André Binette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Binette.
André Binette
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Montréal (Canada)
Décès ,
Saint-Donat (Canada)
Joueur décédé
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour LNH
Canadiens de Montréal
LIH
Bruins de Troy
Mercurys de Toledo
EHL
Comets de Clinton
Carrière pro. 1954-1958

André Binette (né le à Montréal, Québec, Canada – mort le à Saint-Donat, Québec, Canada) est un joueur de hockey sur glace canadien. Il évoluait au poste de gardien de but[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Binette joue son hockey junior avec les Reds de Trois-Rivières en 1953-1954. Le 11 novembre 1954, durant la séance d’entraînement matinale des Canadiens de Montréal, Jacques Plante reçoit le lancer de son coéquipier Bert Olmstead en plein visage[2]. Il est transporté à l’hôpital et l’on constate une fracture du malaire. Un match étant prévu en soirée contre les Black Hawks de Chicago, et le club n’ayant pas de gardien auxiliaire, on demande de l’aide à l’organisation des Royaux de Montréal. André Binette, qui est lui-même gardien auxiliaire des Royaux, arrive donc en renfort. Il accorde quatre buts aux Hawks sur 28 lancers, mais ses coéquipiers en comptent 7 et le jeune homme de 21 ans obtient la victoire. Après la partie, les Canadiens le retournent aux Royaux. Il a joué son unique match dans la Ligue nationale de hockey. Il poursuit toute de même sa carrière dans les ligues mineures et prend sa retraite au printemps de 1958. Il fait un retour au jeu avec un club amateur, les Olympiques de Montréal, lors de la saison 1961-1962. Pendant les séries de la Coupe Allan de 1962, il enregistre 11 victoires et quatre jeux blancs, mais son club perd la finale aux dépens des Smoke Eaters de Trail.

En août 2004, alors qu’il joue au tennis avec son fils, Binette meurt des suites d’un infarctus[3].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[4],[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  V   D  Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl Pun PJ  V   D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1953-1954 Reds de Trois-Rivières LHJQ 48 24 22 2 2 850 180 3,79 0 1 0 3 180 22 7,33 0
1954-1955 Canadiens de Montréal LNH 1 1 0 0 60 4 4 0 0 0 - - - - - - - - -
1954-1955 Cataractes de Shawinigan LHQ 4 2 2 0 240 16 4 0 0 0 1 0 1 60 4 4 0
1955-1956 Colts de Cornwall EOHL 2 0 2 0 120 16 8 0 0 - - - - - - - - -
1956-1957 Bruins de Troy LIH 20 1 200 75 3,75 0 1 20 - - - - - - - - -
1956-1957 Comets de Clinton EHL 38 2 280 181 4,76 0 0 0 - - - - - - - - -
1957-1958 Maroons de Chatham NOHA 1 1 0 0 60 2 2 0 0 - - - - - - - - -
1957-1958 Mercury de Toledo LIH 46 2 740 174 3,81 0 3 4 - - - - - - - - -
1961-1962 Olympics de Montréal QEPHL 3 2 1 0 180 12 4 0 0 13 8 5 780 33 2,54 2
1962 Olympics de Montréal Coupe Allan - - - - - - - - - - 16 11 5 971 42 2,6 4
Totaux LNH 1 1 0 0 60 4 4 0 0 0 - - - - - - - - -

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « André Binette, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 17 novembre 2012)
  2. La Patrie, 12 novembre 1954, p. 23
  3. Le Nouvelliste, 25 août 2004, p. 27
  4. « Andre Binette - Statistiques », sur www.nhl.com (consulté le 15 octobre 2017)
  5. (en) « Andre Binette hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 15 octobre 2017)