5]. Les dommages subis sont évalués à cent mille dollars et le lendemain le Rocket parle à la radio pour tenter de calmer la population. Il dit accepter la sentence de Campbell à son endroit et encourage la population à continuer de supporter le Tricolore. Il leur donne rendez-vous pour la prochaine saison[6].

Requête royale[modifier | modifier le code]

Faire une émeute ne fut pas la seule arme des Montréalais pour se rebeller contre la suspension du Rocket. Le 23 mars 1955, la Montreal Gazette fait état d'un télégramme qui aurait été envoyé à la reine Élisabeth II lui demandant d'intercéder en faveur de Richard. Le directeur-général des Canadiens, Frank Selke connaissait le fan auteur de ce télégramme, mais n'a jamais voulu révéler son identité[8].

Match après match[modifier | modifier le code]

Cette section présente les résultats de la saison régulière qui s'est déroulée entre le 7 octobre et le 20 mars[9].

Nota : Les résultats sont indiqués dans la boîte déroulante ci-dessous afin de ne pas surcharger la page. La colonne « Fiche » indique à chaque match le parcours de l'équipe au niveau des victoires, défaites et matchs nuls. Une victoire rapporte deux points et un match nul un seul point.

Résultat de la saison des Canadiens
No  Date Score Adversaire Lieu Fiche Pts
1 7 octobre 4-2 Black Hawks de Chicago Montréal 1-0-0 2
2 9 octobre 4-1 Bruins de Boston Montréal 2-0-0 4
3 11 octobre 2-2 Bruins de Boston Boston 2-0-1 5
4 13 octobre 2-3 Red Wings de Détroit Montréal 2-1-1 5
5 15 octobre 0-3 Black Hawks de Chicago Chicago 3-1-1 7
6 16 octobre 1-3 Red Wings de Détroit Détroit 4-1-1 9
7 21 octobre 1-3 Maple Leafs de Toronto Montréal 4-2-1 9
8 23 octobre 7-1 Rangers de New York Montréal 5-2-1 11
9 24 octobre 4-2 Rangers de New York New York 5-3-1 11
10 27 octobre 1-3 Maple Leafs de Toronto Toronto 6-3-1 13
11 30 octobre 5-1 Black Hawks de Chicago Montréal 7-3-1 15
12 6 novembre 4-1 Red Wings de Détroit Montréal 8-3-1 17
13 7 novembre 3-4 Bruins de Boston Boston 9-3-1 19
14 11 novembre 7-4 Black Hawks de Chicago Montréal 10-3-1 21
15 13 novembre 2-1 Bruins de Boston Montréal 11-3-1 23
16 14 novembre 4-1 Red Wings de Détroit Détroit 11-4-1 23
17 17 novembre 5-2 Maple Leafs de Toronto Toronto 11-5-1 23
18 18 novembre 5-4 Maple Leafs de Toronto Montréal 12-5-1 25
19 20 novembre 4-1 Rangers de New York Montréal 13-5-1 27
20 21 novembre 2-0 Bruins de Boston Boston 13-6-1 27
21 23 novembre 4-4 Black Hawks de Chicago Saint-Louis 13-6-2 28
22 25 novembre 2-3 Black Hawks de Chicago Chicago 14-6-2 30
23 27 novembre 4-1 Red Wings de Détroit Montréal 15-6-2 32
24 28 novembre 4-1 Rangers de New York New York 15-7-2 32
25 30 novembre 3-3 Black Hawks de Chicago Omaha 15-7-3 33
26 2 décembre 1-4 Red Wings de Détroit Détroit 16-7-3 35
27 5 décembre 3-3 Rangers de New York New York 16-7-4 36
28 8 décembre 3-1 Maple Leafs de Toronto Toronto 16-8-4 36
29 9 décembre 2-0 Maple Leafs de Toronto Montréal 17-8-4 38
30 11 décembre 0-3 Bruins de Boston Montréal 17-9-4 38
31 12 décembre 2-2 Bruins de Boston Boston 17-9-5 39
32 16 décembre 5-1 Rangers de New York Montréal 18-9-5 41
33 18 décembre 2-4 Black Hawks de Chicago Chicago 19-9-5 43
34 19 décembre 0-5 Red Wings de Détroit Détroit 20-9-5 45
35 25 décembre 4-1 Rangers de New York Montréal 21-9-5 47
36 29 décembre 1-1 Maple Leafs de Toronto Toronto 21-9-6 48
37 30 décembre 7-4 Black Hawks de Chicago Montréal 22-9-6 50
38 1er janvier 4-1 Red Wings de Détroit Montréal 23-9-6 52
39 2 janvier 3-2 Red Wings de Détroit Détroit 23-10-6 52
40 6 janvier 6-0 Black Hawks de Chicago Montréal 24-10-6 54
41 8 janvier 1-1 Bruins de Boston Montréal 24-10-7 55
42 9 janvier 1-7 Rangers de New York New York 25-10-7 57
43 15 janvier 3-4 Red Wings de Détroit Montréal 25-11-7 57
44 16 janvier 6-0 Bruins de Boston Boston 25-12-7 57
45 20 janvier 6-2 Maple Leafs de Toronto Montréal 26-12-7 59
46 22 janvier 5-3 Black Hawks de Chicago Montréal 27-12-7 61
47 23 janvier 3-5 Black Hawks de Chicago Chicago 28-12-7 63
48 26 janvier 1-1 Maple Leafs de Toronto Toronto 28-12-8 64
49 29 janvier 4-0 Bruins de Boston Montréal 29-12-8 66
50 30 janvier 7-1 Red Wings de Détroit Détroit 29-13-8 66
51 3 février 3-2 Maple Leafs de Toronto Montréal 30-13-8 68
52 5 février 3-1 Rangers de New York Montréal 31-13-8 70
53 6 février 3-7 Rangers de New York New York 32-13-8 72
54 9 février 3-1 Maple Leafs de Toronto Toronto 32-14-8 72
55 13 février 4-1 Rangers de New York New York 32-15-8 72
56 17 février 4-2 Red Wings de Détroit Montréal 33-15-8 74
57 19 février 10-2 Rangers de New York Montréal 34-15-8 76
58 24 février 1-1 Maple Leafs de Toronto Montréal 34-15-9 77
59 26 février 4-1 Bruins de Boston Montréal 35-15-9 79
60 27 février 1-7 Rangers de New York New York 36-15-9 81
61 2 mars 2-3 Maple Leafs de Toronto Toronto 37-15-9 83
62 3 mars 1-4 Bruins de Boston Boston 38-15-9 85
63 5 mars 4-4 Black Hawks de Chicago Montréal 38-15-10 86
64 6 mars 2-4 Black Hawks de Chicago Chicago 39-15-10 88
65 10 mars 0-0 Maple Leafs de Toronto Montréal 39-15-11 89
66 12 mars 2-1 Bruins de Boston Montréal 40-15-11 91
67 13 mars 4-2 Bruins de Boston Boston 40-16-11 91
68 17 mars 1-4 Red Wings de Détroit Montréal 40-17-11 91
69 19 mars 4-2 Rangers de New York Montréal 41-17-11 93
70 20 mars 6-0 Red Wings de Détroit Détroit 41-18-11 93

Classement final[modifier | modifier le code]

Classement
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
+001, Red Wings de Détroit 70 42 17 11 204 134 95
+002, Canadiens de Montréal 70 41 18 11 228 157 93
+003, Maple Leafs de Toronto 70 24 24 22 147 135 70
+004, Bruins de Boston 70 23 26 21 169 188 67
+005, Rangers de New York 70 17 35 18 150 210 52
+006, Black Hawks de Chicago 70 13 40 17 161 235 43
  •      Qualifié pour les séries

Statistiques des gardiens[modifier | modifier le code]

Statistiques des Gardiens[10]
No  Joueur
PJ V D N BA Moy Min Bl B A Pts Pun
1 Drapeau du Canada J. Plante 52 33 12 7 110 2,14 3 080 5 0 0 0 2
1-29 Drapeau du Canada C. Hodge 14 6 4 4 31 2,27 820 1 0 0 0 0
1 Drapeau du Canada A. Binette 1 1 0 0 4 4,00 60 0 0 0 0 0
1-30 Drapeau du Canada C. Evans 4 1 2 0 12 3,60 200 0 0 0 0 0

Statistiques des défenseurs[modifier | modifier le code]

Statistiques des défenseurs
No  Joueur PJ B A Pts Pun
2 Drapeau du Canada D. Harvey 70 6 43 49 58
3 Drapeau du Canada É. Bouchard (C) 70 2 15 17 81
10 Drapeau du Canada T. Johnson 70 6 19 25 74
19 Drapeau du Canada D. Saint-Laurent 58 3 14 17 24
21 Drapeau du Canada B. MacPherson 30 1 8 9 55
23 Drapeau du Canada J-G Talbot 3 0 1 1 0

Statistiques des attaquants[modifier | modifier le code]

Statistiques des attaquants
No  Joueur
Pos PJ B A Pts Pun Commentaires
4 Drapeau du Canada J. Béliveau C 70 37 36 73 58
5 Drapeau du Canada B. Geoffrion AD 70 38 37 75 57
6 Drapeau du Canada F. Curry AD 68 11 10 21 36
8 Drapeau du Canada J. Leclair C 59 11 22 33 12 Blessé au cou le 9 décembre par L. Cahan de Toronto (2 artères sectionnées)[5].
9 Drapeau du Canada M. Richard AD 67 38 36 74 125 Suspendu pour les 3 derniers matchs de la saison et les séries (à compter du 17 mars)[6].
11 Drapeau du Canada C. MacKay AG 50 14 21 35 39
12 Drapeau du Canada D. Moore AG 67 16 20 36 32
14 Drapeau du Canada P. Ronty C 4 0 0 0 2 Arrive de New York le 20 février[11].
15 Drapeau du Canada B. Olmstead AG 70 10 48 58 103 Blesse J. Plante au visage le 11 novembre pendant le réchauffement[5].
17 Drapeau du Canada E. Litzenberger AD 29 7 4 11 12 Recrue. Envoyé à Chicago au début de décembre. Devient recrue de l'année à Chicago[6].
17 Drapeau du Canada G. Blaine AD 1 0 0 0 0 Prêté à Winnipeg (WHL) le 4 juin avec P. Masnick et E. Mazur[12].
18 Drapeau du Canada K. Mosdell C 70 22 32 54 82
20 Drapeau du Canada P. Meger AG 13 0 4 4 6
20 Drapeau du Canada J. Bartlett AG 2 0 0 0 4
22 Drapeau du Canada D. Marshall AG 39 5 3 8 9 Recrue. Arrive des Royaux de Montréal au cours de la saison[13].
22 Drapeau du Canada P. Masnick C 19 0 1 1 0 Échangé à Chicago pour A. Dewsbury le 9 novembre. Revendu à Montréal le 10 décembre[13].
22 Drapeau du Canada O. Tessier C 4 0 0 0 0 Quitte pour Boston à la fin de la saison (30 mai)[14].
23 Drapeau du Canada E. Mazur AG 25 1 5 6 21 Prêté à Winnipeg (WHL) le 4 juin avec G. Blaine et P. Masnick[15].
23 Drapeau du Canada J-P Lamirande AG 1 0 0 0 0 Arrive de Chicago le 26 octobre[16].
24 Drapeau du Canada G. Rousseau AG 2 0 1 1 0 Prêté par Québec (LHJQ) le 16 décembre[17].

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Quatre des six équipes de la LNH sont qualifiées pour les séries 1955. La première ronde oppose les Canadiens aux Bruins d'un côté et les Red Wings aux Maple Leafs de l'autre pour une deuxième année consécutive.

Montréal contre Boston[modifier | modifier le code]

Le premier tour oppose donc les Canadiens, deuxièmes au classement général contre les Bruins, quatrièmes, copie conforme des séries 1954. Le Tricolore remporte la série en cinq matchs, seul l'antépénultième étant remporté par les Bruins 4-2 au Boston Garden. Lors du premier match, l'entraîneur des Canadiens fait jouer ses deux gardiens, Plante et Hodge, cela s'avérant fructueux puisqu'ils établissent un blanchissage 2-0, il continua donc à les alterner pour quelques autres matchs. Lors du deuxième match , le 24 mars, Émile "Butch" Bouchard bat la marque de Turk Broda en jouant un 102e match en séries éliminatoires[7].

22 mars Canadiens de Montréal 2-0
(0-0, 2-0, 0-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal
13 547 spectateurs


24 mars Canadiens de Montréal 3-1
(0-0, 3-1, 0-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal


27 mars Bruins de Boston 4-2
(3-0, 1-0, 0-2)
Canadiens de Montréal Boston Garden
13 909 spectateurs


29 mars Bruins de Boston 3-4 (Pr)
(0-0, 2-2, 1-1, 0-1)
Canadiens de Montréal Boston Garden


31 mars Canadiens de Montréal 5-1
(2-0, 2-1, 1-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal


Finale de la Coupe Stanley, Détroit contre Montréal[modifier | modifier le code]

La finale oppose les Canadiens aux Red Wings pour une deuxième année consécutive et comme l'année précédente, les Red Wings remportent la série en sept rencontres. L'équipe hôte gagnant leur match chaque fois, l'absence de Richard faisant mal à la Sainte-Flanelle. Lors du premier match, les Canadiens laissent filer une avance vers la fin de l'ultime période pour s'incliner 4-2. Les Canadiens se font donner une raclée 7-1 lors de la deuxième partie, Ted Lindsay étant la grande vedette des Wings avec quatre buts.

Puis les Canadiens de retour au Forum remportent les deux matchs suivants pour aller perdre le cinquième à l'Olympia de Détroit, puis égaler la série trois matchs partout de retour à Montréal. Le Canadien perd pour une deuxième année consécutive contre Détroit en finale en sept rencontres. Alex Delvecchio comptant deux buts, il aide les siens à soulever la Coupe Stanley pour une deuxième année consécutive et ici par la marque de 3 à 1. Les Canadiens participent à la finale dix années de suite de 1951 à 1960 inclusivement pour remporter la Coupe durant toute la seconde moitié (1956 à 1960), un record qui tient encore aujourd'hui. Dick Irvin remporte un centième match en séries devenant le premier entraîneur de toute la ligue à réussir cet exploit, le 12 avril[7]. Ce sera sa dernière victoire chez les Canadiens puisqu'à la fin des séries il retournera chez les Black Hawks de Chicago[6].

Il y avait tellement d'amertume de la part de Montréal envers Campbell que si les Red Wings avaient gagné la Coupe Stanley en 6 matchs au Forum le président de la ligue n'y serait pas allé pour leur remettre la Coupe. Il aurait délégué à sa place l'administrateur de la Coupe Stanley Cooper Smeaton pour la leur remettre. La série se prolongeant à un septième match, Campbell remit la Coupe aux Red Wings à Détroit[8].

3 avril Red Wings de Détroit 4-2
(0-0, 1-1, 3-1)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium
13 952 spectateurs


5 avril Red Wings de Détroit 7-1
(4-0, 3-0, 0-1)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium


7 avril Canadiens de Montréal 4-2
(2-1, 1-1, 1-0)
Bruins de Boston Forum de Montréal


9 avril Canadiens de Montréal 5-3
(1-1, 3-0, 1-2)
Bruins de Boston Forum de Montréal
13 509 spectateurs


10 avril Red Wings de Détroit 5-1
(2-1, 2-0, 1-0)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium


12 avril Canadiens de Montréal 6-3
(1-1, 3-1, 2-1)
Red Wings de Détroit Forum de Montréal


14 avril Red Wings de Détroit 3-1
(0-0, 2-0, 1-1)
Canadiens de Montréal Olympia Stadium
15 581 spectateurs


Statistiques des joueurs en finale[modifier | modifier le code]

Statistiques des joueurs en finale[8]
No  Joueur
Pos PJ B A Pts Pun
5 Drapeau du Canada B. Geoffrion AD 7 6 2 8 2
4 Drapeau du Canada J. Béliveau C 7 3 5 8 12
6 Drapeau du Canada F. Curry AD 7 5 1 6 2
11 Drapeau du Canada C. Mackay AG 7 2 4 6 2
18 Drapeau du Canada K. Mosdell C 7 1 4 5 6
2 Drapeau du Canada D. Harvey D 7 0 5 5 4
8 Drapeau du Canada J. Leclair C 7 2 0 2 2
12 Drapeau du Canada D. Moore AG 7 0 2 2 16
10 Drapeau du Canada T. Johnson D 7 1 0 1 16
3 Drapeau du Canada É. Bouchard D 7 0 1 1 31
15 Drapeau du Canada B. Olmstead C 7 0 1 1 14
19 Drapeau du Canada D. Saint-Laurent D 7 0 1 1 10
20 Drapeau du Canada J. Bartlett AG 2 0 0 0 0
24 Drapeau du Canada D. Gamble AG 2 0 0 0 2
22 Drapeau du Canada D. Marshall AG 7 0 0 0 2
23 Drapeau du Canada G. McAvoy D 3 0 0 0 0
14 Drapeau du Canada P. Ronty C 2 0 0 0 2

Statistiques des gardiens en finale[modifier | modifier le code]

Statistiques des gardiens en finale[8]
No  Joueur
PJ V D BA Moy Min Bl
1 Drapeau du Canada J. Plante 7 3 3 24 3.57 403 0
1-29 Drapeau du Canada C. Hodge 1 0 1 3 10.59 17 0

Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Statistiques des joueurs
No [21] Joueur
Pos PJ B A Pts Pun
5 Drapeau du Canada B. Geoffrion AD 12 8 5 13 8
4 Drapeau du Canada J. Béliveau C 12 6 7 13 18
6 Drapeau du Canada F. Curry AD 12 8 4 12 4
11 Drapeau du Canada C. MacKay AG 12 3 8 11 8
18 Drapeau du Canada K. Mosdell C 12 2 7 9 8
2 Drapeau du Canada D. Harvey D 12 0 8 8 6
12 Drapeau du Canada D. Moore AG 12 1 5 6 22
8 Drapeau du Canada J. Leclair C 12 5 0 5 2
19 Drapeau du Canada D. Saint-Laurent D 12 0 5 5 12
15 Drapeau du Canada B. Olmstead C 12 0 4 4 21
10 Drapeau du Canada T. Johnson D 12 2 0 2 22
22 Drapeau du Canada D. Marshall AG 12 1 1 2 2
3 Drapeau du Canada É. Bouchard (C) D 12 0 1 1 37
20 Drapeau du Canada J. Bartlett AG 2 0 0 0 0
24 Drapeau du Canada D. Gamble AG 2 0 0 0 2
1-29 Drapeau du Canada C. Hodge G 4 0 0 0 0
23 Drapeau du Canada G. McAvoy D 4 0 0 0 0
1 Drapeau du Canada J. Plante G 12 0 0 0 0
14 Drapeau du Canada P. Ronty C 5 0 0 0 2

Statistiques des gardiens[modifier | modifier le code]

Statistiques des gardiens
No  Joueur
PJ V D BA Moy Min Bl
1 Drapeau du Canada J. Plante 12 6 3 30 2.82 639 0
1-29 Drapeau du Canada C. Hodge 4 1 2 6 4.29 84 0

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

  • Bernard Geoffrion et Maurice Richard ont marqué le plus de buts de la franchise et de la LNH (38).
  • Bert Olmstead a été le meilleur passeur de l'équipe et de la LNH (48 réalisations). Doug Harvey inscrit un nouveau record pour la franchise pour un défenseur (43 réalisations).
  • Finalement, Geoffrion a été le meilleur pointeur de l'équipe et de la LNH (75 points) devant ses coéquipiers Richard (74) et Jean Béliveau (73).
  • Richard aura été le joueur le plus puni de l'équipe totalisant 125 minutes de pénalités. Le meneur de la ligue est Fern Flaman des Bruins de Boston avec 150 minutes de pénalités[22].

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

  • Geoffrion et Floyd Curry ont été les meilleurs buteurs de l'équipe avec 8 buts chacun. Le meneur des séries étant G. Howe de Détroit avec 9.
  • Calum MacKay et Harvey ont transporté l'équipe avec 8 aides chacun. T. Lindsay des Red Wings s'empare du premier rang avec 12 mentions d'aides[22].
  • Finalement, Geoffrion et Béliveau ont été les meilleurs pointeurs de l'équipe en séries (13 points). Le meilleur pointeur de la LNH est Gordie Howe des Red Wings de Détroit (20 points)[8].
  • Le capitaine Émile Bouchard aura été le joueur le plus puni de l'équipe totalisant 37 minutes de pénalités.

Trophées reçus[modifier | modifier le code]

  • Bernard Geoffrion s'est vu décerner le Trophée Art Ross remis au joueur qui mène au classement général en termes de points à la fin de la saison régulière.
  • Doug Harvey quant à lui se fit attribuer le Trophée James Norris remis au meilleur défenseur ayant fait preuve d'excellentes qualités au hockey sur glace de toute la ligue. C'est son premier de 7 trophées Norris qu'il gagnera sur une période de 8 saisons (1955 à 1962). Seul Tom Johnson lui ravira en 1959.

Équipes d'étoiles[modifier | modifier le code]

Les joueurs des Canadiens ayant fait partie des 2 équipes d'étoiles de la Ligue nationale de hockey[23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Saison 1954-1955 - Description, photos, faits saillant et plus | Site historique des Canadiens de Montréal », sur notrehistoire.canadiens.com (consulté le 8 octobre 2015)
  2. a et b Bruneau et Normand 2008, p. 235.
  3. Bruneau et Normand 2008, p. 238.
  4. Bruneau et Normand 2008, p. 239.
  5. a, b, c, d et e Bruneau et Normand 2008, p. 236.
  6. a, b, c, d, e et f Bruneau et Normand 2008, p. 237.
  7. a, b et c « Exploraré Hockey :: Découvrez l'univers fascinant du Hockey », sur www.explorare-hockey.net (consulté le 13 octobre 2015)
  8. a, b, c, d et e Zweig 2012, p. 176.
  9. « 1954-55 Montreal Canadiens », sur Hockey-Reference.com (consulté le 9 octobre 2015)
  10. « 1954-55 Montreal Canadiens », sur Hockey-Reference.com (consulté le 10 octobre 2015)
  11. Bruneau et Normand 2008, p. 752.
  12. Bruneau et Normand 2008, p. 649.
  13. a et b Bruneau et Normand 2008, p. 724.
  14. Bruneau et Normand 2008, p. 764.
  15. Bruneau et Normand 2008, p. 725.
  16. Bruneau et Normand 2008, p. 709.
  17. Bruneau et Normand 2008, p. 753.
  18. a, b, c, d et e Lansky 2010, p. 3
  19. a, b, c, d, e et f Lansky 2010, p. 4
  20. Lansky 2010, p. 5
  21. « Montreal Canadiens », sur Hockey-Reference.com (consulté le 11 octobre 2015)
  22. a et b « Exploraré Hockey :: Découvrez l'univers fascinant du Hockey », sur www.explorare-hockey.net (consulté le 13 octobre 2015)
  23. Diamond 2015, p. 230.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bruneau et Léandre Normand, La Glorieuse histoire des Canadiens, Montréal, Éditions de l'Homme, , 823 p. (ISBN 2-7619-1860-6)
  • (en) Steve Lansky, « 1955 Stanley Cup Playoff boxscores », Big Mouth Sports,‎ (lire en ligne)
  • (en) Eric Zweig, Stanley Cup : 120 Years of Hockey Supremacy, Richmond Hill, Firefly Books Ltd, , 352 p. (ISBN 978-1-77085-104-7)
  • (en) Dan Diamond, National Hockey League : Official Guide & Record Book/2016, Toronto, Dan Diamond and Associates, Inc, , 672 p. (ISBN 978-1-894801-30-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]